Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 12 Décembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

La bataille politique pour les APL va faire une première victime, Julien Courbet, le chevalier des portes et fenêtres

Emmanuel Macron va renoncer à réduire les APL, mais il va raboter les aides publiques à l’isolation sur les fenêtres et du coup va mettre au chômage... Julien Courbet. On ne va pas en pleurer.

APL

Publié le
La bataille politique pour les APL va faire une première victime, Julien Courbet, le chevalier des portes et fenêtres

Julien Courbet, première victime des arbitrages budgétaires. La pub pour les portes et fenêtres, c’est fini. Histoire cocasse.

Dans la recherche désespérée d’économies budgétaires, le gouvernement voulait appliquer une baisse des APL, dès cette rentrée, la fameuse allocation logement qui bénéficie à une grande majorité des locataires français et qui disons-le, leur permet très souvent de se loger.

C’est notamment le cas des étudiants qui la reçoivent sans condition de ressources des parents, le cas de 80% des retraités, des chômeurs et en général de tous ceux qui n‘ont que le minimum de ressources pour vivre.

Ajoutons que le versement de l’APL apporte un début de garantie à beaucoup de propriétaires qui, sans cela, ne loueraient pas leur bien. Et puisque les APL existent, les propriétaires peuvent augmenter les loyers. Ils le font mais ne le disent pas. Secret de polichinelle.

Bref, cette APL, avec tous ses défauts (dont le premier est de fausser le fonctionnement du marché immobilier et de créer un marché à deux vitesses), a une importance sociale et économique considérable.

Le problème, c’est que les APL coutent très cher. La facture a dépassé les 18 milliards d'euros en 2015. Et elles ont, selon des experts, beaucoup d’inconvénients. La Cour des comptes a dénoncé la complexité du barème, générant erreurs de versement et fraudes, et des frais de gestion très élevés, de l'ordre de 600 millions d'euros par an ! Sans compter le rôle inflationniste qu’elles ont sur les loyers.

Bref, tous les gouvernements ont cherché à réformer le système sans y parvenir.

Le premier gouvernement Macron a donc eu l’idée toute simple de baisser de 5 euros par mois le montant de l’APL. 5 euros, même pas le prix d’un paquet de cigarettes. Mais la mesure permettait de récupérer 1 milliard.  

Seulement, voilà à peine était-il rendu public que le projet a commencé à faire grogner la droite et l’extrême gauche de Jean-Luc Mélenchon ainsi qu’une grande partie des élus de la France En Marche qui ne voyaient pas comment expliquer cela à leurs électeurs.

En fait, les plus discrets dans cette fronde ont été les députés socialistes. Faut dire qu’ils ne sont plus très nombreux. Faut dire surtout que le projet avait été décidé par Manuel Valls quand il était encore Premier ministre.

Emmanuel Macron n’a rien fait d’autre que de reprendre le dossier et d’essayer de l’assumer.

Seulement, ça ne passera pas. La mesure est trop symbolique pour tout le monde et essentielle pour les plus démunis.

Le gouvernement va donc abandonner cette mesure d’austérité et la remplacer par une réduction des aides à la transition énergétique. En bref, il va taper dans toutes les aides et les subventions qui sont octroyées pour favoriser l'isolation des logements.

Elles sont considérables. Elles représenteraient au total, entre les aides directes et les exonérations d’impôts, près de 40 milliards d’euros. Ça fait partie des niches fiscales, dénoncées moultes fois par la Cour des comptes parce que la transparence n’est pas parfaite. Cela dit, si ces niches fiscales sont dénoncées par les économistes, les fonctionnaires et la Cour des comptes, elles sont aussi gardées et défendues par les écologistes et tous les lobbies de la construction-rénovation.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Piwai - 26/07/2017 - 10:25 - Signaler un abus N'importenawak

    Cet article... si ce n'est que l'on decouvre sans surprise un Macron adepte du Holandisme ...

  • Par vangog - 26/07/2017 - 10:25 - Signaler un abus Ça ne suffira pas!

    Un milliard de niche fiscale ne combleront pas les huit milliards escamotés par le gouvernement Valls-Sapin-Macron...les socialauds masqués devront trouver sept autres milliards rapidement pour effacer (un peu) leurs turpitudes...il faudra raboter six ou sept niches PLUS les APL! Après le bal des faux-culs, la valse à trois temps a débuté: un pas en avant, deux pas en arrière...

  • Par ikaris - 26/07/2017 - 12:32 - Signaler un abus Le contenu utile de l'article tient en 3 lignes

    mais bon, on va pas trop lui en vouloir : pour une fois que papy Sylvestre ne dit pas trop de conneries. Par contre une omission probable : je pense que dans cette industrie subventionnée le flux de subventions ne quitte pas trop la France car la production et l'installation sont locales.

  • Par Liberte5 - 26/07/2017 - 15:46 - Signaler un abus Comment choisir dans ces fromages qui nourrissent .....

    des Français, des entreprises? Difficile car les Français sont maintenant habitués à recevoir sur tout, partout. Nous sommes depuis longtemps dans régime communiste ou la redistribution sous toutes ses formes est la règle. Et c'est comme cela que nous nous enfonçons peu à peu pour ne plus pouvoir nous relever. Car, quand dans un pays où les gens se demandent ce que l'état peut faire pour au lieu du contraire, vous pouvez préparer vos valises et déménager vers des cieux où les gens sont plus responsabilisés.

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 26/07/2017 - 15:52 - Signaler un abus Je comprends mieux pourquoi

    Je comprends mieux pourquoi Mr Hulot à eu un malaise hier........ Il est temps de prendre des vacances Mr Hulot, pour oublier Tati et mon oncle .

  • Par kelenborn - 26/07/2017 - 15:54 - Signaler un abus Ahhh

    Ahh il ne faut désespérer de rien!!! Moi qui tape chaque jour que Dieu fait et même les autres sur JMS, et son incontinence! voila enfin qu'il nous fait rigoler! C'était pas arrivé depuis la naissance du roi Dagobert ( je veux dire qu'on avait rigolé en lisant JMS) Ah bien fait! l'arroseur arrosé , le guignol guignolet et peut être la chiapette recrachée!! Oh le plus marrant c'est pour Hulot! Ben oui malaise hier, cocu aujourd'hui, heureusement que les pépettes continuent à rentrer!

  • Par kelenborn - 26/07/2017 - 15:56 - Signaler un abus Eh oui, l'Homme à l'oreille bouchée !

    "Après le bal des faux-culs, la valse à trois temps a débuté: un pas en avant, deux pas en arrière..." Eh oui, si tu avances quand je recule, comment veux tu que je t'.......

  • Par moneo - 26/07/2017 - 17:37 - Signaler un abus l'incohérence va être jubilatoire

    tout le "cinéma vert" est destiné à financer de projets idéologiques non rentables donc financés par aides fiscale directes ou indirectes.... in fine par nos impôts les français sans aides n'ont pas l'argent pour faire le grands travaux remises aux normes vertes...toutes les grandes théories d'économies d'énergies ne reposent que par le transfert des couts de Pierre à Paul conclusion ,? sur le papier les buts écologiques existeront mais dans la réalité rien ne se fera ou alors dans le secteur public puisqu elle décideurs ne sont pas les payeurs mais très vite ;le Président fera du Sarkozy /Fillon :l'écologie ça commence à bien faire nous venons d avoir la première décision de ce que je viens d'écrire

  • Par Anouman - 26/07/2017 - 23:20 - Signaler un abus Niche

    Et puis comme les entreprises doivent être certifiées RGE (!!!) pour pouvoir déduire ça va faire baisser le chiffre d'affaire des organismes de certification mais heureusement pas la qualité des fenêtres.

  • Par tubixray - 27/07/2017 - 09:08 - Signaler un abus Fenêtres dites vous ?

    Une étude récente démontre qu'il faut en premier lieu isoler les combles, deuxième: changer de chaudière les fenêtres n'arrivant qu'en troisième place sur le podium du retour sur investissement pour le rendement énergétique de l'habitat... Bravo l'artiste et tant pis pour les gogos........Sur le plan politique, la classe moyenne va encore trinquer au profit des assistés, une vraie politique de gauche.

  • Par pierre de robion - 27/07/2017 - 23:16 - Signaler un abus Le dernier tango?

    Que nenni, le premier d'une longue suite jusqu'en 2022...ou avant!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jean-Marc Sylvestre

Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ.

Aujourd'hui éditorialiste sur Atlantico.fr, il présente également une émission sur la chaîne BFM Business.

Il est aussi l'auteur du blog http://www.jeanmarc-sylvestre.com/.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€