Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 21 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Bientôt Emmanuel Macron va peut-être traiter les Italiens de "Ritals" et de " Macaronis"!

Il en prend le chemin. Et sur cette route il avance allègrement.

Arroganza francese

Publié le
Bientôt Emmanuel Macron va peut-être traiter les Italiens de "Ritals" et de " Macaronis"!

 Crédit ANDREAS SOLARO / AFP

Au commencement était "la lèpre populiste". Premiers visés, les Italiens. Ensuite est venu l'accusation de "cynisme" et de d'"irresponsabilité" adressée aux mêmes Italiens. Au motif que l'Italie avait refusé d'accueillir l'Aquarius, un bateau de migrants.

Finalement, l'Aquarius a accosté en Espagne. Pas dans un port français contrairement à ce qu'on aurait pu attendre vu la très grande générosité affichée par le président de la République à l'égard des migrants.

Venant d'un homme qui a été élevé chez les frères, qui a été le disciple du très catholique Paul Ricœur, ce n'est pas très chrétien tout ça …

Le ministre italien de l'Intérieur, Matteo Salvini, a modérément apprécié d'être traité de lépreux. Il s'est demandé si Macron voulait qu'il porte une crécelle. Le président de la République a été piqué à vif. Un Macaroni, un Rital avait osé lui répliquer.

Macron a donc remis une couche. Il a déclaré qu'il n'y avait pas de "crise migratoire" en Italie mais "une crise politique liée aux peurs alimentées par les extrêmes". Matteo Salvini, un énergumène qui n'a pas sa langue dans sa poche a riposté en se demandant quand Macron aurait la bonté d'ouvrir les ports de Marseille et de Toulon aux migrants. Une réponse qui se résume en un mot :" vaffanculo" (très facile à traduire en français).

On en est là. Salvini-Macron : 1-0. A la mi-temps. Car il y aura certainement une suite. Macron a encore des cartouches et des bottes secrètes. Il pourra qualifier les Italiens de " fainéants". Pour le moment il a réservé ça aux ouvriers qui refusaient d'être délocalisés pour avoir un emploi. Il dispose aussi d'une arme de destruction massive : "illettrés" ! Jusqu'à maintenant ça ne concernait que les ouvrières de GAD. Le tour des Ritals viendra…

Avant-hier Macron était à Rome. Pour voir le Pape. Pas Matteo Salvini. Le Saint Père et le président de la République partagent la même tendresse pour les migrants. Une rencontre comme celle-ci a l'avantage de tenir les lépreux à distance.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par gerint - 27/06/2018 - 12:11 - Signaler un abus Bien VU. M. Rayski

    et bien dit. "Vaffanculo" Macron en effet, petit coq insupportable.

  • Par kelenborn - 27/06/2018 - 12:47 - Signaler un abus Oui mais

    Mon Benoit n'a pas compris la grande subtilité de Macroléon ( complexe subtilité) qui voit loin et prépare le terrain pour la prise à revers des armées ennemies! Une fois qu'il aura traité les italiens de Macaronis, et bien, quand le vent aura vraiment tourné et qu'il devra changer de direction , il traitera les arabes de ....bicots et Vangode votera pour lui! Tandis que les Fillonistes de service voteront aussi pour lui puisqu'il a dénoncé les fainéants Malin le Macroléon ! Vous verrez qu'Atlantico fera campagne pour sa réélection et il y en a un qui recevra benoitement la leçon !

  • Par Poussard Gérard - 27/06/2018 - 13:12 - Signaler un abus J'adore vos articles M Rayski

    on en redemande même si on grince des dents tellement ils sont criant s de vérité...

  • Par cloette - 27/06/2018 - 14:27 - Signaler un abus il suffira d'un a et d'un i

    c'est Macron le macaroni ! @kelenborn, non ça c'est pas possible ( je parle de sa réélection ) Pourtant votre analyse est bonne ( je parle du syndrome de la girouette )

  • Par ISABLEUE - 27/06/2018 - 14:48 - Signaler un abus FORZA ITALIA !!

    ce petit président a été chez les jésuites,; ceci explique cela....

  • Par ISABLEUE - 27/06/2018 - 14:50 - Signaler un abus kelenborm

    oui pas mas l'idée... Vous voyez, quand vous réflechissez.....

  • Par assougoudrel - 27/06/2018 - 16:33 - Signaler un abus Hier chez le Pape, Macron, en présentant

    Le Drian, lui à dit: "les bretons sont la mafia de française". ....http://www.valeursactuelles.com/societe/face-au-pape-macron-qualifie-les-bretons-de-mafia-francaise-96730

  • Par assougoudrel - 27/06/2018 - 16:35 - Signaler un abus Pardon

    Mafia française

  • Par 2bout - 27/06/2018 - 16:53 - Signaler un abus … de « Ritals » et de « Macaronis » !

    On imagine difficilement une traduction en wesh wesh et cependant ce qui est à la fois possible et pas tout-à-fait sûr, c'est qu'enfoncer les portes presque ouvertes ou pas complètement fermées est un beau métier ... Souvenons-nous ! Il y a déjà bien longtemps, Madame Soleil et le conditionnel passé se sont croisés et de cette rencontre l'enfant qui aurait pu naître n'a jamais vu le jour. C'est possible mais pas tout à fait sûr : « va peut-être » tout simplement. Et alors, me direz-vous, pourquoi court-on ? De toute évidence, pour toutes sorte de raisons et s'ensuit la question à l'attention de Kellllenborn : pour qui court-on ? Benoîtement je préciserai, pour ceux ou celui que l'on a des chances d'entraîner dans son sillage.

  • Par CasCochyme - 27/06/2018 - 19:21 - Signaler un abus article judicieux et en plein dans le mille

    On voit qu'une longue histoire d'amour commence entre Matteo Salvini et Numa Cronma (puisqu'il aime faire peuple parfois, servons-le). Moi dans ce match je suis pour l'Italien. Une belle histoire va aussi commencer dans quelques jours avec l'élection quasi assurée du Mélenchon mexicain en stéroïdes, Andrés Manuel López Obrador. Cherchez un peu la teneur des déclarations de ce dernier, on va en avoir pour notre argent quand il va prendre langue avec Trump. À part avec Sicario 2 (de Denis Villeneuve, et je recommande vivement le premier aussi), Hollywood va avoir du mal à rivaliser. Déjà avec un nom pareil (Obrador), il assure le Andrés vu sa position sur l'échiquier politique. Ça ne se terminera peut-être pas par l'envoi de tanks de part d'autre du Rio Grande, mais on ne va pas passer loin.

  • Par Liberte5 - 27/06/2018 - 19:59 - Signaler un abus E Macron s'est pris la grosse tête....

    mais il va devoir composer car il est bien isolé sur la question des clandestins. Après les Italiens, c'est l'Europe de l'Est qui va ruer dans les brancards. Il est déjà en froid avec les Polonais et les Hongrois. Quant aux Italiens ils ne vont pas lui faciliter la vie. A Merkel est sous surveillance du ministre de l'intérieur qui se fout de Macron. Et surtout il y a chez les Français majoritairement, un ras le bol sur cette invasion qui ne dit pas son nom.

  • Par cloette - 27/06/2018 - 20:09 - Signaler un abus @Liberte5

    En effet, il semble bien isolé, et est allé se faire réconforter par pape François, mais l'Europe commence ( pas que l'Europe de l'Est ) à ruer dans les brancards, et ce n'est pas Macron qui l'enthousiasme, celui ci devrait tempérer ses ambitions d'en devenir le grand manitou . En tout cas, Matteo lui tient tête .

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 27/06/2018 - 22:23 - Signaler un abus Don Macorleone, dit "il capo

    Don Macorleone, dit "il capo dei capi" maîtrise bien la mafia Bretone, et vous croyez qu'il va se laisser emmerder par une petite mafia Sicilienne ! Demandez à Brizitte:.... "il est couillu le gamin" !

  • Par Themistokles - 28/06/2018 - 00:18 - Signaler un abus Paul Ricoeur est protestant !

    même s'il a écrit dans la revue "Esprit"...

  • Par JG - 28/06/2018 - 00:38 - Signaler un abus Que Macron continue comme cela

    Il n'en dévoile que mieux son côté "petit con arrogant loin des réalités" Quant à ceux qui ont voté pour lui, qu'ils prennent des migrants chez eux, on discutera après.... @Kelenborn : je n'ai pas voté pour Macron ....et j'en suis fier....et ce n'est pas demain la veille que je voterai pour un mondialiste libéral libertaire....ne vous inquiétez pas...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€