En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
18/08/2014 - 11:56
Tragédie

Irak : un survivant yazidi du massacre de Kocho témoigne

Vendredi 15 août, les djihadistes de l’État islamique ont fait irruption dans le village yazidi de Kocho, détruisant tout sur leur passage. Si Nayef Jassem, le frère du maire, a survécu, il a perdu pratiquement toute sa famille.

Il n'était pas là quand le massacre a eu lieu. Vendredi 15 août, les djihadistes de l’État islamique sont entrés dans le village yazidi de Kocho, détruisant tout sur leur passage. Si Nayef Jassem a survécu, il a perdu pratiquement toute sa famille. "Ils ont séparé les femmes et les enfants des hommes", raconte le frère du maire du village, rapportant ce que des témoins lui ont dit. "Ils les ont mis chacun d'un côté, leur ont pris leur carte d'identité, leur or, leurs biens. Ensuite ils ont pris les hommes par petits groupes, ils les ont conduits hors du village et ils les ont tous tués. Ensuite ils ont conduits les femmes vers Sinjar, je ne sais pas où exactement."

Dans le même temps, dans l'espoir de freiner l'avancée des djihadistes en Irak et Syrie, le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté une résolution visant à empêcher leur financement. Plusieurs Etats ont également décidé de livrer des armes aux combattants kurdes.
 

Publié le 18/08/2014 - 11:56
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires