En direct
Best of
Best of du 24 au 30 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Laeticia Hallyday craque pour Jalil Lespert; Laetitia Casta attend son 4ème; Kim Kardashian fête ses 40 ans en string; Jennifer Lawrence invite ses copines dans le lit conjugal; la maitresse de Brad Pitt le plaque pour un vieux; Loana va mieux; Louane bof

02.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

03.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

04.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

05.

Malika Sorel : "Emmanuel Macron commet une grave erreur dans sa stratégie face à l’islamisme"

06.

Grand remplacement : la double intimidation qui nous empêche de regarder la réalité en face

01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

03.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

04.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

05.

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

06.

Reconfinement généralisé : les failles (masquées) de la détermination affichée par Emmanuel Macron

ça vient d'être publié
pépites > France
Attaque
Lyon : un prêtre orthodoxe blessé par balle ; l'assaillant en fuite
il y a 5 heures 38 min
pépite vidéo > Culture
Disparition
15 des meilleures scènes de Sean Connery en Bond, James Bond
il y a 9 heures 27 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le Menhir d'or" : Du pur Goscinny et Uderzo, en images et en sons

il y a 11 heures 23 min
pépite vidéo > Religion
Religions
L'archevêque de Toulouse, Robert Le Gall, se dit contre le droit au blasphème
il y a 12 heures 24 min
pépites > Terrorisme
Débandade
Seuls 26% des Français font confiance au gouvernement pour lutter contre le terrorisme
il y a 13 heures 27 min
décryptage > France
Justice

Le fondement juridique des amendes liées aux violations bénignes du reconfinement est-il solide ?

il y a 14 heures 18 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

L’économique française a rebondi de 18 % au 3ème trimestre, preuve que le système de production peut tenir, à condition qu’on lui fiche la paix...

il y a 14 heures 48 min
décryptage > Justice
Bonnes feuilles

Pierre Gide : le quotidien difficile d’un avocat sous l’Occupation

il y a 14 heures 58 min
décryptage > International
J-4

Bidenomics : quel impact pour l’économie d’un (éventuel) président démocrate ?

il y a 15 heures 3 sec
rendez-vous > People
Revue de presse people
Laeticia Hallyday craque pour Jalil Lespert; Laetitia Casta attend son 4ème; Kim Kardashian fête ses 40 ans en string; Jennifer Lawrence invite ses copines dans le lit conjugal; la maitresse de Brad Pitt le plaque pour un vieux; Loana va mieux; Louane bof
il y a 15 heures 52 sec
pépites > France
On en a gros
Reconfinement : des maires refusent la fermeture des commerces non-alimentaires
il y a 8 heures 5 min
light > Culture
Disparition
L'acteur Sean Connery est décédé à l'âge de 90 ans
il y a 9 heures 52 min
pépites > Terrorisme
Danger
Menace terroriste : "On affronte des masses qui veulent nous détruire", alertent les services de renseignement
il y a 12 heures 4 min
pépites > International
Soumission
Caricatures : Justin Trudeau veut un débat sur des "exceptions" à la liberté d'expression
il y a 12 heures 45 min
décryptage > France
Pour nous sonne le glas

On est chez nous ? Non, ils sont chez nous !

il y a 14 heures 11 min
décryptage > Santé
Apéros vidéo

Comment gérer la consommation d’alcool pendant le confinement ?

il y a 14 heures 29 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

GIGN - RAID : aux origines de la création des unités d’élite

il y a 14 heures 58 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Savoir repérer les manipulateurs : comment dire non à une personne malveillante et manipulatrice ?

il y a 14 heures 58 min
décryptage > International
Exemple

Petites leçons venues des Etats-Unis pour les conservateurs français

il y a 15 heures 33 sec
décryptage > Société
Changement de visage

Grand remplacement : la double intimidation qui nous empêche de regarder la réalité en face

il y a 15 heures 2 min
© Flikcr
© Flikcr
Politico Scanner avec Délits d’Opinion

Record d'impopularité de François Hollande : toutes ces catégories de population qui lâchent le président

Publié le 02 octobre 2013
Jean-Daniel Lévy, directeur du département politique & opinion d'Harris Interactive, commente le baromètre Harris Interactive/Délits d'Opinion qui indique que François Hollande perd en popularité parmi presque toutes les populations.
Jean-Daniel Lévy
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Daniel Lévy est directeur du département politique & opinion d'Harris Interactive.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Daniel Lévy, directeur du département politique & opinion d'Harris Interactive, commente le baromètre Harris Interactive/Délits d'Opinion qui indique que François Hollande perd en popularité parmi presque toutes les populations.

Atlantico : Dans le baromètre Harris Interactive/Délits d'Opinion, François Hollande perd 5 points pour atteindre un plancher historique. Quelles nouvelles catégories l'ont-elles lâché ?

Jean-Daniel Levy : L’enquête Harris Interactive intervient  après une séquence marquée par une reprise en main, au moins partielle, de l’agenda médiatique par le président de la République. Entre une rentrée marquée du sceau de l’avenir (La France en 2025), l’attitude concernant la Syrie notamment dans le cadre du G8 en Russie et la prise de parole solennelle au journal télévisé de TF1, le chef de l’Etat a pu choisir le « terrain de jeu » sur lequel il pouvait s’exprimer. Il s’avère, malgré tout, qu’il n’est pas « récompensé » par les Français. Et la confiance baisse alors même que François Hollande était parvenu à maintenir un niveau d’appréciation quasi-constant depuis juin dernier.

La baisse est à relever parmi quasiment toutes les populations. Elle est particulièrement manifeste chez les jeunes de moins de 35 ans (31%, - 13 points), les catégories populaires (19%, - 10 points) et les sympathisants socialistes (79%, - 12 points). Jamais le niveau de confiance n’a été aussi bas pour aucune de ses trois populations.

Les impôts vont-ils devenir le sparadrap du président ? Après Nicolas Sarkozy, président des riches, Hollande court-il le risque de devenir le "président des impôts" ?

La critique à l’égard de Nicolas Sarkozy reposait plus, en l’espèce, sur une politique perçue comme inégalitaire que comme une politique à destination d’une seule catégorie de population. L’attente à l’égard de François Hollande, ce dernier l’avait d’ailleurs théorisée, reposait déjà sur une politique plus juste. Force est de constater qu’aujourd’hui ce terme n’émaille pas le descriptif par les Français de l’action du président, même auprès des franges de population lui accordant sa confiance.
Il est certain que les impôts et les taxes participent fortement de la critique exprimée à l’égard de François Hollande et ce dans un contexte ou, malgré tout, les Français pensent toujours qu’il est important de réduire la dette et les déficits.

Nous avions souligné, le mois dernier, la part croissante des impôts dans les motivations de l’absence de confiance accordée au président. Observons que, parmi les près de 20% de sympathisants socialistes déclarant ne pas accorder leur confiance en François Hollande, les impôts, la fiscalité constituent un point de crispation forte.

Ajoutons à cela, qu’actuellement, ce qui n’était pas le cas par le passé, cette frange du cœur électoral du président met en avant dans un même élan l’absence de résultats et la différence entre les promesses de campagne et la pratique du pouvoir.

Dans le baromètre Harris interactive/Délits d'Opinion, le premier ministre chute dans les mêmes proportions que François Hollande. A la lecture des questions ouvertes, peut-on dire que Jean-Marc Ayrault a gagné en autonomie aux yeux des Français ?

Il est frappant de remarquer qu’à certains égards, au regard de la tradition de la cinquième République – à tout le moins dans la période du septennat – la répartition des rôles entre le président et le Premier ministre est, pour les Français, à front renversé. Parmi les sympathisants socialistes n’accordant pas leur confiance, les critiques exprimées à l’égard du président de la République portent notamment sur l’absence de résultats. Celles exprimées en pensant au Premier ministre se structurent autour des axes suivants : incompréhension de la ligne politique, déficit de cohésion gouvernementale, manque d’autorité… Il faut probablement y voir (mais les prochaines vagues d’enquêtes permettront de valider ou infirmer cette analyse) les effets de la prise de parole perçue comme différente entre Jean-Marc Ayrault et François Hollande sur la pause fiscale. Ce sujet, on ne peut plus emblématique, abordé différemment par les deux représentants de l’exécutif, a – visiblement – plus eu d’impact sur le Premier ministre que sur le président. 

Le sujet des Roms cristallise les débats pour les municipales et au sein de la gauche. Le sujet contribue t-il à la baisse de popularité de l'exécutif ? 

Au moment de l’enquête, ce terme n’est quasiment pas ressorti. Ce qui ne veut pas dire que cette thématique n’aura pas d’incidence. Le débat ayant pris une tournure particulière après que les dernières enquêtes aient été administrées, la prochaine vague du baromètre sera, à ce titre, fort instructive.

Ligne Duflot contre Ligne Valls : existe t-il vraiment deux gauches dans l'opinion ?

On peut remarquer que Manuel Valls voit la confiance exprimée à son égard baisser un peu (50%, - 2 points). Tout comme celle de l’ensemble des ministres. Et que celle concernant Cécile Duflot baisse également. Encore plus fortement (25%, - 4 points). Concernant le dossier des Roms, le discours de Manuel Valls teinté de République ne crée pas de césure au sein de la gauche. On se rappellera qu’en France, les citoyens – et notamment ceux de gauche – sont balancés entre deux sentiments : 1. les conditions d’intégration doivent être réunies pour maintenir le pacte Républicain et la cohésion économique et sociale de notre pays ; 2. la France a le devoir d’aider les populations en difficulté.

On se rappellera qu’en 2010, à la suite du discours de Grenoble de Nicolas Sarkozy, les Français le soutenaient. Et qu’après les prises de parole de la gauche, du tissu associatif, d’anciens premiers ministres de droite, de l’Eglise (à travers le pape) et de l’Europe (notamment), les expulsions des Roms ne suscitaient pas l’adhésion d’une majorité de Français. Quelques mois plus tard, en novembre 2010, à la faveur d’un remaniement, le Ministère de l’Immigration, de l'Intégration, de l'Identité nationale et du Développement solidaire disparaissait. On le voit, sur ce sujet – notamment – les représentations peuvent évoluer très rapidement. En fonction de la focale, et de la nature des enjeux posée, les opinions peuvent nettement varier.

La phrase que Michel Rocard affirme avoir prononcée, souvent abrégée lorsqu’elle est mobilisée : « La France ne peut accueillir toute la misère du monde, mais elle doit en prendre sa part » qualifie pleinement aujourd’hui ce que ressent la Gauche prise en tension entre ce qu’elle considère comme des difficultés économiques et sociales et ce qu'elle peut qualifier comme constituant un devoir de la France.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (68)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
my3cents
- 05/10/2013 - 14:04
@isga
Je remarque que vous avez (gauche?) caviardé la partie PS... Pour ce qui est des gamins et une majorité de moins de 40/50, ca sera les pissenlits par les racines. Désolé, je ne pleure pas sur les vieux qui ont envoyé des tonnes de dettes sur les générations suivantes avec les "tonton", chirac, sarkozy et hollande (remarquez les minuscules).
lsga
- 05/10/2013 - 13:50
@my3cents : les jeune savent....
Que Sarkozy leur a envoyé généreusement et dans la tradition 600 Milliards de dettes pour ses "non réformettes".
 
Enfin, la bonne nouvelle dans tout ça, c'est qu'à un moment ou un autre, la valeur de l'euro sera divisée par deux, et la valeur de la dette avec. C'est donc plus les vieux et leur épargne qui devraient s'inquiéter. Un fichier informatique qui contient des lignes avec des chiffres, en soi, ça n'a pas beaucoup de valeur, quand bien même on appelle ce fichier "compte en banque".
Anguerrand
- 05/10/2013 - 13:27
A isga
Je crois que vous nous faite marcher,et vous vous amusez à contredire tout les intervenants,si ce n'est pas le cas,vous êtes un grand malade et ne vous croyez pas obligé d'écrire vos inepties mille fois répétés par nos gouvernants et le médias. Tout le monde connaît vos argument mensongers.