Jeudi 24 avril 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Abomination ! Les écoliers décrivent le réel au lieu des fantasmes de l’Education Nationale

Le ministère de l'Education nationale vient de suspendre la diffusion d'un dictionnaire numérique rédigé par des écoliers, en raison de définitions jugées sexistes.

Bisounoursland

Publié le 9 novembre 2012
 
Le Dictionnaire des Ecoliers, un outil pédagogique créé par et pour des enfants agite les réseaux sociaux depuis lundi.

Le Dictionnaire des Ecoliers, un outil pédagogique créé par et pour des enfants agite les réseaux sociaux depuis lundi. Crédit Reuters

Aujourd’hui, je tombe sur une dépêche « AFP ». Rédigée avec la patte inimitable « AFP », avec ce cachet si particulier « AFP », avec ces vrais morceaux de petits bouts de vécu « AFP » dedans, elle ne pouvait qu’attirer mon attention. En plus, ça parle de sexisme et d’enfants illettrés. Comme elle était d’importance, elle a été gentiment été copiée puis collée dans différents organes de cette presse que le monde du facsimilé nous envie. Une analyse s’impose.

Avant d’aller plus loin, cette dépêche se retrouve ici ou encore . Notez que le travail de l’un des sites aura consisté à insérer des retours chariots (qui montrent toute la finesse d’analyse du média en question) alors que l’autre aura trouvé la brillante idée d’insérer une jolie photo en chapeau de la dépêche. Tout ce travail sur le matériel brut de l’AFP est véritablement ébouriffant.

Pour rappel, les subventions directes à la presse (c’est à dire, votre argent) se montent cette année à plus d’un demi-milliard d’euros. On appréciera la bonne utilisation de ces fonds.

Demaerd Bisounoursland Security - Division Gros Calins


Et justement, à quoi ont été employés les fonds ? A nous narrer l’histoire rocambolesque d’un dictionnaire écrit par des écoliers, afin de les inciter à écrire et éviter ainsi l’écueil de l’illettrisme dans lequel l’Education Nationale s’emploie pourtant à les flanquer en toute bonne foi. L’idée, au départ, est comme d’habitude à la fois simple et parfaitement idiote : puisque les élèves savent à peine écrire, plutôt que reprendre leur enseignement avec des bases solides et des méthodes éprouvées, appliquons-nous à leur coller un exercice complexe et qui n’a pas été déjà fait auparavant ce qui nous évitera ainsi tout benchmark infamant. Faisons pondre à des élèves de grande section jusqu’au CM2 plusieurs milliers de définitions sur des mots divers et variés, collationnons l’ensemble et déclenchons ensuite une bonne polémique de vierges effarouchées lorsqu’on commencera à lire le résultat.

Parce qu’il faut comprendre que les définitions produites par des élèves au cerveau pas encore suffisamment lavé sont remplies d’abominables évidences machismes que seul un passage par l’Éducation Nationale, citoyenne et responsable, pendant une douzaine d’années, permet d’amoindrir.

Vous pensez que j’exagère ? Que nenni. Il suffit de lire la dépêche, phrase à phrase.

Le père, c’est « le chef de famille » et la mère « repasse »

Repasser, cela signifie qu’on porte des chemises proprettes avec, pourquoi pas, des petits pulls. Si la chemise est sous le petit pull, il n’y a alors pas besoin de la repasser, morbleu ! Dès lors, plutôt que d’interdire, le gouvernement devrait lancer une campagne d’information sur les tissus sans repassage, et aussi une campagne de formation des hommes au repassage, pardi ! Si les hommes refusent de repasser, c’est à leur(s) femme(s) de se révolter et pour cela, rien de plus simple : la menace de devoir aller au travail avec une chemise froissée aura tôt fait d’éliminer cet insoutenable esclavage du fer.

 


Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par kettle - 14/11/2012 - 19:05 - Signaler un abus Etre de gauche

    @OmbreDuZ "Etre *theoriquement* de gauche, c'est etre libéral. C'est refuser le totalitarisme "
    ---
    Le totalitarisme est de gauche: Les communistes, les nazis, etc, des centaines de millions de morts.

  • Par HermesDD - 14/11/2012 - 14:47 - Signaler un abus Peter pan

    A monsieur l'ombre de moi meme, quand vous commencez par "Etre *theoriquement* de gauche, c'est etre libéral", vous etes mal parti.
    Vous representez exactement ce que je denonce, la totalitarisme de la pensée.

  • Par OmbreDuZ - 14/11/2012 - 11:30 - Signaler un abus @HermesDD

    Vous etes de gauche et vous pensez que les femmes doivent repasser et les gays vous écoeurent, c'est bien ca ?
    Etre *theoriquement* de gauche, c'est etre libéral. C'est refuser le totalitarisme de la société qui vous casse si vous n'etes pas dans la norme.
    C'est défendre les plus faibles et les hors-normes du systeme.
    C'est accepter qu'une femme puisse vouloir avoir une carriere mais qu'une autre souhaite elever ses enfants a la maison.
    C'est accepter qu'un homme puisse etre attiré par un autre sans chercher a pondre une foutue explication sur son orientation et discourir sur le fait que ca ecoeure.

  • Par HermesDD - 14/11/2012 - 10:50 - Signaler un abus Enfin

    Enfin un article et des commentaires censés. Apres avoir été viré d'Agora et du Uffington Post, je commencais a me demander dans quelle société je vis.
    La censure automatique, l'esprit de deni face aux pensées qui ne sont pas dans le format imposé fait qu'un tel article n'aurait jamais été publié sur ces sites.
    Je suis tres decu que tous ces gens qui se disent 'progressistes' et de gauche n'acceptent pas le dialogue et les idées contraires aux leurs. Etant pourtant moi meme de gauche je suis obligé de chercher ou m'exprimer pour decrire mon ecoeurement face au mariage homosexuel ou au vote des etrangers.
    Bref on cherche a imposer nos pensées et cela fait tres peur.

  • Par OmbreDuZ - 13/11/2012 - 15:19 - Signaler un abus Les différences existent

    Mais l'art d'une société est de rendre chacun heureux en s'accomodant des différences.
    Veut-on mettre des étoiles jaunes ou roses sur certains citoyens "différents" ? Accepte-on un micro-changement de vocabulaire dans le livret de famille pour accomoder des gens différents ?
    Les gens aiment etre différents mais veulent qu'on leur soient indifférents. Personne n'essaie de transformer une femme en homme et un hetero en gay. Pour autant il faudrait passer d'une culture de stigmatisation de la différence a une de valorisation de la difference.

  • Par Epsilon - 13/11/2012 - 12:23 - Signaler un abus Tout ça sans dire

    Que les parents sont devenus mauvais, incompétents et inconséquents, qu'ils élèvent leurs gamins n'importe comment, et que tous passent trop de temps devant la télé, et ne veulent pas la remettre en cause (moi, vivre sans télé? Plutôt critiquer les profs...)

  • Par kettle - 13/11/2012 - 11:46 - Signaler un abus "Bonne fete Parent 1"

    "Un intervenant, peu au fait de la novlangue en cours a utilisé les mots père et mère ! Ne sait-il pas que maintenant c'est Parent 1 et parent 2 ?"
    ---
    Les ecoliers font maintenant des collages de nouilles souhaitant la fete de Parent 1 & Parent 2 ;)

  • Par miralb - 13/11/2012 - 10:33 - Signaler un abus ABOMINATION !

    Oups ! Crêpage avec un S bien sûr, donc crêpages de chignons !

  • Par miralb - 13/11/2012 - 10:26 - Signaler un abus ABOMINATION !

    Un intervenant, peu au fait de la novlangue en cours a utilisé les mots père et mère ! Ne sait-il pas que maintenant c'est Parent 1 et parent 2 ? Faut se tenir un peu au courant, quand même ! Je m'interroge : parent 1 : c'est le père ? Quelle horreur : sexisme ! Donc de toutes les façon il y aura une hiérarchie, notamment dans le cas de couples homosexuels : qui sera le parent 1 ? Cela nous promet de fameux crêpage de chignons à l'avenir !

  • Par CySz - 12/11/2012 - 11:06 - Signaler un abus La vérité sort de la bouche des enfants!

    Evidemment, l'Etat, dans sa morale bien pensante, ne pouvait laisser une telle atteinte à l'égalitarisme intolérant. Il se doit donc de créer de nouvelles définitions qui correspondent à la vrai réalité décrété par l'Etat.
    La novlangue, quel outil formidable! Plus aucune difference, plus aucune nuances! Alors sachez les enfants, qu'il n'y a plus de maman ou de papa, mais une génitrice et un géniteur en tout point égaux (exception faite des organes genitaux - mais ne vous inquiétez pas, l'Etat, dans son sacro-saint maternalisme, travaille à l'indifférenciation systématique des nouveaux-né).
    Brave new world, 1984, Gattaca,... on aura pourtant été prévenus.

  • Par walküre - 12/11/2012 - 09:37 - Signaler un abus Ca sent le technocratisme bolchevique à plein nez.

    Ca sent les trois ou quatre excitées féministes rescapées qui touchent encore les mêmes sommes en subventions qu'au bon vieux temps du rasage gratis mitterrandien.
    Au final ça sent le mammouth.
    Lequel mammouth doit très vite être démantelé afin de le redistribuer au vrai peuple, pas celui de gauche qui n'existe pas, mais au peuple tout court.
    Car quand l'éducation devient nationale, on perd de vue l'instruction,,. et on se retrouve avec une fabrique à analphabètes.
    En attendant on rappellera aux égalitaristes de tous poils, que les mioches sont à 80% élevés par les mères. Donc que l'éducation qui leur est donnée est d'origine féminine. Que diable ! Pourquoi les femmes reproduisent-elles chez leurs enfants les tares des générations qui les ont précédées ? Certes, les structures sociales y sont pour quelque chose, mais la base de la base se situe dans la famille et se nomme éducation.

  • Par Kerkillien - 12/11/2012 - 07:42 - Signaler un abus Donc soit ils censurent les

    Donc soit ils censurent les auteurs, soit ils réécrivent les définitions en se faisant passer pour les enfants?
    D'un point de vue déontologique ça pue un peu non?

  • Par vangog - 11/11/2012 - 13:10 - Signaler un abus Le formatage idéologique existe!

    ...et cet article le prouve!
    Quand le Socialisme aura échoué "aussi" dans l'économie et que les Français ouvriront les yeux sur son "entrisme" dans tous les pans de la société, il faudra se poser la question du "détricotage idéologique de l'Education Nationale (sic), condition nécessaire à son épanouissement harmonieux, ainsi que celui de nos enfants.

  • Par Balou - 10/11/2012 - 21:06 - Signaler un abus Enjoy ! (2)

    Un autre billet à ne pas manquer :
    http://odieuxconnard.wordpress.com/2010/11/19/note-de-service/

  • Par Balou - 10/11/2012 - 20:58 - Signaler un abus Enjoy !

    Un pote prof de français m'a fait découvrir ce blog. C'est celui d'un prof iconoclaste et pas confis dans la doxa gerbante de l'éducation nationale. A déguster sans modération. Les descriptions des "pédagogues" sont particulièrement croustillantes :
    http://odieuxconnard.wordpress.com/2012/09/01/le-professeur-cette-creature-mysterieuse/

  • Par jjpm - 10/11/2012 - 18:09 - Signaler un abus Les effets du cannabis sur le Ministère de l'Education Nationale

    Une telle décision n'a pu être prise que sous l'emprise diabolique du cannabis si chèrement acquis chez les dealers, n'est-ce pas Mr. Peillon?

  • Par Imragen - 10/11/2012 - 17:14 - Signaler un abus J'aime

    L'Education Nationale qui forme nos élites, mais n'arrive pas à les préparer autre chose que l'Administration.
    L'Education Nationale qui, sans le dire, méprise l'Enseignement Technique, sorte de sous formation.
    L'Education Nationale, gouffre sans fond qui n'arrête pas de demander des "moyens", mais se révèle incapable de se remettre en cause.
    L'Eudcation Nationale peuplée de pédagogues pontifiants (n'est ce pas Guigou ? ) et de savants qui snobent tous ceux qui ne comprennent pas leur charabia.
    L'Education Nationale qui a lancé sa 175ème commission de réflexion sur sa transformation : elle décidera s'il faut travailler le samedi matin.
    MAIS, j'aime aussi ces professeurs remis en cause quotidiennement et qui s'efforcent de faire leur travail avec conscience et compétence.
    J'aime ces chefs d'établissement écrasés par les tâches administratives pour nourrir l'Administration et qui pourtant se préoccupent des enfants qui leur sont confiés.
    J'aime les enfants encore confiants et "nature" : ils ne tarderont pas à être "conditionnés" par les maîtres à penser.

  • Par ntzsch - 10/11/2012 - 14:15 - Signaler un abus C'est papa qui commande et maman qui repasse.

    Bien sûr, c'est encore une réalité dans bien des cas, mais cette réalité, si elle n'a pas vocation à disparaître, deviendra de moins en moins fréquente. J'ai l'impression que cela défrise notre auteur anonyme.
    Beaucoup d'hommes aiment encore à jouer au chef, à se faire servir comme des princes en se conduisant comme des butors. Les temps changent, il n'est plus question de chemises repassées ou pas, ils risquent tout simplement de se faire larguer, virer, remplacer !
    J'en connais plusieurs qui sont passés pal là et qui n'ont pas encore compris pourquoi.

  • Par ntzsch - 10/11/2012 - 13:58 - Signaler un abus @lorrain

    Eh oui, mon pauvre Monsieur, tout fout le camp ! Et ne parlons pas de l'orthographe !

  • Par kettle - 10/11/2012 - 11:50 - Signaler un abus Corrections du Centre national de documentation pédagogique

    Le père peut aussi avoir été maman avant d’être papa. Ou bien maman 2 auprès de ma maman, ou encore maman 1 de ma petite sœur qui est née par insémination de la femme qu’était mon papa avant de devenir transgenre.
    Une femme ne l’est pas mais le devient. Elle peut avoir été papa avant d’être maman et demeurer entre les deux si ça lui plaît. Si elle veut de la poitrine, elle peut se faire poser des implants mammaires et en demander le remboursement à la Sécurité sociale.

  • Par golvan - 10/11/2012 - 11:50 - Signaler un abus @jerem

    "de quoi serait faite leur tranche matinale" et non "fait"
    et puis on n'écrit pas "maince" mais mince
    Où l'on voit les ravages de l'école post-68.
    C'est quoi déjà votre boulot ? Prof de sciences-éco ?

  • Par jerem - 10/11/2012 - 11:31 - Signaler un abus oui on en parlera aux radios.

    "les subventions directes à la presse (c’est à dire, votre argent) se montent cette année à plus d’un demi-milliard d’euros. On appréciera la bonne utilisation de ces fonds."
    on en parlera aux radios dont on se demande de quoi serait fait leur tranche maximale d'audience , a savoir les matinales , si la presse n'etait pas là pour leur macher en bouillie letravail d'enquete et d'analyse ...
    En effet , ls matinales radios seraint plutot mainces sans les celebres "selon les echos, du figaro, de l'express, du point, du parisien , du canard enchainé....."
    on aurait certainement un chorale radiophonique aphone qui ne saurait quel "la" donner .

  • Par gabbrielle - 10/11/2012 - 09:23 - Signaler un abus Jamais trop tôt pour apprendre la censure

    Sur Boulevard Voltaire aussi, le site de Robert Ménard, on se gausse de la censure du Dico des enfants
    http://www.bvoltaire.fr/mariedelarue/jamais-trop-tot-pour-apprendre-la-censure,3294

  • Par duriot - 10/11/2012 - 09:02 - Signaler un abus Et encore

    Ces définitions soit-disant contraire à la bonne morale sont sans doute en deça de la pensée des chérubins, par nature dans le réel puisqu'encore dépourvu du vernis social et d'un trop grosse couche de surmoi. Le fait que les enfants s'expriment dans le cadre du groupe classe a certainement déjà un peu tassé leur propos. Oui, les enfants ont la dent très dure et plus encore quand le groupe d'expression est très réduit. Il ne faut pas avoir vu d'enfants très jeunes depuis longtemps pour ne pas le savoir. Ce dictionnaire est sans doute un bon aperçu de l'ampleur du travail à réaliser en matière de "vivre ensemble". Duriot Pierre, auteour du livre "Ne portez pas son cartable" http://pierreduriot.wordpress.com

  • Par gabbrielle - 09/11/2012 - 22:24 - Signaler un abus Superbe caricature sur Contrepoints

    le site où l'auteur de ce billet publie ses éditoriaux
    Dessin de René Le Honzec "Emplois d'avenir: goûteurs de Nutella sans huile de palme"
    http://www.contrepoints.org/2012/11/07/103866-hollande-vrp-des-emplois-davenir

  • Par gabbrielle - 09/11/2012 - 22:17 - Signaler un abus J'attends avec gourmandise,

    pour le dictionnaire censuré, un billet de Jean-Paul Brighelli (La fabrique du crétin) sur son blog Bonnet d'âne, maintenant hébergé chez Causeur
    Pour lire les vieux billets (sans oublier les commentaires), c'est là http://blog.causeur.fr/bonnetdane/

  • Par sam75 - 09/11/2012 - 21:39 - Signaler un abus Pas encore decerebres

    Le pret a penser n'

  • Par lorrain - 09/11/2012 - 20:45 - Signaler un abus et encore

    je travaille moi-même dans le technique et je vois tout les jours les ravages de l' enseignement.
    l' enseignement professionnel et technique a été complètement saboté depuis 30 ans.
    il est courant maintenant de rencontrer en usine des gens ne sachant même pas lire correctement une documentation technique.
    il est même courant de trouver des bac+.. ne sachant pas faire une règle de 3.
    cela devient effarant, quand je compare avec les autres pays ou je travaille, je peux vous dire qu' on est très loin des pays du nord, de l' Allemagne des USA, du japon (à des années lumière) et que même les indiens ou les indonésiens sont en passe de nous dépasser.
    mais bon, quand on entend les profs dire que l' école est là pour former des citoyens, ça me laisse assez rêveurs
    des citoyens dont 15 à 20% ne savent pas lire, qui donc n' auront pas accès à la culture (sauf si comme J. Lang on considère le rap et le graph comme une culture), qui sont juste apte à suivre ce que leur mâche la télévision bien débilitante.
    désolé, mais pour moi, c' est la faillite totale

  • Par Jeanne1412 - 09/11/2012 - 19:38 - Signaler un abus Ah les braves écoliers !

    ILS DECRIVENT LA VERITE ET SONT CENSURE.
    Quelle belle leçons de démocratie !

  • Par SteakKnife - 09/11/2012 - 19:27 - Signaler un abus Désolé

    J'ai pas trop envie de lire 4 pages de fiel écrite par quelqu'un qui n'a pas le courage de ses opinions.

  • Par le Gône - 09/11/2012 - 19:06 - Signaler un abus @golvan

    Bravo...j'ai connu la même ecole que vous dans mon village Lyonnais..des instits tenant leur programme au cordeau..des vraies valeurs..et une vraie pédagogie..quand on se baladais 15 ans plus tard dans le village un jour d'été en visite familliale..ces instit étaient capable de vous dire bonjour avec votre Nom, et de s'interesser a votre présent sans avoir oublié une miette de vos devoirs passés bon et mauvais points ...et moi comme un "gamin" de répondre un "oui m'sieur".machinal. .J'ose dire que 68 et tous ces "connards" a casser la machine ..A cette époque a 14 ans on savait lire,compter,la géographie Francaise, les colonies..100 dates d'histoire, 20 récitations, 8 chants patriotique dont la Marseillaise, et plein de choses utiles..dont on se souvient encore aujourd'hui..sans oublier les cours d'instruction civique (1h par semaine)..prenez un ptit gars 14 ans..que sait il?..

  • Par jmpbea - 09/11/2012 - 19:03 - Signaler un abus quand on voit à quoi les instit.

    passent du temps, on peut comprendre leur stress

  • Par jazzpote - 09/11/2012 - 17:33 - Signaler un abus genial

    L'humour de cet article et son fond de vérité horrifiante est tout bonnement génial.
    Juste un petit ajout !! Le photographe de presse que je suis se demande si la photo du vilain copieurdedepeche AFP avec l'argent de la subvention à la presse a mis la PHOTO d'illustration en DR (je crois bien que oui tellement c'est devenu courant.)

  • Par Darley - 09/11/2012 - 16:20 - Signaler un abus @ Nana de la falaise

    H16 écrit tous les jours ou presque des éditoriaux sur le site Contrepoints.

  • Par Nana de la falaise - 09/11/2012 - 16:07 - Signaler un abus H16

    Un nouveau "vent nouveau sur l'info". J'aimerais bien vous relire sur Atlantico.

  • Par carredas - 09/11/2012 - 15:55 - Signaler un abus Excellent...!

    Je passe sur le commentaire de Laurentso qui a pour habitude d'affirmer que ce qui ne le fait pas rire lui, n'est pas drôle...
    Les gens de gauche savent ce qui est drôle ou non comme ils savent ce qui est bon d'avoir ou non comme parents, comme ils savent dire non avec fermeté à l'augmentation injuste de la TVA proposée par l'infâme candidat des riches N.Sarkozy et dire oui à l'augmentation juste de la TVA proposée par le gouvernement du président normal qui déteste les riches...
    C'est ça être de gauche, c'est incarner la vérité toujours juste quel que soit le sens du vent... et donner des leçons à ceux qui ne pensent pas correctement, à savoir comme eux.

  • Par Rebelotte - 09/11/2012 - 15:31 - Signaler un abus Le dogme avant tout!

    La gauche est obsédée par l'idée de changer l'individu.
    Normalement grâce à l'éducation nationale elle est censée s'attaquer à lui dès l'enfance.
    Ici, visiblement, des enfants de dix ans ont échappé au reformatage.
    Il est donc urgent de comprendre pourquoi et d'y remédier.

  • Par Roxyone - 09/11/2012 - 15:20 - Signaler un abus Quel régal... cet article !

    Un dictionnaire écrit par nos sales gosses en classe a pu franchir l'étape de la censure de bien pensance juste à temps pour fuiter ? incroyable, scandaleux !!! La maman fait le repassage, quelle horreur, alors que m'applique à offrir des petites voitures à ma fille depuis son plus jeune âge !!! Heureusement, L'Education nationale et Mr Peillon vont nous faire le redressement moral qui s'impose et apprendre la morale socialiste à nos chers petits, ouffff !

  • Par Carcajou - 09/11/2012 - 14:32 - Signaler un abus Pourtant...

    @guigou - 09/11/2012 - 10:58
    Quoique n'étant pas enseignant, j'ai pu mesurer l'évolution des apprentissages scolaires de base. Ceux d'avant 68 parce que j'en ai bénéficié, le désastre d'après parce que j'ai encadré la même tranche d'âge pendant plus d'un quart de siècle.
    Ne vous déplaise le nombre d'analphabète était bien moins important jusqu'au milieu des années 80. Les jeunes gens que j'encadrais et qui n'étaient pas l'élite intellectuelle du pays commettaient des fautes d'orthographe, de grammaire et de syntaxe mais ce qu'ils écrivaient était parfaitement compréhensible. Ils étaient capables d'exprimer des sentiments et des idées.
    A partir de 1985 - ce qui lie la droiche et la gaute dans la chienlit scolaire - le nombre d'illettrés avaient sensiblement augmenté et nombre de ces jeunes gens n'écrivaient même plus en phonétique tant il y avait de dyslexiques. Il fallait un décodeur pour comprendre.
    Il se trouve que j'ai enseigné la lecture et les bases simples du calcul à plus de 300 jeunes gens avec la pédagogie telle que l'on me l'avait enseignée et la bonne vieille méthode alphabétique. Mais il est vrai que la pace de chacun était connue : l’enseignant et l’élève.

  • Par De France et de plus loin - 09/11/2012 - 13:47 - Signaler un abus rebelotte

    Peu d' Etats ont fait perduré le communisme, mais beaucoup y ont survécu (Pologne, Russie etc. existent toujours).
    Quant aux militants troskystes, en France, ils doivent être à peu près trois.

  • Par Rebelotte - 09/11/2012 - 13:37 - Signaler un abus Lisez avant de commenter!

    @ de France et d'où d'ailleurs?
    Je n'ai pas dit que l'état était trotskyste, j'ai dis que tous les secteurs, et ils sont nombreux en France pour cette raison, qui pouvaient l'être, étaient noyautés par ces militants.
    Si l'état était trotskyste, la France n'existerait plus.
    Aucun état n'a survécu au communisme.

  • Par De France et de plus loin - 09/11/2012 - 13:31 - Signaler un abus armaguédon

    Quand le gouvernement de Sarko a dû bloquer le site dédié au débat sur l'identité nationale en raison de débordements, c'était de la censure bolchévique aussi?

  • Par armadaguedon - 09/11/2012 - 13:22 - Signaler un abus le retour

    le retour de la censure bolchevique!!!!!!!!!!!!!!!!

  • Par De France et de plus loin - 09/11/2012 - 13:17 - Signaler un abus Djamar

    Il n'y a pas parallélismes des réponses, il y a parallélisme dans la méthode et la réaction des autorités (on fait participer les gens dans une logique d"ouverture " et d'écoute et face à des réponses qui ne conviennent pas, ..on bloque le site).
    Et puis ne vous déplaise, clichés racistes ou clichés sexistes, c'est toujours un problème de représentations et d'éducation.
    Maintenant, si vous avez de vrais arguments à m'opposer, je suis preneur. Je maintiens que le gouvernement précédent s'est retrouvé dans la même situation.

  • Par Djamar - 09/11/2012 - 13:08 - Signaler un abus @ de France et d'où d'ailleurs

    Je ne sais pas si vous êtes vous même informaticien. Mais, le parallèle entre des réponses racistes et haineuses avec des définitions d'enfants sur le rôle Père / Mère dans une famille, nous révèle la qualité et la pertinence de votre propre réflexion.

  • Par De France et de plus loin - 09/11/2012 - 12:54 - Signaler un abus rebelotte

    Je ne pense pas que vous mesuriez ce que serait un Etat trotskyste.
    La France en est très loin. Ne faites pas comme ces américains pour qui l'Allemagne ou les Pays Bas sont des Etats communistes ! C'est assez ridicule .

  • Par De France et de plus loin - 09/11/2012 - 12:47 - Signaler un abus Le même phénomène ne s'est il

    Le même phénomène ne s'est il pas produit de la même façon lorsque le gouvernement précédent a voulu lancer le grand débat sur l'identité nationale ? N'a t'il pas dû bloquer l'accès au site dédié en raison des dérapages racistes et haineux de ceux à qui on demandait leur avis?
    Dès lors, pourquoi évoquer les "socialistes" et les "bisounours" qui nous gouverne puisque la même démarche fut mise en place par le camp d'en face?
    Cher auteur anonyme, être informaticien ne doit pas vous dissuader de réfléchir et d'analyser objectivement les faits.

  • Par mine - 09/11/2012 - 12:10 - Signaler un abus 1984

    Nous approchons de plus en plus de "1984"

  • Par golvan - 09/11/2012 - 11:42 - Signaler un abus @ guigou

    Bel esprit de corps pour défendre cette formidable école qui sait si bien enseigner l'écriture et l'orthographe. Visiblement vous avez gobé toutes les conneries pédagogistes des années 70, et comme vous êtes sans doute trop jeune pour vous souvenir des années 60, vous ne pouvez pas savoir qu'à cette époque il n'y avait pas d'analphabètes en 6ème. Et n'objectez pas que la raison en est qu'ils n'y entraient pas, c'est tout simplement qu'ils apprenaient à lire et à écrire correctement en primaire.
    Alors lire de la part d'un enseignant actuel qu'il est un spécialiste de l'enseignement de la lecture pour enfoncer l'auteur de ce petit pamphlet bien innocent et ceci à coup d'explications à la Diafoirus, quand on voit le désastre ambiant, ça fait rigoler.
    Et ne parlez pas de l'école du passé, vous n'y avez jamais foutu les pieds. Contentez vous de votre domaine de compétence: la formidable école actuelle.

  • Par totor101 - 09/11/2012 - 11:36 - Signaler un abus la femme ?

    "non, une femme ne doit pas repasser, ni avoir de poitrine, ni porter de robes"
    _ repasser ? je m'en tape !
    _ avoir de la poitrine ? c'est nécessaire, une femme sans poitrine (même petite) ne compterait pas !
    _ porter une robe ? pourquoi ? pourquoi aussi tous ces affreux machins qu'elles ont en dessous ? la femme devrait se balader à l'état de nature.....
    .
    je suis un affreux sexiste (amoureux de la femme) ...je sort !

Hash Table

H16 tient le blog Hashtable.

Il tient à son anonymat. Tout juste sait-on, qu'à 37 ans, cet informaticien à l'humour acerbe habite en Belgique et travaille pour "une grosse boutique qui produit, gère et manipule beaucoup, beaucoup de documents".

Voir la bio en entier

Fermer