Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 21 Août 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

En Chine, la police chasse les criminels avec des lunettes de reconnaissance faciale

Dans la province du Henan, des policiers chinois utilisent cette technologie pour repérer les criminels dans les foules denses d'une gare.

Scanning

Publié le
En Chine, la police chasse les criminels avec des lunettes de reconnaissance faciale

La police d'une grande ville du centre de la Chine a équipé ses agents de terrain d'un nouveau type d'accessoire très futuriste : des lunettes de reconnaissance faciale. Les affluences du Nouvel An Lunaire rendent leur travail compliqué, surtout dans les zones de transports. Mais pas moins nécessaires : il est dans la tradition pour tout Chinois d'effectuer le chunyun, c'est-à-dire de retourner voir sa famille ou ses proches lors de cette période de fête. Ce qui vaut pour le Chinois moyen vaut pour le Chinois criminel, qui serait tenté, profitant des fortes foules, de passer au travers des mailles du filet policier. 

Mais cette année, cela sera plus compliqué.

Capable de scanner en quelques millisecondes tous les visages qui se présentent face à elles, ces lunettes peuvent repérer les visages stockés dans une liste biométrique et faciale des personnes recherchés par la justice. Plus besoin de caméras - elles ont, bien entendu, des angles morts - car nos "robocops" s'en chargent. Et apparemment ça marche ! Un trafiquant d'organes a déjà été arrêté selon les autorités.

 
 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Djib - 08/02/2018 - 08:01 - Signaler un abus Un équipement proscrit en France ...

    ... car il relèverait immédiatement des foudres de la 17ème chambre correctionnelle de Paris.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€