Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 31 Août 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

5 graphiques pour comprendre pourquoi François Hollande pourrait affirmer que l’inversion de la courbe du chômage a eu lieu (et pourquoi il n’y est pas pour grand chose...)

Après avoir promis l’inversion de la courbe du chômage pour l’année 2013, François Hollande lie désormais son sort présidentiel à cette même prédiction. Pourtant, et si le détail des chiffres permettait de mettre en évidence une légère amélioration de la situation, des nuages couvrent désormais l’horizon.

Paroles de stats

Publié le
5 graphiques pour comprendre pourquoi François Hollande pourrait affirmer que l’inversion de la courbe du chômage a eu lieu (et pourquoi il n’y est pas pour grand chose...)

Le 14 juillet 2015, lors de la traditionnelle intervention présidentielle en ce jour de fête nationale, François Hollande s'engageait auprès des Français en liant solennellement son destin personnel à la courbe du chômage : "S’il n’y a pas de baisse du chômage, je l’ai dit plusieurs fois, je ne serai pas candidat". Une promesse que le Président a pu reformuler sur France Inter le 19 février dernier en indiquant : "Je n'ai de ce point de vue-là qu'une seule parole. J'ai été candidat pour que nous créions les conditions pour qu'il y ait une baisse du chômage et il doit y avoir une baisse du chômage. Et s'il n'y a pas de baisse du chômage, vous savez quelles conclusions j'en tirerai".

Une promesse a minima

Ce qui peut frapper au premier abord, c'est la désinvolture de l'engagement. Car François Hollande ne s'est jamais engagé à permettre une réduction nette du chômage sur la totalité de son quinquennat, ce qui aurait pu pourtant apparaître comme étant une évidence. Non, le Président a choisi de promettre le minimum, c’est-à-dire une simple inversion de la tendance négative qui frappe l'emploi en France. Ce qui revient à promettre, non pas une amélioration, mais à éviter une aggravation. Et sur ce point, la stabilisation, à un niveau élevé, du nombre de chômeurs en catégorie A, pourrait laisser entrevoir la possibilité de la réalisation de l'objectif recherché par François Hollande.

Nombre de chômeurs supplémentaires en catégorie A depuis mai 2012. France. Source Dares. 

 

Des emplois créés… mais à un rythme encore insuffisant

La progression du nombre de chômeurs, depuis mai 2012, a atteint un chiffre proche de 700 000 personnes. Ainsi, une stabilisation, voire une légère baisse, semble aujourd'hui à portée de mains. Une amélioration qui trouve son origine dans une progression réelle des chiffres de la création d'emplois, au cours de l'année 2015. Soit une hausse de 82 300 emplois marchands au cours de cette année qui vient, en partie, compenser les pertes subies depuis le début du quinquennat (- 89 000 emplois). 

Emploi - Ensemble des secteurs marchands (hors agriculture). En milliers.

Si ce chiffre des créations d'emplois 2015 semble très favorable à l'exécutif, il n'a pourtant pas suffi à engendrer une baisse du chômage. En effet, les chiffres du chômage sont le résultat de deux variables : la variation de l'emploi et la variation de la population active. Or, la croissance de la population active est une réalité en France. En prenant en compte une moyenne sur 10 ans, la population active française a crû à un rythme annuel de plus de 150 000 personnes. Ce qui signifie que la création de 80 000 emplois ne suffit pas à absorber les nouveaux arrivants sur le marché de l'emploi, et empêche, de facto, une véritable baisse du chômage.

Moyenne sur 10 ans de l'évolution annuelle de la population active en France. Source INSEE

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par essentimo - 11/03/2016 - 08:01 - Signaler un abus La baisse du chômage

    dont il parlait en 2012, c'était par rapport aux chiffres de 2012 ! Une baisse par rapport aux chiffres actuels ne correspond à rien !

  • Par Ganesha - 11/03/2016 - 09:23 - Signaler un abus Compétitivité Industrielle

    Comme à chaque fois que j'en ai le temps, je m'adresse ici aux quelques très rares commentateurs qui auront un minimum d'honnêteté intellectuelle pour s'intéresser au contenu de cet article, avant de se lancer dans leurs habituels verbiages névrotiques, simple répétition de ce qu'ils ont entendu sur BFM et I-Télé… Jetez donc au moins un coup d’œil rapide sur le graphique du milieu de la page 2 : destruction massive et croissante des emplois industriels (en bleu clair) et modeste progression des emplois tertiaires (en orange). Preuve absolue de la complète inanité des perpétuels refrains sur notre ''compétitivité industrielle'' ! Laquelle d'ailleurs, comme l'indique un plus haut, la citation du maître absolu en la matière, notre toréador, Manuel Valls : ''Le coût du travail dans l'industrie est désormais moins élevé en France qu'en Allemagne''. Piteuse reconnaissance de la réalité de l'incroyable hold-up que constituent les 41 milliards du CICE de mr. Gattaz. En fait, ce qui se crée actuellement comme emploi, en France comme ailleurs, ce sont des serveurs chez MacDo et des aides soignants dans les maisons de retraite…

  • Par Ganesha - 11/03/2016 - 09:26 - Signaler un abus Brin de soleil et/ou Invasion musulmane ?

    Pour ceux qui cherchent une raison d'espérer, un petit brin de soleil d'optimisme, il y a le graphique du bas de la page 1 : en France, le nombre de jeunes qui sont entrés sur le marché du travail a atteint un pic à 220.000 en 2010, mais depuis il baisse régulièrement : 150.000 en 2014. Pourvu que cela dure ! Rappelons que c'est la cause principale de la baisse du chômage en Allemagne. Devrons-nous, nous aussi, un jour ouvrir encore plus grandes nos portes à l'invasion musulmane ?

  • Par J'accuse - 11/03/2016 - 09:28 - Signaler un abus Tout le monde s'en fout de l'inversion de la courbe

    L'objectif d'un président et de son gouvernement ne peut-être que le plein emploi, pas le début du commencement de la réduction du chômage. Bien sûr que ça commence par là, mais Hollande veut faire croire que ça suffit pour que son mandat soit un succès, qu'il suffit que la courbe commence à s'infléchir pour que ça soit durable. Quelques chômeurs de moins en 2016 par rapport à 2015, après tripatouillages des statistiques ? Formidable réussite !

  • Par EUROPE - 11/03/2016 - 10:22 - Signaler un abus Au nom des 3.5 millions de chômeurs

    A propos de FH, en lui sauvant la mise, ou en lui appuyant la tête sous l'eau, qu'importe, il suffit d'imaginer le nombre d'années à paramètre constant, évolutif ou restrictif, il sera nécessaire pour ne serait ce que parvenir à un taux moyen de 5% de chômage; globalement entre 5 et 10 ans; dramatique n'est ce pas! Imaginez la détresse des personnes actuellement, sans emploi!!! Tout commentaire est inutile, assurément! on s'en fiche de FH , de son prédecesseur ou son successeur, pensez simplement au sans emploi.

  • Par kaprate - 11/03/2016 - 10:47 - Signaler un abus Pas une baisse, l absence de hausse...

    Pas la promesse de changer mais celle de rester pareil, pas la promesse d améliorer mais celle de na pas faire pire, pas la promesse d avancer mais celle de pas reculer... Pour moi c est pareil, je ne promets pas de voter à droite, je m engage juste à ne pas voter socialiste...

  • Par foxlynn - 11/03/2016 - 12:24 - Signaler un abus s'il n'y avait que le chomage !!!

    tous les secteurs ont été impactés pendant ce quinquennat ... la famille, les professions libérales médecins , notaires, huissiers, commissaires priseurs (c'est silence dans tous les médias !), les paysans , les profs, les artisans , les patrons des PME TPE, les investisseurs qui se sont barrés comme les riches retraités et les jeunes en quête de réussite .... restent qui dans les satisfaits ? les fonctionnaires, les musulmans, les emplois aidés , et tous les élus , députés , sénateurs et compagnie ? ça fait combien ????

  • Par zouk - 11/03/2016 - 15:06 - Signaler un abus Inversion de la courbe du chômage

    Expression étrange, inconnue en mathématiques, mais centrale en politique, manière de diversion? En tous cas, les récentes déclarations Myriam El Khomry = première poignée de poudre aux yeux, il y en aura d'autres et de plus en plus fréquentes à l'approche de Mai 2017.

  • Par Mike Desmots - 11/03/2016 - 15:26 - Signaler un abus Gouverner avec des courbes ...et expliquer avec des graphiques

    ......c'est comme mettre une rustine perfide sur un vieux pneu ...pour démarrer le moteur de la voiture en panne....(proverbe chinois)....

  • Par Anguerrand - 11/03/2016 - 15:38 - Signaler un abus Quel dommage Ganesha 9:23

    Suite à votre posts d'hier vous aviez reçu quelques posts de félicitations, svp retrouvez les. Ce jour vous reprenez votre style habituel et grossier. Quel dommage, vous aviez reçu des posts de sympathie. Ce retour à vos posts habituels est dès plus décevant.

  • Par kaprate - 11/03/2016 - 17:52 - Signaler un abus Anguerrand

    Nous avons été nombreux à chercher à un moment ou à un autre l'apaisement avec Ganesha. Ne vous faites pas trop d'illusions, il ne peut pas faire autrement et on ne peut même pas lui en vouloir. Il est comme l'homme violent qui tabasse sa femme et lui demande pardon le lendemain ou comme l'ado qui vous insulte un jour et vous fait un câlin après parce que tout le monde a besoin d'amour et de reconnaissance. Chez Ganesha, un brun de psychopathie dans ses provocations, un soupçon de faille affective dans ses excuses et ses remerciements, une lichette de complexe d'infériorité dans son mépris exprimé, un trait carrément obsessionnel sur des thèmes récurrents qu'il développe et pas mal de colère parce qu'en vrai, il aimerait bien que le monde soit meilleur!... Fragile finalement... Il a raison de nous traiter de mille manières de vieux cons égoïstes et réactionnaires, parce que quel que soit notre âge aux uns et aux autres, nous pourrions tous être ses parents... et peut-être le sommes nous quelque part... symboliquement... Merci Freud!

  • Par Ganesha - 11/03/2016 - 19:09 - Signaler un abus Hors Sujet

    Hier, sur une autre article, une sorte de ''petit miracle'' s'est produit : un intervenant a engagé une discussion avec moi au sujet de l'interprétation d'un des graphiques contenu dans le texte ! Ce n'est pas allé très loin, mais c'est un début ! Il existe un autre site où, en plus de voir le nombre de réactions, on peut également connaître le nombre de lecteurs : ce qui ont simplement ''cliqué'', ouvert l'article, l'ont lu plus ou moins longuement, mais n'ont pas publié de commentaires. Le rapport est au minimum de 1 commentateur pour cent lecteurs, souvent même beaucoup plus. Timidité ? Beaucoup de commentaires se limitent à des ''déclarations de foi'', souvent stéréotypées, reprenant jours après jours les mêmes copiés-collé. Mais je ne désespère pas : si vous avez lu l'article et que vous voulez en discuter un point précis, qui ne soit pas complètement ''hors sujet'', n'hésitez pas, exprimez-vous !

  • Par Anguerrand - 12/03/2016 - 08:24 - Signaler un abus Ça y est Ganesha est redevenu lui meme

    Il a dû avoir un coup de blues, quand il s'est confié d'une manière sympathique, mais il est redevenu le type antipathique et grossier que nous avons connu sa philosophie ? Tous ceux qui ne pensent pas comme lui sont des cons. J'imagine que vous devriez rejoindre un site de journal de gauche. C'était donc un moment de faiblesse pas plus. On avait meme l'impression de pouvoir échanger avec lui. Il confiait s'être laissé entraîné par l'extrême gauche, il redevient le marxiste- FN sans intérêt il accuse les autres de faire des copies- collés, il n'est pas gonflé le type, àlors que je lis toujours la même chose dans ses posts, et bien sûr jamais le moindre argument malgré sa grande culture ( c'est lui qui le dit)

  • Par Ganesha - 12/03/2016 - 10:40 - Signaler un abus Pas d'Argument

    Lorsque je m'intéresse (11/03/2016 – 09:23) à deux des graphiques de cet article, que j'en donne mon interprétation, et que je demande ce qu'en pensent les autres lecteurs de ce site, c'est ce qu'on appelle ''pas d'argument'' ! Vraiment ? Rien de concret ? Que des divagations répétitives ? Des questions ''Hors-Sujet'' ?

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Nicolas Goetzmann

Nicolas Goetzmann est responsable du pôle Economie pour Atlantico.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€