En direct
Best of
Best Of
En direct
© Reuters
Ça, c'est palace !
Entre tradition et modernité, une maison Belle Epoque sur la Côte d’Azur pour 12 500 000 euros
Publié le 05 décembre 2013
Chaque semaine, visite d'une maison de rêve avec Sotheby's International Realty. Aujourd'hui, détour par une maison Belle Epoque, proposée à la vente par Côte d’Azur Sotheby’s International Realty sur la presqu’île du Cap d’Antibes.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Chaque semaine, visite d'une maison de rêve avec Sotheby's International Realty. Aujourd'hui, détour par une maison Belle Epoque, proposée à la vente par Côte d’Azur Sotheby’s International Realty sur la presqu’île du Cap d’Antibes.

Dans un décor digne d'une carte postale, partez sur les traces des années Belle Epoque avec cette magnifique propriété de 1 308 m² située à quelques pas du Port Gallice et des plages de sable fin de Juan-les-Pins. Entièrement restaurée par les plus grands noms du design international, cette somptueuse villa de 420 m² répartis sur trois niveaux ne manquera pas de vous surprendre : entre tradition et modernité, tout n’est que volumes, lumière et transparence.

L'influence des cubistes, pour sûr !

Depuis le rez-de-chaussée, vous pourrez admirer la Méditerranée par de grandes portes fenêtres s’ouvrant sur un écrin de verdure et sa piscine à débordement de 15 mètres.

De quoi donner des idées de tableaux à Auguste Renoir et Claude Monet...

Après quelques longueurs matinales, vous pourrez vous prélasser devant la cheminée tout de blanc vêtue, dans le magnifique salon empreint de sérénité aux couleurs douces et chaleureuses.

Même le feu de cheminée est artistique

Montez ensuite à l’étage par un magnifique escalier suspendu, tout en transparence et baigné de lumière naturelle…

Conçue pour recevoir, la salle à manger impressionnera vos invités avec sa table sur-mesure qui peut être abaissée au simple toucher d'un bouton, la transformant en une table à café pour une utilisation quotidienne. La cuisine, ouverte sur la salle à manger, imaginée par le designer britannique de renommée internationale Nicholas Anthony, présente les derniers meubles Poggenpohl et tous les équipements qui vous permettront de réussir le plus ambitieux des plats ;

De quoi recevoir le plus critique des gastronomes !

L’étage comporte une chambre de maître d'une surface de 100 m² avec son salon, son dressing et sa salle de bains.

Au rez-de-jardin, la villa dispose de 3 chambres d’un luxe incomparable mais également d'un appartement séparé pour le personnel ou d’éventuels invités. Pour compléter le confort de la demeure : un pool-house, une cuisine d’été et un coin barbecue ainsi qu’un double garage avec un parking sécurisé pour 4 véhicules supplémentaires.

Pour le personnel ou d’éventuels invités

Que vous souhaitiez concurrencer les plus belles soirées de la côte d’Azur ou tout simplement vous ressourcer loin de la grisaille automnale, ce joyau de charme et de modernité est fait pour vous. 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Cette bombe politique qui se cache dans les sondages sur la remontée de LREM et l’essoufflement des Gilets jaunes
02.
5 indicateurs de la (faible) culture démocratique du gouvernement
03.
Auto-positionnement politique des Français : le sondage qui montre l’ampleur de la crise existentielle vécue par la droite
04.
Gilets jaunes : les états-majors des grandes entreprises imaginent trois scénarios de sortie de crise possibles
05.
Alain Finkelkraut étrille Marlène Schiappa après ses propos sur la Manif pour tous
06.
Le mystérieux contrat de 7,2 millions d'euros décroché par Alexandre Benalla
07.
Pour la mairie de Paris, la capitale serait sale à cause du réchauffement climatique
01.
Cette bombe politique qui se cache dans les sondages sur la remontée de LREM et l’essoufflement des Gilets jaunes
02.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
03.
Statistiques du ministère de l’intérieur : Christophe Castaner ou l’imagination au pouvoir
04.
Etat providence, immigration et Gilets jaunes : l’étude américaine explosive qui révèle la nature du dilemme politique français
05.
Le mystérieux contrat de 7,2 millions d'euros décroché par Alexandre Benalla
06.
5 indicateurs de la (faible) culture démocratique du gouvernement
01.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
02.
Ces lourdes erreurs politiques qui fragilisent la lutte contre l’antisémitisme
03.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
04.
Antisémitisme: voilà pourquoi je n'irai pas manifester le 19 février
05.
Auto-positionnement politique des Français : le sondage qui montre l’ampleur de la crise existentielle vécue par la droite
06.
Derrière les faits divers dans les Ehpad, la maltraitance que l’ensemble de la société française inflige à ses vieux
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
lsga
- 05/12/2013 - 14:23
la maison est superbe
dommage que la décoration intérieure ait été confié à des stagiaires de chez Ikea. Les meubles font vraiment très cheap : du bois aggloméré bien cancérigène, des lampes et des lumière à la Valérie Damido....
 
Autant la maison est élégante et raffinée, autant on sent que la déco s'adresse à des nouveaux riches blingbling qui passent plus de temps à lire des catalogues destinés aux prolos qu'à lire de la philosophie ou de la grande littérature....
 
Bref, une déco de sarkozyste.