En direct
Best of
Best of du 7 au 13 septembre
En direct
© Reuters
Revue de blogs

Pourquoi les nouveaux végétariens ne sont plus les doux dingues ou les sinistres ennemis des plaisirs de la chair qu'on s'imagine

Publié le 14 janvier 2014
Urbains, gourmets, engagés et très blogueurs : le style de vie des nouveaux végétariens fait de plus en plus d'adeptes.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Urbains, gourmets, engagés et très blogueurs : le style de vie des nouveaux végétariens fait de plus en plus d'adeptes.

La nouvelle génération des végétariens fait son chemin, au point d'avoir son documentaire diffusé sur Arte : "Les nouveaux végétariens". Si les résolutions du nouvel an pointent vers mieux manger, moins de viande ou plus de viande du tout, la toile regorge maintenant de blogs pour découvrir un nouvel univers qui ne se limite plus à l'art de cuisiner sans protéines animales mais file droit vers un nouveau style de vie.

L'image des végétariens et végétaliens a beaucoup changé, elle peut même être branchée. Ils circulent à velib', brunchent végétarien et gourmet le dimanche, font du co-voiturage avec un œil sur leur empreinte carbone et vont manifester sincèrement contre la civilisation de la viande et la cruauté contre les animaux. Il n'existe pas d'études sur ces consommateurs dont le nombre grandit, mais la sociologie commence à s'y intéresser par quelques travaux. 

A quoi s'engage-t-on quand on décide de devenir végétarien aujourd'hui ? D'abord à un nouveau vocabulaire. Il faut s'habituer à diviser le monde en "Carniste" (mangeur de viande), "Omni" (omnivore) et "Veggie" (végétariens). Et à quelques difficultés de communication avec sa famille ou ses collègues. Il existe bien sûr un réseau dédié aux végétariens depuis un an, le réseau social Végédia, qui permet de s'informer des codes, du vocabulaire et aussi des bonnes adresses des adeptes du mode de vie sans viande.

Depuis deux ans, une explosion de blogs "veggie" a lieu. A ceux très classiques qui publient des recettes s'ajoutent maintenant les blogs sur l'expérience végétarienne au quotidien. Sweetie Veggie raconte sa prise de conscience et sa décision d'abandonner toute viande, provoquée, comme pour beaucoup d'autres nouveaux végétariens, par des témoignages et vidéos sur les conditions d'élevage des animaux de boucherie. La vie de débutante "veggie" n'est pas toujours simple et les culpabilités autour de quatre œufs montre aussi le visage presque religieux de l'initiation végétarienne pour certains.

Veggie Poulette, une végétalienne plus confirmée, chronique en dessins sa vie "veggie". Toujours compliqué : la cohabitation ou la socialisation avec les "carnistes". Rien à faire, la France n'est pas très végétarienne et renvoie toujours autour de l'ancestral "il faut manger de tout". Autre mot à problèmes : "carences", que les médecins, l'entourage et soi-même sont toujours prêts à dégainer.

 

 Illustration du blog Veggie Poulette

A savoir : ce n'est plus du tout la santé qui motive la pratique alimentaire, ou très peu, mais le militantisme. Les blogs végan dénoncent, militent, manifestent et de plus en plus fort : contre les cruautés faites aux animaux, les abattoirs, l'élevage intensif, la pêche, la chasse, la viande, la vivisection, et plus généralement l'idée que l'humain vaut mieux que l'animal et possède des droits sur ces derniers. Insolente Veggie est une de ces blogueuses radicales qui annonce la couleur : "Blog d'une végétalienne extrémiste obsédée et très très méchante". Obsédée par quoi? Par l'existence même de la viande et par les implications économiques, écologiques et humaines de ce marché sur le bien être animal. Étonnant ? Très fréquent dans la nouvelle blogosphère "veggie" qui se politise, débat durement, organise des événements choc dans la rue ou durant les corridas et est souvent affiliée au réseau Abolition de la viande.

Pendant ce temps, l'association des végétariens de France, soutenue par cette montée en puissance et en sympathie, organise désormais des Jeudis Veggie, une campagne pour une journée sans viande par semaine. Le site Je suis végétarien fait le point sur les principaux profils et revendications de cette tendance floue qui des recettes de cuisine est soudain passée à l'action.

Illustration de l'association végétarienne de France

 

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Les conditions de la détention de l’actrice Felicity Huffman dévoilées par la presse américaine

03.

Comment Facebook entend bénéficier du malaise général des utilisateurs de Tinder et autres applications de rencontres

04.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

05.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

06.

Brexit : le rapport secret mais officiel du gouvernement britannique est peut-être en train de faire évoluer Boris Johnson...

07.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Syrie : les vraies raisons derrière l’avertissement d’Erdogan à l’Europe sur une nouvelle vague de migrants

04.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

05.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

06.

Une vegan attaque en justice ses voisins amateurs de viande, 2000 personnes veulent organiser un barbecue chez elle

01.

​La déliquescence de la pensée (Gérard Noiriel) contre « la pensée délinquante » (Éric Zemmour)

02.

Peurs sur la consommation : bienvenue dans l’ère de l’irrationalité

03.

Reconnaissance de la filiation des enfants par GPA : grand flou sur sujet clair

04.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

05.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

06.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
myc11
- 16/01/2014 - 12:17
@coucou.c'estmoi35,
L'humanité n'a jamais mangé beaucoup de viandes, sauf à la cour des rois. On mangeait beaucoup de pain en Europe et les légumes de saisons. Les moyens modernes permettent de produire beaucoup de viandes, et aussi beaucoup de légumes. Vous croyez que vous tenez plus le froid qu'un végétarien? Vous êtes en meilleure santé? C'est de l'affabulation tout ça, car les végétariens disposent de moyens importants pour bien se nourrir, en plus de soulager la planète.
fentreti
- 14/01/2014 - 18:27
Le végétarien vu par cette journaliste est complétement débile
Co-voiturage , vélib , vont manifester , etc etc . Encore une belle image de nos journalistes gauchistes formatée dans le moule de la pensée unique . Je ne suis pas végétarien , mais je respecte ceux qui le sont car c'est tout à leur honneur , ne serait-ce que pour la cause animale .
gluck
- 14/01/2014 - 14:32
trop simple
L'illustration est caricaturale. Effectivement, pour produire un Kg de viande de bœuf, il faut des ressources. Mais ce que ces "experts" ne prennent pas en compte du tout, c'est que les ruminants sont les seuls animaux à pouvoir utiliser, de par leur mode de digestion (rumen), des produits dont on ne sait que faire, c'est à dire la cellulose des végétaux (pour faire simple, les tiges des végétaux), et même, transformer des protéines très basiques (protéines végétales) en produits très élaborées, que nous, humains, sommes contents de pouvoir utiliser.
Alors, leur bilan est totalement faux. Ce n'est que la la pure propagande.