Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 30 Juin 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Pourquoi les éruptions volcaniques jouent un rôle essentiel dans le refroidissement de la Terre

Selon des scientifiques américains, les volcans agiraient comme de véritables climatiseurs.

Paradoxe

Publié le
Pourquoi les éruptions volcaniques jouent un rôle essentiel dans le refroidissement de la Terre

Le phénomène aurait contrebalancé de 25% les émissions de gaz à effet de serre. Crédit Reuters

C'est une information qui interpelle, tant elle paraît paradoxale...

Une étude publiée dans la revue Geophysical Research Letters, explique de quelle manière les volcans influent sur le climat général de notre planète. Ces derniers, selon cette étude américaine, auraient annulé une partie du réchauffement climatique de ces dernières années, en jouant un rôle de véritables climatiseurs.

Le phénomène est simple. Ryan Neely, un scientifique de l'université du Colorado, explique qu’une partie des émissions de dioxyde de soufre s’élève jusque dans la stratosphère, où des réactions chimiques donnent naissance à des particules d’acide sulfurique et de l’eau qui réfléchissent les rayons du soleil. Tout ceci aurait pour conséquence le refroidissement du climat de notre planète.

D'après le chercheur, ce phénomène aurait contrebalancé de 25% les émissions de gaz à effet de serre.

Brian Toon, du département des sciences atmosphériques et océaniques de l'université du Colorado, explique par exemple que lorsque le Mont Pinatubo est entré en éruption en 1991 aux Philippines, le rejet des tonnes de dioxyde de souffre dans l’atmosphère a provoqué un rafraîchissement de la région qui a duré pendant plusieurs années.

Pour les spécialistes en charge de cette étude, les résultats trouvés doivent inciter les scientifiques du monde entier "à accorder plus d'attention aux effets des petites et moyennes éruptions volcaniques" dans les phénomènes de changements climatiques sur Terre.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par copélia - 30/03/2013 - 17:02 - Signaler un abus le SO2 (dioxyde de soufre) du volcan islandais en 2010

    a certainement été piégé dans la haute atmosphère et avec l'eau il fait du yoyo en réactions chimiques, qui peuvent aussi s'inverser. Juin 2010 des pluies torrentielles dans le midi. Il s'avère que depuis cette irruption des hivers plus froids en France et de la neige. Deux années de suite où le soir il fait des vents de nord -est l'été et les hivers qui suivent très froid : à suivre............

  • Par Le gorille - 30/03/2013 - 22:25 - Signaler un abus Un éruption qui en dit long

    Dites les scientifiques de l'armada internationale sur le réchauffement du climat, dit le GIEC, serait-il possible que vous révisiassiez votre docte et insipide théorie actuelle ? Maintenant, ce sont les volcans qui vous donnent tort, ou du moins qui devraient vous inciter à penser que la Nature a son mot à dire... plus que l'insecte humain. Il est vrai que l'orgueil de cet insecte est au moins aussi volumineux que le système solaire ! Et alors la Terre, dans tout cela, une pichenette sous INCONTROLE !

  • Par max84300 - 31/03/2013 - 13:17 - Signaler un abus Volcans en déserts ?

    Etonnant qu'il n'existe pas de volcan en zone de déserts ?

  • Par gdb - 31/03/2013 - 20:02 - Signaler un abus Trop marrant!!!

    Maintenant, que même les plus "chauds" tenants de l'origine humaine du changement climatique commencent a mettre en doute cette théorie fondée sur des partis pris idéologiques (http://www.economist.com/news/science-and-technology/21574461-climate-may-be-heating-up-less-response-greenhouse-gas-emissions), voila que les infaillibles et non moins majoritaires climato-ideologues se mettent a considérer des phénomènes naturels, les volcans, qui tout seuls, calmement, anéantissent l'effet soi-disant irrésistible de l’activité capitaliste et néfaste des humains. Au passage, dans le lien, l'effet des particules sulfurées est aussi discute, et rien n'est sur concernant leur effet refroidissant! (Désolé pour les accents manquants, j'en ai pas sur mon clavier).

  • Par copélia - 02/04/2013 - 17:03 - Signaler un abus et si 2013 était la répétition de 2010 ?

    -début 2013 inondations à répétition au Nord d'une ligne Bordeaux-Lille et en particulier la première semaine de Mars -neige et froid intense depuis le début de Mars et surtout un vent de Nord-Est comme après les inondations de 2010 Après l'inondation du 28 Février 2010, au Nord de la ligne Bordeaux-Lille le temps a été assez sec . Année 2011 déficit d'eau sur beaucoup de régions de France, automne et hiver très secs Le S02 du volcan n'a pas engendré de pluies acides ,c'est bien la preuve qu'il est piégé

  • Par urbigen - 02/04/2013 - 23:39 - Signaler un abus Pour la petite histoire !

    En 1783 un volcan islandais a contribué à précipiter le royaume de France vers la révolution ! À méditer

  • Par jlbaty - 03/04/2013 - 00:00 - Signaler un abus publication de scientifique américain

    c' est pas un scoop 1955 mont st hellène 1956 hiver catastrophique etc etc

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€