Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 19 Décembre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

4G : pourquoi elle met si longtemps à se mettre en place chez nous

La quatrième génération des standards de télécommunication pour la téléphonie mobile, plus communément appelée « 4G », est attendue de nombreux Français. Elle a commencé à être mise en place mais force est de constater que l’accès au réseau est encore très limité.

4ème dimension

Publié le
4G : pourquoi elle met si longtemps à se mettre en place chez nous

Les opérateurs arguent que les constructeurs de mobile ne proposent pas encore une gamme compatible avec la 4G.

Atlantico : Les différents constructeurs de mobiles ont abreuvé le marché de Smartphones dernier cri compatibles avec la technologie 4G, qui permet de bénéficier d'un Internet mobile au débit dix fois supérieur à l'actuel. Pourtant, à la différence de leurs homologues américains, les opérateurs français n'ont que peu déployé leurs réseaux. Pourquoi l’accès au réseau 4G est-il encore très limité en France et plus largement à l’échelle européenne ?

Catherine Lejealle : Alors que la 4G est largement déployée dans le monde notamment au Japon, en Corée ou aux Etats Unis, certains pays d’Europe, et particulièrement la France, ne sont effectivement pas en avance (pas tous en retard en Europe car à Oslo et Stockholm, Telia Sonera avait lancé son service fin 2009).

Plusieurs raisons l’expliquent. D’abord, la mise aux enchères des fréquences 4G par l’ARCEP date de fin 2011 en France, donc tard.

Deuxièmement et principalement, l’arrivée de Free en janvier 2012 a considérablement réduit les bénéfices des opérateurs qui ont du se réorganiser pour faire face à la baisse massive des forfaits. Ils estiment alors préférables de rentabiliser leurs infrastructures 3G dont l’investissement est encore récent et qui suffit aujourd’hui à répondre aux besoins des usagers et ce encore pour les deux ou trois prochaines années. Rappelons que la 3G n’a vraiment décollé qu’avec l’arrivée de l’Iphone en 2007 et des smartphones accessibles. Ce n’était pas le cas aux Etats-Unis puisque les réseaux des deux principaux opérateurs (ATT et verizon) n’étaient pas de la qualité des réseaux français et étaient déjà saturés lors de l’arrivée de l’Iphone.     

Tersio, les opérateurs arguent que les constructeurs de mobile ne proposaient pas encore une gamme compatible 4G, ce qui est aujourd’hui le cas. Reste à savoir de quelle 4G on parle puisque la 4G actuellement déployée est la version LTE et pas encore la LTE Advanced qui est la vraie 4G.  

Doit-on attribuer ce retard européen à des coûts trop élevés ? La facture des abonnés "très haut débit" est-elle plus élevée que celle des clients 3G ?

La conjonction des facteurs (réseau 3G non saturé, arrivée de Free, fréquences attribuées tard) explique que les opérateurs ne se pressent pas. Les forfaits 4G déjà sortis (SFR le 29/11/2012) et Orange en février 2013, la positionne comme nettement plus chère. Il n’est pas évident que les consommateurs sautent le pas tant que la 3G donne des débits et temps de réponse satisfaisants. Mais pour Orange et SFR la 4G est devenue le cheval de bataille, annoncé à grands coups de marketing (Etes vous 4G ready ?) car c’est leur seul facteur clé de différenciation par rapport à Free.

Le déploiement de la 4G à grande échelle est très attendu cette année. Comment, quand et où va-t-il se faire ?

Le déploiement touche d’abord les grandes villes comme Paris, Lyon, Marseille, Strasbourg, Lille, Nantes, etc. Rappelons que les obligations de couverture imposées par l’ARCEP sont pour 2015. Il faudra au 11/10/2015 que 25% du territoire national soit couvert pour les réseaux 2, 6Ghz. Il n’y a donc pas urgence légale mais cela s'avère nécessaire pour se différencier. 

Pour l’instant, Orange est leader du réseau 4G. Comment expliquer que tous les réseaux ne puissent pas accueillir la 4G de la même façon ?

Effectivement, Orange annonce qu’à la fin de l’année 40% de la population (pas du territoire !) devrait pouvoir capter la 4G. Installer des antennes 4G suppose d’avoir des lieux autorisés, actif dont dispose Orange. Par ailleurs, les opérateurs discutent entre eux pour signer des accords de partage de réseau afin de mutualiser les investissements mais rien n’a encore abouti.

L’audit de l’ARCEP au 1er juillet 2013 indique que sur les 3901 sites autorisés pour la 4G, seuls 1381 sont activés. Cela donne une idée de l’état actuel du déploiement. Orange est effectivement le plus avancé suivi de Bouygues puis de SFR. L’avance de Bouygues est également liée à la décision du 14 mars 2013. C’est une date-clé en matière de 4G. L’opérateur a été autorisé a utiliser ses infrastructures 3G dans la bande 1800 MHz pour déployer la 4G à condition de restituer au préalable les fréquences avant le 1/10/2013. Free a fait appel à la décision mais elle est maintenue.

En conclusion, l’arrivée concrète de la 4G en France sera une réalité d’ici Noel 2013 avec des mobiles compatibles, un réseau déjà opérationnel dans les grandes villes et des offres commerciales. Reste à savoir si en temps de crise, les usagers estiment que le delta de prix se justifie ou si compte tenu de leurs usages actuels, la 3G suffit. Ayant pris l’habitude depuis l’arrivée de Free de forfaits illimités peu coûteux et de qualité, quand les usagers en ressentiront-ils le besoin de payer davantage ?  

Propos recueillis par Karen Holcman

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Vinas Veritas - 19/08/2013 - 10:23 - Signaler un abus 4 G / 5 G

    Au vu de l'état de couverture et des besoins effectivement réclamés, la 4G dont dispose le territoire Français et son implantation lente à travers les zones non couvertes laisse supposer que les décideurs ont plus qu'envie de ne pas dépenser plus de ressources dans une technique qui sera à terme dépassée. Dans un tel contexte de lenteur et d'incertitude quant à la politique contre productive actuellement en vigueur en France, il est urgent de mobiliser ses forces à ne rien faire et rien entreprendre. Les acteurs des télécommunications n'ont qu'une stratégie, préserver la situation actuelle autant que faire se peut et ragarder vers le prochain avenir pour installer une future 5 G qui ne manquera pas de rendre la 4G obsolète.

  • Par dodo59 - 19/08/2013 - 11:51 - Signaler un abus Arnaque total d'Orange

    J'ai un ami qui a pris la 4G pour ses vacances (avec un Domino), appareil sur lequel jusqu'à 5 personnes peuvent se connecter en WiFi pour partager la data 4G de l'abonnement. Sauf que le mec il a tout résilié au bout de 24 heures parce que son débit n'était pas de 150 Mbit/s...mais de 128 Kbit/s soit disant parce qu'il avait dépassé son quota de 10 Go de fair use inclus ! Orange fait fort quand même : ils proposent un débit de 150 Mbit/s et un quota de donné tellement ridicule, qu'à 3 personnes ils l'ont bouffé en une soirée (environ 45 Go de téléchargé pendant cette soirée puis le débit a été réduit à plus de 1100 fois le débit théorique maximum de la 4G). Il a donc résilié illico son contrat ! Autant dire que Orange (SFR et Bouygues aussi d'ailleurs) vendent des forfaits avec des quotas de data complètement incompatible avec la 4G ! Alors que les plus petits quotas en 4G devraient être de 100 Go, et jusqu'à 1 To...on se retrouve avec des offres allant de 1 Go à 10 Go...elle est où la blague là ??? Ou l'arnaque plutôt ! Chez moi j'ai la fibre optique 100 Méga chez Numéricable...quand je vois à quelle vitesse défilent les Go, je me dis qu'Orange se fout vraiment du monde !

  • Par limonade67 - 19/08/2013 - 13:54 - Signaler un abus Et la 1 G c'est pour quand ?

    J'habite en Alsace et il m'est impossible de faire un trajet en voiture sans coupure. Je suis chez Bouygues) Dans les Alpes du Sud je n'ai carrément pas de réseau. Avant de vanter la 4G pour les Parisiens, il faudrait d'abord desservir le territoire en téléphonie mobile pour la voix !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Catherine Lejealle

Catherine Lejealle est docteur en sociologie et ingénieur télécom (ENST Bretagne). Elle est professeur associé à l’ESG Management School et co-fondatrice de la Chaire Digital BusinessSes domaines de recherche couvrent les usages des TIC (téléphone portable, Internet, médias sociaux…)

Elle a publié La télévision mobile personnelle : usages, contenus et nomadisme  et  Les usages du jeu sur le téléphone portable : une mobilisation dynamique des formes de sociabilité  aux Editions L'Harmattan


Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€