En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

05.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

06.

Cette nouvelle ère politique que vient s’ouvrir avec la marche contre l’islamophobie

ça vient d'être publié
pépites > International
Dictature
Ouïghours : Xi Jinping a donné l'ordre d'être "sans pitié"
il y a 7 heures 14 sec
light > Culture
Discrimination
L'actrice Mo'Nique accuse Netflix de la sous-payer car elle est une femme noire
il y a 7 heures 48 min
pépite vidéo > Culture
Pour les fans de la famille royale
The Crown : la saison 3 est disponible sur Netflix
il y a 8 heures 34 min
pépites > France
Noyau dur
Acte 53 des Gilets jaunes : 28.000 manifestants selon la police, 40.000 selon les organisateurs
il y a 10 heures 1 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'Inde veut aller explorer Vénus en 2023 ; Mars : les fluctuations de l’oxygène décontenancent la Nasa
il y a 10 heures 20 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Dérèglement climatique : ce que la technologie pourrait apporter pour contenir les incendies géants
il y a 13 heures 44 min
décryptage > France
Un an déjà

Acte 53 des Gilets jaunes : statu quo en attendant décembre

il y a 14 heures 23 min
décryptage > International
Moderne... mais féroce

En Arabie Saoudite, « réforme » rime avec « répression »

il y a 14 heures 46 min
décryptage > France
Agriculture

Revenus désastreux des agriculteurs : et si les banques étaient juridiquement en partie responsables ?

il y a 14 heures 47 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Comment la momie de Ramsès II a bénéficié d'une "seconde jeunesse" grâce à une exposition organisée à Paris en 1976

il y a 14 heures 48 min
pépites > Europe
Désastre
Venise : un milliard d'euros de dégâts ; une troisième montée des eaux attendue
il y a 7 heures 24 min
pépites > Santé
Drame
Deux tiers des Français ont déjà renoncé à se faire soigner
il y a 8 heures 11 min
pépite vidéo > France
Casseurs
Acte 53 des Gilets jaunes : d'importants dégâts sur la place d'Italie à Paris
il y a 9 heures 26 min
pépites > Politique
Baisse
Popularité : Emmanuel Macron perd un point en novembre
il y a 10 heures 13 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

SOS Europe en détresse ?

il y a 13 heures 26 min
décryptage > Santé
Danger

Les super bactéries font encore plus de morts qu’on le croyait

il y a 14 heures 12 min
décryptage > Politique
Sectarisme à tous les étages

Ce discret courant souterrain qui fragilise puissamment nos démocraties

il y a 14 heures 29 min
décryptage > Economie
Un but bien défini

La politique économique de Trump, une politique parfaitement prévisible

il y a 14 heures 46 min
décryptage > International
Automne chinois

Hong Kong ou l’illustration que la Révolution de velours tchèque ne serait plus possible 30 ans après ?

il y a 14 heures 48 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

il y a 14 heures 49 min
Atlantico chic

Petite histoire du blazer (partie 2 : les boutons)

Publié le 09 août 2013
Hugo Jacomet, blogueur star de l'élégance parisienne, continue son étude des fondamentaux de l'élégance masculine. Aujourd'hui, il s'intéresse à l'histoire du Blazer.
Fondateur et éditeur de "Parisian Gentleman", Hugo Jacomet est une plume reconnue dans le domaine du style masculin.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugo Jacomet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Fondateur et éditeur de "Parisian Gentleman", Hugo Jacomet est une plume reconnue dans le domaine du style masculin.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugo Jacomet, blogueur star de l'élégance parisienne, continue son étude des fondamentaux de l'élégance masculine. Aujourd'hui, il s'intéresse à l'histoire du Blazer.

Le blazer « navy », toujours le plus courant de nos jours avec ses boutons métalliques typiques, est d’inspiration militaire et donc à fort caractère hiérarchique.

Et si de nombreux hommes apprécient toujours le caractère distinctif du bouton doré, beaucoup d’autres préfèrent aujourd’hui adopter une alternative moins voyante et plus en phase avec notre époque, moins militaire.

Le bouton en corne marron foncé est la plus courante des alternatives non-métalliques, à défaut d’être le choix le plus judicieux : son aspect terne manque trop de personnalité à notre goût pour contrebalancer une veste déjà foncée.

Les boutons de blazers les plus traditionnels sont soit en cuivre soit en dorure. Sauf si votre famille possède son propre blason, ou si vous avez à porter les insignes d’un club, le choix le plus classique reste probablement le simple bouton plat à dorure.

Pour les hommes à cheveux gris ou blancs (suivez mon regard), ou pour les tenues comportant un pantalon à prédominance grise, considérez des bouton argentés ou nickelés.

Dans le cas d’un blazer bleu clair ou en lin, des boutons en nacre seront toujours un bon choix.

La question du nombre idéal de boutons sur le devant et sur les manches du blazer est une question de préférence personnelle plus qu’une question de tradition. Pour le type de blazer le plus populaire, le blazer droit à deux boutons, la norme est de quatre boutons par manche. La variante à deux boutons par manche est tout aussi acceptable. Des manches à trois boutons sur une veste à deux boutons tendent à donner une légère impression de déséquilibre, alors que pour des vestes à trois boutons, des manches à trois ou quatre boutons s’harmonisent parfaitement.

Pour un blazer croisé, la question se complique quelque peu.  Il convient de prendre en compte avant tout le style, puis la tradition, puis la préférence personnelle. Le blazer croisé classique avec poches à rabat est traditionnellement coupé en « 6 on 2 » soit avec 6 boutons dont deux actifs (voir les différents types de boutonnage des costumes croisés ici : Comment porter le costume croisé). Une disposition que l’on a tendance à associer presque automatiquement avec quatre boutons sur les manches.

Un beau blazer Navy est une pièce d’une versatilité incroyable. A la campagne ou en voyage, porté avec un pantalon en flannelle, un jean, voire un bermuda, assorti avec une cravate, et quel que soit le type de poignets de votre chemise, le blazer s’associera toujours avec classe et aisance. Un must have.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
Pantalon, Manche, jean, navy, veste, bermuda
Thématiques :
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires