Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 31 Juillet 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Les 70 ans de "l'Affiche Rouge" célébrés à l’école : "SVP, ne dites pas à mes élèves qu'ils étaient juifs !"

C'est aujourd'hui le 70ème anniversaire de l'exécution par les nazis des 22 résistants, fusillés le 21 février 1944 au Mont Valérien. Ils seront pris en exemple sur l’Affiche rouge, une affiche de propagande allemande placardée à Paris au printemps 1944, pendant l’occupation nazie. Elle fut tirée à 15 000 exemplaires. Mais il faut, paraît-il, en parler avec précaution.

Chut…

Publié le
Les 70 ans de "l'Affiche Rouge" célébrés à l’école : "SVP, ne dites pas à mes élèves qu'ils étaient juifs !"

Dîtes immigrés, étrangers… Ça plaît et ça plaît même beaucoup. Dîtes autre chose… Ca gêne et ça gêne même beaucoup. Etant l'auteur d'un livre sur le sujet, j'étais invité pour en parler devant des élèves d'un lycée professionnel de Mantes-la-Jolie. Avant que je n'entre dans la classe, la prof m'a pris à part. "Je pense que ce serait mieux si vous vous absteniez de dire qu'ils étaient juifs. Vous pourriez vous contenter de dire qu'ils étaient immigrés et étrangers. Vous comprenez, avec la Palestine et tout ça…".

J'ai tout de suite compris. Et avant qu'elle me suggère de dire que les combattants de la FTP-MOI étaient, comme ses élèves, "issus de la diversité", j'ai tourné les talons.
Ça arrive parfois. Pas toujours. Mais ça arrive. Les lignes qui vont suivre sont dédiées à ces élèves et à leurs profs. Les héros de l'Affiche Rouge étaient qualifiés de "terroristes" par les nazis. C'est pourquoi on se précipite aussitôt pour les rapprocher des terroristes islamistes. Ils étaient résistants. Et dans la même veine ignominieuse, on n'a pas hésité à les comparer aux "résistants", palestiniens ou afghans. Et il est tout à fait interdit de dire que ces résistants-là, ceux de l'Affiche Rouge, auraient bondit d'horreur à l'idée d'être enrégimentés dans la famille des égorgeurs islamistes.
Ils étaient immigrés et étrangers. Donc pas français, donc eux aussi, en quelque sorte, "issus de la diversité". Là, il ne s'agit même plus d'un mensonge, mais d'une imposture révoltante. Evidemment qu'ils étaient français. Français comme certains ont du mal à se l'avouer aujourd'hui. Ils aimaient la France, la langue française (dans les familles juives, d'où ils venaient pour la plupart, on leur faisait un devoir, précisément parce qu'ils étaient d'ailleurs, d'être dans les premiers dans cette matière à l'école). Ils aimaient le drapeau tricolore avec un penchant évidemment prononcé pour le rouge.
Et puis, ils étaient juifs, très juifs. Ils parlaient le yiddish, ou l'apprenaient. Et, dans leur identité, les mots "Juif", "Français", "communiste" (je ne suis pas sûr de l'ordre, c'était peut-être "Français", "communiste", "Juif"), formaient un puzzle d'une merveilleuse générosité.
Quand le gouvernement de Vichy assura leur gloire posthume avec la célèbre Affiche Rouge, ils furent désignés comme "judéo-communistes". Une qualification qui n'était pas fausse. Vichy disait vrai. Mais pour des raisons abjectes : il fallait les envoyer à la mort. Quand des professeurs de nos écoles dépouillent les 22 de leur identité juive, ils mentent. Pour des raisons basses. Il y a sans doute des hommes qu'il faut assassiner deux fois.

A lire du même auteur : Le gauchisme, maladie sénile du communisme, Benoît Rayski, (Atlantico éditions), 2013. Vous pouvez acheter ce livre sur Atlantico Editions.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Thot7 - 21/02/2014 - 08:54 - Signaler un abus Histoire et manipulation

    Difficile de faire le tri ! Ceux qui ont écrit l'histoire savent très bien pourquoi ils n'ont pas pu (ou voulu) tout dire.

  • Par Anguerrand - 21/02/2014 - 09:06 - Signaler un abus J'ai beaucoup de respect pour vous Mr Rayski

    Pour les morts dans les camps de concentration, juif ou non. Mais il y maintenant un ras le bol que tous les jours depuis mon enfance les juifs se présententent comme des martyres. Le temps a passé et de nombreuses extermination ont été perpétué ( Chine, Cambodge, Corée du Nord, etc..) celles la c'est motus et bouche cousue. Une question peut se poser et il semble que la communauté juive refuse de se poser, pourquoi l'antisémitisme existe, et ce dans le monde nier, j'imagine que ces questions ne reçoivent pas de réponse volontairement de la part de la communauté juive. Des communautés beaucoup plus récemment installés sont mieux acceptées, alors....une réponse?

  • Par Daniel carton - 21/02/2014 - 09:34 - Signaler un abus Lacheté ordinaire

    Ce qui s'est passé mériterait une large audience . Cet enseignant prix en flagrant délit d'instrumentalisation de l'histoire à des fins idéologiques . Flatter ces petits issus de la diversité , ne pas dire que les martyrs étaient de religion juive , ce qui aurait été contre productif pour cet enseignant malhonnête et lâche, contrairement à ceux qui sont mort pour notre liberté

  • Par marienoel665 - 21/02/2014 - 09:37 - Signaler un abus Les fautes

    Les prétendus écrivains qui font des fautes ça ne donne pas envie de lire, pauvre France, on n'écrit pas "Dîtes" mais "Dites autre chose…" Ensuite pourquoi continuer à galvauder le français de la sorte, le judaïsme c'est une religion pas une nationalité , le mot judaïsme recouvre la religion des juifs tout comme laïcité ne veut pas dire athée mais signifie non consacré ou non ordonné (comme le prêtre par exemple c'est un religieux alors que ses fidèles pratiquants et croyants sont des laïques). Ah! les écrivains d'aujourd'hui, comme c'est bien triste.

  • Par Ory-Nick - 21/02/2014 - 09:46 - Signaler un abus @Rayski

    Je complèterais Anguerrand : Qu'est-ce qui, dans l'Histoire, justifie que les autres génocides soit autant ignoré ? Comprenez-moi bien : j'ai eu la chance de faire un voyage scolaire mémorable, passant par Nuremberg, Prague, Cracovie et son ghetto, Auschwitz I, II et III. Visite des baraquements et douches comprise. Je peux vous assurer que ça marque, de voir le béton armé arrondie par les gens qui le griffait pour sortir... Cependant, de part mon ouverture d'esprit, je ne peux pas dénigrer les autres génocides. Le Rwanda, l'ex-Yougo, etc... et même les "non-soviétique" ! 100millions de morts sous l'ère soviet... Alors ?

  • Par Nana de la falaise - 21/02/2014 - 09:52 - Signaler un abus Ad nauseam

    Est-ce qu'il va se passer un seul jour de l'année sans commémoration de la dernière guerre ? (pour la France, on devrait dire dernière occupation d'ailleurs), sans film, téléfilm, allusions... Quant à la ré-interprétation de l'histoire par la propagande officielle pour faire l'apologie du communisme et de l'"étranger".... La guerre de 39/45 est FINIE, mais une nouvelle guerre est commencée depuis longtemps . Patriotes, réveillez-vous !

  • Par Ravidelacreche - 21/02/2014 - 10:06 - Signaler un abus Le rouge excite les taureaux

    C'est bien connu : à la vue d'un tissu rouge, un taureau s'énerve. C'est d'ailleurs pour cette raison que les toreros agitent une muleta en flanelle rouge.

  • Par anakyn - 21/02/2014 - 10:06 - Signaler un abus Un certain ras le bol

    Quand on parle de génocide, on est quasiment obligé de penser à la Shoah ! Il en est ainsi à l'école de la République où est fait la part belle à l'extermination des Juifs par les Nazis. Mais quid des autres génocides ? Quid du génocide rwandais ? Quid des exactions commises par Pol Pot et ses sbires ? Et l'extermination du peuple et de la culture tibétaine par les communistes chinois ? Et l'assassinat de quelques 200 millions de personnes par le Communisme à travers le monde ?

  • Par gliocyte - 21/02/2014 - 10:13 - Signaler un abus Rendez hommage à tous! Sieur Rayski

    Voici la liste des 23 résistants du groupe Manouchian fusillés par les Allemands, dont 10 (AR) figuraient sur l'affiche. Celestino Alfonso (AR), Espagnol, 27 ans Olga Bancic, Roumaine, 32 ans (seule femme du groupe, décapitée en Allemagne le 10 mai 1944) Joseph Boczov [József Boczor; Wolff Ferenc] (AR), Hongrois, 38 ans - Ingénieur chimiste Georges Cloarec, Français, 20 ans Rino Della Negra, Italien, 19 ans Thomas Elek [Elek Tamás] (AR), Hongrois, 18 ans - Étudiant Maurice Fingercwajg (AR), Polonais, 19 ans Spartaco Fontano (AR), Italien, 22 ans Jonas Geduldig, Polonais, 26 ans Emeric Glasz [Békés (Glass) Imre], Hongrois, 42 ans - Ouvrier métallurgiste Léon Goldberg, Polonais, 19 ans Szlama Grzywacz (AR), Polonais, 34 ans Stanislas Kubacki, Polonais, 36 ans Césare Luccarini, Italien, 22 ans Missak Manouchian (AR), Arménien, 37 ans Armenak Arpen Manoukian, Arménien, 44 ans Marcel Rayman (AR), Polonais, 21 ans Roger Rouxel, Français, 18 ans Antoine Salvadori, Italien, 24 ans Willy Schapiro, Polonais, 29 ans Amédéo Usséglio, Italien, 32 ans Wolf Wajsbrot (AR), Polonais, 18 ans Robert Witchitz (AR), Français, 19 ans

  • Par 20dicte - 21/02/2014 - 10:14 - Signaler un abus il y a les vainqueurs et les

    il y a les vainqueurs et les vaincus quand on voudra enfin comprendre que nous aussi nous avons perdu la 2 guerre mondiale..... Ça devrait au moins donner envie de ne pas perdre la prochaine voir Japon Allemagne..........

  • Par lapin - 21/02/2014 - 10:18 - Signaler un abus Quand Rayski se trompe de cible

    Français, et accessoirement Juif, je ne supporte pas ce rappel incessant. Chaque jour, on vient me parler de la résistance, du nazisme...hier encore, ce sont les 4 nouveaux entrants au Panthéon dont Hollande se sert pour faire remonter sa cote. Malheureusement, j'ai fini par m'en foutre totalement, et mon oeuil reste sec. En un mot, ça ne m'intéresse pas. Je veux pouvoir vivre tranquillement, sans que des tribalistes à la Rayski ne viennent se délecter de ces massacres qui sont devenus leur fond de commerce... Les vendéens ou les arméniens ne se rappellent pas ainsi quotidiennement à mon émotion. Quant à ces banlieues remplies de sauvageons ignorant l'histoire, que M. Rayski s'adresse à ceux qui les ont fait venir, à savoir Giscard, Chirac, Stoleru, et ses anciens amis de SOS racisme, BHL, Dray, Desir, Malik, Halter, souvent eux aussi Juifs, comme par une ironie de l'histoire...

  • Par gile - 21/02/2014 - 10:21 - Signaler un abus Laisse tomber Rayski

    Ne vois tu pas que tu déranges avec tes histoires de résistants juifs ? Ne vois tu pas qu'il n'y a pas que les gamins des banlieues qui détestent savoir que leurs héros ne sont pas ceux qu'ils croient ? Un conseil: surtout ne va pas leur raconter qu'un quart des prix nobel sont juifs. Tu vas déchaîner leur colère.

  • Par gliocyte - 21/02/2014 - 10:21 - Signaler un abus PS

    Pensez-vous que ces résistants qui ont combattu pour la même cause auraient voulu qu'on les sépare après leur mort en fonction de leur religion? Manouchian, Alfonso, Fontanot n'étaient pas juifs, cela ne comptait pas, ils étaient tous frères, ces 23 fusillés sont morts pour un même idéal, unis par le même amour pour la liberté.

  • Par ernesto82 - 21/02/2014 - 10:30 - Signaler un abus Communautarisme

    Renier l'origine de ces gens est grave. Mais le problème en france, cela pousse au communautarisme, alors que la république est basée sur le contraire. C'est un communautarisme malsain, car elle renvoie indirectement à nos origines, qu'elles soient ethniques ou religieuses. Cela créé alors un intégrisme. Deuxiemement, les médias, le cinéma, l'école, parle trop de la seconde guerre mondiale et de la shoah. cela créé soit de l'indiférence soit un rejet. Moi même qui suit un féru d'histoire, je me dis "ENCORE?" et je zappe. Il faudrait que cela soit discuté seulement au moment des commémorations. Non à l'oubli mais non au matraquage.

  • Par Max68 - 21/02/2014 - 11:18 - Signaler un abus Offense contre offense et nous deviendrons tous aveugles...

    C'est effectivement choquant d'en arriver à demander de taire la vérité. Je comprends. Et je comprends aussi que ça choque et d'ailleurs ça me choque que des humains dont les ascendants co-religieux ont été victimes de la Shoah (avec d'autres) puissent tolérer ce qu'il se passe à Gaza et en Palestine en général. Ca me choque que, à notre époque encore, l'on puisse trouver normal de disposer d'un territoire juste parce que l'on est adepte d'une religion (ce qui est profondément anti-démocratique et anti-humaniste). Si ça choque que l'on puisse tolérer cet apartheid factuel, constitutionnel, alors je comprends aussi que l'on ne puisse pas tolérer de carrément soutenir ouvertement un gouvernement qui la met en œuvre. Il est terrible que ce soit la mémoire d'humains qui sont morts il y a longtemps et qui, eux, n'y sont pour rien, qui soient reniée ainsi. Il m'est évident qu'il y a 2 responsabilités dans cette trahison : ceux qui ne veulent plus entendre parler de la Shoah et aussi les enfants des victimes qui, comme c'est souvent le cas dans l'humanité, reproduisent le problème, cette fois en bourreaux. On aurait tort de simplifier cette question entre les gentils et les méchants.

  • Par prochain - 21/02/2014 - 11:31 - Signaler un abus Lire au pluriel les lectures officielles de l'Histoire...

    La Révolution, Napoléon, La Commune, La Grande Guerre, Traité de Versailles, Georges Clemenceau, La Résistance, l'influence stalinienne en France ..., Guy Môquet,... etc... chacun peut choisir la version qui lui plaî ou même chercher la vérité.

  • Par SteakKnife - 21/02/2014 - 11:55 - Signaler un abus Petite question

    Que penseraient les héros de l'Affiche Rouge des multiples actes barbares commis par Tsahal, de l'occupation, de la colonisation et de l'annexion menée joyeusement par le gouvernement israélien? Pas sûr qu'ils applaudissent des deux mains comme vous Benoît. Quand Tsahal transforme le Liban en parking géant au nom de Yahvé, c'est bien. Quand l'OLP se défend au nom de la liberté des peuples à disposer d'eux-mêmes, c'est du terrorisme...

  • Par Ory-Nick - 21/02/2014 - 14:00 - Signaler un abus @SteakKnife

    Oui, mais pas sûr qu'ils y soient opposé ! Faire parler les morts à ce point, quelle bassesse.

  • Par prochain - 21/02/2014 - 14:11 - Signaler un abus @beefSteack de cheval,

    Va faire un tour à Libé c'est la panique à bord, comment rester indifférent face au désastre, le chavisme en train de chavirer, le pédalo sans pédales...

  • Par prochain - 21/02/2014 - 14:19 - Signaler un abus L'Est socialiste a trucidé les peuples réduits à l'esclavage...

    en silence dans les centaines de goulags sans que ça soulève l'indignation des indignés professionnels, ainsi va la vie. Il ne faut pas hiérarchiser les souffrances kamarades, les millions de victimes du kommunisme savaient crever pour la Bonne Cause.

  • Par JM MUYL - 21/02/2014 - 14:22 - Signaler un abus On peut étudier cette question partout.

    Bon, d'abord, tous n'étaient pas juifs. Si ils sont rassemblés sur cette affiche, c'est parce que les collaborateurs voulaient jouer sur un sentiment de racisme et de xénophobie. Je pense qu'on peut étudier cette question partout. J'ai enseigné durant des années, et il n'y a pas si longtemps, cette période dans un lycée dit "sensible". J'ai également accompagné deux classes à Auschwitz, avec un survivant juif hongrois, après une bonne année de préparation. J'avais un moyen d'aborder la question avec des classes où se trouvaient beaucoup d'élèves maghrébins : le sultan Mohammed V refusa d'appliquer les lois anti-juives de Vichy. Les jeunes français d'origine marocaine, au moins, avaient une raison positive de se sentir concernés par une histoire dans laquelle la monarchie à laquelle ils sont le plus souvent toujours attachés avait fait plus que bonne figure.

  • Par SteakKnife - 21/02/2014 - 14:45 - Signaler un abus @Ory-Nick

    A con, et con et demi. C'est de la bassesse certes, mais quand on répond à un torchon de mauvaise foi, on a pas le temps de faire dans la finesse...

  • Par SteakKnife - 21/02/2014 - 14:47 - Signaler un abus @JM MUYL

    Bravo, ça prouve qu'il y a des gens sérieux qui essayent de rassembler et de surmonter les différences, plutôt que de jeter de l'huile sur le feu comme Rayski et tous les nouveaux réactionnaires.

  • Par Ory-Nick - 21/02/2014 - 15:20 - Signaler un abus @SteakKnife

    Vous êtes encore plus con de vous rabaisser au niveau que vous dénoncez. Mais l'hypocrisie fait parti intégrante de votre somptueuse personnalité. Pour autant, je suis d'accord sur ce fait, quel est le foutue interet de rappeler que les 23 étaient juifs ? Déjà, ils ne l'étaient pas tous. Et ensuite, ça change quoi ? La resistance d'un juif valait-elle plus que celle des curés ou des pasteurs qui cachait des juifs ? La résistance d'un juif valait-elle plus que celle des athés ? La résistance d'un juif valait-elle plus que celle des allemands qui luttaient sans cesse, en Allemagne, contre leur propre patrie devenue monstrueuse ? L'usage du singulier pour l'un, et du pluriel pour l'autre n'est en aucun cas fortuit. Tous ce sont battu pour la paix, tous ce sont battu pour leur patrie. Par pour leur religion. C'est ça que M. Rayski ne comprend pas. C'est ce qu'il ne pourra jamais comprendre. La lutte des patriotes, des républicains, contre les communautarismes.

  • Par tiopere 1 - 21/02/2014 - 15:59 - Signaler un abus ne pas ramener tout a la nakba

    il est impossible de faire allusion a l'extermination des Juifs sans qu'on nous rebatte les oreilles avec le problème palestinien . Pourtant , ces derniers ne sont pas en danger de mort et refusent obstinément le droit de vivre a leurs voisins juifs sur cette terre . De toutes façons , il est impossible de trouver un seul pays ou une majorité musulmane accepte une minorité chrétienne ou juive et ces "infidèles " ont de la chance lorsqu'ils sont simplement chassés et non égorgés . Enfin une information plutot paradoxale : la proposition d'échange du territoire du triangle peuplé d'Arabes israeliens contre les trois implantations juives de Cisjordanie s'est heurtée a leur refus indigné , car ils préfèrent rester citoyens de ce pays d'aparteid qu'est Israel plutot que d'àtre rattachés a leurs frères palestiniens .

  • Par SteakKnife - 21/02/2014 - 17:19 - Signaler un abus @Ory-Nick

    Hypocrisie? Vous ne devriez pas utiliser de mots aussi compliqués si vous ne connaissez pas leurs sens. J'ai dit clairement que j'utilisais des procédés aussi fallacieux que M.Rayski. Toujours est-il que vous avez raison, le communautarisme est contraire à l'esprit républicain. Mais vous avouerez qu'il est plus compliqué de combattre certains communautarismes que d'autres...

  • Par Exaspéré - 21/02/2014 - 18:47 - Signaler un abus @Gliocyte

    Merci d'avoir rappelé les noms de ces martyrs. Qu'ils aient été juifs, catholiques ou athées n'a aucune importance. C'étaient des patriotes et ils méritent notre respect,point..

  • Par Thot7 - 21/02/2014 - 21:26 - Signaler un abus encore un article qui fâche

    Et la bombe à Hiroshima, elle n'a pas fait des dégâts ? Heureusement que les japonais, en bons bouddhistes et shintoïstes, ne sont pas rancuniers et n'en veulent pas non plus à Einstein.

  • Par ヒナゲシ - 21/02/2014 - 22:00 - Signaler un abus Mêli-mêlo

    Que ce texte d'« écrivain » est confus ! Je cite : « Dites immigrés, étrangers… Ça plaît et ça plaît même beaucoup. Dites autre chose… Ça gêne et ça gêne même beaucoup. Étant l'auteur d'un livre sur le sujet, j'étais invité pour en parler devant des élèves d'un lycée professionnel de Mantes-la-Jolie. »   *le sujet*, *en* parler… Certes, mais de quoi ? Le sujet était-il les immigrés et les étrangers ? Ou bien la résistance des années quarante ? Ou bien les seuls et spécifiques protagonistes du groupe Manouchian ? On ne sait pas… Rayski nous prend à témoins de son indignation suite à une invitation ratée à causer sur un sujet… mais lequel ?   ⚡ ⚡   ⚡

  • Par ヒナゲシ - 21/02/2014 - 22:00 - Signaler un abus & dégonflage

    • Si l'objet de la causerie était les résistants en général, on ne comprend pas bien son obsession à distinguer les Juifs parmi ceux-là.   • Si le sujet est l'Affiche rouge, alors oui, il est pertinent de le mentionner, puisque c'est ainsi qu'étaient désignés par les Nazis 7 des 10 individus représentés sur l'affiche. ☞ http://lyc-george-sand-la-chatre.tice.ac-orleans-tours.fr/eva/sites/lyc-george-sand-la-chatre/IMG/jpg/l_Affiche_rouge.jpg Mais alors, quel dommage que Rayski ait reculé devant l'obstacle ! (Pour ma part, j'aurais fait la conférence devant ces élèves comme je l'entendais, en traitant le sujet sans s'embarrasser des états d'âme supposés de ces jeunes, quitte à leur tenir tête vigoureusement.)

  • Par ntzsch - 21/02/2014 - 22:11 - Signaler un abus Qui est juif ?

    D'abord, ils n'étaient pas tous juifs. D'autres l'étaient, selon les critères nazis, c'est à dire qu'ils avaient des ascendants juifs, mais est-ce suffisant pour être vraiment juif ? Certains peut-être étaient athées. Un athée se définit-il comme juif ? C'est à l'intéressé de décider s'il l'est ou pas.

  • Par ignace - 21/02/2014 - 23:46 - Signaler un abus @gliocyte ....je ne partage pas toujours vos avis mais

    là, je vous rejoins totalement Pensez-vous que ces résistants qui ont combattu pour la même cause auraient voulu qu'on les sépare après leur mort en fonction de leur religion? Manouchian, Alfonso, Fontanot n'étaient pas juifs, cela ne comptait pas, ils étaient tous frères, ces 23 fusillés sont morts pour un même idéal, unis par le même amour pour la liberté.

  • Par ignace - 22/02/2014 - 00:29 - Signaler un abus RAYSKI vous etes plus que limite.....dommage

    Résumé : 23 personnes du groupe manouchian sont arrêtés et exécutes et les allemands visant les juifs en profitent pour faire une affiche "ROUGE".Cette affiche ne comprenait que 10 noms (dont 7 etaient juifs,sur les 23) , le but étant de montrer que les juifs étaient les meneurs et les gros méchants Sans être colombo, M Rayski, je vous soupçonne d'avoir ;;involontairement manipulé"" l’opération d'une manière indigne de votre intelligence et votre probité Vous seriez allé dans l’école en abordant le sujet sur le groupe manouchian (23 membres) vous n'auriez pas eu a faire tout ce cinéma .Et comme le dit Glyocite ils sont tous morts pour la liberté Attention M Rayski trop de tentatives a limite de l’honnêteté intellectuelle, peuvent avoir les effets inverses a ceux espérés elles peuvent entrainer des personnes simples comme moi , a pencher vers un raisonnement que je ne tiens pas d'habitude.. Les faits sont les faits et ils n'ont pas a être instrumentalisés .le forum d'Atlantico, même s'il vole parfois a raz des pâquerettes (et j'y participe) n'est pas fait que de decerebrés

  • Par Jean Vercors - 22/02/2014 - 11:08 - Signaler un abus Mr BENOIT RAYSKI, Bravo pour votre courage.

    Mr BENOIT RAYSKI, Bravo pour votre courage. Les personnes intègres et honnêtes sont tellement rares surtout dans les milieux de l'éducation nationale et les medias je me lève et vous dis Tout mon Respect. Le groupe Manoukian était composé de plusieurs nationalités mais les plus nombreux étaient les juifs. 13 d'entre eux étaient Juifs. j'ai écrit le 6/ avril 2012 un article sur le groupe Manoukian "Le PCF a trahi le groupe Manouchian et la résistance." http://jforum.fr/forum/france/article/le-pcf-a-trahi-le-groupe Je constate aussi que de nombreux posteurs ici sont hors sujet et n'ont absolument rien à dire sinon cracher sur l'histoire et la vérité. La france pays de mon n'enfance ne m'offre plus ses lumières

  • Par ignace - 22/02/2014 - 15:59 - Signaler un abus @Jean Vercors (écrivain et résistant Jean Bruller dit Vercors)

    le sujet est il ? 23 resistants dont 12 juifs du groupe Manouchian ont été exécutés par les allemands suite a dénonciation de Joseph Davidowicz ou 12 juifs et 11 non juifs du groupe Manouchian ont été exécutés par les allemands suite a denonciation de Joseph Davidowicz Voyez vous le ridicule et le manque de respect pour 23 personnes heroiques (et non françaises), qui se battaient ensemble sans se poser ce type de question a savoir s'ils étaient juifs, catholiques, protestants....et qui seraient navrées de voir nos commentaires J'ai retrouvé le site ou vous décrivez clairement la situation mais , et c'est normal en faisant ressortir la religion de certains et uniquement la nationalité pour les autres http://jforum.fr/forum/france/article/le-pcf-a-trahi-le-groupe extrait de l'article : Selon Adam Rayski qui était responsable national de la section juive du PCF de 1941 à 1949, le PCF est responsable de la chute du groupe Manouchian .signé jean Vercors......Jean Vercors, n'est il pas l’ écrivain et résistant célèbre Jean Bruller dit Vercors, décédé le 10 juin 1991 ? Cordialement

  • Par Serge ULESKI - 22/02/2014 - 20:57 - Signaler un abus Les jérémiades de Benoît Rayski...

    Ce qu’on doit déplorer dans cette affaire qui n’en est pas une, et n’en sera aucune, c’est à espérer du moins, c’est que Monsieur Ravski ait été dans l’incapacité de communiquer autour de cette Affiche sans avoir à décliner le pedigree ethnique d’une partie des fusillés : une Affiche qui, soit dit en passant, mentionne dix fusillés sur 22, sélectionnés à dessein avec pour légende… justement, leur appartenance ethnique. La suite ici... http://sergeuleski.blogs.nouvelobs.com/archive/2014/02/22/les-jeremiades-de-benoit-rayski-523356.html

  • Par polak - 23/02/2014 - 00:28 - Signaler un abus Ne le dites pas non plus aux lecteurs d'Atlantico!

    Cher Benoit Rayski, Ne dites pas non plus aux lecteurs d'Atlantico que les résistants de l'affiche rouge étaient juifs. En effet: - on n'a trop entendu parler de la Shoah et pas de l'extermination au Cambodge (l'affiche rouge était en France, chez nous quoi, mais c'est "un point de détail"). - Ils n'étaient pas tous juifs seulement la majorité - pourquoi faites vous la distinction entre juifs, chrétiens et musulmans? Pour cette question, le combat est perdu d'avance. Pourtant il est connu que ce qu'Hitler reprochait aux juifs, ce n'était pas leur "religion". - Et Gaza dans tout ça (je ne sais pas ce que vous pensez de Gaza, mais je ne vois pas le rapport avec l'affiche rouge)? Etc etc. Bref, vous voyez bien qu'il ne fallait pas en parler. Pendant l'occupation, il y a eu des héros et des résistants, des collabos. Mais la majorité des gens étaient des petits lâches qui avaient plein d'arguties pour éviter de voir la vérité. Et la nature humaine n'a pas tellement changé depuis cette époque.

  • Par kravi - 23/02/2014 - 07:52 - Signaler un abus Nous dérangeons ? Tant pis.

    Benoit Rayski, vous avez eu raison d'écrire cet article, pas d'avoir tourné les talons. La prof fait partie de ceux qui estiment qu'on entend trop parler de la Shoah. Raison de plus pour aller enseigner aux incultes et moucher les antisémites, musulmans ou autres. Les commentaires montrent précisément que la France est en train de tourner -- comme le lait tourne -- au rance. Les commentaires vous font un mauvais procès, comme il est d'usage en antisémitisme new look. La question n'est pas du nombre de Juifs sur l'affiche rouge. Elle est dans le refus d'une prof indigne d'enseigner de rappeler les conditions historiques de la résistance et de la Shoah.

  • Par Léa - 24/02/2014 - 13:42 - Signaler un abus @Anguerrand

    "Une question peut se poser et il semble que la communauté juive refuse de se poser, pourquoi l'antisémitisme existe, et ce dans le monde." Parce que les médiocres détestent qu'on soit meilleur qu'eux. Les Juifs accumulent les Prix Nobel, sont souvent considérés comme des ultra-riches, mettent sur les scènes du monde entier des musiciens d'exception, ont des penseurs qui comptent parmi les meilleurs, etc. Le médiocre, l'incapable, ça le rend fou de rage.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€