Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 25 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Anne Hidalgo, savez-vous que Che Guevara était aussi le boucher de la Cabana ?

La mairie de Paris souffre d'un strabisme convergent. Ce qui l'empêche de voir la face sombre de celui qu'elle considère comme un héros et célèbre actuellement dans une exposition.

Cuba no !

Publié le
Anne Hidalgo, savez-vous que Che Guevara était aussi le boucher de la Cabana ?

Le site Que faire à Paris qui depend de la mairie nous apprend la tenue de cet événement artistique considérable : « L’exposition Le Che à Paris explore plusieurs facettes du Che : le sportif, le voyageur, le lecteur insatiable, le guérillero, le marxiste aspirant à voir émerger « l’homme nouveau », Le médecin phytothérapeute mais aussi le poète, le photographe, l’amateur d’art qui chaque fois qu’il passait à Paris se rendait au Louvre pour se figer devant le tableau de Jerome Bosch, La nef des fous.»

Sa mort l'a rendu immortel.

Quand Che Guevara tomba en 1967 dans les montagnes de Bolivie sous les balles de soldats gouvernementaux, encadrés par des hommes de la CIA, il fut pleuré par des millions de gens. Et quand Fidel Castro décida de faire de lui l'équivalent du Christ agonisant sur la croix, ils furent des dizaines de millions à s'enticher de posters et t-shirts à son effigie. De Moscou à Pékin en passant par Paris, Berlin et New York, on aima follement le Che.

De fait, l'homme avait été courageux en quittant se fonctions officielles à La Havane pour, avec quelques guérilleros, essayer d'allumer les feux de la révolution en Bolivie. Ce martyr devint une icône. Il était évidemment bien plus présentable qu'un quelconque Staline.

Mais avant le si beau et si émouvant Che Guevara mort il y eut un Che Guevara vivant. Beaucoup moins beau et beaucoup moins touchant. Dès la victoire castriste en 1958, il officia à la Cabana. C'était un endroit, mais pas le seul, où l'on fusillait à la chaîne. Des officiers de l'ancien régime mais également des innocents dénoncés pour un rien. Plus de 200 exécutions sommaires filmées et diffusées à la télévision pour que le peuple en prenne connaissance.

A l'étranger, on s'inquiéta de tant d'assassinats. Un Argentin, révolutionnaire également, écrivit une lettre au Che. Pour s'en indigner. La réponse du Che : "Les exécutions sont non seulement une nécessité pour le peuple de Cuba mais aussi un devoir imposé par ce peuple". Mao Tsé Toung, leur maitre à penser à tous, avait dit cyniquement un jour : "la révolution n'est pas un dîner de gala".

Les "dîners de gala" furent particulièrement sanglants à Cuba. Le Che y gagna le surnom de "Carnicerito" (petit boucher). Le nom de "grand boucher" étant naturellement réservé à Fidel Castro. On tua beaucoup à Cuba. Car les dieux de la révolution avaient soif. Soif de sang.

Anne Hidalgo, la maire de Paris, patronne dans ses locaux une exposition à la gloire de Che Guevara. Elle parle de lui comme d'une "icône romantique et révolutionnaire". La Cabana elle ne connait pas. Mais surtout, elle ne veut pas la connaître. Pourtant, le temps a passé et la vérité sur le Docteur Jekyll et Mister Hyde de la révolution cubaine n'est plus un secret pour personne.

Anne Hidalgo serait avisée de s'intéresser un peu à Olga Guevara (sans aucun lien de parenté avec le Che). La sœur d'un révolutionnaire castriste assassiné par les hommes du dictateur Battista. Elle fut conviée, pratique courante à l'époque, à participer à l'exécution d'un officier de l'ancien régime. Elle refusa : "ce militaire-là a tué mon frère mais je ne pourrais tirer sur lui de sang-froid". Il nous est permis de préférer sa réponse à celle du Che, écrivant à son ami argentin. 

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 31/12/2017 - 10:24 - Signaler un abus Ce qui me surprend le plus c

    Ce qui me surprend le plus c'est que l'on puisse s'en étonner....N'est-on pas le pays dans lequel sur des chaînes et radios publiques on interview avec beaucoup de respect des types comme Badiou soutient indéfectible de Staline, Mao, et Polpot et des millions de morts qu'ils ont pu faire...

  • Par cloette - 31/12/2017 - 10:46 - Signaler un abus @Paulquiroulenamassepasmousse

    C'est vrai ce que vous dites, concernant le ché, c'est sa belle tête, et Badiou c'est qu'il parle bien . ( BHL aussi son physique et son look) Mais pour quoi s'étonner également de l'image de "Macron le messie" ?

  • Par vangog - 31/12/2017 - 11:15 - Signaler un abus Belle gueule, beau parleur...

    ça suffit pour enfumer des millions de bécasses énamourées pour une image...et pour leur paralyser la moitié du cerveau (celle qui contient l’intelligence et le discernement). Hidalgomygode fait partie de ces bécasses faciles à manipuler. Elle n’en est pas à son premier coup d’essai, car elle croyait que les partis national-socialistes et fascistes d'obédience International-socialistes n’avaient jamais existé et que c’était le Front National qui avait envahi la France et était responsable des camps de concentration socialistes...une mono-maniaque sans cervelle, cette Hidalgomygode!

  • Par Garsfab - 31/12/2017 - 11:26 - Signaler un abus Orthographe

    Pour "ce figé"...... Même pas l'envie de regarder le fond, quand on vois la forme ! Honteux, pour un article journalistique... Loin d'être la première fois sur atlantico

  • Par pitron67 - 31/12/2017 - 12:01 - Signaler un abus ce figé

    "on vois"répond à "ce figé":ou quand on voit la paille dans l'oeil de son voisin!!!!!

  • Par kelenborn - 31/12/2017 - 12:32 - Signaler un abus ahhh

    "et que c’était le Front National qui avait envahi la France et était responsable des camps de concentration socialistes.." Faut au moins être le jour de la Saint-Sylvestre pour en pondre des comme ça!!! D'ailleurs, on sait désormais que le directeur du Strouthoff c'était Léon Blum!!

  • Par kelenborn - 31/12/2017 - 12:35 - Signaler un abus pitron67

    hihihihi bien vu!!! Si l'hôpital commence à se foutre de la Charité, où va-t-on soigner Vangode? Pour le reste , faut pas en vouloir trop à Atlantico: ils font leur BA : ils recrutent à la sortie du CAT !

  • Par 2bout - 31/12/2017 - 12:44 - Signaler un abus Grâce à l'intervention de Garsfab,

    nous sommes à présent rassurés : le « figé » n'est ni une figure acrobatique inventée par Nadia Comaneci sur une poutre, ni l'agrégat moléculaire résultant de l'équilibre thermodynamique entre deux phases physiques.  Le « figé » est le siphon par lequel d'aucuns souhaiteraient faire passer le bébé avec l'eau du bain.

  • Par MOI MOI MOI - 31/12/2017 - 13:43 - Signaler un abus Bravo Mr Rayski

    Vous auriez pu rajouter pour la mémoire défaillante et semble-t-il de mauvaise foi de certains commentateurs et pour étayer vos propos, l'éloge de Ségolène Royal à Fidel Castro en décembre 2016, mais précédée depuis longtemps par "l'illustre" Jean Paul Sartre à son retour d'URSS (et, "je crois" également de Cuba). Mais il n'y a pas plus sourd que celui qui ne veut pas entendre.

  • Par borissm - 31/12/2017 - 14:35 - Signaler un abus J'ai passé quatre années de ma vie à la Havane,

    à la fin des années 70. Déjà, à l'époque, plus aucun cubain ne se faisait d'illusions sur la révolution, ni sur les frères Castro (Raùl étant le plus détesté des deux), ni sur les héros encensés par les gauchos occidentaux, en particulier le "Che", dont tout le monde savait qu'il avait ruiné le pays en quelques mois lorsqu'il était ministre des finances. Raùl Castro était resté dans la mémoire collective comme le "boucher de la Cabana" ("el carnicero de la Cabana" -- la Cabana est une caserne de Santiago de Cuba), Guevara étant "le petit boucher" ("el carnicerito"). Le seul révolutionnaire resté cher au cœur des cubains était Huber Matos, emprisonné par Castro dès 1959 et pendant 20 ans parce qu'il lui faisait de l'ombre. A part lui et quelques autres, tous les héros de la révolution cubaine étaient, au mieux, des profiteurs, au pire des criminels sadiques. Guevara est à classer au même rayon que Pol Pot.

  • Par assougoudrel - 31/12/2017 - 15:47 - Signaler un abus @borissm

    Merci pour l'info. En quatre ans, on a largement le temps de voir et d'entendre ce qui se passe dans un pays en vivant avec la population, loin de toute propagande.

  • Par catlaya - 31/12/2017 - 15:54 - Signaler un abus les Français sont extraordinaires ...

    ...ils vénèrent le "Ché" et ne tiennent nul compte du fait que ce "Ché" a été recruté essentiellement à cause de son métier : Médecin ! mais oui, il fallait bien un "médecin" pour juger jusqu'à où on pouvait torturer .. allez dans l'est de Cuba (Santiago de Cuba, Baracoa etc..) et vous apprendrez que le "Ché" faisait crever les yeux des enfants pour faire avouer les parents leurs "crimes" qu'ils n'avaient pas forcément commis. Voir des Français pleurnicher à Santa Clara , c'est honteux. Si on est ignorant, au moins on ne s'affiche pas !

  • Par kelenborn - 31/12/2017 - 17:45 - Signaler un abus ah la la A2BOUH

    La t'es trop fort...putain, même Michel Chevalet en avalerait son dentier! Respect! comme on disait autrefois dans le 9.3....la...comment il va faire Vangode pour trouver que c'est une expérience gauchiste...Et puis, après ça, tu vas avoir besoin de combien de temps pour récupérer...Bon d'accord tu touches les orteils d'Albator et sa puissance 5 exposant 7 te galvanise mais quand même...fais pas trop d'efforts, t'es en guérison

  • Par kelenborn - 31/12/2017 - 17:45 - Signaler un abus ah la la A2BOUH

    La t'es trop fort...putain, même Michel Chevalet en avalerait son dentier! Respect! comme on disait autrefois dans le 9.3....la...comment il va faire Vangode pour trouver que c'est une expérience gauchiste...Et puis, après ça, tu vas avoir besoin de combien de temps pour récupérer...Bon d'accord tu touches les orteils d'Albator et sa puissance 5 exposant 7 te galvanise mais quand même...fais pas trop d'efforts, t'es en guérison

  • Par kelenborn - 31/12/2017 - 17:45 - Signaler un abus ah la la A2BOUH

    La t'es trop fort...putain, même Michel Chevalet en avalerait son dentier! Respect! comme on disait autrefois dans le 9.3....la...comment il va faire Vangode pour trouver que c'est une expérience gauchiste...Et puis, après ça, tu vas avoir besoin de combien de temps pour récupérer...Bon d'accord tu touches les orteils d'Albator et sa puissance 5 exposant 7 te galvanise mais quand même...fais pas trop d'efforts, t'es en guérison

  • Par kelenborn - 31/12/2017 - 17:51 - Signaler un abus mais...

    je ne vois pas pourquoi l'Amere Hidalgo ne publie pas un communiqué en réponse à ce perfide article de notre Bruno dans lequel elle préciserait que , par exemple , c'était pour commémorer l'accord de jumelage passé entre les bouchers de la Cabana et les Joyeux bouchers de la Vil!ette!!!Et d'ailleurs , c'est Vangode qui est chef de la fanfare : "faut que ça saigne, faut qu'les cons aient à bouffer, Ah2bouh de quoi s'branler, faut qu'ça saigne... Il suffit d'expliquer au lieu de laisser Bruno monter le bourrichon aux bourricots!

  • Par kelenborn - 31/12/2017 - 17:53 - Signaler un abus moi moi moi

    "Mais il n'y a pas plus sourd que celui qui ne veut pas entendre." Ah ben oui, du coup, on a compris que c'était vous!

  • Par Garsfab - 31/12/2017 - 18:40 - Signaler un abus Pitron67

    En effet...! Cependant je ne suis pas journaliste, ne commente que très peu, et m'affiche encore moins. A quand des Gallimard, Hachette, Grasset et autres Albin Michel avec 3 fautes par page?... Cela fait partie de la rigueur de certains metiers de respecter ces règles, afin que l'amateur que je suis, puisse avoir des références. Tout fout l'camp... Bon réveillon.

  • Par 2bout - 31/12/2017 - 19:08 - Signaler un abus Présumons l'erreur volontaire, Garsfab …

    et alors pendant que la forme devient suspecte, le fond de son côté trace gentiment son sillon.

  • Par Liberte5 - 31/12/2017 - 19:38 - Signaler un abus A. Hidalgo ose tout!! Et c'est à cela qu'on la reconnait!

    Qu'elle soit incompétente cela se voit.Qu'elle soit inculte cela se sait. Qu'elle soit du coté des tyrans que la gauche et les communistes ont produits depuis plus d'un siècle c'est une réalité. Que les bobos parisiens soient complices de tels personnages en leur apportant leurs suffrages est plus qu'inquiétant.

  • Par kelenborn - 31/12/2017 - 20:23 - Signaler un abus tiens

    une qui devrait faire plaisir à notre Bruno et même s'il n'est pas sur la photo http://kelenborn.e-monsite.com/pages/nouvelles-1/le-rat-qui-rit/54-hidalgo-mes-vacances-avec-le-che.html

  • Par kelenborn - 31/12/2017 - 20:25 - Signaler un abus ah2bouh

    "le fond trace son sillon " que c'est bien dit, vraiment!!!! mais...tu sais ce qu'a dit Bolivar à la fin de sa vie: "J'ai labouré la mer"...et c'est un peu l'impression que l'on a quand on essaie de te rendre meilleur!

  • Par Anguerrand - 31/12/2017 - 21:03 - Signaler un abus Un musée pour Ché, alors pourquoi pas un pour Hitler

    Deux assassins à oublier, mais le Ché etait communiste alors non seulement on passe l'éponge mais certaine le vénèrent encore. Il atué de ses mains ses opposants politiques, un vrai salaud. J'espère que c'est la méconnaissance du Ché qui fait porter des tees shirts à son effigie. Grâce son aide les cubains ont eu la " chance " de vivre pendant 50 ans, sous le joug redoutable du ommunisme et de la faim. Alors Hidalgo il faut apprendre l'Histoire.

  • Par Patatras47 - 01/01/2018 - 09:25 - Signaler un abus Hidalgo sans fard

    Maintenant, les parisiens ne pourront pas dire qu'ils ne savaient pas à quoi s'attendre avec Mme Hidalgo; elle annonce la couleur et seuls les ignoramus s'y laisseront prendre. Vous vous rappelez qui ose tout?

  • Par Mario - 01/01/2018 - 12:36 - Signaler un abus C'est le problème de notre

    C'est le problème de notre pays , une extrême gauche qui peut tout se permettre et donne le ton en permanence. Et on retrouve cela dans beaucoup de pays occidentaux, malheureusement .

  • Par Iker - 01/01/2018 - 12:49 - Signaler un abus Merci à la Gauche Française Moraliste

    Merci de nous rappeler ce "fait d'arme" ... Et quand je pense que Hollande (Royale y compris) s'est précipité pour se faire photographier avec Fidel Castro, son complice. ... Et cette Gauche "moraliste" qui se tait ... Quant à M. Melenchon quelle crédibilité lui accorder quant on constate sa gêne à condamner les dirigeants actuels du Venezuela ...Cinquante ans après les purges communistes et le fameux "Bilan globalement positif" de Marchais ils n'ont toujours rien appris ... Décidément tout cette idéologie de la Gauche française est franchement détestable

  • Par Piwai - 01/01/2018 - 16:40 - Signaler un abus ce pays est foutu!

    Foutons le camps tant que c'est encore possible...

  • Par Anguerrand - 01/01/2018 - 20:58 - Signaler un abus Il reste encore des possibilités

    Pol Pot, Staline, Lénine ou le communisme qui a fait 100 millions de morts. Hidalgo si vous manquez d’idées en voilà quelques uns. Les socialistes ont fait un musée du monde musulman dirigé par un juif ! A quand l’equivalent du monde chrétient dirigé par un musulman ?

  • Par moneo - 01/01/2018 - 22:00 - Signaler un abus bof

    une idéologie qui tué entre 100 /150 millions de personnes mérite bien un hommage 100 hypothèse basse ,150 hypothèse haute :soljenistyne

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€