En direct
Best of
Best of du 6 au 12 avril 2019
En direct
12/12/2018 - 09:23
Attentat
Strasbourg : L’appel à la prudence de Laurent Nuñez
Invité sur France Inter, le secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Intérieur a invité à la plus grande prudence quant aux événements de Strasbourg

Ce mercredi 12 décembre sur France Inter, le secrétaire d'État auprès du ministre de l'Intérieur, Laurent Nuñez a expliqué qu’il fallait faire preuve de prudence quant aux motivations du tueur de Strasbourg. "La motivation terroriste de l'acte n'est pas encore établie" a-t-il affirmé même si le parquet anti-terroriste est saisi de l’affaire. « vraiment il faut être très très très prudent, beaucoup sont surpris par ce mode opératoire » a-t-il ajouté.

Sur le suspect, il précise :  « C’est un individu connu en droit commun, c’est-à-dire qu’il était connu pour beaucoup de délits autres que liés au terrorisme. Il a un casier qui est assez important. Il n’a même jamais été connu pour des délits liés au terrorisme » et ajoute qu’ « Il a fait plusieurs séjours en prison et c’est à l’occasion de ces séjours en prison qu'a été détectée chez lui une radicalisation, dans la pratique religieuse. Il était suivi mais comme beaucoup d’autres individus qui ont pu manifester une pratique religieuse en prison »
L’hypothèse d’une fuite en Allemagne n’est pas à exclure selon le secrétaire d’Etat.

« Le bouclage des frontières a été assuré et un bouclage périmétrique a été mis en place autour de la ville de Strasbourg » a-t-il poursuivi en précisant que « La traque se poursuit ».

Publié le 12/12/2018 - 09:23
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
02.
Les puissants relais de l'Algérie en France ; Ces amis de Ghosn que tout le monde craignait chez Renault; L'avertissement de Philippe à Castaner; Technip: et un mégagâchis industriel de plus; Notre-Dame partout dans les hebdos, le catholicisme plus rare
03.
Ils reconnaissent l'une des écoles de leur village dans un film porno
04.
Reconstruction de Notre Dame : Emmanuel Macron prend-il le risque du « too much » ?
05.
Le blues des gendarmes de Matignon ne faiblit pas
06.
Notre Dame brûla et obligea la France à se souvenir qu'elle fut catholique…
07.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
01.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
L’insoutenable légèreté de la majorité LREM ?
04.
Ce que pèse vraiment le vote musulman dans la balance démocratique française
05.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
06.
Cardinal Robert Sarah : “Ceux qui veulent m’opposer au Pape perdent leur temps et leurs propos ne sont que le paravent qui masque leur propre opposition au Saint-Père”
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Incendie de Notre-Dame : et notre mémoire ancestrale fit irruption dans la post-modernité
05.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
06.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Poussard Gérard
- 12/12/2018 - 13:46
Démission de ces gens
qui refusent d'appeler un chat un chat...
assougoudrel
- 12/12/2018 - 10:48
pardon
où passent nos impôts
assougoudrel
- 12/12/2018 - 09:51
Voilà ou passe nos
impôts; à payer ce genre de débile et lâche comme tous ceux qui nous gouvernent depuis 40 ans. Pour fouiller et prendre les masques, gants et lunettes des gilets jaunes, Castaner est d'une grande efficacité; 90 000 policiers et gendarmes (3 pour 1 manifestant pacifique), mais pour aller dans les quartiers pour récupérer les armes, ce n'est pas possible. On envoie des militaires à l'étranger pour saisir des armes dans la population, mais ce n'est toujours pas possible chez nous. Ce matin, on entendait sur Eur1 ce minable de Estrosi qui demandait aux GLJ de cesser le mouvement pour la sécurité des citoyens et la leur; venant de lui, c'est consternant après ce qui s'est passé dans sa ville. C'est une pente glissante que, je crois, qu'il ne faut pas prendre. Si on envoie toutes ses troupes en même temps dans la bagarre sans en laisser de coté afin de prendre la relève des camarades qui sont au front, nos dirigeants, malgré leurs nombreux conseillers militaires et civils, ne font qu'à leur tête. "Je suis votre chef", qu'il disait le mouflet.