En direct
Best of
Best of du 4 au 10 mai 2019
En direct
Revue de presse people
Clotilde Courau : le triomphe de la "femme blessée", Guillaume VS Gérard Depardieu : le drôle de règlement de comptes des femmes du clan, Isabelle Adjani par son fils : la vérité sort de la bouche des enfants ?
Publié le 30 novembre 2013
Et aussi : Jacques et Bernadette Chirac entre rage et amour, la nouvelle Mme Tom Cruise castée par l'Eglise de scientologie, l'enfant mystère de Laurence Boccolini, et, et, et... "la connassitude", le nouveau phénomène hype et... de société. Y'a à boire et à manger dans la revue de presse people !
Barbara Lambert a goûté à l'édition et enseigné la littérature anglaise et américaine avant de devenir journaliste à "Livres Hebdo". Elle est aujourd'hui responsable des rubriques société/idées d'Atlantico.fr.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Barbara Lambert
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Barbara Lambert a goûté à l'édition et enseigné la littérature anglaise et américaine avant de devenir journaliste à "Livres Hebdo". Elle est aujourd'hui responsable des rubriques société/idées d'Atlantico.fr.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Et aussi : Jacques et Bernadette Chirac entre rage et amour, la nouvelle Mme Tom Cruise castée par l'Eglise de scientologie, l'enfant mystère de Laurence Boccolini, et, et, et... "la connassitude", le nouveau phénomène hype et... de société. Y'a à boire et à manger dans la revue de presse people !

Quand on a découvert la une de “ Voici ” sur Clotilde Courau et Emmanuel-Philibert de Savoie, on n’a pas pu s’empêcher de sourire. C’était tellement gros, cette histoire, tellement cousu de fil blanc… Dès la couv de “ Paris-Match ” il y a trois semaines, on aurait pu écrire la suite du scénario, deviner la fin du feuilleton… Cela dit sans forfanterie, juste parce que, depuis trois semaines, les protagonistes du dernier “ triangle amoureux ” dont on parle nous ont envoyé des signes — évidents, inmanquables — qu’on a, du coup, pas loupés… Vous avez raté le début ? OK, on reprend. 

Un happy end écrit à l’avance

Il y a trois semaines, souvenez-vous, “ Paris-Match ”, par la voix d’Irène Frain, prenait le parti et la défense de Clotilde Courau, “ la femme blessée ”, exemplaire et digne, luttant pour sauver son couple. Dicté très visiblement par l’épouse meurtrie, l’article avait valeur d’avertissement, écrivions-nous alors (voir la RP du 9 novembre). Une semaine plus tard, surprise ?, “ Public ” nous apprenait que Karine Le Marchand “ faisait le dos rond en attendant que la tempête médiatique se calme ” et que “ son prince présumé ” n’était plus réapparu “ dans le 16e arrondissement depuis un bon moment ”. “ Est-ce à dire que l’affaire — si affaire il y a — est classée ? ”, nous interrogions-nous (voir la RP du 16 novembre), plus pour la forme que parce que nous avions des doutes quant à l’issue de cet épisode médiatico-princialo-conjugal… Car dans ce genre d’histoire, la fin est écrite à l’avance : elle ne peut qu’être “ heureuse ” et surtout respectueuse des “ convenances ”. Ce que nous confirme “ Voici ” ce samedi, en nous annonçant que “ Clotilde Courau et Emmanuel-Philibert de Savoie veulent sauver leur couple ”. Vous nous trouvez cynique ? Attendez de voir ce que dit notre people chéri…

Quand Clotilde refuse d’envisager le divorce

Pour preuve que le couple a décidé de “ se donner une deuxième chance ”, “ Voici ” publie des photos de Clotilde et d’Emmanuel-Philibert avec leurs enfants dans les rues de Paris. “ De loin, commente le mag, on dirait une famille normale. (…) Entre eux, pourtant, les choses ne sont pas simples. Depuis les révélations sur la complicité qui unit le prince à Karine Le Marchand, le couple traverse une période délicate. Très affectée par les photos de son homme et de l’animatrice parues dans la presse, Clotilde est une femme blessée, meurtrie. Mais aussi une femme fière et décidée, qui refuse, pour l’instant, d’envisager le divorce. Car son prince, elle entend le garder ! Pas pour le standing ou pour l’image, mais pour son équilibre ”. Ah, ben, vous voyez, c’est pas pour les convenances qu’elle passe l’éponge, Clotilde, c’est par amour ! Zêtes rien qu’une vilaine ! Ta-ta-ta, “ Voici ” n’a pas fini… c’est même maintenant que ça commence…

La “ relation atypique ” de Clotilde et d’Emmanuel-Philibert

“ Depuis plus de dix ans, enchaîne le journal, le couple a en effet trouvé une manière de vivre qui lui convient. Souvent séparés — le prince s’envolant fréquemment à Genève ou en Italie quand l’actrice reste à Paris —, ils se laissent une grande liberté mais savent aussi qu’ils peuvent toujours compter l’un sur l’autre. Une relation atypique mais apaisée que Clotilde ne veut pas voir voler en éclats. (…) Alors, bien sûr, certains trouveront que cela manque un peu de passion. Mais Clotilde et Emmanuel-Philibert savent aussi qu’ils ne sont pas seuls dans cette histoire. Et que si leur couple reste fragile, ils doivent tout faire pour sauver leur famille ”. Ah, qu’est-ce qu’on vous avait dit ? D’un côté, le désir de maintenir une “ relation atypique ” qui leur “ laisse une grande liberté ”, de l’autre, la volonté, ou la nécessité ?, de “ sauver leur famille ”… nulle part, il n’est question de sentiments. Plutôt d’un arrangement ?

Laura Prepon, future Mme Tom Cruise ?

Et puisqu’on parle d’arrangement, roulement de tambour !, l’église de scientologie aurait enfin trouvé une nouvelle Katie Holmes à Tom Cruise. “ En tant que numéro deux de l’église de scientologie, explique “ Voici ”, l’acteur se devait de retrouver rapidement une femme, et de préférence sciento jusqu’au bout des ongles. Comme à l’époque de Katie Holmes, l’église aurait passé au crible toutes les candidates potentielles. Une sorte de “ Bachelor secret ” dont la gagnante serait Laura Prepon, une actrice américaine de 33 ans. A en croire un proche de Tom Cruise qui s’est livré cette semaine dans le “ Grazia ” britannique, la jeune femme aurait déjà passé trois rendez-vous en compagnie de la star de “ Mission : impossible ”. Pour le premier, Tom lui en aurait mis plein les yeux : “ Il est venu la chercher au volant d’une voiture de collection, sa préférée, raconte la source. Il a commandé une bouteille de merlot de 1979, et ils ont passé trois heures à rire et plaisanter. Tom était aux anges ” ”. On est content pour lui.

Laura “ validée ” par Travolta, et bientôt par Miscavige ?

“ Ce “ date ” réussi aurait eu lieu au Renaissance, le restaurant du Manor Hotel, un établissement de Los Angeles fréquenté par les scientologues en quête d’une “ retraite spirituelle ”, précise le mag. C’est également là que Tom et Laura auraient pris un brunch quelques jours plus tard, avant de se retrouver pour un dîner chez deux grandes figures de la scientologie, Kelly Preston et John Travolta. Il ne reste plus qu’à prendre le thé avec David Miscavige, le patron de la sciento, et ce sera officiel : Laura Prepon aura toutes ses chances de devenir la quatrième madame Cruise ”. Ca fait rêver…

Guillaume vs Gérard Depardieu : le règlement de comptes d’outretombe orchestré par Julie, Elisabeth et Elise

Mais revenons sur Terre, et à des sujets moins cotillon… A l’occasion de la sortie du disque posthume de Guillaume Depardieu, qu’elles ont orchestrée, sa mère Elisabeth, sa sœur Julie et son ex-compagne Elise donnent cette semaine une grande interview dans “ Paris-Match ”. “ Exclusif, titre le mag en une : (Julie et Elisabeth) racontent le fils meurtri dans l’ombre du père ”. Aïe ! Ca sent le méchant règlement de comptes, ça… et ça n’en a pas que la tournure… “ Dans (la chanson) “ Marlon ”, remarque “ Match ”, (Guillaume) hurle son désespoir et sa rage contre un père… ” —“ J’évite de dire que c’est ma chanson préférée, répond Elisabeth. Je n’ai pas envie d’en parler ”. —“ Peut-on quand même dire qu’il s’agit d’une chanson qui évoque son père ? ”, rebondit le journal. —“ Bien sûr, mais il en a fait autre chose. Il a juxtaposé sa vie à celle de Cheyenne Brando ”. —“ … Qui s’est suicidée chez son frère, complète Julie, trois semaines après sa sortie d’hôpital psychiatrique, en pensant que son père était à l’origine de tous ses maux. Cela a dû faire écho chez Guillaume ”. Sympaaa. Hou, ça donne pas forcément envie d’avoir Gégé pour papa…

“ Le grand handicap de Gérard, c’est qu’il dit les mots des autres depuis quarante ans ”

“ Comment (Gérard Depardieu) a-t-il réagi à cet album ? Vous a-t-il aidées dans votre démarche ? ” demande “ Match ”. —“ Il a laissé faire, parce qu’il est d’une pudeur qui confine au renfermement ”, répond Elisabeth. —“ Mais il a reconnu le talent, poursuit Julie. Quand Guillaume lui a fait écouter ses maquettes, il lui a dit : “ T’es un poète ”, mais sur un ton qui voulait dire “ Tu m’as réglé mon compte ”. Le grand handicap de Gérard, c’est qu’il dit les mots des autres depuis quarante ans. C’est un type très intelligent qui lit toute la journée, mais là, il était très admiratif que son fils produise ce qu’il a produit. Ca le dépasse ”. —“ C’était déjà ainsi quand Guillaume jouait du piano. Il était tellement doué, il en jouait comme il respirait. Il avait sa propre interprétation des morceaux. Quand Gérard l’écoutait, il était comme tétanisé ”. Hé bé… ça veut dire que Gérard était jaloux de son fils ? En tout cas, c’est bizarre, ces trois femmes liguées contre Gégé, encore plus bizarre, ce règlement de comptes d’outre-tombe opéré via Guillaume…

Isabelle Adjani par son fils : la vérité sort de la bouche des enfants ?

Etrange coïncidence… A l’heure où paraît l’album “ Post-Mortem ” de Guillaume Depardieu (titre qu’il avait choisi de son vivant…), le fils d’Isabelle Adjani et de Daniel Day-Lewis sort un disque où il livre lui aussi deux-trois vérités assez corsées sur sa vie de “ fils de ”… “ A 18 ans, nous informe “ Public ”, Gabriel semble avoir du mal à gérer la célébrité de ses parents. “ Appelez-moi Gabe Day et pas Gabriel Day-Lewis, sinon je vais péter un câble ”, prévient le jeune homme dans un rap plein de colère. La semaine dernière, il postait “ Green Auras ”, un clip désormais retiré du Web, dans lequel on le voyait fumer de drôles de cigarettes avec les potes de son lycée privé près de New York. Rébellion d’un ado trop gâté ou vraie souffrance ? Toujours est-il qu’en dépit des critiques acerbes dont il a été l’objet sur le Net, Gabriel dévoile son intimité et celle de ses parents. “ J’ai tant de peine pour ma mère qui n’a eu personne dans sa vie, à part mon frère et moi ”, rappe-t-il la gorge serrée ”. Wow ! Ca envoie, ça ! Heu, ça va, Isabelle ? C’est pas fini…

Gabriel bipolaire

Car Gabe parle aussi de lui, nous raconte “ Public ” : “ “ J’ai découvert que j’étais bipolaire. J’étais sur un mauvais chemin, j’ai pris de la drogue. Je croyais que je pourrais gérer les choses seul, mais j’avais besoin d’affection. J’ai fait un bad trip, j’ai reconsidéré ma vie ”, dit-il dans sa chanson. Aujourd’hui, reprend le mag, le jeune homme se verrait bien marcher dans les pas de Nas, son idole. “ Mélanie Laurent a demandé à ce que ma chanson soit la B.O. de son prochain film ”, poste-t-il fièrement sur Twitter. Le début de la réussite d’un autre “ fils de ” ? ” Si cela peut lui permettre d’aller mieux…

Laurence Boccolini : l’enfant mystère

La fille de Laurence Boccolini sera-t-elle plus heureuse ? Le 25 novembre, contre toute attente, l’animatrice a en effet annoncé via Twitter qu’elle était maman. “ Après l’échec de ses cinq fécondations in vitro, rappelle “ Voici ”, Laurence avait ressenti le besoin de se confier sur son malheur dans le livre “ Puisque les cigognes ont perdu mon adresse ”. (…) Alors, aujourd’hui, cet heureux événement sonne forcément comme un miracle… Rien, ces derniers mois, ne laissait présager l’arrivée imminente dans la vie de la star. Adoption ? Fécondation in vitro ? Dans l’entourage de Laurence, on murmure qu’elle aurait fait appel à une mère porteuse. Mais, au fond, peu importe. Comme elle l’indique sans détour (dans son tweet), la présentatrice n’a pas l’intention de s’étendre sur le sujet. Toute à son bonheur, elle souhaite simplement profiter des moments uniques qui l’attendent ”. Et elle a bien raison.

Le quotidien “ réinventé ” de Jacques Chirac

On ne sort pas des histoires de famille, cette semaine… A l’occasion de la remise du prix de la fondation Chirac, “ Paris-Match ” détaille le quotidien de l’ancien président, tel que “ sa fille et sa femme l’ont réinventé ”. “ Au fil des jours, raconte le journal, Christine Dalbinoe, sa secrétaire depuis la mairie de Paris, inscrit sur l’agenda noir les rendez-vous des personnalités qui viennent le rencontrer à ses bureaux de la rue de Lille. Claude orchestre les visites des proches (…). Cravate et costume sombre impeccable, Chirac se lève toujours pour accueillir ses hôtes, même si désormais il marche mal, souvent avec une canne. Il est affable, les écoute, pose parfois quelques questions, leur offre des chocolats et un verre pendant qu’il boit une “ tomate ”, du pastis coupé de grenadine. Il rentre généralement déjeuner chez lui et, après une courte sieste, retourne au bureau. Où Claude veille, avec une attention sans faille ”. Hou, doit pas falloir trop déborder de l’agenda, on dirait… Sans compter qu’il faut faire avec Bernadette…

Tensions et reproches

Le magazine ne le cache pas : “ une vive tension règne parfois entre la mère et la fille autoritaires, car elles ont toutes les deux un fort caractère et considèrent qu’elles ont, chacune à leur manière, accompagné les combats de Jacques Chirac. Bernadette depuis toujours et Claude dès 1993. Un plein-temps dans leur cœur, irrationnel, donc passionnel. Mais aujourd’hui l’une et l’autre ont pris leurs marques et Claude, tel un vaillant petit soldat et qui n’est pas du genre à se plaindre, n’oublie jamais, les jours où elle est contrariée, qu’elle a eu une mère très présente et aimante dans sa jeunesse. Le chapelet des reproches émane plutôt de Bernadette à l’égard de son mari ”. Ah oui ?

Jacques et Bernadette entre rage et amour

“ Leur relation, explique la journaliste Caroline Pigozzi, se traduit par une étrange alchimie de rage et d’amour. Chirac est impatient, Bernadette souvent peu indulgente. Mais si d’aucuns lui reprochent d’être mondaine, de sortir tous les soirs, c’est quand même elle qui partage quai Voltaire le toit d’un homme fragilisé et plus chaleureux à l’extérieur que chez lui où, après soixante années de mariage, on fait moins d’efforts en tête-à-tête. “ Bernie ”, surnommée ainsi par son petit-fils Martin, soupire d’avoir épousé un homme qui a tant aimé séduire les électeurs… mais également les femmes ! ” Et qui ne se prive pas de le lui rappeler, comme le montre l’anecdote qui suit…

Bernadette “ servante du seigneur ”

Invitée à déjeuner chez les Chirac, Caroline Pigozzi raconte : “ Quand on lui fait remarquer, comme j’ai osé le faire (…), que “ si, pour combler les vœux de son élégante et noble famille, elle avait épousé un aristocrate du type militaire psychorigide avec des parents versés dans la généalogie, elle aurait eu une vie moins passionnante ”, (Bernadette Chirac) commence par froncer le sourcil avant de rétorquer, en réalité plutôt flattée : “ C’est vrai, j’aurais sans doute mené une existence sans surprise… mais je n’aurais pas été la servante du seigneur ! ” Cela amuse Chirac. Lui qui savourait en silence son soufflé au chocolat depuis dix minutes a soudain l’oreille fine et ne résiste pas à évoquer avec volupté quelques conquêtes… ” Sacré, Jacquou ! Impayable coquin… sûr que ça doit quand même pas être facile à avaler tous les jours, ce petit traitement-là…

La nouvelle “ blonde ”, alias “ la connasse ”

Un petit sujet bêta — mais pas que… — pour finir ? Hé oh, c’est la revue de presse people, pas “ La Revue des deux mondes ”, les tits poulets, le week-end, c’est fait pour se détendre ! Figurez-vous que, d’après “ Public ”, une nouvelle “ blonde ” est née. Son nom ? “ La connasse ”. Ah, ben, c’est chic, votre truc… OK, c’est pas chic, mais c’est drôle, et puis, n’en déplaise aux fâcheux, ça se défend, aussi, cette nouvelle “ terminologie ” : ça décrit un phénomène réel, et puis ça dit aussi des choses de notre époque, de comment on y parle et de comment elle fonctionne… Holà, holà, zallez pas non plus nous pondre une thèse sur “ la connasse ”, quand même ! Nan, même nous, on a conscience que le concept est un peu court… Reste que c’est titillant, cette idée, et que ça mérite un poil d’explications. Et, pour commencer, “ la connasse ”, c’est quoi ?

La “ connassitude ”, nouveau phénomène hype

“ Hier, c’était l’insulte suprême, aujourd’hui, ce serait hype, nous explique “ Public ”. “ Connasse ”, c’est le nouveau “ ma poule ”, le “ chérie ” 2013 ou presque. Y’a pas de honte à être une connasse, au contraire, aujourd’hui, on l’assume et on porte sa “ connassitude ” en sautoir. Parmi la collection “ Vilaine fille ” de la créatrice Félicie Aussi — qui cartonne : 37 000 bijoux vendus —, “ connasse ” fait un tabac en pendentif ou en bague, loin devant “ catin ”, “ morue ” ou “ chieuse ”. Faire sa connasse, c’est réclamer la liberté en tout. (…) Autocentrée, la connasse n’a aucun tact, aucune limite et se moque de tout ce qui ne se rapporte pas à elle-même, c’est là son secret. La connasse avance au culot, et ça marche ! A la télé aussi, le programme court qui cartonne, c’est “ Connasse ”, les lundis et mercredis dans “ Le Before du Grand Journal ” sur Canal+, dans lequel la comédienne Camille Cottin incarne une nana odieuse et hilarante “ qui ne doute de rien et refuse de céder la chaise où elle a posé son sac au café parce que c’est la chaise de son sac ” ”. N’importe quoi… N’importe quoi, c’est sûr. Mais, entre nous, si vous réfléchissez bien, vous êtes sûrs que vous n’en avez jamais croisé des “ connasses ”, version 2013 ? Qui pensent qu’à leur g… et que rien, jamais, ne semble arrêter ?

Histoire d’un phénomène

Ah, vous faites moins les malins, là : vous voyez bien à quoi, à qui “ Public ” renvoie… Et puis, soyez honnêtes : vous pensez vraiment que le phénomène “ connasse ” aurait pris cette ampleur s’il ne traduisait pas une réalité ? Parce que “ la connassitude ” ne se porte pas qu’en sautoir ou à la télévision, elle fait aussi un carton au théâtre et dans les livres. C’est même là que tout a commencé. “ A l’origine de la réhabilitation du mot “ connasse ”, explique “ Public ”, (il y a) quatre humoristes, Anne-Sophie Girard, Bérengère Krief, Nadia Roz et Christine Berrou qui créent le Connasse Comedy Club en 2009, un spectacle repris sur scène en 2011 et 2012. (…) Parallèlement, Anne-Sophie Girard a sorti en début d’année “ La femme parfaite est une connasse ! ”, coécrit avec sa sœur jumelle Marie-Aldine. Ce guide marrant à l’usage des nanas imparfaites s’est écoulé à 300 000 exemplaires, un record ! Fortes de leur succès, les sisters planchent déjà sur la suite, une BD et un film. Preuve que la “ connasse ” a encore de beaux jours devant elle ”. Hélas… 

Le “ guide de la connasse ” de Beyoncé à Nadine Morano

Des fois que vous n’auriez pas encore tout à fait saisi ce que recouvre le concept de “ connassitude ”, “ Public ”, bonne fille, vous en donne quelques exemples. Dans son “ guide de la connasse ”, le people liste ainsi Beyoncé, “ la connasse bling-bling qui étale ses dollars ”, Angelina Jolie “ la connasse écolo qui laisse son empreinte carbone partout ”, Gwyneth Paltrow “ la connasse plus que parfaite qui donne des leçons sur tout ”, Suri Cruise, “ la baby connasse parce qu’il n’est jamais trop tôt pour commencer ”, Enora Malagré “ la connasse grande gueule qui ne sait pas la fermer ” et… Nadine Morano, “ la connasse troll qui encombre les réseaux sociaux ”. Pitite cerise sur le gâteau : le journal a réussi à dénicher un “ mec connasse ”. Qui ? Kanye West, “ qui se prend trop au sérieux ”. Comme quoi, la “ connassitude ” n’est pas qu’une affaire de fille… Serait-ce une affaire d’époque ? On vous laisse en juger. Ah, et puis, au cas où vous n’auriez pas peur de vous faire peur, “ Public ” propose un test “ Quelle connasse êtes-vous ? ” Z’avez le choix entre “ la connasse inoffensive ”, “ la connasse aigrie ” et “ la super connasse ”. Boudiou ! Y aurait-il une “ connasse ” en chacun de nous ? Bon week-end, les lapins ! Ramenez pas trop votre fraise, et faites de la place à votre voisin… ça fait de l'air, et surtout, ça fait du bien.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
02.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
03.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
04.
Cet autre mea culpa que devrait envisager Emmanuel Macron pour préserver la fin de son quinquennat
05.
Dear Melania : pourquoi les médias se trompent (aussi) sur la First Lady
06.
Kim Kardashian veut 7 enfants, Laura Smet en attend un, Alain Delon attend des siens qu’ils ne se déchirent pas à la Johnny; Voici voit Laeticia Hallyday & Sébastien Farran réconciliés, Closer les voit tendus; Victoria Beckham s’est fait gonfler les joues
07.
L'association WWF accusée de soutenir des programmes de stérilisation forcée aux abords de parcs nationaux en Afrique et en Inde
01.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
02.
Aveuglement ? Un dîner caritatif est organisé à Saint-Denis au profit d’un Centre de formation des Oulémas soupçonné d’entretenir de troubles liens avec les dhijadistes anti-occidentaux
03.
Pétition anti-Delon : l’erreur psychologique majeure commise par ceux qui croient que le bonheur serait garanti dans un monde 100% bon sentiment
04.
L'OPA du néo-sultan Erdogan sur la diaspora turque de France et d’Europe via les écoles et les mosquées
05.
Ce que les experts de l’OMS recommandent pour réduire les risques de démence sénile
06.
Le Monde a découvert une nouvelle et grave pathologie : la droitisation des ados !
01.
“Droite Trocadéro” contre “droite mercato” : ce que cache la querelle entre LR et ex LR ralliés au macronisme
02.
Pétition anti-Delon : l’erreur psychologique majeure commise par ceux qui croient que le bonheur serait garanti dans un monde 100% bon sentiment
03.
De l'art d'utiliser les morts : et Nathalie Loiseau enrôla Simone Veil dans sa campagne
04.
Emmanuel Macron, l’Europe, le RN et les Gilets jaunes : un cocktail détonnant de vérités et d’erreurs intellectuelles ou politiques majeures
05.
Le glyphosate, le dernier débat hystérique de tous ceux qui se méfient de l’Europe et du progrès
06.
Gilets jaunes, six mois déjà et ces questions restées sans réponse sur les défis auxquels fait face notre démocratie
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
stelhou
- 02/12/2013 - 13:01
@chewbecca
Entièrement d'accord avec vous : non, pas "peu importe". Depuis quand s'arrange-t-on de la loi pour faire selon son bon plaisir ? La loi est dure, mais c'est la loi et, people ou pas, on est prié de la respecter. Si c'est vrai, les ennuis ne font que commencer, pour elle et sa fille, c'est ça, le prix de l'illégalité.
plume1520
- 01/12/2013 - 11:07
enfants gatés et mediocres
il y a tres peu de fils/ filles de qui aient herite du talent de leurs parents. vouloir faire le meme metier que papa ou maman denote un singulier manque de personnalite . mentalite de notaire Certains ne sont pas " mauvais" mais n'auraient jamais perce sans leur nom . je me demande s il y en a qui sont ingenieurs ou medecins ou comptables .
Chewbacca
- 01/12/2013 - 01:32
Mères porteuses, peu importe?!!
"Dans l’entourage de Laurence, on murmure qu’elle aurait fait appel à une mère porteuse. Mais, au fond, peu importe".
Non, pas "peu importe", la gestation pour autrui est illégale en France et le recours à une mère porteuse est punissable de six mois d’emprisonnement et de 7 500 € d’amende. la dernière fois que j'ai vérifié, le code pénal s'applique aussi aux animateurs de TV.