Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 23 Octobre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

"00000000" : tel était le code de lancement des missiles nucléaires américains durant la Guerre froide...

Ce "code secret" a été utilisé de 1962 à 1977, selon un ex-officier de l'Air Force.

Bonjour la sécurité

Publié le
"00000000" : tel était le code de lancement des missiles nucléaires américains durant la Guerre froide...

00000000. Huit zéros. C'est le code - d'une simplicité déconcertante - que les Etats-Unis ont utilisé de 1962 à 1977, au plus fort de la Guerre froide, pour lancer une attaque nucléaire. Au début des années 1960, le président Kennedy a fait mettre en place un dispositif de sécurité baptisé PAL (Permissive Action Link), visant à verrouiller l'accès à l'arsenal atomique à toute personne non habilitée.

A l'époque, de nombreux missiles américains étaient positionnés à l'étranger, augmentant la probabilité de les voir tomber sous le contrôle de gouvernements locaux, explique 7 sur 7.

 De plus, il fallait prévenir une éventuelle instabilité psychologique d'un officier américain qui, à tout moment, pouvait déclencher la Troisième Guerre mondiale. 

Ce n'est qu'en 2004 que cette information a été révélée au grand jour par un ex-officier de l'Air Force, rapporte Le Point. Selon cet ancien militaire, le "code secret" était même donné en filigrane sur les consignes de sécurité en cas d'incendie : il était précisé de bien vérifier que seuls des zéros avaient été saisis...

Autre maladresse, autre histoire : le 23 janvier 1961, les Etats-Unis ont échappé de justesse à une véritable catastrophe. Ce jour-là, une bombe atomique américaine 260 fois plus puissante que celle d'Hiroshima a failli exploser en Caroline du Nord.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par iznogoud - 06/12/2013 - 15:18 - Signaler un abus Et en France ?

    Je parierai sur "12345" ! ;-)

  • Par Temüdjin - 06/12/2013 - 17:15 - Signaler un abus Facile à retenir !

    "Damned code, so, c'est houit ou neuf zéros, Sam ?" Ca s'invente pas. Et ce n'est pas une raison valable pour faire de même, n'est-ce pas ? Oui, vous qui me lisez et qui avez la fâcheuse manie de vous abandonner au code fastoche : va falloir changer d'habitudes !

  • Par Ravidelacreche - 07/12/2013 - 11:46 - Signaler un abus "00000000" : tel était le code

    FAUX ! c'est: HOOOOOOOOOOOOOOOOOO! M...E!

  • Par einstein42 - 07/12/2013 - 21:27 - Signaler un abus si ils aurait choisit un code plus dur

    ont leur aurait aussi reproché

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€