Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 23 Octobre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

L'écrivain Gonzague Saint Bris est décédé

Le journaliste et écrivain est mort dans un accident de voiture dans le Calvados.

En deuil

Publié le
L'écrivain Gonzague Saint Bris est décédé

Cette nuit, Gonzague Saint Bris est décédé à l'âge de 69 ans dans un accident de voiture, dans le Calvados, selon l’information révélée Le Point et confirmée au Figaro par la gendarmerie de Pont-l’Évêque. La voiture dans laquelle il se trouvait a percuté un arbre, les deux occupants du véhicule ont été éjectés par le choc, selon France Bleu.

Auteur de nombreux livres, essentiellement des romans historiques et des biographies, Gonzague Saint Bris avait remporté en 2002 le prix Interallié pour Les Vieillards de Brighton. Outre sa collaboration avec Le Figaro et Paris Match, il était aussi le créateur de La Forêt des livres, festival littéraire qui se tient près de Loches (Indre-et-Loire), sa ville natale. "C'est une tragédie, une perte immense", a déclaré Marie-Claude Mahiette, collaboratrice de l'écrivain et directrice de La forêt des livres.

Le dernier ouvrage de Gonzague Saint Bris, Les Aristocrates rebelles, doit paraître à la fin du mois d’août.

Découvrez le protrait de Gonzague Saint Bris :

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par eva - 08/08/2017 - 12:17 - Signaler un abus amsallem

    C'est très triste Gonzague saint Bris était un homme de grande culture et très humain il nous manquera .

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€