En direct
Best of
Best of du 16 au 22 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Loi Avia : la mort d’une liberté

02.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

03.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

04.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

05.

Coronavirus : Combien de temps faut-il vraiment aux malades pour s’en remettre ?

06.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

01.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

02.

Renault : sauver les entreprises en les accablant de contraintes nouvelles est-il vraiment le meilleur moyen de reconstruire une industrie française performante ?

03.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

04.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

05.

Euro-miracle ? Comment ne pas louper le tournant historique que Macron et Merkel proposent à l’Europe

06.

Mais au fait, quel est le plan des « anti-mondialisation-libérale » pour empêcher des dizaines de millions de personnes dans le monde de retomber dans la grande pauvreté ?

ça vient d'être publié
light > Culture
Goût de la lecture
Les ventes de livres sont en forte hausse depuis la levée du confinement
il y a 1 heure 56 min
pépites > Santé
"Etude foireuse" ?
Covid-19 : l'OMS décide de suspendre temporairement les essais cliniques avec l'hydroxychloroquine
il y a 4 heures 48 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Killign Eve" de Phoebe Waller-Bridge (saison 1), Emerald Fennell (saison 2) et Suzanne Heathcote (saison3) : la série qui tue !

il y a 6 heures 8 min
pépites > Santé
Réforme
Plan Ségur de la santé : Edouard Philippe promet des changements rapides et annonce une hausse des salaires "significative"
il y a 6 heures 45 min
pépites > Justice
Colère des syndicats
Déclarations de Camélia Jordana : Christophe Castaner ne saisira pas la justice
il y a 8 heures 41 min
pépites > Santé
Bilan de la crise
François Hollande reconnaît une "part de responsabilité dans la situation de l’hôpital"
il y a 9 heures 59 min
décryptage > International
Vague épidémique

Le Brésil, nouvel épicentre du Covid-19 ?

il y a 12 heures 5 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Ces technologies inquiétantes qui ont envahi le monde du travail depuis la pandémie
il y a 12 heures 36 min
décryptage > Politique
Encore des mots, toujours des mots…

Les mots-clés du macronisme post-covid décrivent-ils sa réalité ?

il y a 13 heures 17 min
décryptage > Santé
Pandémie

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

il y a 14 heures 6 min
pépites > France
"Route Nationale 7"
Nicolas Dupont-Aignan réclame la gratuité des autoroutes pour cet été
il y a 2 heures 11 min
pépites > Economie
Soutien aux salariés
Coronavirus : les entreprises vont assumer 15% du coût du chômage partiel dès le 1er juin
il y a 5 heures 22 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Et passe le souffle des dieux, ainsi était l'An Mil" de Philippe Séguy : une épopée envoûtante, Bataille d'Hastings, Tapisserie de Bayeux, druides contre chrétiens et... amour toujours !

il y a 6 heures 22 min
Vigilance
La Californie fait face à une importante vague de chaleur
il y a 7 heures 50 min
pépites > Justice
Moteurs truqués
Dieselgate : la justice condamne Volkswagen à rembourser partiellement un client
il y a 9 heures 20 min
pépite vidéo > Insolite
La grande évasion
Saturne, "l'alligator d'Hitler", est mort au zoo de Moscou à l'âge de 84 ans
il y a 10 heures 38 min
décryptage > Europe
Disraeli Scanner

La réindustrialisation de l’Europe suite au COvid-19. Sera-t-elle centrée sur l’Allemagne ou également répartie entre les nations d’Europe ?

il y a 12 heures 22 min
décryptage > France
Ils sont des dizaines de milliers à l’écouter

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

il y a 12 heures 51 min
décryptage > High-tech
Zoom

Voilà à quoi nous expose l’extension du domaine du virtuel pendant la pandémie

il y a 13 heures 38 min
décryptage > Politique
Prolétaires de Tourcoing, unissez-vous

Le camarade Darmanin réclame "une politique pour le peuple" ! Parce qu'avant c'était une politique pour les riches ?

il y a 14 heures 30 min
© Reuters
© Reuters
Atlantico Lettres

Le coup de fourchette : barbote chez Nini la truffée et Loulou la vape

Publié le 25 septembre 2013
Retrouvez cette semaine, comme chaque dernier mercredi du mois, la chronique culinaire du journal mensuel Service Littéraire. Les restaurants "La Petite Maison de Nicole" et "L’Ami Louis" sont passés au grill.
Jules Magret écrit pour Servicelitteraire.fr.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jules Magret
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jules Magret écrit pour Servicelitteraire.fr.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Retrouvez cette semaine, comme chaque dernier mercredi du mois, la chronique culinaire du journal mensuel Service Littéraire. Les restaurants "La Petite Maison de Nicole" et "L’Ami Louis" sont passés au grill.

Rubi est un vrai diam’. On connaît l’adresse niçoise, “La petite maison”, où la pissaladière, les farcis et le poulaga farci au foie gras vous calfatent le chauffe-eau quelque chose de michto. Eh bien, Nicole, la dodue ronchon des Alpes Maritimes est désormais à Parigi, au Fouquet’s, avec un menu à 75 euros à vous adoniser le bidonnard. Poivrons rouges, burrata au basilic, rougets frits et linguini au homard ont fait se pâmaresse des bolos de la jet set, dont Adrian Brody et Pedro Almodovar. Sans se frotter le cornichon, on a la flamme au bord de la prise de nerf, tellement c’est bono bézef. C’est du savoureux, le thon est donné, on se régale le babouin, notamment avec les superbes pâtes à la truffe, le craquant de calamars, tout ça dans le même menu, par ici ma Carla, avec ou sans Nicolas. Fanfan le normal, qui se tape le brûleur chez Laurent, serait bien avisé de se méditerranéiser la batterie chez Nini la truffée, au Fouquet’s, histoire de soigner son élocution de marsouin pris dans la nasse, et d’éviter de faire du jardin à ce pauvre Sarko qui n’y pige que couic en barbote. Avant de mener Prosper au cirque, on vous recommande donc “La petite maison de Nicole”, vous sortez léger, la plume au vent, plus rigolo que Rigoletto, incapable de vous friser le nase, dans un coin de Paris qui craint, certes, mais où la sous-tasse vous décalotte l’oignon comme au loto (expression qui indique que vous avez de la chance).

La Petite Maison de Nicole, 46 avenue George-V, 75008 Paris, 01 40 69 60 88. Menu : 75 euros. Carte : 85 euros.

L ’arnaque, la vape, la poloche, la daube incroyable, là où Bill l’astiqué se rend à chacun de ses passages à Paris, attendu qu’il est Clinton à fond la pompe, c’est L’Ami Louis, qui n’a rien d’un ami, et qui vous la met dans les tubulures jusqu’à la colonne montante. Copain copain ? Tu parles Charles ! A quoi tu joues mon Loulou ? Je vais te dire, moi. Rue Vertbois, dans le genre faux-derche, pseudo authentique, chez les escarpes de la flûte à un trou, tu te prends un coup de gourdin derrière le compte en banque quelque chose de mastoc. Logique. Il ne fallait pas sympathiser dans l’agneau de lait (90 euros et trop cuit), le foie gras (58 euros et sans goût) et le coucou de Rennes (79 euros, il se détache tout seul, comme Jacques Chirac… qui en raffole !) avec un faussement jovial gros comme un Saviem. Le louftingue (le daron ?) t’a tapé dans le dos et tu t’es cru en 1924, dans l’opulence et le magnanime, avec Robin Whrigt (une habituée) sur les genoux ? Erreur fantasmatique, mon grelu. Au niveau douloureuse, rapport aux lavedus qui jouent du quinquet, tu peux te fouiller, te lever et cavaler jusqu’au distributeur à biftons le plus proche, vu que tu seras rincé jusqu’au bénouze, surtout, si comme Billou, tu as invité une capiteuse qui carbure au La Tâche et au Dom Pérignon. L’ami Louis, tu l’as pigé, c’est l’ennemi Louis.

L’Ami Louis, 32 rue Vertbois, 75003 Paris, O1 48 87 77 48. Carte : 170 euros.

Source : Service Littéraire, le journal des écrivains fait par des écrivains. Le mensuel fondé par François Cérésa décortique sans langue de bois l'actualité romanesque avec de prestigieux collaborateurs comme Jean Tulard, Christian Millau, Philippe Bilger, Éric Neuhoff, Frédéric Vitoux, Serge Lentz, François Bott, Bernard Morlino, Annick Geille, Emmanuelle de Boysson, Alain Malraux, Philippe Lacoche, Arnaud Le Guern, Stéphanie des Horts, etc . Pour vous y abonner, cliquez sur ce lien.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
SkipJ
- 25/09/2013 - 15:03
Erratum
Un breakfast canadien pas américain, l'assiette en carton (classe pour parler resto et l'art de la table) étant en 2 langues.
SkipJ
- 25/09/2013 - 15:01
Pourquoi illustrer celà avec un breakfast américain ???
Franchement....