En direct
Best of
Best of du 18 au 24 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

02.

Macron est content, Martinez ronge son frein et Berger engrange les adhésions. Mais la France va mieux ou pas ?

03.

Coronavirus chinois : ces 3 leçons apprises depuis le SRAS pourraient tout changer (mais saurons-nous les appliquer…?)

04.

Des chercheurs parviennent à capter pour la première fois des images d’une liaison entre deux atomes

05.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

06.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

07.

Ces pistes révolutionnaires que la BCE pourrait explorer pour sauver la zone euro de la japonisation

01.

Jean Dujardin, dernière victime des fausses morts

01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

03.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

04.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

05.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

06.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

01.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

02.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

03.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

04.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

05.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

06.

Petit cynisme entre amis: Davos attend plus de Greta Thunberg que de Donald Trump pour protéger le système libéral capitaliste

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Santé
Prévention
Deux premiers cas du coronavirus en France : retrouvez l’intégralité de l’intervention d’Agnès Buzyn
il y a 18 min 1 sec
pépites > Santé
Enrayer la progression du virus
Coronavirus chinois : Agnès Buzyn confirme deux premiers cas avérés en France, à Bordeaux et à Paris
il y a 1 heure 59 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La jungle des océans. Crimes impunis, esclavage, ultraviolence, pêche illégale" de Ian Urbina : enquête percutante sur les mauvaises pratiques en mer

il y a 4 heures 48 min
light > Insolite
Psychose ?
Coronavirus : le jeu vidéo "Plague Inc." rencontre un franc succès
il y a 5 heures 55 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand la souris fait un sourire et quand le soleil fait sa ronde : c’est l’actualité des montres garantie sans coronavirus
il y a 6 heures 54 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
Les chrétiens d'Afrique subsaharienne menacés par le terrorisme islamiste
il y a 9 heures 20 min
décryptage > Politique
Objectif 2022 ?

Ségolène Royal ou le retour d’un fervent désir d’avenir (personnel)

il y a 11 heures 15 min
décryptage > Economie
C'est gonflé quand même…

Quand Bruno Le Maire se couche devant Trump… et affirme qu'il se tient debout…

il y a 12 heures 5 min
décryptage > Economie
Revue stratégique

Ces pistes révolutionnaires que la BCE pourrait explorer pour sauver la zone euro de la japonisation

il y a 13 heures 5 min
décryptage > France
Pression

Pourquoi nous devrions nous inquiéter que l’Etat veuille pousser à une hausse des salaires (alors même que la question se pose bel et bien)

il y a 13 heures 38 min
pépites > International
Vive inquiétude
L’association française SOS Chrétiens d’Orient a annoncé la disparition de quatre de ses collaborateurs en Irak
il y a 55 min 3 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"En couple (situation provisoire)" : un an après, la pièce à succès de Jean-Michel Ribes retrouve le haut de l'affiche

il y a 4 heures 38 min
pépites > Politique
Violence
Elections municipales : la permanence de l'ancien candidat Pierre-Yves Bournazel a été vandalisée
il y a 5 heures 21 min
pépite vidéo > Santé
Grands moyens
Lutte contre le coronavirus : la Chine va construire un hôpital en dix jours afin de faire face à l'épidémie
il y a 6 heures 37 min
pépites > Faits divers
Enquête en cours
Plusieurs morts dans une fusillade en Allemagne à Rot am See
il y a 7 heures 29 min
pépites > Politique
Confidences du chef de l'Etat
Violences en France, communautarisme, islam : Emmanuel Macron se confie aux médias après son déplacement en Israël
il y a 10 heures 11 min
décryptage > Economie
Entreprises menacées par le virus ?

Wuhan, la plus connectée à la France des villes chinoises

il y a 11 heures 45 min
décryptage > Politique
Revanche de la Ligue ?

Matteo Salvini, chronique d’un retour annoncé

il y a 12 heures 18 min
décryptage > Politique
Echiquier politique

Mais que prépare pour 2022 le "bordel" politique sans précédent des municipales ?

il y a 13 heures 24 min
décryptage > High-tech
Intrusion malveillante et vol de données

Comment protéger votre smartphone d’un piratage à la Jeff Bezos

il y a 14 heures 1 min
© Reuters
© Reuters
Revue de blogs

L'abattage du girafon Marius, un scandale international

Publié le 11 février 2014
L'euthanasie d'un girafon au Danemark continue à provoquer une énorme émotion sur les réseaux sociaux du monde entier.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'euthanasie d'un girafon au Danemark continue à provoquer une énorme émotion sur les réseaux sociaux du monde entier.

Illustration Facebook accusant le zoo danois de l’élimination du girafon

Depuis dimanche, une dépêche AFP et des extraits d'articles se répètent à l'infini sur toutes les blogosphères et réseaux sociaux, du Maroc à l'Australie. Les groupes FB qui n'ont pas pu sauver Marius sont devenus le déversoir de la colère publique. La chronique glacée de l'exécution du girafon Marius dans un zoo danois, mais surtout les photos du dépeçage de l'animal devant un public composé d'enfants stupéfie et horrifie tous les internautes dans le monde entier.

Meghann a récapitulé sur son blog le déroulé d'un fait divers qui fait réagir partout, organisé pour des raisons de "bonne gestion" du stock animalier du zoo :

"Le zoo est tenu d'éviter la consanguinité entre girafes et la castration aurait été cruelle et aurait eu des effets indésirables. Impossible également de transférer l'animal dans un autre zoo pour des raisons génétiques, et le réintroduire en milieu naturel aurait été impossible car l'Afrique refuse d'accueillir plus de girafes. Dans le cadre de l’Association européenne des zoos et des aquariums (EAZA), il est en effet tenu d’éviter la consanguinité entre girafes. Pour des raisons génétiques, Marius n’a pas pu trouver refuge dans l’un des autres établissements du réseau de l’EAZA, qui en compte 300. (...) A force de nier l'animal, les responsables du zoo en sont devenus des psychopathes. La preuve, la réaction du directeur du zoo est éloquente : Nous abattons entre 20 et 30 animaux au zoo chaque année. Car la consanguinité est une bonne excuse ; Marius le girafon ne devait pas avoir les bons gènes. Le directeur scientifique du zoo a expliqué que le zoo gardait les animaux aux meilleurs gènes pour assurer une bonne reproduction. Car pour ce zoo, ce n'est pas l'individu qui compte, mais l'espèce. Ou plutôt, la génétique au nom de la protection animale. L'eugénisme dans son horreur. Et le pire, c'est que les associations de défense des animaux trouvent visiblement ça normal."

Le zoo ne s'attendait pas à cette émotion et commente : "C'est toujours le droit des gens de protester. Mais bien sûr nous avons été étonnés".

Les photos librement disponibles de l'autopsie de l'animal effectuée devant des enfants, ainsi que la vidéo de l'abattage, ont fait scandale et deviennent un problème politique embarrassant pour les élus danois, accusés de ne pas interdire ces pratiques.

BgBdtcfCUAAwiDI.jpg-large.jpg

marius-a-ete-execute-avec-un-pistolet-d-abattage-en-debut-d.jpg

BgBaaqEIEAAu9zt.jpg

Les commentaires s'enchainent, tous sincères, tous semblables et tous ulcérés :

"Si c'est cela les zoos, alors oui, il faut les boycotter. Et dénoncer le programme EAZA s'il s'avère qu'il cautionne l'eugénisme."

"A rappeler que les îles Féroé, où se tient chaque année un grand massacre de dauphins, appartient au Danemark. Et que le Danemark organise aussi des chasses aux ours blancs. C'EST BEAU L'EUROPE !!"

Laurence sur Facebook rappelle que les euthanasies d'animaux surnuméraire ne sont pas rares et cite la campagne SAVE AURORA!. "Il s'agit à priori d'un acte courant dans les Zoo danois puisque la semaine dernière un lion a été dépecé devant le public."

Une autre militante a écrit aux députés danois, dont un lui a répondu : "Chère Marina, merci pour votre email. S'il vous plait, ne me contactez plus. Martin Henriksen, Membre du parlement".

Les blogs scientifiques et spécialisés donnent quelques explications sur un monde soudain projeté sous les projecteurs, celui très technique de la "conservation ex-situ". Le site du zoo de Lille a résumé les règles de base, désormais cadrées par des acronymes européens : "Chaque EEP a un coordinateur qui est un professionnel des zoos ou aquariums et qui porte un intérêt tout particulier pour l’espèce concernée. Ce coordinateur est assisté par une commission d'espèces. La tâche du coordinateur, responsable d’une espèce, est de recenser les individus de tous les zoos membres de l’EAZA, de créer un studbook, registre des origines de chaque animal. A partir des informations collectées, il réalise des analyses génétiques et démographiques afin de proposer un plan de gestion.En collaboration avec la commission d’espèces, le coordinateur établit chaque année des recommandations d’élevage : quels individus doivent se reproduire ou non, quels transferts d’animaux d’un zoo vers un autre doivent être effectués. (...) Le responsable du studbook, registre des origines de chaque animal, d’un ESB doit collecter les données de tous les zoos membres de l’EAZA concernant les individus de l’espèce concernée : naissances, décès, transferts,… Ces données sont compilées dans un logiciel informatique spécifique qui permet au responsable du studbook d’analyser l’état de la population".

La gestion informatisée de la conservation "ex-situ" des animaux sont entrées en collision avec l'émotion populaire au Danemark : la girafe n'est pas un animal rare, l'acte n'est pas en contravention avec les lois et conventions internationales. Mais c'est au Danemark aussi, rappellent de nombreux blogs, que se joue la protection d'un autre animal, l'ours polaire, dont il a autorisé la chasse sur ses territoires arctiques malgré les protestations, car cette espèce n'est pas considérée officiellement en danger. Le Danemark, dont on n'attendait pas de ses citoyens qu'ils puissent ignorer ou tolérer l'abattage d'animaux exotiques, est aussi sur la sellette pour la conservation des espèces sauvages. 

La coalition Ours Polaire, via le blog Lesbrindherbes s'indigne contre cette chasse très lucrative, les permis de chasse se moneyant, et le commerce officiel des produits de cette chasse, ( fourrure, ongles, dents ) se revendant extrêmement cher à certains amateurs de médecines parallèles et à la taxidermie. "Et pourtant l’ours blanc fait fondre les cœurs. Les gouvernements, les ONG (comme WWF), les grandes marques (comme Coca-Cola) l’exploitent comme emblème et martyr du réchauffement climatique pour augmenter honteusement leur notoriété ou leurs ventes, donnant tout son sens au greenwashing. Pourtant en pratique, quand il s’agit de venir dès maintenant à son secours, il y a un monde fou aux abonnés absents."

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

02.

Macron est content, Martinez ronge son frein et Berger engrange les adhésions. Mais la France va mieux ou pas ?

03.

Coronavirus chinois : ces 3 leçons apprises depuis le SRAS pourraient tout changer (mais saurons-nous les appliquer…?)

04.

Des chercheurs parviennent à capter pour la première fois des images d’une liaison entre deux atomes

05.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

06.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

07.

Ces pistes révolutionnaires que la BCE pourrait explorer pour sauver la zone euro de la japonisation

01.

Jean Dujardin, dernière victime des fausses morts

01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

03.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

04.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

05.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

06.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

01.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

02.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

03.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

04.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

05.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

06.

Petit cynisme entre amis: Davos attend plus de Greta Thunberg que de Donald Trump pour protéger le système libéral capitaliste

Commentaires (14)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Jeanne1412
- 14/02/2014 - 16:45
S'ils ne voulaient pas de consanguinité
IL NE FALLAIT PAS FERTILISER LA MÈRE GIRAFE.
-
BARBARES !
pehm
- 12/02/2014 - 20:53
Tarés & Compagnie
I semble échapper à certains qu'il était parfaitement possible de donner ou de vendre ce girafon à d'autres zoos, voire à des particuliers fortunés. On a bien affaire à des fous furieux pour choisir cette solution. Ils n'étaient pas capables de contrôler la reproduction dans leur zoo ? On se fiche de qui ? D plus, le sort de cet animal n'est pas comparable à celui du bétail : il n'a jamais été destiné à nourrir les humains ! Et ceux qui ironisent sur l'indignation soulevée par cette abjection, qui peut croire qu'ils se soucient du sort des cochons, veaux, poulets ?
Autre point choquant : cette pseudo dissection réalisée devant des enfants... Ils vont en tirer quoi ? Quelques mois auparavant, ce zoo devait apprécier d'avoir plus de visiteurs venus pour le "bébé", plus vieux et moins attendrissant, il leur a permis d'offrir un nouveau spectacle...
Ceux qui commettent des actes de cruauté envers les animaux et ceux qui s'en fichent sont généralement dangereux pour leurs semblables. C'est un comportement de psychopathes.
rudi11
- 12/02/2014 - 07:40
la visible fierte de l assassin
me laisse pantois , et pourquoi faire çà en public ? devant des enfants..............quelle horreur...