En direct
Best of
Best of du 13 au 19 juillet
En direct
30/01/2019 - 18:25
Sans complexe

"Je ne compte pas m'excuser d'être qui je suis", prévient Bellamy

Nommé tête de liste des Républicains pour les élections européennes de mai prochain, le docteur en philosophie et catholique convaincu en a assez d'être caricaturé par les médias, et l'a fait savoir.

François-Xavier Bellamy est normalien, adjoint au maire de Versailles (Yvelines) et catholique. Pour autant, il ne goûte que très peu le portrait que lui fait la presse, depuis sa désignation en tant que tête de liste des Républicains pour les européennes. Il l'a fait savoir sur le plateau de LCI, dont il était l'invité ce mercredi 30 janvier.

"Le christianisme dit la vérité"

Nommé tête de liste pour les européennes de mai prochain, François-Xavier Bellamy comprend que l'on puisse être surpris de cette décision. "Je comprends que tout le monde n'ait pas été immédiatement convaincu", reconnaît-il. Et d'ajouter : "Je vais devoir faire mes preuves pour convaincre, mais je ne compte pas m'excuser d'être qui je suis". Le ton est donné. Car le docteur en philosophie et ses positions sur le Mariage pour tous, la PMA et le catholicisme dérangent.

"Entre progressistes et populistes, ce n'est plus un débat, c'est un combat. La question n'est pas d'être pro ou anti-européen, mais plutôt : quelle Europe? Je crois à une Europe qui fasse la preuve de son efficacité pour nous permettre de maîtriser notre destin." #LaMatinaleLCI pic.twitter.com/lPL0uB1Tai

— Fx Bellamy (@fxbellamy) 30 janvier 2019

"Il n’y a qu’une seule bonne raison de croire au Christ, et cette seule raison c’est la certitude que le christianisme dit la vérité", avait-il déclaré le 12 octobre 2014 lors d'un colloque organisé par un institut catholique traditionnaliste. Un avant auparavant, en 2013, sa petite phrase sur "la réalité naturelle de l'engendrement" avait également suscité la polémique.

"La politique se meurt de ces caricatures stupides"

Depuis, les années ont passé. Et si François-Xavier Bellamy dit assumer ses propos et en être toujours convaincu, il estime que les questions qui lui sont posées sur sa personnalité ne sont pas celles qui devraient faire le débat public actuel. Il appelle à prendre de la hauteur. Aussi, quand on lui évoque les dires de Jean-Christophe Lagarde (UDI), selon qui la liste LR a été confiée à "l'extrême droite", François-Xavier Bellamy se dit choqué. "Je ne compte pas passer cette campagne à me justifier de positions que j'ai pu prendre. La politique se meurt de ces caricatures stupides. Je vous le dis : je passerai moins de temps à répondre à ces attaques qu'à faire des propositions concrètes", explique-t-il.

"M. #Salvini répond à une crise que les Italiens subissent du fait d'un manque de solidarité de l'Europe. Nous n'avons rien à gagner dans la stratégie de la tension installée par E. Macron et lui. Nous devons travailler ensemble pour résoudre la crise migratoire." #LaMatinaleLCI pic.twitter.com/42aLqg839P

— Fx Bellamy (@fxbellamy) 30 janvier 2019

"Hier, Yannick Jadot (EELV) a dit que j'étais un national-populiste. Est-ce qu'on se rend compte du désespoir dans lequel on plonge les Français quand au lieu de parler ensemble intelligemment, y compris de nos désaccords, on se contente de jeter les uns aux autres des anathèmes qui n'ont aucun sens ?", s'émeut-il, espérant "relever un peu le niveau de la vie politique française".

"La priorité est la sécurité des Français. La justice suppose que les #jihadistes qui ont commis des crimes de guerre soient jugés dans le pays où ils les ont commis. Il ne faut pas instrumentaliser les cas de leurs enfants pour fragiliser l'exigence de sécurité." #LaMatinaleLCI pic.twitter.com/beAqDqbEon

— Fx Bellamy (@fxbellamy) 30 janvier 2019
Publié le 30/01/2019 - 18:25
Vu sur : LCI
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

02.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

03.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

04.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

05.

Le Sénégal triompha de la Tunisie par 1-0 : les supporters sénégalais se livrèrent alors en France à une orgie de violences

06.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

01.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

02.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

03.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

04.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

05.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

06.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
cloette
- 01/02/2019 - 17:53
Et si le" nouveau monde"
c'était ça , plutôt que celui de la "pensée" de Castaner ? Quelle pensée me direz vous ? Mais si, il doit bien en avoir une, qu'il l'exprime !
Eolian
- 01/02/2019 - 12:50
Bravo
Il est grand temps que l'on autorise quelqu'un à assumer ses convictions, qu'elles plaisent ou non à la bien-pensance de gauche. On en a vraiment assez d'entendre le
même discours des béni-oui-oui.
GP13
- 01/02/2019 - 11:47
Enfin!
Voilà une personne qui n'a pas le souci d'être adoubé par la gauche pour avoir le droit de participer au débat politique.
C'est une perspective intéressante, même si le chemin risque d'être long, tant d'élus LR restent dans le doute et se satisfont encore du politiquement correct.