Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 29 Juillet 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Assimilation : pourquoi le modèle français ne fonctionne plus

Chiffres à l'appui, Michèle Tribalat démontre que le processus social d'assimilation a aujourd’hui cessé de fonctionner en France. Extrait de "Assimilation : la fin du modèle français" (1/2).

Bonnes feuilles

Publié le

Nous n’offrons plus, aux yeux des autres, un modèle suffisamment enviable pour qu’ils fassent l’effort d’adapter leurs modes de vie lorsque c’est nécessaire. Pour que l’assimilation fonctionne, il faut en effet que ce qui est proposé aux nouveaux venus soit attrayant. Pourquoi voudrait-on que l’on endosse l’habit du Français avec enthousiasme si celui-ci a l’air tout dépenaillé ? L’Europe, écrit Pascal Bruckner, « n’a pas de pire ennemi qu’elle même, sa culpabilité taraudante, le scrupule poussé jusqu’à la paralysie. Comment voulons-nous être respectés si nous ne nous respectons pas, si nous ne cessons, par médias et littérature interposés, de nous dépeindre sous les traits les plus négatifs ?

»

Par ailleurs, la rhétorique sur les principes républicains sonne creux. Nous n’arrêtons pas de répéter que si les immigrés et leurs descendants éprouvent des difficultés dans les banlieues de nos grandes villes, c’est parce que la République n’a pas tenu ses promesses. Pour que la promesse laïque retrouve une capacité d’attraction, nous dit Gilles Kepel, « il faudrait […] que l’insertion dans la société par l’emploi rende au peuple dans sa diversité une pleine croyance dans les valeurs de la nation et que l’éducation lui en ait fourni les capacités. » On remarquera l’emploi du verbe « fournir ». L’école de la République doit « fournir », à tous, les capacités nécessaires à l’insertion sur le marché du travail. Le citoyen en herbe n’est qu’un sujet passif auquel la République doit tout apporter. La République est un fournisseur et si le sujet n’a pas le niveau requis, c’est de sa faute à elle.

Cette rhétorique sur les promesses républicaines a bien des inconvénients. Elle a tendance à surévaluer ce que les institutions sont capables d’accomplir. Elle déresponsabilise, démobilise l’ardeur individuelle, fournit un argumentaire tout prêt pour rationaliser ses propres insuffisances et transforme les institutions en guichet. Elle fait oublier que la devise républicaine n’est pas un programme d’action publique dont il suffirait que les institutions l’appliquent scrupuleusement pour satisfaire tout le monde mais que tous doivent contribuer, par l’effort sur soi, pour qu’elle s’incarne. La devise républicaine n’est pas une vapeur qui flotte dans l’air. Elle résulte de l’application de tous à la faire vivre, avec le soutien des institutions. Cette rhétorique des promesses est démobilisatrice pour ceux qui ont le plus d’efforts à fournir et consolante pour ceux qui occupent les places enviables conquises grâce au système méritocratique. Christopher Lasch fait remarquer que les gens de gauche comme de droite, qui n’ont pas de mot assez dur pour les privilèges héréditaires, « se contentent d’arguments douteux pour dire que l’éducation ne tient pas ses promesses d’encourager la mobilité sociale. Ils semblent sous-entendre que, si c’était le cas, personne n’aurait, supposent-ils, la moindre raison de se plaindre » .

Gilles Kepel, dans son enquête à Clichy-Montfermeil, illustre bien ces attentes démesurées d’individus qui ne se donnent pas toujours les moyens de les réaliser. Redouane, né au Maroc, a passé une maîtrise en administration économique et sociale en France et travaille dans une association spécialisée dans l’insertion locale. Il a été un temps contractuel de l’éducation nationale après avoir échoué au concours de l’IUFM, sans qu’on sache dans quelle discipline. Il a échoué à l’oral, « épreuve ou l’aisance langagière et le capital socio-culturel sont déterminants » nous dit Gilles Kepel. On apprend, deux pages plus loin, « qu’il ne lit pas et ne semble guère à même ou désireux d’accroître son capital culturel. » Comment espérer enseigner aux enfants sans lire et sans désir d’apprendre soi-même ? Pourquoi alors dépeindre Redouane comme quelqu’un qui « se retrouve piégé dans le quartier d’où il sort peu et qui bride ses capacités d’ascension sociale ». L’intéressé se dit satisfait de son travail qui lui permet de rester dans « sa ville » et à proximité de son domicile, même s’il souhaite quitter la France. Que fait-il de son temps libre ? Il « fréquente les mosquées » apprend l’arabe, fait du footing et du vélo .

Par ailleurs, les musulmans n’ont pas forcément hâte d’adopter nos modes de vie, pas seulement parce que nous ne les valorisons pas nous-mêmes et les dénigrons, mais aussi parce qu’ils ne les trouvent pas très attrayants. Ils ont des raisons bien à eux, pour refuser une société sécularisée où la religion et la famille n’ont pas la place qu’ils leur attribuent. Comme l’écrit Christopher Caldwell à propos des Turcs « allemands », « si de fortes chances de se retrouver sans enfant à l’âge mûr et seul dans sa vieillesse est le prix de l’assimilation, pour beaucoup de Turcs, c’est un prix exorbitant. » L’attraction des pays européens est nichée dans leur niveau de vie et leur protection sociale et non dans leur prestige culturel ou historique. Ce n’est pas parce qu’on s’installe en France qu’on l’admire et se sent honoré d’en être. Une bonne partie des élites veille d’ailleurs soigneusement à ce que son portrait soit suffisamment répulsif pour dissuader l’admiration. Le slogan anti-FN « ne nous laissez pas seuls avec les Français » en dit long sur la haine de soi. Comment dès lors espérer susciter l’empathie et la sympathie ? Si nous ne sommes pas aimables à nos propres yeux, il n’y a aucune raison pour que nous le soyons aux yeux des autres. Redouane n’a pas une haute opinion de la France qu’il déteste et de ses médias qui ruinent la réputation des gens comme lui dans tout l’Occident. Il veut quitter la France, mais qui voudra de lui ? « Il faut que je parte, parce que j’ai une haine, j’ai une frustration contre les gens, contre les donneurs de leçons. Comment ces gens-là sont en train de venir nous donner des leçons, ils sont corrompus jusqu’à l’os, comment ils donnent des leçons à des… il y a combien d’étrangers, ce sont des gens nickel. Ils ont le plus de mérite. Ils ont vécu dans la pauvreté et tout ça et ils essaient quand même de s’en sortir. Eux, ils sont blindés de fric, et ils continuent… ils continuent à magouiller à droite, à gauche, ces gens-là. »

Loin d’admirer la France, Redouane considère que « malheureusement, on est dans un modèle de société qui nous mène à notre perte ! ». Sa femme devra se consacrer à l’éducation de leurs futurs enfants, avant de songer à travailler. Comme l’écrit Christopher Caldwell « on peut migrer vers un endroit en y étant hostile, ou du moins sans le considérer avec un égard particulier. Oui, les immigrés “souhaitent simplement une vie meilleure”, comme le veut le cliché. Mais ils ne veulent pas nécessairement d’une vie européenne. Ils peuvent avoir envie d’un mode de vie du Tiers Monde avec un niveau de vie européen. »

Extrait de "Assimilation : la fin du modèle français", Michèle Tribalat, (Editions du Toucan), 2013. Pour acheter ce livre, cliquez ici.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Equilibre - 05/10/2013 - 10:43 - Signaler un abus Fin du modèle français

    Fin de la France bientôt plutôt, à cette vitesse. Les craquements sont de plus en plus récurrents et le remplacement de population de plus en plus visible.

  • Par golvan - 05/10/2013 - 11:29 - Signaler un abus @ rosie 8156

    Cette lettre est extraordinaire ! Cette description des musulmans il y a cent ans est étonnante de lucidité. Et accessoirement elle rappelle que les musulmans ne souhaitaient pas être français, parce qu'il aurait fallu alors obéir aux lois françaises dans le droit courant et non à la charia.

  • Par Grain de Sel - 05/10/2013 - 11:48 - Signaler un abus Intégration : à méditer : Dans le même esprit : voir :

    @rosie8156 Je vous conseil de lire : Dans les Douars. Souvenirs d'Algérie (1887-1888) par Ph.-G. d'Hugues (partie 2) issu des Mémoires de la Société bourguignonne de géographie et d'histoire (Tome XIV) année 1898. Disponible sur Gallica : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k408190d.r=douars.langFR Début de lecture du document : dernière page NP et p.4

  • Par gliocyte - 05/10/2013 - 11:50 - Signaler un abus Assimilation: La fin du modèle français?

    De quel modèle parle l'auteur? La conclusion est intéressante, car elle résume une évidence: L'immigré veut le beurre, l'argent du beurre et le sourire de la crémière, à vrai dire comme tous les français qui vivent aux crochets du système tout en crachant sur ceux qui voudraient le modifier. N'est -ce pas d'ailleurs ceux là même qui défendent avec le plus de vigueur les bienfaits de l'immigration?

  • Par FXMLIM - 05/10/2013 - 12:00 - Signaler un abus NAIF NAIF NAIF

    Les occidentaux sont des grands NAIFS , Les Bien-Pensants sont persuadés que toute l'Humanité raisonne comme eux. Ils pensent que les musulmans sont comme les Chrétiens qu'une simple loi sur la Laïcité peut contenir sans problème. Mais les Musulmans ne se référent pas à une religion ordinaire si on peut l'appeler une religion. Les occidentaux n'ont rien compris au réel danger du Coran , ils raisonnent comme des enfants gâtés qui ignorent tout du rapport à Dieu, et qui pensent que leur bonne relation à titre individuel avec de sympathiques Musulmans peut s'appliquer à la vie en Générale . Il est atterrant de constater leur aveuglement alors que tous les jours des Chrétiens sont massacrés et méprisés dans les pays Musulmans. Ils sont persuadés que leurs valeurs sont et seront sans se battre à l'avenir. Le voile , le halal, etc n'est que le début de la fin des valeurs occidentales. on rira bien quand tous ces bien-pensants ne pourront plus vivre leur vie suivant leurs valeurs en toute liberté. Pourquoi n'a t'on des soucis de réelle intégration qu'avec ceux qui se revendiquent du Coran.

  • Par yavekapa - 05/10/2013 - 12:11 - Signaler un abus Les illuminés à l'oeuvre

    Quel est l'illuminé qui veut mélanger le pur (relire le coran) et l'impur (le mécréant). A envoyer directos en apprentissage chez les saoudiens ou au Qatar. Non pas en Somalie: durée de vie très courte pour les mécréants; et surtout éviter les églises, enfin s'ils en restent debout (eh oui petit père François (celui de Rome, et puis après tout celui de Paris aussi)).

  • Par yavekapa - 05/10/2013 - 12:21 - Signaler un abus 732, ça vous dit quelque chose.

    Charles Martel ? on l'a échappé bel à l'époque, à cette colonisation. Mais l'objectif est toujours le même. Depuis ils se sont instruits dans les meilleures écoles occidentales, soviétiques, chinoises, vietnamienne, afga... Et ils se sont convertis (euh le mot n'est pas bien choisi !!!) à la stratégie de l'infiltration en continu. Ils ont appris qu'il fallait compter sur les ressources des pays visés (par exemple la soif inextinguible des politiques à en faire venir par gros paquets).

  • Par lsga - 05/10/2013 - 16:15 - Signaler un abus Et oui, on passe de l'assimilation à l'intégration

    ça veut dire que non seulement les immigrés s'adaptent à la culture de leur pays d'accueil, mais que les français s'adaptent à la culture des immigrés.   C'est ainsi que tous les jeunes français ont déjà mangé des centaines de fois dans des Kebabs, que les épiceries turques et asiatiques dans les grandes villes sont remplis de français, que beaucoup de français se convertissent à l'Islam, que la merguez est la saucisse préférée des français, le couscous leur plat préféré, les acteurs arabes leurs acteurs préférés, etc.   De fait, dans les grandes villes, la majorité de la population apprécie l'immigration qui elle, a gardé vivante sa culture et ses traditions. Rien de plus sympa pour un bobo que de fêter l'aïd avec ses amis musulmans.   Bien sûr, il y a les 30% de rageux réactionnaires qui refusent d'aller manger du rat dans des restos chinois. Même si Michèle Tribalat en fait partie, ils ne sont que 30%.

  • Par Anguerrand - 05/10/2013 - 17:28 - Signaler un abus A isga

    Pourriez vous avoir la correction de vous exprimer normalement en considérerant que les personnes qui ne sont pas de votre avis méritent de la considération,de développer vos idées sans haine. Vos " idées " sont pour le moins contestables ,les arguments bien faibles. Vous vous croyez obligé d'intervenir sur tous les articles parus et ça devient pénible de vous lire.

  • Par LILLBee - 05/10/2013 - 18:06 - Signaler un abus Et c'est bien pourquoi

    les Français en reviennent à leur authenticité, leur culture; les cours de cuisine explosent, le tourisme national n'a jamais aussi bien marché (surtout que certaines destinations nordafricaines sont devenues de vrais repoussoirs à Occidental), etc. C'est la crise? Ok on se débrouillera tous seuls. Même Montebourg en marinière est d'accord.

  • Par LILLBee - 05/10/2013 - 18:11 - Signaler un abus Bah alors, la charia politique ça ne fonctionne pas non plus???

    http://www.lejdd.fr/International/Depeches/Tunisie-les-islamistes-quitteront-le-pouvoir-fin-octobre-632414 Il y en a qui ne vont vraiment plus savoir où camper, troubles à l'horizon (malheureusement), garez bien vos voitures!

  • Par LILLBee - 05/10/2013 - 18:14 - Signaler un abus Une dernière petite remarque:

    On se fout totalement de leur plaire ou pas, on a ajuste assez supporté leurs jérémiades complètement stériles, point barre.

  • Par Equilibre - 05/10/2013 - 18:22 - Signaler un abus @Anguerrand

    isga est un troll du fdg sous xanax qui oublie tout le temps de prendre ses pilules. Il est là pour dire n'importe quoi. C'est tout. Engager la conversation ne sert à rien car en plus il ne sait rien, hormis ses liens wiki qu'il ne comprend pas. Soit insulter, soit laisser écrire, au choix.

  • Par lsga - 05/10/2013 - 19:24 - Signaler un abus @anguerran : je me contente de décrire comment les bobos

    je me contente de décrire comment nous les bobos ( c'est à dire les fils d'ouvriers qui ont travaillé dur à l'école et réussit dans la vie ) nous vivons dans les grandes villes avec nos amis immigrés.   Dans les villes de plus de 100.000 habitants, celles qui sont touchées par la délinquance et l'immigration, celles qui votent toujours à gauche, les français aiment leurs immigrés.   On ne leur demande pas de s'assimiler, on ne leur demande pas de suivre l'exemple imbécile des français qui ont trahi leur culture et abandonné leurs traditions. Au contraire, en ville, nous les bobos aimons manger dans les restos turques, chinois, japonais, africains, marocain, etc. Nous avons tous des amis arabes, noirs, ou chinois. On aime aller manger chez eux, goûter leurs alcool, partager leurs fêtes. Rien de plus sympa que barbès ou guillotière le jour de la fête de l'aïd.   On sort donc en effet du modèle français de l'assimilation, et l'on va vers celui de l'intégration. C'est à dire qu'avec grand plaisir, nous remplissons nos frigos de victuailles exotiques, et nos calendriers de fêtes étrangères.    En France, il n'y a que 30% d'aigris qui ne supportent pas ça.

  • Par my3cents - 05/10/2013 - 21:36 - Signaler un abus Plutôt d'accord avec Isga.

    Les droitards qui voient derrière chaque arabe un merah qui se camoufle nous gonflent. Soignez-vous, ouvrez-vous et arrêtez de parler intégration, assimilation, etc La France, c'est l’agrégation de différentes valeurs et de culture, l'appartenance a une communauté et à sa culture n'est absolument pas antinomique avec se sentir français et être français. Etre français, ce n'est pas bouffer du porc et forcement aller à l’église. C'est l’excès, le communautarisme qui n'appartiennent pas à nos valeurs, pas l(appartenance à la communauté. On arrête de s'exciter, on met sur référendum cette question de l'immigration (perso, je suis pour la suppression pure et simple de l'immigration de travail), le tout sous des solides couches de républicanisme et de laïcité et ça devrait bien se passer. ..

  • Par Equilibre - 05/10/2013 - 21:42 - Signaler un abus @isgaTEUX

    nous les bobos ( c'est à dire les fils d'ouvriers qui ont travaillé dur à l'école et réussit dans la vie) ENORME Encore plus con que le dernier. Double les rations de xanax, tu chauffes trop

  • Par Equilibre - 05/10/2013 - 21:54 - Signaler un abus @my3cents

    Ah oui, tiens donc? L'immigration de travail, c'est 30000, et encore. Regroupement familial, c'est tout le reste, pour un total de 210 000 en 2012, sans compter les clandestins... Je suis curieux de "c'est l’agrégation de différentes valeurs et de culture" Cultures africaines aussi? Énormément massivement absente en métropole jusque dans les années 60? Rêve sur ton référendum.

  • Par my3cents - 05/10/2013 - 22:06 - Signaler un abus @Equilibre

    Oui, africaine aussi ... Pourquoi tu me parles de rêve de référendum ? Moi, je suis un démocrate. Je suis pour mettre toutes ces questions sur la table et que l'on en termine avec ce marronnier désagréable.

  • Par Equilibre - 05/10/2013 - 22:19 - Signaler un abus @my3cents

    Africaine, non. Et je te parle de référendum parce que tu l'évoques... Ah, oui le rêve. Simple frappe trop rapide, j'ai oublié le sujet. Il n'y aura jamais de référendum. L'immigration fait plaisir à la gauche car elle leur fournit des électeurs et ils peuvent défoncer la droite avec le multiKulturalisme et racisme et ils peuvent détruire la France et augmenter les impôts et bla bla bla bla. L'immigration fait plaisir à la fausse droite car : - elle plait au patronat - la fausse droite passe son temps à baisser les yeux devant la gauche et il se plaise bien dans ce rôle. . Elle plait au deux pour les "valeurs" de l'UE, du truc qui nous sert de république, mot complètement dévoyé, pour les machins universalistes.... Pas de référendum.

  • Par my3cents - 05/10/2013 - 22:39 - Signaler un abus @Equilibre

    Et pourquoi non ? Pour ta gouverne, je suis entièrement contre le clientélisme du PS et notamment les rapports puants de terra Nova considérant les émigrés comme des "clients". Raison (entre autres) pour laquelle je ne peux pas les encadrer. Mais je suis aussi entièrement contre de les faire venir et les traiter comme des chiens jaunes comme le fait la droite et ses décérébrés. D'autant que la droite en fait aussi venir un certain nombre pour nourrir Bouygues et autres copains, ce qui fait baisser les salaires comme tu le rappelles. Pour autant, je refuse de valider les thèses du FN d’expérience, l'abcdéaire pour simplets qui va avec et le climat (et l'odeur) nauséabond qu'il propage.

  • Par Equilibre - 05/10/2013 - 23:07 - Signaler un abus @my3cents

    Oui, et? Terra nova est le logiciel de la gauche, PS et FDG dans une certaine mesure. Terra nova est bien choisi: il faut vraiment terraformer la France avec une population de remplacement, au sens onusien du terme. Ils ont donc intérêt à continuer Pour la fausse droite, il suffit de regarder n'importe quelle émission économique pour voir les intérêts dans la fabrique de PIB, à coup effectivement de bâtiment, de des bas salaires, où de postes non fournis, ce que j'indiquais dans mon premier message. Le FN sent pas bon mais il n'est que la réaction logique de tout ceci. L'UE veut des immigrés en quantité gastronomique pour continuer le ponzi des retraites européennes. Donc, en gros, tu es nul part sur l'échiquier. Pourquoi pas? Mais, hormis le FN (je ne sais pas pour le côté gauche, type groupuscule POI) et DLR qui parle de la limiter, tous ont un intérêt direct à la continuation. Et il n'y a malheureusement que deux camps. Aucun parti ne voudra d'un référendum, et encore moins l'UE.

  • Par my3cents - 05/10/2013 - 23:47 - Signaler un abus @Equilibre

    Asselineau pourrait être intéressant en dépit qu'il soit pour une sortie sèche de l’Europe mais il n'a pas d'audience. En fait, mon mélange politique "idéal" serait en dépit de leurs défauts (personne n'et parfait), un mélange de De Gaulle, Medes-France et Clemenceau. Introuvable sur l’échiquier... Je passe sur la corruption et l'endogamie politique, hauts fonctionnaires et patronat. Il suffit de regarder l'organigramme du MEDEF pour s'en persuader. Pour ma part, je vais pécher. Patriote, pas collectiviste, sachant compter, plutôt à gauche, je suis obligé de le faire, je ne me reconnais nul part.

  • Par lsga - 06/10/2013 - 02:26 - Signaler un abus Asselineau serait intéressant

    si il n'avait pas le cancer.

  • Par lsga - 06/10/2013 - 02:37 - Signaler un abus my3cents n'aime pas le clientélisme de terranova

    mais, le fait est que les arabes qui votaient Chirac hier votent PS aujourd'hui .   De Gaulle n'aurait jamais commis l'erreur stratégique consistant à suivre les maurrassiens. Les maurrassiens sont des losers. Le rapport hiérarchique de l'extrême droite européenne était Hitler < Franco < Mussolini < Pétain. Et Mussolini était déjà une quiche intergalactique, incapable de vaincre militairement la Grèce.   L'extrême droite française est constituée de losers pathétiques, qui ont trahi la France en 40, puis qui après-guerre ont sombré dans le terrorisme et tué des civiles français ( l'OAS ), qui ont tenté de maintenir en vie la vindicte anti-sémite ( Le FN ) et qui aujourd'hui tentent de surfer sur la vague islamophobe ( Marine Lepen ).   Et la droite ? De tradition Gaulliste ? Celle qui a eu la responsabilité de la France pendant des décennies ? La Droite devrait courir après cette bande de losers pathétiques ? Racistes et imbéciles ?   Messieurs, vous méprisez la Droite, la France et le peuple français.   N'osez même pas vous permettre de parler du Général De Gaulle.

  • Par scrat75 - 06/10/2013 - 02:49 - Signaler un abus bref !

    Encore beaucoup de pour et de contre ! Sa fait pas avancer les choses tout ça ! Une seul solution . Envoyer un non pavé dans la vitrine des médias !! Qui nous boure le mou avec leurs idéal à la con ! Une seul chose à retenir ! Aimer et fière d'être français ! Oublier la politique polotitiene bien française ! Et le reste suivera ! :0) sinon merci pour cette analyse madame tribalat que je partage à 100 %

  • Par Grwfsywash - 06/10/2013 - 03:18 - Signaler un abus @ lsga - 05/10/2013 - 19:24

    Vous me faites pleurer ...de rire! Merci encore pour vos commentaires, continuez je vous en prie.

  • Par WebVortex - 06/10/2013 - 03:22 - Signaler un abus La France est devenue une p... qui se vend ?

    L'intégration fonctionnait parfaitement avant. Pour ne prendre que le cas de l'industrie de la houille dans le Nord, Polonais, Italiens et plus tard Algériens s'intégraient parfaitement dans la société. Pour couper court à toute forme de racisme, de très nombreux Arabes se sont fondus dans la masse, seul les noms subsistent (et encore pas toujours). C'est leur faire affront justement de tolérer ce qui se passe maintenant, ils ont fait des efforts, alors que maintenant on brade, on se vend ! Mais pourquoi ce naufrage, comment est il arrivé ? Pour faire rapide, 2 politiques s'opposent, la droite dit: "L'étranger adopte les us et coutumes des français, venir ici est un choix de vie" alors que la gauche c'est plutôt: "Il faut respecter les croyances et le mode de vie des populations immigrées"..... On voit bien ce que ça donne ! Un communautarisme qui explose, une identité nationale qui n'existe plus, bref on se croirait au Liban avant la guerre ! C'est tout, le reste n'est que langue de bois.

  • Par la saucisse intello - 06/10/2013 - 04:34 - Signaler un abus @ Rosie8156.....

    Charles de Foucauld partagea la vie des populations arabes de Tamanrasset, il vécut là-bas de longues années.....et y fut assassiné (mars 1916, je crois) par un fanatique de seize ans à peine pour n'avoir pas voulu abjurer sa foi chrétienne. C'est ce qui nous attend. A moins que nous ne tirions les premiers.

  • Par winnie - 06/10/2013 - 08:34 - Signaler un abus Incompatibilité !

    Si comme le dit l'article, que les immigrés veulent un mode de vie du 1/3 monde et un niveau de vie européen leurs place n'est pas en FRANCE . Car c'est exactement cela que les immigrés(musulmans) veulent , vivre comme chez eux mais chez nous! Et ça ,ça ne peut pas marcher , ça ne marche nulle part. Tout les immigrés qui ont adopter la France jusqu'aux années 80 ont assimiler notre mode de vie et notre culture . Dans les campagnes il y a des paysans au noms étrangers car mariés avec des filles de paysans ,des commerçants, des artisans et qui perpétuent la tradition francaise. J'ai avec moi a la chasse des gens qui sont d'origine Portugaise,Espagnole,Italienne Polonaise. Pas un musulman n'ira a la chasse au restaurant n'ouvrira une boucherie traditionnelle ira dans une fête mediévale etc... La culture des nouveaux migrants (principalement musulman) n'est pas compatible avec la notre les interdits alimentaires et autres de leur religion empêchent beaucoup d'activités permettant de s'intégrer

  • Par golvan - 06/10/2013 - 13:18 - Signaler un abus L'ancien ministre socialiste

    L'ancien ministre socialiste allemand Thilo Sarrazin qui a parfaitement compris la logique de l'entrisme musulman dans les sociétés occidentales décrit l'islam comme un "obstacle au métissage". Autrement dit, puisque cette communauté ne veut en aucun cas changer ses interdits et us et coutumes, elle se met volontairement en marge des sociétés au milieu desquelles elle veut vivre, en raison de l'incurie de la société d'origine qui justement obéit à ces règles stupides, et refuse tout "mélange". D'une religion on passe donc à une notion "raciale" de cette communauté, ce qui est évidemment stupide, mais qui est entièrement imputable à la communauté musulmane elle-même. Remarquions pour terminer la schizophrénie de la gauche française qui considère que le métissage est le modèle suprême, mais qui encourage l'appartheid de l'islam, autrement dit le refus absolu de se fondre dans un ensemble plus vaste: celui des habitants non musulmans de la France. Mais il est vrai que Thilo Sarrazin n'est pas très en court chez les socialiste français.

  • Par Folacha - 07/10/2013 - 22:25 - Signaler un abus Cosmopolite

    Bientôt l'Aid, Isga ! Vous allez pouvoir vous régaler, entre gens raffinés, de viande provenant d'animaux égorgés conscients !

  • Par lsga - 08/10/2013 - 23:43 - Signaler un abus @Folacha : mais oui

    comme la majorité des français qui habitent dans les grandes villes, et qui ont des amis arabes, j'irais probablement fêter l'aïd avec eux, et manger du sauté d'agneau.   Oui, le modèle de l'assimilation est mort, vive le modèle de l'intégration !   Les français mangent au kebab, adorent les merguez, se ruent dans les épiceries turques, tunisienne, chinoises, et dans les restaurants des 4 coins de la planète...   Il n'y a que 30% de l'électorat qui ne supportent pas l'idée de rajouter des fêtes sur les calendriers et des plats dans les livres de cuisines.  

  • Par Folacha - 11/10/2013 - 07:18 - Signaler un abus Ploucs

    Chez les nouveaux péquenauds, on pense comme Gandhi, que sa manière de traiter les animaux est révélatrice du degré d'évolution d'une civilisation. Comme beaucoup de gens sur ce site, que vous méprisez et sur lesquels vous avez des préjugés ridicules . Vous sous estimez vos adversaires. Tant mieux !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Michèle Tribalat

Michèle Tribalat est démographe, spécialisée dans le domaine de l'immigration. Elle a notamment écrit Assimilation : la fin du modèle françaisa été publié aux éditions du Toucan (2013). Son dernier ouvrage Statistiques ethniques, une querelle bien française vient d'être publié (éditions de l'Artilleur).

Elle s'intéresse aussi à l'islam.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€