En direct
Best of
Best of du 12 au 18 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

03.

Attention à vos smartphones, les cas de piratage sont de plus en plus fréquents

04.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

05.

Ce que la médiation Blanquer-Taché dit vraiment de LREM

06.

Renault en plein chaos post Ghosn

07.

Pourquoi les chiffres officiels sur l’immigration ne décrivent que très approximativement la réalité française

01.

Après-Kadhafi : les islamistes modérés en route vers le pouvoir

01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

06.

Renault en plein chaos post Ghosn

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Faits divers
Héroique
Etats-Unis : Il désarme un élève armé d'un fusil à pompe en lui faisant un câlin
il y a 3 heures 15 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : "Sept ans de réflexion" : Une farce (un peu trop lourde) sur l'adultère

il y a 4 heures 26 min
light > Insolite
Dur à avaler
Un chef étoilé mange dans son restaurant : 14 000 euros de redressement de l'Ursaff
il y a 6 heures 40 min
décryptage > Environnement
Découvrons l'écoféminisme

"Ma planète, ma chatte, sauvons les zones humides" !

il y a 8 heures 26 min
décryptage > Economie
Experte

Esther Duflo à Bercy, vite. Mais pas comme ministre

il y a 8 heures 59 min
décryptage > France
Mauvais prisme

Pourquoi les chiffres officiels sur l’immigration ne décrivent que très approximativement la réalité française

il y a 9 heures 19 min
décryptage > France
Interdit d'interdire

Pourquoi la France devrait résister à la tentation de répondre par des interdictions à tous les défis qu’elle rencontre

il y a 9 heures 33 min
décryptage > Economie
Manque d’ambition ?

PLF 2020 : l’étonnante stabilité de la ventilation des dépenses publiques françaises à travers le temps

il y a 9 heures 44 min
décryptage > Culture
Culture

"Miroir du temps" d'André Suarès : une occasion précieuse de découvrir une pensée d’une inventivité débridée et salutaire

il y a 21 heures 58 min
pépite vidéo > International
Ultimatum
Liban : nouvelle journée de mobilisation contre la classe politique et la corruption
il y a 23 heures 49 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Vania : Une même nuit nous attend tous" : "Oncle Vania" revisité

il y a 4 heures 15 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le roman de la France- une histoire de la liberté" de Laurent Joffrin : Tome 1, de Vercingétorix à Mirabeau

il y a 4 heures 32 min
décryptage > Education
Tous égaux

Discriminations positive à l’entrée dans les Grandes écoles : l’égalitarisme en mode délire

il y a 8 heures 20 min
décryptage > Economie
Dépenses très privées

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

il y a 8 heures 43 min
décryptage > High-tech
La Minute Tech

Attention à vos smartphones, les cas de piratage sont de plus en plus fréquents

il y a 9 heures 10 min
décryptage > Justice
L'armée des ombres

Corse : mobilisation pour la lutte contre une mafia... qui n’existe pas

il y a 9 heures 26 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Brexit : si vous avez aimé les deux premières saisons, vous serez passionné par la troisième

il y a 9 heures 41 min
décryptage > Politique
En même temps

Ce que la médiation Blanquer-Taché dit vraiment de LREM

il y a 9 heures 56 min
"Climate change"
Jane Fonda et Sam Waterston ont été arrêtés lors d'une manifestation pour le climat
il y a 23 heures 30 min
pépites > Justice
Défense
Rachida Dati dénonce une "instrumentalisation" dans le cadre de l'information judiciaire dans l'affaire Ghosn
il y a 1 jour 17 min
© Reuters
© Reuters
Chroniques du pot aux roses

De quoi le retour de Sarkozy serait-il le nom ?

Publié le 10 juillet 2013
A observer les commentateurs déjà vent debout contre le retour de Nicolas Sarkozy, une évidence apparaît. La cléricature française contemporaine, mélange de hauts fonctionnaires, journalistes et universitaires biberonnés par l'Etat, sent bien que son heure est passée.
Serge Federbusch est président du Parti des Libertés, élu conseiller du 10 ème arrondissement de Paris en 2008 et fondateur de Delanopolis, premier site indépendant d'informations en ligne sur l'actualité politique parisienne.Il est l'auteur...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Serge Federbusch
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Serge Federbusch est président du Parti des Libertés, élu conseiller du 10 ème arrondissement de Paris en 2008 et fondateur de Delanopolis, premier site indépendant d'informations en ligne sur l'actualité politique parisienne.Il est l'auteur...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
A observer les commentateurs déjà vent debout contre le retour de Nicolas Sarkozy, une évidence apparaît. La cléricature française contemporaine, mélange de hauts fonctionnaires, journalistes et universitaires biberonnés par l'Etat, sent bien que son heure est passée.

1 - La vengeance est un plat qui se mange tiède

L’usage du futur ne laisse aucun doute : "le jour où je reprendrai la parole, ce sera pour parler aux Français de la France", signifie clairement que Sarkozy s'est positionné pour 2017.

Aussitôt du reste, la gauche s’est mobilisée. Désir, Royal, Valls, Sapin, etc : ils sont tous allés de leurs petites phrases assassines, n'hésitant pas à remettre comme autrefois en cause l'attachement de l'ancien président aux valeurs républicaines. Le filon de l'anti-sarkozysme névrotique, qui a tant été exploité durant son quinquennat, recèle toujours de grosses pépites et les internautes du Nouvel Obs et de Libé ont retrouvé instantanément leur haine pavlovienne pour la bête noire qu'ils doivent au fond d'eux-mêmes aimer un peu pour lui accorder autant de convulsive attention.

Cette séquence donne en réalité un sentiment de surplace et même de retour vers le passé qui traduit très exactement la glaciation politique dans laquelle la France est entrée avec Mou-Président. Faute de ne rien réformer, Hollande cherche à tout figer en attendant une hypothétique reprise économique. Il ne ressuscite que plus vite son adversaire de 2012.

La détestation de Sarkozy a fait l'objet de nombreuses analyses en son temps. Haine d'un chef considéré comme illégitime car d'origine étrangère, rejet d'un rapport à l'argent et à la réussite décomplexé, antisémitisme larvé, allergie à tout ce qui ne relève pas de l'intellectualisme propre sur soi, etc. Les explications furent nombreuses.

A observer cette nouvelle salve de critiques et à lire les commentateurs déjà vent debout contre Sarkozy, une évidence apparaît. La cléricature française contemporaine, mélange de hauts fonctionnaires, journalistes et universitaires satisfaits d'avoir fait des études qui leur donnent le sentiment de comprendre le monde et, pour la plupart d'entre eux, biberonnés par l'Etat, sent bien que son heure est passée.

La mondialisation, après avoir laminé les ouvriers et employés des industries françaises, dont au fond ils se moquaient et qu'ils ont laissé gentiment crever, est désormais à l’œuvre contre ces travailleurs intellectuels protégés. L’armure de l’Etat est percée. La presse traditionnelle française est atteinte d'un mal mortel : ses ventes continuent de reculer et la seule recette publicitaire encore dynamique vient désormais du Net. A l'université, déjà paupérisée, c'est désormais un combat de gueux pour continuer à faire vivre les labos et les enseignements dans les restrictions budgétaires discrètes imposées par Hollande.

La haute et moyenne fonction publique, encore préservée car elle fournit des bataillons d'électeurs socialistes motivés, est, elle aussi, rognée à la marge et baigne dans le désagréable sentiment que le pire reste à venir. Tous ces producteurs d'idéologie exècrent l'idée même que le chef de l'Etat, leur Etat, puisse ne pas les défendre et, pis encore, les dédaigner. Leur haine de Sarkozy est la prémonition de la chute inéluctable du système politique qui les fait vivre. Son retour serait donc synonyme de désespérance chez beaucoup d'entre eux, d'autant plus fortement qu'Hollande leur a donné un ultime espoir de salut dont ils voient bien, jour après jour, qu'il était vain.

Pour garantir sa possible réélection, Sarkozy a une chose à faire : anesthésier ce petit monde, le convaincre qu'il disparaîtra dans la douceur, que les réformes inévitables pour faire entrer l'archaïque administration française dans le 21ème siècle ne les privera pas de tout, comme de vulgaires fonctionnaires soviétiques dans une Europe de l'Est débarrassée du communisme. La France attend son Gorbatchev autant que sa Thatcher.

2 - Morsi l'oeil

Surtout n'allez pas faire de comparaisons internationales sondagières, vous risqueriez la garde à vue prolongée !

Fin mai dernier, l'institut d'études d'opinion Zoghbal révélait que le président Morsi avait vu sa popularité auprès des Egyptiens chuter de 57 à 28 % depuis son accession au pouvoir en juin 2012. Ce même juin 2012, François Hollande rassemblait encore 59 % de satisfaits selon l'Ifop, lequel les évalue à 30 % des Français un an plus tard.

Ce frappant parallélisme des courbes devrait encourager l'Elysée à continuer ses coupes dans le budget des armées. Autant affaiblir le plus possible tous les éléments potentiellement séditieux ...

3 - Une politique cohérente

A ceux qui me reprocheraient d'être excessif et systématique dans la critique du gouvernement socialiste, j’opposerai un démenti catégorique.

La preuve : je salue immédiatement la belle cohérence de la politique de messires Hollande et Ayrault. Baisse des loyers pour la première fois en France depuis plus de 10 ans, recul inédit de l'emploi à domicile, augmentation persistante du déficit public, titre envié de seul pays d'Europe où aucun signe de reprise n'est visible : la France grimace dans la tenaille d'un euro surévalué et d'un coût du travail qui ne recule pas, au contraire des pays du Sud.

Du reste, tout se tient. La Fepem, organisation professionnelle des particuliers employeurs, a ainsi précisé que la hausse du chômage expliquait pour une bonne partie le moindre besoin de gardes d'enfants. Non seulement les parents ont du temps libre mais ils n'ont plus les moyens de payer les nounous.

4 - Le modèle français qu'il disait ...

Indiscrétion du Canard enchaîné : François Hollande s'est refusé à vraiment s'attaquer aux régimes spéciaux de retraite ou aux structures administratives pléthoriques car "ce serait remettre en cause le modèle français et (qu'il) ne le veut pas."

Ce qu'il nomme modèle, appelons-le maladie et l'on aura une exacte idée du médecin au chevet de nos maux.

5 - Tapie quasi terroriste ?

Extrait du code pénal à l'usage de ceux qui ne s'étonnent pas que Bernard Tapie ait passé 96 heures en garde à vue : "La durée de la garde à vue est de 24 heures. Elle ne peut être prolongée jusqu'à 48 heures que si la peine encourue est d'au moins 1 an d'emprisonnement, sur autorisation écrite et motivée du procureur de la République et après présentation devant celui-ci.

Pour les affaires particulièrement complexes et graves, la prolongation peut être prolongée jusqu'à 72 heures (voire 96 heures ou 120 heures, en cas de risque terroriste), sur décision du juge des libertés et de la détention (JLD) ou du juge d'instruction."

6 - L’Enfumeur diplomate

Résumons-nous. En une semaine, l’Enfumeur refuse l’asile à Snowden mais critique vertement les Etats-Unis, interdit son espace aérien à Morales puis lui demande pardon et cherche à se refaire une virginité en donnant un visa à la Femen en chef. C’est rassurant : les puissances étrangères ont droit aux mêmes subterfuges que les Français.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

03.

Attention à vos smartphones, les cas de piratage sont de plus en plus fréquents

04.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

05.

Ce que la médiation Blanquer-Taché dit vraiment de LREM

06.

Renault en plein chaos post Ghosn

07.

Pourquoi les chiffres officiels sur l’immigration ne décrivent que très approximativement la réalité française

01.

Après-Kadhafi : les islamistes modérés en route vers le pouvoir

01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

06.

Renault en plein chaos post Ghosn

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

Commentaires (73)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
mps
- 14/07/2013 - 22:29
Délendo est Sarkozy.
La France politique n'est plus un pays, mais un Guignol, avec un personnage-vedette indispensable, Sarkozy (faites hou-hou, les petits).

Indispensable parce que tout ce qui ne va pas est de sa faute.
indispensable parce qu'il n'est pas de Guignol sans matraques, et qu'il faut bien quelque personnage sur lequel taper.

Finalement, la pièce continue avec Sarkozy assommé sur le bord de la scène, mais les petits veillent : au moindre mouvement, toute la salle prévient Guignol .. Il bouge, il bouge !!! Vite un coup de matraque et tout rentre dans l'ordre.

Que serait la France sans Sarkozy ?

Mais imaginons qu'il se relève soudain et chasse Guignol ? Les enfants hurleraient d'effroi, les nounous devraient les cacher dans leurs jupes, tant chacun sait à quel point iul est méchant et mangent les enfants tout crus ...

Le niveau mental de la France doit se situer vers les 4 ans et demi !
Rosine
- 11/07/2013 - 22:34
quel nom? Non... rien de rien
Non je ne regrette rien
Ni le mal
que j'ai fait
Ni le rien
Tout ça m'est biee,
Egal (reprenez tous en choeur les lemmings!)
ledevois
- 11/07/2013 - 20:46
14 juillet il va pleuvoir !
mieux vaut un gesticulateur qu'un cataplasme ,