Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 18 Février 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Etats-Unis : un pic de suicide enregistré juste après la mort de Robin Williams

La forte couverture médiatique du passage à l'acte de l'acteur pourrait être liée à cette augmentation.

Morbide conséquence

Publié le
Etats-Unis : un pic de suicide enregistré juste après la mort de Robin Williams

Un impact des célébrités jusque dans la mort ? Une étude publiée sur Plos One réalisée par des chercheurs américains a constaté qu'après le suicide de l'acteur Robin Williams - le 11 août 2014 – une augmentation de 10% du nombre de suicides est survenue dans les mois suivant aux États-Unis. La hausse est en particulier plus forte sur une catégorie de la population bien précise : les hommes de 30 à 44 ans. 

"Bien que nous ne puissions déterminer avec certitude que l'augmentation des suicides est imputable aux évocations par les médias de la mort de Robin Williams, celle-ci aurait pu fournir le stimulus nécessaire aux segments à haut risque de la population américaine (par exemple, les hommes d'âge moyen désespérés), passant de l'idée de suicide à l'acte" note les auteurs de l'étude.

L'impact des médias est également pointé du doigt : la couverture médiatique des suicides pouvant jouer un rôle néfaste dans un phénomène d'imitation. D'après David Fink, docteur américain et auteur de l'étude, si la plupart des individus ont des raisons personnelles qui les poussent au suicide, le fait d'avoir vu l'une des célébrités à laquelle ils s'identifiaient se donner la mort aurait motivé leur démarche. La BBC évoque également le cas de Jade Goody, une célébrité britannique, dont la mort par cancer avait augmenté drastiquement les rendez-vous de dépistage.

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€