En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

02.

Vous subodoriez que Grigny n’était plus en France : Gabriel Attal l’a confirmé

03.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

04.

Monstres sacrés : Alain Delon, l’éternel enfant blessé

05.

Le Covid-19 est en train de transformer profondément l'Asie et voilà comment

06.

Pourquoi Donald Trump a eu raison de gracier son ancien conseiller à la sécurité nationale

07.

Assassinat du scientifique iranien, piège de dernière heure tendue à Téhéran

01.

La Panthère rose jaune

02.

Vélib': une marque est née

01.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

02.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

05.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

06.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

05.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

06.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

ça vient d'être publié
light > Histoire
Incroyable
Des chercheurs ont découvert des dizaines de milliers (!) de dessins vieux de 12.500 ans dans la forêt amazonienne
il y a 2 heures 15 min
pépite vidéo > Sport
Plus de peur que de mal
Formule 1 : Romain Grosjean miraculé après un accident très impressionnant
il y a 2 heures 59 min
pépites > Santé
Sceptiques
Covid-19 : une majorité des Français n'ont pas l'intention de se faire vacciner
il y a 5 heures 27 min
pépite vidéo > Société
Casseurs
Manifestations contre les violences policières : des dégâts à Paris
il y a 6 heures 11 min
light > Culture
Mort d'un géant
L'acteur David Prowse, qui avait incarné Dark Vador, est décédé
il y a 7 heures 3 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Oscar Wilde ou l’art avant tout

il y a 8 heures 18 min
décryptage > International
A qui profite le crime ?

Assassinat du scientifique iranien, piège de dernière heure tendue à Téhéran

il y a 8 heures 41 min
décryptage > International
Pardon présidentiel

Pourquoi Donald Trump a eu raison de gracier son ancien conseiller à la sécurité nationale

il y a 8 heures 53 min
décryptage > Santé
Vecteur

Pourquoi les virus frappent-ils plus certains continents que d'autres ? Une étude sur Zika donne des indices

il y a 9 heures 16 min
décryptage > France
Munich 1938 ? Non, Munich 2020 !

Vous subodoriez que Grigny n’était plus en France : Gabriel Attal l’a confirmé

il y a 9 heures 34 min
pépite vidéo > France
Heurts
Manifestation : les images très violentes d'un policier tabassé par plusieurs manifestants
il y a 2 heures 40 min
pépites > France
Défense
Pour le directeur général de la Police nationale, "la police est un reflet de la société"
il y a 4 heures 10 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'origine de l'énergie des étoiles confirmée grâce aux neutrinos de Borexino ; Gravité quantique : l'écume de l'espace-temps, une clé du Big Bang au vivant ?
il y a 5 heures 42 min
light > Media
Disparition
Le journaliste Jean-Louis Servan-Schreiber est mort
il y a 6 heures 39 min
pépites > Religion
Distanciation
Messes : le Conseil d'Etat casse la règle des trente fidèles maximum
il y a 7 heures 37 min
décryptage > Politique
Partis des libertés

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

il y a 8 heures 34 min
décryptage > Economie
La crise qui vient

La bourse est-elle trop optimiste ?

il y a 8 heures 47 min
décryptage > International
Etatisme

Le Covid-19 est en train de transformer profondément l'Asie et voilà comment

il y a 9 heures 8 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Si vous voulez vraiment faire des achats respectueux de l'environnement, il ne faudra pas vous contenter de lire les étiquettes des produits en rayon. Petits conseils pour y voir plus vert
il y a 9 heures 26 min
décryptage > Société
Big tech

Pourquoi il devient urgent de sauver nos démocraties de la technologie

il y a 9 heures 38 min
Atlantic-tac

Des heures qui se dégustent à la paille, le chrono des milliardaires du football et le frisson mécanique sans extorsion de fonds : toute l'actualité des montres

Publié le 21 septembre 2013
Et aussi : les couleurs sourdes d'un automne horloger et un régulateur qui valorise les minutes...
Grégory Pons
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Journaliste, éditeur français de Business Montres et Joaillerie, « médiafacture d’informations horlogères depuis 2004 » (site d’informations basé à Genève : 0 % publicité-100 % liberté), spécialiste du marketing horloger et de l’analyse des marchés de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Et aussi : les couleurs sourdes d'un automne horloger et un régulateur qui valorise les minutes...

RICHARD MILLE : Le chrono qui chronographie les milliardaires…

Qu’est-ce qui dure tantôt 45 minutes, avec quelques minutes supplémentaires le cas échéant, tantôt entre 10 et 15 minutes (jamais plus, jamais moins), avec deux fois 15 minutes de prolongations si c’est nécessaire ? Une partie de football, qu’il faut bien chronographier, l’arbitre étant souverain pour ce décompte du temps. L’entraîneur dans son banc de touche a lui aussi besoin de savoir où il en est dans sa partie. Pour chronographier les milliardaires en crampons qui évoluent sur le terrain, il fallait bien une montre de milliardaire : facturée un peu plus de 100 000 euros, le chronographe Richard Mille RM 11-01 est la première montre mécanique réellement fonctionnelle et vraiment lisible pour opérer tous les calculs nécessaires, qu’il s’agisse des mi-temps, de la pause, des temps additionnels et des prolongations. Appréciable sur le terrain : le retour instante au zéro du chronographe, sans devoir arrêter, puis relancher le mécanisme (fonction « retour en vol » ou « fly-back »). Le boîtier en titane reprend tous les codes des collections Richard Mille, les couleurs du cadran ne devant fâcher aucune des grandes équipes nationales qui s’affronteront l’année prochaine au Brésil : entre le jaune, le rouge et le vert, on n’a guère oublié que le bleu – ce qui ne veut pas dire qu’il n’y a pas de Français dans les phases finales de ce championnat du monde…

JEARICHARD : La couleur assourdie des émotions de l’automne…

La terre et les arbres, les fruits de la saison et le grain de la pierre : après l’explosion des teintes vives de l’été, l’automne ramène ses couleurs plus sourdes pour en parer la 1681 (qui rend hommage à la tradition), et la Terrascope, le nouveau cheval de bataille de la manufacture Jeanrichard, maison suisse qui a l’intelligence de proposer un design original, un mouvement mécanique exclusif et une réelle qualité de finitions à des prix capables d’accompagner des achats d’impulsion pas trop irrationnels. C’est le premier week-end de l’automne : profitons de l’occasion…

HERMES : Des heures qui vous mettront sur la paille

On a connu des matériaux plus prestigieux que la paille, mais le propre des (vraies) maisons de luxe est, précisément, de réenchanter le quotidien en changeant notre regard pour débanaliser la réalité. La paille est celle d’une tige de seigle, sélectionnée après des semaines d’essai dans une ferme qui est la seule à en produire : il fallait être Hermès pour pousser aussi loin le sens du détail. Ces brins de paille sont ensuite séchés, sélectionnés et teintés, l’artiste chargé d’en faire une marqueterie de paille les assemblant pièce par pièce, fibre par fibre, sur ce qui deviendra le cadran d’une Arceau, tout en respectant le motif H Cube. La minutie est extrême, mais le résultat stupéfiant pour une montre qui ne fait que 41 mm de diamètre et qui s’offre le luxe supplémentaire d’un mouvement mécanique exclusif. Au fait, elle vieillit très bien, cette Arceau, avec des anses asymétriques…

LOUIS PION : Un frisson mécanique sans extorsion de fonds…

On peut aimer les belles montres suisses et le style haute horlogerie sans pour autant consentir à s’acquitter des tarifs démentiels proposés par la plupart des marques. Louis Pion (une des plus sympathiques marques françaises) a toujours tenté d’acclimater dans une zone de prix accessibles les codes des « grandes » marques suisses. Comme la mode est au style néo-classique, l’horloger de mode Louis Pion nous propose sa vision d’une haute horlogerie mécanique qui ne rançonne pas les amateurs. On appréciera les courbes d’un boitier de 42 mm (façon « or rose ») aux courbes et aux godrons subtils, les chiffres romains et les index facettés, le gris platine du cadran, la couronne de remontage semi-boulée et les aiguilles bleuies, ainsi que le cuir impression croco du bracelet à surpiqûres contrastées, comme chez les grands selliers. Tout pour 249 euros, en plus du plaisir de regarder cliqueter le cœur battant de la montre…

ORIS : Un régulateur de minutes pour les grandes profondeurs…

Même sans descendre aux 300 m indiqués sur le cadran, une montre de plongée doit rester fonctionnelle tellement la vie de son porteur peut dépendre de la précision de son mouvement, mais aussi de sa lisibilité. C’est pour mieux concentrer l’attention sur la plus importante des aiguilles – celle des minutes – et pour en faciliter la lecture instantanée que les horlogers créent des cadrans appelés « régulateurs » : ils séparent les trois fonctions (les heures, les minutes et les secondes) pour bien en séquencer la compréhension et éviter, entre autres, un chevauchement funeste des aiguilles qui apporterait une fausse information. Cette Oris Aquis Régulateur orchestre donc la montre autour de son aiguille centrale des minutes, avec le souci de créer un contraste supplémentaire au blanc/noir des chiffres et des index grâce à une touche de rouge, repérable même dans la pénombre d’eaux troublées. Style et fonctionnalité : que demander de plus à une montre de 43 mm, portable à la ville comme en plongée ?

DOMINIQUE LOISEAU : Le départ d’un maître trop discret…

Un des plus grands maîtres horlogers des dernières décennies vient de nous quitter. Inconnu du grand public, et même des amateurs tellement il était discret, ce Français, né à Boulogne-Billancourt en 1949, avait voué sa vie aux belles montres suisses. Il a imaginé et signé quelques-unes des complications mécaniques les plus remarquables de la renaissance horlogère suisse, depuis la fin des années 1980. Certaines de ces montres ont disparu : imaginez une montre mécanique qu’il ne faudrait remonter manuellement qu’une fois tous les quatre ans, d’où son nom d’« Albatros bissextile ». La performance reste inégalée à ce jour (le record est actuellement de deux mois !), mais personne n’a revu cette montre, achetée par un collectionneur américain inconnu, depuis une quarantaine d’années. Dominique Loiseau était, lui aussi, un « albatros » que ses ailes de géant empêchaient de marcher, « exilé sur le sol au milieu des huées » (Baudelaire) : de son vivant, il n’aura guère bénéficié de la reconnaissance des marchands du temple, mais les initiés savent – et sauront, dans l’avenir – qu’il est un de ceux qui siègeront à la droite du Père, au paradis des grands horlogers disparus…

• LE QUOTIDIEN DES MONTRES

Toute l’actualité des marques, des montres et de ceux qui les font, c’est tous les jours dans Business Montres & Joaillerie, médiafacture d’informations horlogères depuis 2004...

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires