Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 26 Mai 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Les Allemands continuent-ils à former et conseiller l’armée russe malgré le déclenchement de la crise ukrainienne ?

Depuis plusieurs années déjà, l'Occident tente de se rapprocher de la Russie, et ce au travers d'échanges militaires. Ainsi, le conglomérat allemand Rheinmetall signait en 2011 avec la Russie un contrat à hauteur de 140 millions de dollars pour la construction d'un camp d'entrainement des forces russes. L'Allemagne n'est cependant pas la seule : la France et l'Italie, moyennant paiement, ont également contribué à améliorer le matériel russe.

Ah oui…?

Publié le
Les Allemands continuent-ils à former et conseiller l’armée russe malgré le déclenchement de la crise ukrainienne ?

Photo d'illustration / Le drapeau de la Russie avec un soldat russe derrière. Crédit Reuters

Atlantico : En 2011, l'Allemagne signait un contrat de 140 millions de dollars avec la Russie, visant à la construction d'un camp d'entrainement dans le sud-ouest de la Russie. Ce camp était supposé entrainer 30 000 soldats par an. Les Etats-Unis pensent aujourd'hui que l'Allemagne aurait entrainé les troupes russes. Cela vous parait-il crédible ?

Xavier Roux : Le terme d’"entraîner les troupes russes" est trop vague et trop imprécis. De façon générale, quand il y a des accords entre des pays et notamment militaires, ça veut dire qu’on s’échange un certain nombre de choses. On s’échange un certain savoir faire. Un camp militaire ne se bâtit pas en l’espace d’un an, ni même un an et demi, à moins d’avoir des espaces désertiques. D'autant plus que le savoir-faire des Russes n’a pas tellement besoin d’être amplifié en matière d’emploi des chars, ils l’ont largement prouvé dans les années passées.

S’il s’agit de camp pour des opérations spéciales ou des actions de la sorte, ça demande du temps. On ne peut pas dire qu’en l’espace de deux ou trois ans les Allemands aient entraîné l’armée russe. Encore une fois, l’armée russe a prouvé sa valeur dans les années passées, les Russes sont loin d’être des incapables. Il ne faut pas les sous-estimer et dire que l'Allemagne a formé l’armée russe est un raccourci qui, sans doute, fait bien mais qui n'est pas l'image de la réalité.

L’armée russe occupe l'ensemble du territoire couvert par la Russie, et elle est bien sûr plus près des frontières que du centre. La Russie est depuis longtemps dotée de forces de protection des frontières, semblables à une douane et spécialisées dans la lutte pour la défense de celles-ci. Elle n'est donc ni massée autour de Moscou ni à la frontière ukrainienne. Il faut regarder chaque armée à l’aune de son propre territoire. La Russie est vaste donc les armées russes sont éparpillées sur l’ensemble du territoire. De même que l’armée française qui jusqu’il y a dix ans était répartie sur l’ensemble du territoire. Ce n’était pas simplement à la frontière de l’est, il y en avait partout. Il faut faire attention aux effets qui consisteraient à dire que l'ensemble des effectifs de l’armée russe est massée à la frontière ukrainienne. De toute façon il y en a de l’autre côté à la frontière asiatique, à la frontière du sud, et partout où c’est nécessaire. Il ne faut pas faire des totaux qui n’ont pas de rapport. Ce qu’il faut comparer, ce sont les capacités de projection, c’est-à-dire les capacités à déployer les troupes qui sont des troupes professionnalisées. Des troupes susceptibles de combattre dans des terrains divers, inconnus, et qui sont capables d’être projetées, comme les parachutistes ou des troupes mécanisées et qui soient susceptibles d’intervenir ailleurs que dans les endroits qu’elles connaissent bien.

Les comparaisons il faut les faire sur des questions de savoir faire et de logistique. Un soldat peut porter 20kg ou 30kg mais ne peut pas marcher pendant une semaine tout seul. Il lui faut de la nourriture, de l’eau… Tout ceci mérite une analyse plus spécifique même si le nombre des effectifs de l’armée de terre est un critère qui vaut quelque chose mais c’est un critère absolu.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par pave777 - 24/04/2014 - 08:56 - Signaler un abus Le guerrier teuton

    a toujours bonne renommée, et les allemands sont les alliés des Russes, Hitler et Staline étaient bien des alliés avant de s'entretuer ? bis répétitat.

  • Par bp50lecture - 24/04/2014 - 09:49 - Signaler un abus MATCH MILITAIRE RUSSIE-ALLEMAGNE

    Si aujourd'hui, depuis 1947 la Kalachnikov est aussi répandue que ne fut en son temps (19 ème et 1ère moitié du 20ème siècle) le fusil Mauser, c'est parce que la Russie a fourni cette excellente arme semi- automatique à tous les pays "non-alignés" des années soixante: Ça c'est du marketing! Elle est solide et simple, elle est l'héritière du STG 44 allemand, mais avec canon chromé pour une résistance maximum! Pour faire court ce qui est important, comme toujours à la guerre, c'est le degré de motivation du soldat et son niveau d'entraînement. Ensuite il faut un bon équipement et une bonne logistique. Exemple pour illustrer cette justesse de réflexion c'est que les chars français de 1940 étaient supérieurs aux allemands et plus nombreux, mais, en-dehors des thèses justes de De Gaulle, l'usage qui en fut fait fut désastreux...

  • Par Ory-Nick - 24/04/2014 - 09:55 - Signaler un abus Interview intéréssante !

    Sérieusement ! J'ai appris des choses que j'ignorais jusqu'à présent. Sans parler du rappel d'un élément essentiel pourtant oublié par beaucoup : ne jamais sous-estimé un adversaire (potentiel ou avéré). Merci au contre-amiral Roux, et à Atlantico (pour lui avoir donné la parole).

  • Par ISABLEUE - 24/04/2014 - 13:53 - Signaler un abus ARGH LE TEUTON

    entraine les RUSSES ?? On se refait un coup de Stalingrad.....

  • Par pierre325 - 24/04/2014 - 19:44 - Signaler un abus nous on entraine bien des sjiadistes

    J'aimerais autant entrainer les russes du coup.

  • Par walküre - 24/04/2014 - 20:22 - Signaler un abus La France a aussi

    ses dictateurs appréciés en haut lieu. Cherchez bien.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Xavier Roux

Xavier Roux est contre-amiral de la Marine nationale et vice-président du Cercle de la mer.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€