Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 17 Août 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Au fait, à quoi est utilisé le budget européen ?

Ce jeudi et jusqu'à vendredi, les dirigeants européens sont à Bruxelles pour trouver un accord sur le budget européen pour la période 2014-2020.

Budget européen

Publié le
Au fait, à quoi est utilisé le budget européen ?

Un accord sur le budget européen pour la période 2014-2020 est discuté à partir de ce jeudi à Bruxelles. Crédit Reuters

Atlantico : En novembre dernier, les 27 s'étaient séparés sans accord après deux jours de négociations infructueuses. A quoi sert exactement le budget européen ?

Jean-Luc Sauron : Le budget européen vise principalement deux objectifs : le renforcement de la compétitivité (innovation, recherche, développement des réseaux de transports et des interconnections énergétiques) et de la cohésion (les fonds structurels pour venir en aide aux régions les moins développées) pour près de 45% des dépenses ; les aides à l'agriculture et au développement rural (Politique agricole commune -PAC-) pour près de 43% des dépenses. Le reste concerne les dépenses liées aux questions de sécurité intérieure (un peu plus de 1%), de sécurité extérieure (l'UE comme acteur mondial pour plus de 5%) et près de 6% pour les dépenses administratives relatives au fonctionnement des institutions européennes.

Le total de ces sommes représente, pour une année, environ 145 milliards d'euros soit 1% du RNB de l'UE. C'est un chiffre vraiment très faible: 244 euros par citoyen et par an pour les 502 millions d'Européens. A titre de comparaison, le coût annuel du chômage des jeunes en Europe (18/35 ans) revient à 150 milliards d'euros (soit 1,2% du RIB). Surtout, 64% de ces dépenses sont effectués au bénéfice des Etats membres de l'Union européenne, et seuls 6% pour le fonctionnement de l'administration de l'UE. Quel budget d'un des 27 Etats membres pourrait se prévaloir d'un tel pourcentage consacré aux investissements et d'une si faible part utilisée pour son fonctionnement ?

La vraie difficulté provient de l'origine des recettes utilisées : elles sont à près de 90% d'origine nationale (contributions nationales, pourcentage de TVA). Les Etats gagnent même de l'argent en recouvrant les droits de douane au bénéfice de l'Union. Ils gardent 25% des droits recouvrés pour leurs frais administratifs ! Mais surtout, l'origine nationale des recettes conduit les Etats à faire prédominer les préoccupations nationales (PAC notamment) sur des objectifs réellement européens, c'est-à-dire conçus au regard des besoins du continent européen tout entier. L'effet levier, favorable à la croissance, est gommé par cette myopie quant aux objectifs.

Le budget européen est daté. Il ne vise qu'à prolonger les priorités nationales, ou plutôt du tiers (7 ou 8 Etats) le plus politiquement influent, sans être pensé pour le développement de la totalité. En réalité, la bataille sur son chiffrage n'est qu'un leurre pour empêcher les opinions publiques de s'intéresser à la seule question qui vaille : son efficacité investissements/résultats.

Les sommes distribuées par le budget européens sont-elles plus importantes pour certains pays que pour d'autres ? 

Il serait fastidieux de faire le pointage Etat par Etat. Il est possible de souligner que les plus gros contributeurs du budget (Allemagne, France, Italie, Grande-Bretagne) sont des contributeurs nets (ils versent plus qu'ils ne reçoivent). Il s'agit des économies les plus importantes de l'Union européenne. Les Etats bénéficiaires sont principalement la Pologne, la Grèce, l'Espagne et le Portugal. Grande découverte de pointer que l'argent passe des économies développées aux économies en croissance ! Le budget européen répare les blessures de l'histoire. Il a commencé par panser les plaies de la Seconde guerre mondiale (France, Allemagne, Italie, Bénélux). Puis il a permis aux Etats soumis à la régression sociale des économies sous dictature militaire (Grèce, Espagne, et Portugal) ou communiste (pays d'Europe centrale et orientale) de reconstruire une société de progrès sociale par le partage économique. La source des économies n'est pas là. Elle doit être trouvée au sein des objectifs choisis et des financements nouveaux pour dénationaliser la définition et la conduite des priorités budgétaires.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Ravidelacreche - 07/02/2013 - 10:46 - Signaler un abus Au fait, à quoi est utilisé le budget européen ?

    Nous le le Sauron pas !

  • Par Sophile - 07/02/2013 - 12:15 - Signaler un abus Quand on sait que

    Le prince de Monaco touche plus de 200.000 €/an de la pac, parce qu'il a 800 ha en France et qu'il vend ses céréales au prix fort, je ne vois pas l'intérêt de le "récompenser". A moins que ce soit ça la pac !!! La reine d'Angleterre idem, ainsi que le prince Charles, etc ..... ok !! La révolution c'est pour quand prévue pour !!!???

  • Par vangog - 07/02/2013 - 14:14 - Signaler un abus 244 euros par an et par citoyen, c'est très faible!...

    Peut-être pour un juriste ou pour un parlementaire cumulard, mais pas pour un citoyen pour lequel ces impôts et taxes finissent par constituer une accumulation insupportable. Et pour quel but? Favoriser les gains de compétitivité des pays entrants au détriment de l'ondustrie des pays soi-disant "riches", et financer les ex-socialistes de ces pays reconvertis en mafiosos qui ont confisqué tous les postes stratégiques de l'économie à la chute du mur de la honte Socialiste? Et tout cela en échange d'une PACS qui fait de nos paysans des assistés et multiplie le nombre de "vaches errantes" en Corse! C'est pas sérieux!....

  • Par celasepasseenfrance - 07/02/2013 - 17:47 - Signaler un abus L'Europe c'est la paie !

    Le budget européen est utilisé à cà : http://www.u-p-r.fr/videos/conferences-en-ligne/leurope-cest-la-paie

  • Par walküre - 07/02/2013 - 21:13 - Signaler un abus 244 euros

    c'est déjà trop pour arroser par les subventions généreuses des technocrates toute la fainéantise et le parasitisme européens. Travaillez, prenez de la peine... Mais la valeur en vogue en France actuellement, c'est l'assistanat flanqué de son coach le clientélisme. No future, man.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jean-Luc Sauron

Jean-Luc Sauron est professeur associé à l'Université Paris-Dauphine.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€