En direct
Best of
Best of du 6 au 12 avril 2019
En direct
15/12/2016 - 14:11
Bonne ambiance
"Si tu continues sur ce ton, je t'écrase" : comment Vladimir Poutine aurait vertement rabroué Nicolas Sarkozy en 2007
En 2007, les deux responsables avaient eu un échange particulièrement musclé.

A l'aube des années 2000, il était au pire un inconnu, au mieux un terne petit cacique russe. Aujourd'hui, Vladimir Poutine est un des maîtres du monde, élu l'homme de le plus puissant de la planète par le magazine Forbes. Ce jeudi soir, France 2 va diffuser deux documentaires s'intéressant à l'ascension de Vladimir Vladimirovitch Poutine, ancien agent du KGB devenu le patron de la Russie.  Qui est-il vraiment ? Pourquoi effraie-t-il autant qu'il fascine ? Telles sont les questions que se posent le reportage "Le mystère Poutine", suivi de "Poutine, le nouvel empire".

Et une séquence diffusée en avant-première donne le ton. Elle révèle ce que Poutine aurait à Sarkozy en 2007, lors d'un entretien qu'on qualifiera de particulièrement viril entre les deux hommes.

Le Français commence par prendre la parole et clame des mots dures envers son homologue russe. Après un silence gênant, un Poutine volontiers narquois lui demande "Tu as fini ? Alors je vais t'expliquer quelque chose. Ton pays il est comme ça, le mien comme ça. Alors maintenant de deux choses l'une. Ou alors tu continues à parler sur ce ton et je t'écrase. Ou alors tu arrêtes de parler comme ça et tu verras. Tu viens juste de devenir président de la France mais je peux faire de toi le roi de l'Europe." 

Publié le 15/12/2016 - 14:11
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
02.
Les puissants relais de l'Algérie en France ; Ces amis de Ghosn que tout le monde craignait chez Renault; L'avertissement de Philippe à Castaner; Technip: et un mégagâchis industriel de plus; Notre-Dame partout dans les hebdos, le catholicisme plus rare
03.
Reconstruction de Notre Dame : Emmanuel Macron prend-il le risque du « too much » ?
04.
Notre Dame brûla et obligea la France à se souvenir qu'elle fut catholique…
05.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
06.
Ils reconnaissent l'une des écoles de leur village dans un film porno
07.
Le blues des gendarmes de Matignon ne faiblit pas
01.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
02.
L’insoutenable légèreté de la majorité LREM ?
03.
Ce que pèse vraiment le vote musulman dans la balance démocratique française
04.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
05.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
06.
Cardinal Robert Sarah : “Ceux qui veulent m’opposer au Pape perdent leur temps et leurs propos ne sont que le paravent qui masque leur propre opposition au Saint-Père”
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
03.
Incendie de Notre-Dame : et notre mémoire ancestrale fit irruption dans la post-modernité
04.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
05.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
06.
Cardinal Robert Sarah : “Ceux qui veulent m’opposer au Pape perdent leur temps et leurs propos ne sont que le paravent qui masque leur propre opposition au Saint-Père”
Commentaires (29)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Orchidee31
- 17/12/2016 - 16:56
Quel interêt ?
De sortir un truc vieux de 10 ans ? Décidément Sarko leur manque et leur manquera éternellement - ces journaleux de gauche son puants -
Vincennes, Anguerrand, Lasenorita, joke ka, borgowrio, Assougoudrel et j'en oublie peut-être, je suis d'accord avec vous - ces chaînes publiques sont pourries jusqu'à la moelle et il y a longtemps que je les ai laissées tomber ..
Nicolas V
- 17/12/2016 - 16:36
Se parler en anglais , dites-vous
Pas besoin. Ils ont des interprètes.
Et présumons que t'y a été enregistré
lasenorita
- 17/12/2016 - 16:19
La désinformation des médias (suite)..
Les ''rebelles'' syriens,que nos gauchistes ont armés,vont bientôt arriver, chez nous, en Europe!. .ce ne sont pas des ''gentils'' rebelles...comme les qualifient nos médias voir http://actu.orange.fr/monde/jihad-la-menace-des-retours-de-syrie-et-d-irak-CNT000000zap2j/photos/apres-la-defaite-en-syrie-et-en-irak-les-volontaires-jihadistes-vont-rentrer-en-europe-et-constituer-une-menace-majeure-bb72d6f454add5fe9c2b1843726dbc09.html et les bisounours qui nous gouvernent ne les empêcheront pas de répandre l'islamisme et la terreur dans notre pays.. d'autant que les ''vrais'' Français n'ont pas d'armes, eux... puisque les bisounours nous ont interdit d'avoir des armes!...