En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

02.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

03.

Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement

04.

Russie-Turquie-Iran : la triplette géopolitique qui a réussi à profondément changer notre monde sans que nous réagissions

05.

Michel-Edouard Leclerc annonce qu'un "quart du profit réalisé dans les centres Leclerc sera réaffecté au personnel"

06.

La décennie qui s'ouvre pourrait être encore pire que la précédente et voilà pourquoi

07.

Et si la Chine était en train de doubler la créativité d'une Silicon Valley en panne d'idées ?

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

04.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

05.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

06.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

ça vient d'être publié
Dépenses et coups de coeur
Black Friday : les Français sont prêts à dépenser plus que l’an dernier
il y a 9 heures 23 min
pépites > Europe
Lutte contre la pandémie
Covid-19 : "L'issue est en vue", selon Boris Johnson
il y a 11 heures 1 min
pépites > Justice
Justice
Affaire des "écoutes" : le procès de Nicolas Sarkozy, jugé pour corruption, est suspendu jusqu'à jeudi
il y a 13 heures 48 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’archipel des Solovki" de Zakhar Prilepine : plaisir de relire - Les camps des Solovki, antérieurs aux goulags. « J’ai voulu écrire moins sur les camps que sur les Russes » a dit l’auteur, l’un des plus grands romanciers russes contemporains

il y a 14 heures 49 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement
il y a 15 heures 56 min
pépites > Santé
Ecrans
L'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) s'inquiète du temps passé par les jeunes devant leurs écrans, sans activité physique, aggravé par le confinement
il y a 17 heures 1 min
décryptage > High-tech
Réseaux sociaux

Et si la Chine était en train de doubler la créativité d'une Silicon Valley en panne d'idées ?

il y a 17 heures 53 min
pépite vidéo > Economie
Engagements face à la crise
Michel-Edouard Leclerc annonce qu'un "quart du profit réalisé dans les centres Leclerc sera réaffecté au personnel"
il y a 18 heures 18 min
décryptage > Politique
Disraeli Scanner

A la fin, est-ce le capitalo-marxisme qui l’emportera?

il y a 18 heures 57 min
pépites > Santé
Coronavirus
Macron parle demain soir : pas de déconfinement, mais "un allègement progressif des contraintes"
il y a 19 heures 21 min
pépites > International
Avenir des Etats-Unis
Joe Biden a dévoilé les noms des premiers membres de son gouvernement
il y a 9 heures 55 min
light > Politique
Succès fou
Barack Obama a vendu 890.000 exemplaires de ses mémoires en seulement 24h en Amérique du Nord
il y a 11 heures 47 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un coupable presque parfait La construction du bouc émissaire blanc" de Pascal Bruckner : un plaidoyer solide, un essai brillant, au secours d’une civilisation crépusculaire ébranlée par les diktats des minorités

il y a 14 heures 28 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Ma lettre au père Noël. Chômage. Récession. Dépression. Un peu de champagne ?

il y a 15 heures 35 min
pépites > International
Diplomatie
Le Premier ministre israélien aurait rencontré secrètement le prince héritier d'Arabie Saoudite
il y a 16 heures 11 min
pépites > High-tech
Gaffe
Un journaliste débarque dans une réunion Zoom secrète des 27 ministres européens de la Défense qui a du être annulée
il y a 17 heures 40 min
pépites > International
Environnement
Un ancien bureaucrate a inspiré le discours du président chinois Xi Jinping changeant l'histoire du réchauffement climatique
il y a 18 heures 7 min
pépites > Finance
Economie
Danone annonce 1.500 à 2.000 suppressions de postes dont près de 400 en France
il y a 18 heures 51 min
décryptage > Media
Sur le divan

"L’élection de Joe Biden est bonne pour l’équilibre mental des Français". Et c’est la psy attitrée de France Info qui vous le dit

il y a 19 heures 14 min
décryptage > Société
La germination des mots

Existerait-il des complotistes sans comploteurs ?

il y a 19 heures 22 min
© Reuters
© Reuters
Atlantico Lettres

Extases et chimères de l’amour courtois

Publié le 19 février 2014
Toutes les semaines, le journal Service Littéraire vous éclaire sur l'actualité romanesque. Aujourd'hui, retour sur un beau roman de Joël Schmidt avec un Tristan et une Yseult modernes.
Patricia Reznikov
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Écrivain et critique au journal Service Littéraire. Dernier ouvrage paru : “La Trancendante", chez Albin Michel.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Toutes les semaines, le journal Service Littéraire vous éclaire sur l'actualité romanesque. Aujourd'hui, retour sur un beau roman de Joël Schmidt avec un Tristan et une Yseult modernes.

Le siècle est pauvre en rêves et en idéal ? Vivons alors un amour courtois ! C’est la romantique proposition que nous font Joël Schmidt et son héros, Johann, médiéviste, que l’égoïsme, le cynisme et les désordres de son temps écœurent. Descendant d’un parent éloigné de Kleist, bercé par les Märchen et légendes que lui racontait son grand-père, il soigne son spleen sous le regard sévère des portraits de famille, par des rêveries d’une Allemagne dont il a la nostalgie, où les Minnesingers chantaient l’amour courtois qu’ils avaient appris des trouvères et troubadours français et andalous. Sachant que les Allemands sont restés attachés à un passé empreint de magie, il rêve d’appartenir à une de ces Cours d’amour qui y refleurissent en secret.

Nommé professeur de khâgne où il enseigne la Minne, il tombe amoureux d’Aurore, qui porte le nom de la dame de ses pensées. Elle a le visage d’une vierge du quattrocento. Égrenant les trente-et-un codes de l’amour courtois, il se rapproche de cette descendante d’une famille de la noblesse allemande et la séduit. Il promet de l’initier au monde des Minnesingers du xive siècle qui ont chanté à la cour de ses ancêtres. Mais la jeune fille pure lui avoue une relation interdite avec son père, subie dans l’enfance. Elle n’a de cesse, depuis, de rechercher un amour qui la lave des salissures de son siècle. Johann lui propose alors de le suivre dans un voyage dans le temps. Commence une longue et tumultueuse relation entre la vierge blessée et le mélancolique professeur, faite d’attente et de désir, de passion et de jalousie, de chasteté et d’amour bestial, en dehors de toute morale contemporaine. Fidèles aux trente-et-un codes, c’est à Nuremberg, vieille cité impériale maudite par l’histoire, ville des sociétés secrètes et des excès funestes, qu’ils transcendent les limites de leur amour. « L’amour doit rester secret s’il veut durer », préconise le treizième code. Ils découvrent une Cour secrète cachée dans les remparts du château. Là, hommes et dames vêtus comme au Moyen-Âge se retrouvent et s’adonnent à des plaisirs érotiques. Au fil d’épreuves et de trahisons, Johann n’a de cesse de reconquérir sa belle. Le jour où il achète le château des Mirages, ils franchissent pour de bon la frontière du temps. Les métamorphoses opèrent. Il ne leur reste, pour clôturer le cycle des codes, que de vivre le trente-et-unième, le plus dangereux de tous.

La suite n’est que larmes amères. Les sortilèges s’évanouissent, la mémoire de leur siècle leur revient. Johann n’a d’autre recours que de brûler la Minne et de se saisir de l’épée de Wolframm pour que tout s’accomplisse. Douleur et plaisir mêlés, ce très beau roman, délicat et cruel, ressuscite pour nous un temps où la femme jouissait de libertés et où l’homme acceptait de souffrir pour elle jusqu’à la mort. Porteurs de beauté et d’onirisme, ces « amants », Tristan et Yseult modernes, nous parlent depuis un monde qui n’est plus le nôtre et auquel il nous est encore permis de rêver.

A lire : Les Amants, de Joël Schmidt, Albin Michel, 183 p., 16 €.

Source : Service Littéraire, le journal des écrivains fait par des écrivains. Le mensuel fondé par François Cérésa décortique sans langue de bois l'actualité romanesque avec de prestigieux collaborateurs comme Jean Tulard, Christian Millau, Philippe Bilger, Eric Neuhoff, Frédéric Vitoux, Serge Lentz, François Bott, Bernard Morlino, Annick Geille, Emmanuelle de Boysson, Alain Malraux, Philippe Lacoche, Arnaud Le Guern, Stéphanie des Horts, etc. Pour vous abonner, cliquez sur ce lien.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires