Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 18 Janvier 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Accident industriel sur les nouveaux Vélib' : Anne Hidalgo en fin de cycle

Alors qu'elle a choisi elle-même le nouvel exploitant de Vélib', faisant des gorges chaudes des merveilles ainsi promises aux cyclistes, Hidalgo tente de faire porter à ce prestataire la responsabilité d'un fiasco qui en réalité lui est imputable.

La roue tourne

Publié le
Accident industriel sur les nouveaux Vélib' : Anne Hidalgo en fin de cycle

Vélib', c'est avant tout l'histoire d'une arnaque médiatique de premier ordre, d'un système ruineux pour les Parisiens dont la Voix de son Maire a fait un redoutable instrument de communication politique.

Delanoë lui a largement dû sa réélection en 2008. Le fait que ce joujou extrêmement dispendieux coûtait près de 3000 euros par an et par vélo aux contribuables parisiens était soigneusement passé sous silence. 

De même que les scandaleux avenants dont Decaux a bénéficié pendant des années, tondant la laine sur le dos de la mairie. 

Mais Hidalgo, là comme ailleurs, a voulu faire plus que Delanoë.

Elle a donc fait pire. 

Sur le papier, les vélocipédistes allaient être choyés : le 1er janvier 2018, les Parisiens, Franciliens et visiteurs bénéficieraient d’un nouveau Vélib’, disponible à l’échelle de la métropole. Ces vélos seraient plus légers, 30% d'entre eux seront équipés d'une assistance électrique, et il serait possible de les déposer aux stations même lorsque tous les emplacements sont déjà occupés par un système d'accroche en tête-bêche. 

Las ! La mariée était trop belle. comme nous l'a immédiatement écrit un vieil ami du Delanopolis : "Je joue à un jeu : aujourd'hui, nouvelle carte ou pas ? Combien vais-je en recevoir? Quand le service reprendra-t-il à 3 mois près ? Après avoir cliqué comme il fallait pour recevoir ma nouvelle carte Vélib "metropole"... J'en ai reçu... une par jour depuis samedi ! Soit déjà 3 ! Cela sent le service de qualité ! 

Quant au passage en douceur au 1er janvier... La plupart des bornes ne sont même pas en travaux... et celles qui le sont n'ont pas encore les nouvelles bornes... Bref, si ça commence en février, ce sera miraculeux... Je pense que voilà un sujet qui va bientôt percer comme un gros furoncle plein de pus !" 

A l'origine, les nouveaux Vélib' devaient être opérationnels dans 600 stations au 1er janvier (sur un total de 1.400). Un objectif ramené ensuite à 300 stations. Mais en début de semaine, à peine plus d'une soixantaine était active, selon l'application smartphone qui enjolive la réalité. 

Quand on fait un appel d'offres, on s'assure que le mieux-disant a les capacités de son offre. Hidalgo et sa bande sont donc archi-coupables. Et peu importe si elle s'abrite derrière un syndicat de collectivités en réalité dominé par Paris. 

Si l'opérateur finit par faire faillite, il faudra des mois pour trouver une alternative. Le grand bastringue foireux de Delanoë aura fini par s'écrouler. 

Tout ceci tient donc en un mot : Hidalgo est en fin de cycle, dans tous les sens du terme !

Cet article a été publié en premier sur Delanopolis.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par corbon1943 - 11/01/2018 - 15:43 - Signaler un abus balance ta truie ;

    étron Andalousie ( sic " merde Paris " ), a voulu à tout prix contracter avec une société franco-ESPAGNOLE ( smovengo ) pour assurer un service public parisien ; tiens tiens ; cela interesse-t-il le mediapart ? retraitée après 28 ans d'ancienneté ( je n'écris pas travail ) cette "" inspectrice de l'inconnu "" a en quelques années généré une dette par habitant ( y compris les nouveaux nés ) de 3000€ ; et gave la horde de castors de l'unef qui la serre de près ; à gerber ! ; en 2003 elle se fait naturaliser ESPAGNOLE !! balançons la truie ;

  • Par patafanari - 11/01/2018 - 18:11 - Signaler un abus Bien joué Anne

    Le vélo c'est ringardos, on veut des draisiennes.

  • Par Deudeuche - 11/01/2018 - 18:59 - Signaler un abus Paris .....une plaisenterie

    Allô maman Bobos!

  • Par wwmat - 12/01/2018 - 07:34 - Signaler un abus La nocivité

    dogmatique des gauchos n'est plus à prouver.

  • Par cloette - 12/01/2018 - 13:17 - Signaler un abus la loi des cycles

    et la roue tourne . Il faut l'espérer !

  • Par Atlante13 - 12/01/2018 - 18:09 - Signaler un abus Bref,

    madame Hidalgo s'est pris les ... oui, au fait, quoi?... dans le dérailleur?

  • Par gerint - 12/01/2018 - 19:13 - Signaler un abus Les Parisiens l'ont élue

    qu'ils la subissent donc. De même les Français avec Macron: ils n'ont encore rien vu.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Serge Federbusch

Serge Federbusch est président du Parti des Libertés. Il est l'auteur de La marche des lemmings ou la 2e mort de Charlie, et de Nous-Fossoyeurs : le vrai bilan d'un fatal quinquennat, chez Plon.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€