En direct
Best of
Best Of
En direct
13/01/2019 - 15:35
Retour en 2007
François Fillon dit avoir proposé "à deux ou trois reprises" sa démission à Nicolas Sarkozy

"Je suis à la tête d'un Etat qui est en situation de faillite sur le plan financier". Cette phrase prononcée en septembre 2007 par François Fillon, lorsqu'il était Premier ministre, avait marqué la première grande crise avec Nicolas Sarkozy, qui avait déclaré devant des journalistes de la presse régionale : "Le Premier ministre est un collaborateur. Le patron, c’est moi."  Dans le documentaire Ve République, au cœur du pouvoir, de Gabriel Le Bomin, qui sera diffusé le 15 janvier à 21h sur France 2, l'ancien Premier ministre revient sur cette phrase et sur ses relations tendues avec Nicolas Sarkozy. "Sur le coup j'ai cru que ce qui avait agacé le président de la République, c'était le mot 'faillite', mais j'ai compris après que c'était 'à la tête d'un Etat', et de fait, le chef de l'Etat c'est le président de la République, donc j'étais à la tête d'un gouvernement", se rappelle-t-il.

"Ça fait partie des moments difficiles dans la relation entre Nicolas Sarkozy et moi, ça fait partie des moments où à deux ou trois reprises je lui ai proposé ma démission", raconte François Fillon, pour qui les premiers mois de "cohabitation" entre les deux hommes ont été difficiles.

"C'est le quinquennat du Président, ce n'est pas le quinquennat du Premier ministre", assume Nicolas Sarkozy dans le même extrait de ce documentaire.

Publié le 13/01/2019 - 15:35
Vu sur : Francetvinfo
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
02.
La France va devenir la première puissance mondiale en moins de 5 ans
03.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
04.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
05.
Emmanuel Macron, pourquoi n’allez-vous pas en boîte comme Christophe Castaner plutôt que de faire du ski ?
06.
Acte XVIII des Gilets jaunes : retour prévu de la violence, réponse difficile à prévoir du gouvernement
07.
Les dessous de la superpuissance américaine : les États-Unis, ce pays si familier que nous connaissons pourtant mal
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
03.
Et Marine Le Pen éclata de rire…
04.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
05.
Le voile est-il vraiment un accoutrement souhaitable pour vendre des petites culottes ?
06.
La France, cauchemar du terroriste de Christchurch : comment nous avons laissé la question du Grand remplacement se transformer en tragique métastase politique
01.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
02.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
03.
Grève mondiale des élèves pour le climat : 5 éléments pour déterminer s’il faut s’en réjouir ou... s’en inquiéter sérieusement
04.
Quand Nathalie Loiseau teste les nouveaux "éléments de langage" du progressisme face à Marine Le Pen sans grand succès
05.
Christchurch : de la théorie du Grand Remplacement à ses travaux pratiques
06.
Grand Débat : l’étrange victoire d’Emmanuel Macron
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires