En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

02.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

03.

Russie-Turquie-Iran : la triplette géopolitique qui a réussi à profondément changer notre monde sans que nous réagissions

04.

Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement

05.

La décennie qui s'ouvre pourrait être encore pire que la précédente et voilà pourquoi

06.

Michel-Edouard Leclerc annonce qu'un "quart du profit réalisé dans les centres Leclerc sera réaffecté au personnel"

07.

Pierre Manent : "Nous souffrirons longtemps de la passivité qu’a imposé le gouvernement aux Français avec le Covid"

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

04.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

05.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

06.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

ça vient d'être publié
Dépenses et coups de coeur
Black Friday : les Français sont prêts à dépenser plus que l’an dernier
il y a 10 heures 21 min
pépites > Europe
Lutte contre la pandémie
Covid-19 : "L'issue est en vue", selon Boris Johnson
il y a 11 heures 59 min
pépites > Justice
Justice
Affaire des "écoutes" : le procès de Nicolas Sarkozy, jugé pour corruption, est suspendu jusqu'à jeudi
il y a 14 heures 46 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’archipel des Solovki" de Zakhar Prilepine : plaisir de relire - Les camps des Solovki, antérieurs aux goulags. « J’ai voulu écrire moins sur les camps que sur les Russes » a dit l’auteur, l’un des plus grands romanciers russes contemporains

il y a 15 heures 47 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement
il y a 16 heures 54 min
pépites > Santé
Ecrans
L'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) s'inquiète du temps passé par les jeunes devant leurs écrans, sans activité physique, aggravé par le confinement
il y a 17 heures 58 min
décryptage > High-tech
Réseaux sociaux

Et si la Chine était en train de doubler la créativité d'une Silicon Valley en panne d'idées ?

il y a 18 heures 51 min
pépite vidéo > Economie
Engagements face à la crise
Michel-Edouard Leclerc annonce qu'un "quart du profit réalisé dans les centres Leclerc sera réaffecté au personnel"
il y a 19 heures 16 min
décryptage > Politique
Disraeli Scanner

A la fin, est-ce le capitalo-marxisme qui l’emportera?

il y a 19 heures 55 min
pépites > Santé
Coronavirus
Macron parle demain soir : pas de déconfinement, mais "un allègement progressif des contraintes"
il y a 20 heures 19 min
pépites > International
Avenir des Etats-Unis
Joe Biden a dévoilé les noms des premiers membres de son gouvernement
il y a 10 heures 52 min
light > Politique
Succès fou
Barack Obama a vendu 890.000 exemplaires de ses mémoires en seulement 24h en Amérique du Nord
il y a 12 heures 45 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un coupable presque parfait La construction du bouc émissaire blanc" de Pascal Bruckner : un plaidoyer solide, un essai brillant, au secours d’une civilisation crépusculaire ébranlée par les diktats des minorités

il y a 15 heures 26 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Ma lettre au père Noël. Chômage. Récession. Dépression. Un peu de champagne ?

il y a 16 heures 33 min
pépites > International
Diplomatie
Le Premier ministre israélien aurait rencontré secrètement le prince héritier d'Arabie Saoudite
il y a 17 heures 9 min
pépites > High-tech
Gaffe
Un journaliste débarque dans une réunion Zoom secrète des 27 ministres européens de la Défense qui a du être annulée
il y a 18 heures 38 min
pépites > International
Environnement
Un ancien bureaucrate a inspiré le discours du président chinois Xi Jinping changeant l'histoire du réchauffement climatique
il y a 19 heures 5 min
pépites > Finance
Economie
Danone annonce 1.500 à 2.000 suppressions de postes dont près de 400 en France
il y a 19 heures 49 min
décryptage > Media
Sur le divan

"L’élection de Joe Biden est bonne pour l’équilibre mental des Français". Et c’est la psy attitrée de France Info qui vous le dit

il y a 20 heures 12 min
décryptage > Société
La germination des mots

Existerait-il des complotistes sans comploteurs ?

il y a 20 heures 20 min
© Reuters
© Reuters
Revue de blog

Typhon aux Philippines : comment devenir un "humanitaire digital"

Publié le 12 novembre 2013
Comment organiser des secours efficaces aux Philippines ? La technologie propose maintenant de donner de son temps pour rechercher des informations sur les réseaux sociaux.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Comment organiser des secours efficaces aux Philippines ? La technologie propose maintenant de donner de son temps pour rechercher des informations sur les réseaux sociaux.

Aux Philippines, le super-typhon qui a ravagé l'archipel porte un hashtag différent : Haiyan est devenu #YolandaPH. C'est le hashtag utilisé par les Philippins qui ne sont pas dans le sillage du typhon pour communiquer les besoins, les nouvelles des amis et proches, les photos et les liens des premières vidéos. 

La majorité des tweets autour du monde appellent à faire des dons pour les sinistrés survivants, et tous les "grands" ou célébrités de ce monde utilisent désormais ce canal de communication pour diffuser leurs condoléances et messages de soutien :

Continuing to send thoughts & prayers to all impacted by Typhoon #Haiyan in the Philippines. How to help: http://t.co/ZPXys3QQHM

— Chelsea Clinton (@ChelseaClinton) November 11, 2013

Our hearts are with all who have been devastated by the Super Typhoon. Person finder & other resources: http://t.co/phyhW9dTwy #Philippines

— Eric Schmidt (@ericschmidt) November 11, 2013

Le "person finder", un outil pour retrouver les disparus ou mettre en contact les familles sur les lieux d'un désastre, en cliquant sur "je cherche" ou "j'ai des informations", est désormais actionné à chaque grande catastrophe naturelle, avec l'aide des internautes pour traduire et coupler les requêtes.

De nouvelles requêtes émergent aussi sur Twitter : consacrer un peu de temps et de clics sur le net pour participer aux évaluations des dégâts et besoins sur photos et vidéos, même à des milliers de kilomètres, et aider ainsi à dresser une carte de situation la plus exacte possible pour ensuite aider les secours et humanitaires sur place. 

Un village de pécheurs avant et après le passage du cyclone. Photo sur Twitter de MariRamosCNN

Pour les développeurs et geeks ou tout ceux qui ont une petite expérience du Net, de nouvelles formes de bénévolats de l'urgence sont pratiquées. Comme sélectionner, évaluer et archiver les tweets qui peuvent contenir des informations importantes pour les secours ou la reconstruction par la suite. Ce nouveau type d'action humanitaire digitale est née avec le séisme d’Haïti, quand l'ampleur de la catastrophe alliée à la confusion entre les associations d'aide et secours ont nécessité d'élaborer plans et cartes de la situation exacte en faisant appel aux développeurs et cartographes du monde entier. Les recherches se sont poursuivies sur des mouvements comme "Occupy Wall Street" pour déterminer la véracité et la proximité physique de ceux qui envoient des informations. 

Dans un post de son blog iRevolution consacré à "l'humanitaire digital", un des spécialistes des technologies de l'urgence, Patrick Meier, présente différents nouveaux outils et l'utilisation qui peut en être faite pour identifier et recouper les informations. Entre autres : 

Twitris. C'est un outil qui peut s'adapter aux urgences en repérant dans des millions de tweets les informations les plus pertinentes pour un lieu ou une situation, et surtout les témoins oculaires ou véritablement sur place, créant ainsi une veille d'abord automatisée puis affinée par des volontaires qui donnent de leur temps n'importe où dans le monde pour fournir des informations fiables. 

Image Clicker. Sur cette plateforme, des volontaires sont chargés d'évaluer les photos qui leur sont présentées, d'un clic, en choisissant entre les options "gravement endommagé", "endommagé", "pas de dégâts", ou d'autres qualificatifs. D'autres bénévoles géolocalisent ensuite du mieux qu'ils le peuvent les photos et informations pour constituer une carte. 

Une carte d'informations issues des réseaux sociaux pour les Philippines, sur la plateforme Micromapper

Quelle est l'utilité véritable dans un cas comme les Philippines de ces technologies utilisées désormais par les agences de l'ONU et internationales ? Un spécialiste de l’intervention humanitaire, Gisli Olafson, avait visité et décrit récemment sur son blog "Disaster Expert" les procédures d'urgence aux Philippines. Affligés de dizaines de typhons, de tremblements de terre et d'irruption volcaniques, les Philippins sont très organisés en cas d'alerte mais la pauvreté et le manque d'infrastructures font qu'ils se méfient des technologies trop sophistiquées pour organiser les secours. En raison du manque d'électricité, de réseau, de connexion internet ou d'ordinateurs dans les zones frappées, ils ont choisi des méthodes simples, sur papier et tableaux blancs, qui peuvent difficilement être partagées en cas d'urgence sur le Net. Différents programmes de recherche avaient été lancés récemment pour pouvoir intégrer cette expertise de leur archipel et de ses désastres récurrents sur le Net, afin d'ouvrir "l'aide digitale" du monde entier en cas de besoin.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
golvan
- 14/11/2013 - 17:51
L'impression qui prédomine
L'impression qui prédomine après de tels drames, c'est que les chaînes d'info en continu trouvent là une formidable matière à parler pour ne rien dire et nous faire spectateurs d'un événement au sujet duquel il nous est totalement impossible de nous relier.
Accessoirement comme le constate GOGGOS, on se rend compte que les bâtiments en dur ont tenu, pas le gigantesque bidonville qui tient lieu de "ville".
Par ailleurs grâce au libre échange qui, comme chacun le sait, enrichit tout le monde, les ateliers philippins nous inondent de produits bon marché qui contribuent au chômage de masse européen.
Il semble que lesdits produits pourraient être taxés un peu plus, impôts et taxes qui amélioreraient la voirie, les infrastructures collectives et les services d'urgence pour éviter de faire appel à la générosité internationale.

GOGGOS
- 12/11/2013 - 13:18
questions
Est ce le Typhon ou la misère qui est responsable des dégâts ?
Dans certaines photos on aperçoit des villas qui semblent intactes?
Ce n'est pas dans l'urgence que l'on traitera le problème des 100 millions de philippins. sur un territoire qui serait moitié de la France.
Quel est le revenu moyen d'un philippin ??????
passparla
- 12/11/2013 - 10:13
bilan officiel Philippin...horrible mais loin des notres!
Pour le bilan humain, voici les derniers chiffres officiels :
Casualties :
1,774 dead
2,487 injured
82 missing

Affected population :
A total of 1,387,446 families (6,937,229 persons) were affected in 7,488 barangays in 39 provinces of Regions IV-A, IV-B, V, VI, VII, VIII, X, XI, and Caraga
A total of 66,899 families (319,867 persons) are being served inside 1,135 evacuation centers.