Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 28 Avril 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Attention terrain miné : Emmanuel Macron et la gestion de ses encombrants parrains

Si les parrainages de tous bords politiques se multiplient chez le candidat d'En Marche !, certains peuvent s'avérer plus handicapant qu'autre chose. Emmanuel Macron risque d'avoir du mal à échapper à la critique le qualifiant "d'hollandisme prolongé".

Mentors

Publié le - Mis à jour le 17 Mars 2017
Attention terrain miné : Emmanuel Macron et la gestion de ses encombrants parrains

Atlantico : Emmanuel Macron peut-il échapper à ses encombrants parrains ? Qu'il s'agisse des figures comme Jacques Attali, Alain Minc ou de figure politiques commes celles de François Hollande ou de François Bayrou, comment peut-il réussir à gagner une autonomie politique ?

Bruno Jeudy : Echapper à la critique sur son "hollandisme" c'est tout le pari d'Emmanuel Macron pendant cette campagne. Et ce sera difficile puisqu'il a été successivement secrétaire général adjoint de l'Elysée, donc inspirateur de la politique encosmique qu'il a ensuite pu mettre en œuvre en étant ministre de l'économie à la rentrée 2014 pendant deux ans jusqu’à l'été 2016. Forcément il aura du mal à faire oublier son passé. Et ce, même si on voit bien à travers son projet économique qu'il vise un peu à poursuivre et à perfectionner ce que François Hollande voulait faire mais n'a pas pu réaliser, empêché par l'inertie du parti socialiste, de ces frondeurs, de sa vieille idéologie et de ses anciennes habitudes. 

Mais c'est une lecture un peu simpliste.

Car Emmanuel Macron a effectivement une jambe à gauche mais aussi une vraie jambe à droite. Et on le voit dans certains éléments de son programme économique où il emprunte plutôt à la doctrine de la droite qu'à celle du Parti Socialiste. Il va quand même plus loin que les réformistes du PS. Mais de toute façon il aura du mal à échapper à cette critique disant qu'Emmanuel Macron c'est du "hollandisme" prolongé. 

Si on résume un peu grossièrement, le programme d'Emmanuel Macron c'est 40% de gauche, 40%  de centre et 20% de droite. Ce qui correspond d'ailleurs à peu près son électorat. Aujourd'hui il est composé d'environ 40% d'électeurs de François Hollande, 30% de François Bayrou et 20% d'électeurs de Nicolas Sarkozy (de 2012).  

Peut-il se permettre de se mettre à dos ceux qui ont pu jouer un rôle de mentor pour lui ? Notamment en disant à travers son porte-parole que François Hollande ne jouera pas de rôle dans sa future majorité ?

Non seulement il peut se le permettre mais il a surtout intérêt de le faire. Sinon, il va forcément faire fuir les électeurs de droite qui sont tentés par l'expérience d'En Marche! Notamment des électeurs déçus de François Fillon, de François Bayrou qui n'est pas candidat et idem pour Alain Juppé. Il a tout intérêt à tenir le plus possible à l'écart l'ombre de François Hollande ou de ses proches qui pourrait le rallier. D'ailleurs on voit bien qu'il essaie de pratiquer, de manière assez habile, à du tri sélectif chez les socialistes. Il veut bien de le Jean-Yves Le Driant mais pas de Stephan Le Foll. Il veut bien de Bertrand Delanoë mais pas de Manuel Valls etc.  

Maintenant, il y a un moment ou la vague deviendra peut-être trop forte et le tri deviendra moins évident à faire. 

Peut-il se permettre de faire cavalier seul en s'appuyant uniquement sur les militants d'en marche ? Son mouvement est-il assez solide pour cela ?

Il a forgé la réussite de sa trajectoire sur la nouveauté, sur l'antiparti et sur son antisystème –bien qu'il en soit lui-même issu-. Donc si Emmanuel Macron a réussi à retenir l'attention de manière éclatante jusqu’à présent –au regard des sondages- c'est grâce au fait qu'il soit le signe du renouveau, de la jeunesse et d'une nouvelle approche politique. Est-ce suffisant pour l'emporter ? C'est tout son pari. Il aura besoin quand même de quelques expériences et compétences notamment dans le secteur régalien ou il manque de bras. C'est pour ça qu'il a besoin de Jean-Yves Le Driant. Sur des questions aussi centrales que la sécurité, il lui faut des personnalités rassurantes. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par horus35 - 16/03/2017 - 08:58 - Signaler un abus Tri selectif ?

    Oh que non! C'est tout au contraire une decharge a l'ancienne ou se retrouvent jetés pele mele toutes les ordures malodorantes de la politique francaise ! Lui le minet arc en ciel , se contente de controler le tonnage de ces detritus pensant que le nombre fait la qualite et se pincant le nez devant ces effluves, se dit que d'autres s'occuperont de rentabilisé hypotetique de ce monceau heteroclite! La pollution qui decoulera de cette tambouille sera malheureusement nuisible, toxique au plus haut point pour notre pays tant les composants sont reconnus cancerigenes pour la population ! On croyait que l'on etait sur la bonne voie, mais tout est remis en cause avec l'arrivee de ce chancre sorti de l'ena qui finirait l'enterrement de la France !

  • Par vangog - 16/03/2017 - 09:16 - Signaler un abus Trois articles Macron-piege-à-cons par jour sur Atlantico

    et sur la plupart des medias de propagande... Saura-t-on un jour pourquoi le pouvoir gauchiste les tient par les cou...lles et leur impose cette mauvaise viande gauchiste à la recoupe, malgré un bilan ministériel Hollande pourri? Oui, si MLP rend le pouvoir au Français...

  • Par Jean-Benoist - 16/03/2017 - 09:52 - Signaler un abus Sous des airs de nouveauté et danti système

    Cet héritier va poursuivre la politique policée de hollande comme l'a dit Mignard, pote de machiavel et nous aurons au palais un groupe de retraités recyclés, énarques et mis en avant des jeunes inexpérimentés manipulés par bayrou, hollande le drian royale etc.. Beau programme...

  • Par jc0206 - 16/03/2017 - 10:46 - Signaler un abus Si la presse établissait

    Une liste exhaustive de ses ralliements, leurs origines et leurs CV, je pense que le minet de l'élection verrait sa côte s'effondrer rapidement. Les électeurs qui se rallient à Macron ne lisent pas son programme, ne se soucient pas de ses origines, de ses relations ou de ses mentors, ils se satisfont des titres de journaux, des photos et rêvent à l'impossible rassemblement qu'il leur vend dans ses meetings. Se demandent-ils comment vont cohabiter Robert Hue, Cohn Bendit, Delanoé, Bayrou, Delevoye, Hollande, Le Drian, les centristes et le LR Lemoyne récemment arrivé ?

  • Par l'enclume - 16/03/2017 - 10:57 - Signaler un abus Les copains, copines ah bon!

    horus35 - 16/03/2017 - 08:58 - Vous avez raison, ce n'est plus le mouvement En arche, mais "Véolia recyclage"

  • Par l'enclume - 16/03/2017 - 11:15 - Signaler un abus Sorry "En Marche"

    Sorry "En Marche"

  • Par ikaris - 16/03/2017 - 11:18 - Signaler un abus Image pertinentte !

    J'aime bien ce concept de "tri sélectif" et Horus35 en démontre très bien la limite ! Je découvre cette histoire de femme premier ministre ... je répète que c'est faire injure aux femmes de choisir l'une d'elles "parce que c'est une femme" ... la discrimination positive est une horreur conceptuelle Terra Noviste. Les pronostics sont ouverts : Laurence Haim ? Rama Yade ? NKM ?

  • Par THx27 - 16/03/2017 - 11:57 - Signaler un abus quelle photo!

    Macron qu'on nous vend comme le Obama Français ( ce qui est juste , il n'est qu'un produit, une marque pour la finance , les groupes internationaux et la continuité du PS ) bénéfice d'un marketing l'américaine: sur toutes les photos il est TOUJOURS entouré de JEUNES, de la DIVERSITÉ , des gens jolis, ça fait du bien à regarder, une vraie pub pour Gap, Benetton.

  • Par Anguerrand - 16/03/2017 - 16:39 - Signaler un abus Toutes les lopettes rejoignent le favori

    C'est dire la conviction profonde de ces politiques, ils l'ont pour la plupart rejoint même avant qu'il ait donné son programme. De Hue à Madelin, en passant par Bayrou, l'unité de son Parti n'est pas gagné quand on sait les noms d'oiseaux qu'ils s'envoyaient auparavant. Pour Bayrou, Macron etait encore un horrible capitaliste à abattre il y a encore qq semaines. Comment diriger une telle majorité ? C'est pas gagné idem pour MLP.

  • Par raslacoiffe - 16/03/2017 - 16:50 - Signaler un abus Pauvres gamins

    Le lavage des cerveaux commence tôt! Sont-ils seulement majeurs pour certains d'entre eux ?

  • Par Galadriel - 16/03/2017 - 19:57 - Signaler un abus Galadriel

    Ils cherchent tous, à droite et à gauche, des postes (législatives et autres) pour continuer à se servir de la France

  • Par Beredan - 17/03/2017 - 05:56 - Signaler un abus La peau de l'ours....

    - secrétaire gnerl du gouvnt : Delevoye - 1er ministre : Juppé / X.Bertrand - Aff étrangères : Juppé - Défense : Le Drian - Éducation nationale : Bayrou -ambassadeur à Madrid : Valls ............

  • Par PLATYPUS - 17/03/2017 - 09:36 - Signaler un abus Bravo Hollande, travail en bonne voie

    François Hollande tourne le dos aux photographes. Valérie Pécresse se risque à un conseil : « Monsieur le Président, retournez-vous dans l'autre sens. » La réponse du chef de l'État a scotché Valérie Pécresse, qui n'en revient toujours pas. La voici : « Madame la Présidente, je suis dans un travail de démolition que je mène depuis cinq ans avec obstination... Donc, euh... Laissez-moi faire ! » Valérie Pécresse: « Je vous fais confiance. » Le point Cétait de l'humour parait il !!!

  • Par totor101 - 17/03/2017 - 11:01 - Signaler un abus ELECTORAT

    "40% de gauche, 40% de centre et 20% de droite. Ce qui correspond d'ailleurs à peu près son électorat." Je me marre ! Son électorat ? Mais il n'a JAMAIS été élu ........ Moi je dirais "son électorat médiatique"

  • Par Vincennes - 18/03/2017 - 17:16 - Signaler un abus Que B.Jeudy qui défend "bec et ongle" MACRON sur BFMTV

    "écurie DRAHI" mais aussi dans "C dans l'air" émission "aux ordres" demande qq explications car, aller travailler chez ROTCHILD aurait du faire l'objet d'un décret (jamais trouvé), selon Raquel GARRIDO. MACRON a t'il continué de percevoir son salaire de Ht FONCTIONNAIRE (et bénéficier des avantages pour sa retraite)alors qu’il était, en même temps, rétribué chez ROTCHILD ? mais aussi l'implication des frère MOURAD auprès de MACRON........le Ier frère ayant démissionné, il y a peu , pour conflit d'intérêts avec les Labs SERVIER, il reste le frérot Bernard MOURAD (un des bras armé et ex/BANQUIER de DRAHI, lui-même patron de BFMTV/EXPRESS/LIBERATION (recapitalisé via Hollande dans les bureaux de l’Elysée) !!!! ON comprend mieux les titres ronflants de toute cette Presse « vendue » et de tous ces journaleux prêts à tout pour ne pas perdre leur TRES CHERE NICHE FISCALE de 7650€!

  • Par Vincennes - 18/03/2017 - 17:35 - Signaler un abus Et, que penser de SFR offert sur un plateau d'argent à DRAHI

    par MACRON alors MONTEBOURD avait refusé, voulant des garanties (ce qui aurait été normal , DRAHI étant sur des sables mouvants) !!! Bizarrement dès la rentée MONTEOURD fut viré pour soit disant la « cuvée Présidentielle pour le remplacer par MACRON moins "regardant" !!! y compris sur l'organisation des "festivités" 120.000€ (en 6 mois) alors que SAPIN pestait de voir la réserve des 150.000€ (allouée au Ministère) fondre comme « neige au soleil » (et de le voir, maintenant dédouaner celui qu’il appelait « le petit marquis poudré "mais encore « le cinglé du deuxième) !!! facile toutes ces festivités........puisque ce n'était pas lui qui payait mais, les "fonds publics"!!!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Bruno Jeudy

Bruno Jeudy est rédacteur en chef Politique et Économie chez Paris Match. Spécialiste de la droite, il est notamment le co-auteur du livre Le Coup monté, avec Carole Barjon.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€