Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 19 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Armement des policiers municipaux : les gênantes contradictions du rapport Fauvergue

Les députés Jean-Michel Fauvergue et Alice Thourot ont rendu un rapport ce mardi qui incite notamment à rendre obligatoire l'armement des policiers municipaux.

Conclusions

Publié le
Armement des policiers municipaux : les gênantes contradictions du rapport Fauvergue

 Crédit SEBASTIEN NOGIER / AFP

Atlantico : Un rapport parlementaire a été remis ce 11 septembre par les députés Jean-Michel Fauvergue et  Alice Thourot qui préconise notamment de rendre obligatoire l'armement des policiers municipaux. Il comporte 78 propositions pour améliorer la coordination entre les forces de l'ordre, la police municipale et les agents de sécurité privée. Quel pourrait être l'avantage de l'extension des prérogatives et des moyens alloués à la police municipale ? En quoi est-ce une décision nécessaire ?

 
Mathieu Zagrodzki : Le principal argument en faveur de l'armement des policiers municipaux est de dire qu'ils sont aujourd'hui exposés à des dangers pas forcément différents que ceux auxquels sont exposés leurs collègues policiers nationaux ou gendarmes et que, de fait, ils doivent bénéficier de la même capacité de protection et de riposte.
 
Sur la sécurité en général l'argent est – convaincant. Le fait d'armer la police municipale dans des petites communes rurale ne va pas apporter grand-chose à la sécurisation des lieux sachant que ce sont des personnels qui gèrent des conflits de voisinage, des infractions au stationnement ou encore veillent à l'application de règlements relatifs à la police de l'environnement donc ce n'est pas forcément indispensable.
 
Sur l'extension de leurs prérogatives, cela ne va pas forcément soulager la police nationale mais va faire faire des choses à la police municipale pour lesquelles leurs collègues n'ont plus de temps. Le fait que la police nationale soit débordée et ne puisse plus tout gérer est une certitude. La logique serait donc de confier des missions initialement réservées à la police nationale à des policiers municipaux. Ce qui pose la question de la nature de la fonction de la police municipale et des différences qui deviendraient de plus en plus ténues au moins sur la partie voie publique.
 

Pour autant, si ces propositions sont appliquées, quels problèmes est-ce que cela pourrait soulever notamment en termes de moyens et de formation ?  N'est-ce pas contradictoire de baisser les dotations des collectivités et en même temps demander plus d'efforts à ces dernières pour assurer la sécurité ?

 
En faisant cela on peut dire qu'on légitimisme et l'on "fait monter en gamme" le métier. Mais d'un autre côté on fait peser sur ces effectifs et les municipalités des responsabilités financières supplémentaires.
 
On oblige les municipalités à des dépenses supplémentaires de la fourniture d'armes aux formations et si incident il doit y avoir un jour, cela va faire peser une responsabilité juridique et financière en plus sur les collectivités dont les caisses sont exsangues. Les aides financières de l'Etat se tarissent, on est dans un contexte extrêmement compliqué ne serait-ce que sur le plan économique pour le petites communes et en plus on va leur mettre une obligation, une responsabilité supplémentaire sur les élus locaux. Je ne suis pas sûr que la nouvelle soit bien accueillie.
 
 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par tubixray - 12/09/2018 - 09:06 - Signaler un abus Policier, dur métier

    Un policier ou un gendarme doit d'abord être en mesure de se protéger et de protéger la population : Difficile d'y parvenir à notre belle époque sans arme à feu MAIS avec des règles d'usage totalement revues .... Le cadre de la légitime défense qui s'applique au policier, avec mise en examen pour homicide involontaire en cas d'usage, relève du délire sociétal de gauche .... Force à la loi.

  • Par assougoudrel - 12/09/2018 - 09:29 - Signaler un abus Il faut armer les policiers municipaux, car

    tout uniforme est une cible idéale pour les terroristes. Seulement, il ne suffit pas d'avoir une arme à feu; il faut de l'entrainement. Comme pour le militaire, la base de l'instruction est le tir, le sport et l'entrainement sur le terrain. Si c'est pour donner une arme à des policiers et leur faire tirer trois cartouches par an et une petite séance de plein air, cela ne sert à rien, sinon bonjour les bavures, les balles dans le pied, se tromper de cible et tuer des innocents. Qui paiera pour l'instruction des policiers municipaux, car cela demande des moyens très onéreux et le contribuable local ne pourra pas le faire? Vu la bande de "restant de la colère de Dieu" que nous avons au sommet de l'Etat, je crains le pire.

  • Par DESVESSIESPOURDESLANTERNES - 12/09/2018 - 11:02 - Signaler un abus Fausse bonne idée

    Et plus d’armes en circulation pour satisfaire quelques égo boursouflés

  • Par DANIEL74000 - 12/09/2018 - 12:06 - Signaler un abus REGALIEN

    La force publique doit rester l'Âme du devoir régalien de l'Etat et ne doit pas se diviser entre les différentes strates. La force publique des champs et des villes c'est déjà un lourd héritage de l'Etat et non de la République !

  • Par J'accuse - 12/09/2018 - 12:46 - Signaler un abus Encore une contrainte venue d'en-haut !

    Le port d'armes autorisé pour les policiers municipaux est suffisant; il ne faut surtout pas l'imposer. C'est aux maires d'en décider, en fonction de leurs besoins et de leurs possibilités. La police municipale peut être une aide locale, mais ne doit pas remplacer la police nationale, ni dans ses attributions, ni dans ses responsabilités.

  • Par vangog - 12/09/2018 - 13:18 - Signaler un abus La Police nationale, débordée par les tâches administratives....

    que la gauche et la droite archaïques lui ont imposées ! Simplifiez les procédures administratives, retirez les commandements à la hiérarchie des banlieues- qui sabote la Police de l’intérieur, donnez leur quelques moyens pour donner un coup de peinture et mettre de l’essence dans les véhicules enfin réparés ...et vous retrouverez une Police Nationale efficace et motivée. cqfd!...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Mathieu Zagrodzki

Mathieu Zagrodzki est politologue spécialiste des questions de sécurité. Il est chercheur associé au Centre de recherches sociologiques sur le droit et les institutions pénales et chargé de cours à l'université de Versailles-St-Quentin.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€