Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 19 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

L'auteure du livre "Comment tuer son mari" suspectée d'avoir tué son mari

Nancy Crampton-Brophy, auteure de plusieurs romans, est soupçonnée d'avoir assassiné son mari en juin dernier.

Pour la discrétion, c'est raté

Publié le
L'auteure du livre "Comment tuer son mari" suspectée d'avoir tué son mari

 Crédit Pixabay

La clef de l'énigme est-elle dans les pages de son essai ? Nancy Crampton-Brophy, une auteure américaine de 68 ans, qui avait publié en 2011 un ouvrage intitulé "Comment tuer son mari" a été arrêtée le 5 septembre par la police de l'Oregon, au nord-ouest des États-Unis. Elle est accusée d'avoir assassiné son époux en juin dernier. L'homme, qui partageait sa vie depuis 27 ans, avait été retrouvé criblé de balles dans les cuisines de l’Institut culinaire d’Oregon, où il était professeur.

Les éléments qui ont permis à la police de soupçonner la romancière ne sont pas encore connus, mais sa bibliographie pourrait avoir joué. En effet, l'assassinat de l'époux est un thème récurrent dans ses livres, pour la plupart des romans à l'eau de rose publiés à compte d'auteur.

"En tant qu'auteure de romances à suspense, je passe beaucoup de temps à penser au meurtre et, du coup, aux procédures de polices", écrivait-elle dans les pages de Comment tuer son mari. "Si un meurtre est censé vous libérer de quelque chose, autant ne pas passer le reste de son temps en prison", poursuivait-elle, avec pour objectif de présenter des crimes parfait. Si elle est coupable de celui de son époux, c'est raté.

Elle écrivait néanmoins : "Je trouve plus facile de souhaiter la mort des gens que de les tuer réellement. Je ne veux pas avoir à m'inquiéter du sang, de la cervelle répandue sur les murs. Et vraiment, je ne suis pas bonne pour me rappeler les mensonges. Mais la chose dont je suis sûre sur le meurtre, c'est que chacun d'entre nous en est capable, quand il est poussé à bout."

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par VV1792 - 17/09/2018 - 20:57 - Signaler un abus Puree, vue la tronche,

    Puree, vue la tronche, effectivement il a du crier au secours! #Hetoo!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€