En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

02.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

03.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

04.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

05.

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

06.

Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant

07.

Drogués à la dopamine : quand les employés de la Silicon Valley se font souffrir pour le plaisir

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

04.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

04.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

05.

30 ans après la chute du mur de Berlin, les communistes européens sont encore bien vivants

06.

Immigration : ces éléments qui manqueront au plan du gouvernement pour espérer atteindre l’efficacité (autre qu’électorale)

ça vient d'être publié
Surprise !
Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant
il y a 5 heures 56 min
pépite vidéo > Santé
(Grosse) révolution
Une société française annonce pouvoir détecter la bipolarité avec une simple prise de sang
il y a 7 heures 5 min
pépites > Politique
Too much ?
LFI demande l'ouverture d'une commission parlementaire sur "l'indépendance du pouvoir judiciaire"
il y a 8 heures 2 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Journal d'un amour perdu" : Voyage dans l'intimité du deuil d'un colosse de la littérature

il y a 10 heures 39 min
light > Santé
Veggie mania
Burger King cède à la tendance vegan et lance son premier veggie Whopper
il y a 11 heures 35 min
pépites > Politique
Hospitalisation
Etats-Unis : Jimmy Carter hospitalisé après plusieurs chutes
il y a 12 heures 58 min
décryptage > Politique
L'art de la punchline

Un 11 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 14 heures 8 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Levothyrox : le combat des associations pour obtenir la vérité

il y a 16 heures 59 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Le 10 mai 1981 : un jour maudit pour la droite

il y a 17 heures 6 sec
décryptage > Société
Ras des pâquerettes ?

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

il y a 17 heures 1 min
light > People
Karma ?
Pete Doherty condamné à 3 ans de prison avec sursis, 2 ans de mise à l'épreuve et 5000 euros d'amende
il y a 6 heures 26 min
light > Culture
Mauvais augure
Plus de promotion pour J'accuse, le nouveau film de Polanski
il y a 7 heures 34 min
pépites > Europe
Opération conjointe
Blocage de l'autoroute A9 par des indépendantistes espagnols : la France et l'Espagne tentent de les déloger
il y a 9 heures 20 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La dame de chez Maxim" : Cette dame d'autrefois nous met toujours en joie

il y a 10 heures 45 min
pépites > International
Débordements et violence
Hong Kong : un manifestant blessé par balle et un homme brûlé vif lundi 11 novembre
il y a 12 heures 20 min
décryptage > Economie
Mêmes causes, mêmes effets ?

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

il y a 14 heures 3 min
décryptage > Santé
Techno-Masochisme

Drogués à la dopamine : quand les employés de la Silicon Valley se font souffrir pour le plaisir

il y a 14 heures 43 min
décryptage > Economie
(Petite) révolution

Révolution dans la Silicon Valley : les investisseurs américains veulent des entreprises rentables maintenant et pas uniquement des licornes en croissance

il y a 16 heures 59 min
décryptage > Politique
Malédiction

Guillaume Tabard : « La droite devrait s’inspirer de François Mitterrand pour faire renaître LR »

il y a 17 heures 1 min
décryptage > Economie
Commerce et stratégie

Amorce de détente : mais que veulent vraiment obtenir les Etats-Unis de la Chine ?

il y a 17 heures 2 min
© Reuters
© Reuters
Le Nettoyeur

L'industrie, c'est du passé... et si c'était tant mieux pour la France ?

Publié le 26 juillet 2013
Après être passés de l'agriculture à l'industrie, nous passons de l'industrie aux services. Cela ne veut pas dire que l'industrie va disparaître, tout comme l'agriculture n'a pas disparu. Mais cela veut dire qu'elle occupera une part réduite de l'économie, à la fois en termes de production et d'emploi.
Pascal-Emmanuel Gobry est journaliste pour Atlantico.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pascal-Emmanuel Gobry
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pascal-Emmanuel Gobry est journaliste pour Atlantico.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Après être passés de l'agriculture à l'industrie, nous passons de l'industrie aux services. Cela ne veut pas dire que l'industrie va disparaître, tout comme l'agriculture n'a pas disparu. Mais cela veut dire qu'elle occupera une part réduite de l'économie, à la fois en termes de production et d'emploi.

Une des idées les plus répandues et les plus pernicieuses aujourd'hui est ce qu'il convient d'appeler le fétichisme industriel. Le fétichisme industriel est l'idée que ce qui crée la richesse d'une économie, c'est l'industrie ; que l'industrie est un secteur “meilleur” que les autres et qu'une économie qui n'a pas d'industrie ne peut pas avoir d'économie vraiment prospère. Cette idée est tellement ancrée dans notre imagination qu'on dit souvent “pays industrialisés” pour dire “pays riches.”

C'est une idée fausse. Il suffit de remarquer que le pays le plus riche du monde - le Luxembourg - n'a absolument pas d'industrie.

C'est aussi une idée pernicieuse parce que c'est une idée passéiste. Regardons l'histoire économique du monde depuis le début. L'économie apparaît avec deux inventions : l'agriculture et la ville. L'agriculture rend la ville, car si je produis de la récolte je dois la vendre pour m'acheter les autres choses dont j'ai besoin. J'ai donc besoin d'un marché, et donc d'une ville. La ville apparaît, et avec elle, simultanément, l'économie et le pouvoir politique. Cet équilibre continue de manière plus ou moins forte pendant plusieurs millénaires jusqu'à ce qu'il convient vraiment d'appeler la révolution industrielle. Un nouveau secteur apparaît : l'industrie. Grâce à la machine et la domestication de l'énergie, nous pouvons fabriquer des objets sans être limités par le temps de l'homme (contrairement à l'artisanat, qui existe depuis toujours). Cette révolution a permis à l'humanité de sortir de la privation et de la misère qui était son lot commun pendant des millénaires. Si vous lisez cette chronique sur un ordinateur via internet, c'est grâce à cette révolution.

Pourquoi ce petit cours d'histoire de quelques millénaires ? Pour montrer comment la révolution industrielle était nouvelle, fondamentale...et aussi comment nous nous sommes battus contre elle.

Les tisseurs du nord de l'Angleterre ont fracassé les premiers métiers à tisser hydrauliques pour empêcher de perdre leurs emplois. Et il suffit de relire les journaux de la fin du 19ème siècle pour montrer à quel point l'industrialisation avait mauvaise presse. L'industrialisation était vue - et l'est encore - comme le monde de Zola, le monde de la privation. En passant d'une société agraire à une société industrielle, nous avons libéré des centaines de millions de gens d'une pauvreté inouïe, mais nous ne voyions que la saleté du travail à la mine et de l'entassement dans la ville.

Tout ça pour dire qu'il est de plus en plus évident qu'une transition du même ordre que celle de la révolution industrielle est entrain de se produire. Après être passés de l'agriculture à l'industrie, nous passons de l'industrie aux services. Cela ne veut pas dire que l'industrie va disparaître, tout comme l'agriculture n'a pas disparu. Mais cela veut dire qu'elle occupera une part réduite de l'économie, à la fois en termes de production et d'emploi.

Depuis plusieurs décennies, l'emploi industriel baisse dans les pays riches. On prétend souvent que c'est la faute au libre-échange, mais en réalité cette baisse de l'emploi industriel est conjointe avec une augmentation de la production. La production n'est pas partie en Chine, elle est devenue plus efficace, permettant de libérer des emplois dans les services, tout comme il y a quelques siècles la production agricole s'est faite avec moins d'emplois, en libérant du travail pour l'industrie.

C'est une bonne chose. Tout d'abord, les services permettent de créer des emplois à tous les niveaux de qualifications. Les services, c'est des choses comme du logiciel et de la finance qui demandent des Bac+5, mais ce matin je suis allé me faire couper les cheveux et il est beaucoup plus difficile de faire remplacer un emploi de coiffeur par un chinois ou par un robot que le fait de faire des trous dans de la tôle ou de récolter du maïs.

Le fétichisme industriel qui nous étreint est donc contre-productif. Une des rengaines de Nicolas Sarkozy était l'idée qu'il fallait protéger l'industrie française, ce en quoi il est parfaitement suivi par Arnaud Montebourg.

On retrouve ce fétichisme industriel dans les vénérations particulièrement mal avisées de la Chine ou, plus près de nous, du prétendu modèle allemand.

On peut voir dans ce fétichisme industriel le même passéisme et la même peur du changement qui ont créé le fétichisme agricole à la fin du 19ème siècle. Mais, comme l'a remarqué l'économiste Alexandre Delaigue, il y a aussi un autre élément : le sexisme. Le travail industriel (dans l'imaginaire collectif, du moins) c'est un travail d'homme, qui est physique et demande de la force. Monsieur à l'usine et Madame à la maison avec les enfants. Par contre, le service fait principalement appel à l'intellect, où les femmes sont à égalité avec les hommes, et au relationnel, où elles pourraient même être supérieures. Cette perspective peut faire ressentir cette évolution comme une menace pour les hommes, menace qui sera d'autant plus prise au sérieux que les décideurs de notre pays sont presque exclusivement des hommes (rappelons qu'il n'y a aucune femme patron dans le CAC 40).

C'est désastreux, non seulement en fonction de l'évolution générale de l'économie vers les services, mais en particulier par rapport aux forces de la France. La France, c'est le pays du tourisme, de la culture, de l'art, du design, de la mode, du luxe, de la gastronomie... que des secteurs de services. Les pubs de L'Oréal de part le monde n'affichent pas “L'Oréal” mais “L'Oréal Paris”, car l'imaginaire français capture l'attention des consommateurs du monde entier. Il n'est pas interdit de penser que si une des plus grandes marques de cosmétiques et de biens de consommation au monde est française, c'est peut-être parce qu'il y a un petit génie français de ce côté. De même avec la présence des deux plus grands groupes de publicité au monde en France. Vendre des produits de qualité avec des grosses marges grâce au marketing, c'est une stratégie beaucoup plus prometteuse au 21ème siècle que de vendre des machines-outils à une Chine entrain de s'essouffler.

La France est la première destination touristique du monde, et nous traitons ces 60 millions d'hôtes qui nous font l'honneur de leur présence comme des déchets, avec notre incapacité à parler anglais, nos serveurs acariâtres, nos horaires d'ouverture de magasins a minima, notre terminal Eurostar délabré, nos vendeurs à la sauvette au pied de la Tour Eiffel. Le tourisme emploie aussi bien des ingénieurs que des commerciaux que des emplois peu qualifiés. Mais voilà. Le tourisme ça fait sale, c'est laid, c'est les républiques bananières qui vendent leur tourisme, pas un Grand Pays Comme La France.

De même, la France pourrait devenir une nouvelle Athènes en se mettant à la pointe de la réinvention de l'enseignement par les nouvelles technologies</a>, en ayant tous les atouts pour se faire grâce à ses ingénieurs, ses marketeux et son histoire de patrie des arts et des lettres.

Mais voilà, pour des machos comme Nicolas Sarkozy ou Arnaud Montebourg, poser devant des caméras dans une usine avec un casque sur la tête, ça fait mieux. Et tant pis si ça veut dire imposer les bateaux à vapeur pour subventionner les voiliers.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

02.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

03.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

04.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

05.

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

06.

Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant

07.

Drogués à la dopamine : quand les employés de la Silicon Valley se font souffrir pour le plaisir

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

04.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

04.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

05.

30 ans après la chute du mur de Berlin, les communistes européens sont encore bien vivants

06.

Immigration : ces éléments qui manqueront au plan du gouvernement pour espérer atteindre l’efficacité (autre qu’électorale)

Commentaires (28)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
la saucisse intello
- 28/07/2013 - 06:41
Avec son physique porcin...........
j'inviterais volontiers "frère-tablier-en-peau-de-cochon" bauer à la battue au sanglier.......mais pas comme chasseur ! Là c'est sur, Atlantico va me caviarder ! Bon, c'est dimanche, il est tôt, j'ai tenté le coup !
patriote67
- 27/07/2013 - 15:24
de plus j'oubliais, 1 emploi
de plus j'oubliais, 1 emploi dans l'industrie engendre 3 emplois dans les services!
patriote67
- 27/07/2013 - 15:19
comparaison France Luxembourg absurde
Je ne suis absolument pas en accord avec cet article! Même les US et l'UK qui s’étaient tournés massivement vers les services, se réindustrialisent en force!

De plus la comparaison entre l’économie francaise et luxembourgeoise est ridicule. La France est un pays bien plus peuplé et comme tous les pays peuplé doit avoir une industrie qui tient la route.