En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

03.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de de la tête de Renault en quelques heures

04.

Pour Dominique Strauss-Kahn, le brexit pourrait être une chance pour l'Europe

05.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

06.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

07.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Savez-vous qu'Éric Zemmour, Élisabeth Lévy, Natacha Polony et Jean-Pierre Chevènement sont antisémites ? Sans doute pas, mais Jacques Attali, lui, le sait !

03.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

04.

Taux d’intérêt négatifs : les banques hésitent à faire payer l’épargne courante mais pas pour longtemps...

05.

Arabie saoudite : ces rumeurs sur une possible destitution de MBS

06.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

01.

Cette dénonciation frénétique de l’islamophobie qui masque si souvent un islamo-mépris qui s’ignore

02.

Savez-vous qu'Éric Zemmour, Élisabeth Lévy, Natacha Polony et Jean-Pierre Chevènement sont antisémites ? Sans doute pas, mais Jacques Attali, lui, le sait !

03.

"Pas en mon nom" : ces raisons pour lesquelles les musulmans français sont plus timides que d’autres dans leur condamnation du terrorisme islamiste

04.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

05.

Débat sur l’immigration : le gouffre d’une société moralement désarmée

06.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

ça vient d'être publié
pépites > Europe
A contre courant
Pour Dominique Strauss-Kahn, le brexit pourrait être une chance pour l'Europe
il y a 10 heures 13 min
pépites > Education
Urgence
Violence scolaire : "entre 20 et 30 incidents graves" chaque jour, selon Jean-Michel Blanquer
il y a 10 heures 43 min
pépites > International
Danger
Syrie : 800 proches de djihadistes se seraient échappés d'un camp
il y a 11 heures 36 min
pépite vidéo > International
Catastrophe
Japon : images de désolation après le passage du typhon Hagibis
il y a 12 heures 22 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 12 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 13 heures 1 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

« Les sanglots longs », ou l’art et la manière de passer l’automne en compagnie des meilleurs esprits de ce temps

il y a 16 heures 35 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Connecter les habitats naturels : un véritable espoir pour sauver la biodiversité
il y a 16 heures 56 min
décryptage > Société
Monde malade

De Mickaël Harpon, au pilote de Germanwings, en passant par les tueurs de masse : la crise du sens qui ébranle le monde occidental

il y a 17 heures 28 min
décryptage > Media
Tribune

Lynchage sur les réseaux, retour sur l'affaire de la Ligue du LOL

il y a 18 heures 23 min
décryptage > France
Coûteux principe de précaution

Lubrizol : qui va payer l’addition pour les exploitations agricoles touchées ?

il y a 18 heures 25 min
light > People
Carnet rose
Nabilla a accouché d’un petit garçon
il y a 10 heures 26 min
pépites > Environnement
Pas désintéressés
A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine
il y a 10 heures 55 min
pépite vidéo > Politique
Islam
L'élu RN Julien Odoul crée la polémique en demander à une femme d'ôter son voile au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté
il y a 12 heures 4 min
pépite vidéo > Histoire
Historique
Israël : découverte d'une grande cité vieille de 5.000 ans
il y a 12 heures 33 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
On ne migrera pas vers d'autres planètes selon Michel Mayor, prix Nobel de physique 2019 ; Sur Mars, Curiosity découvre les traces des dernières étendues d’eau ; Saturne a plus de lunes que Jupiter : découverte de 20 nouveaux satellites naturels
il y a 13 heures 30 min
décryptage > Santé
Perte de chance

Mais pourquoi les cancers secondaires du sein sont-il si souvent détectés trop tard ?

il y a 16 heures 45 min
décryptage > Environnement
Mutins de Panurge

Cette épidémie de pensée magique qui se répand chez les activistes de l’environnement

il y a 17 heures 16 min
décryptage > Sport
Surhumain

Un marathon en moins de deux heures : jusqu’où pourra-t-on repousser le corps humain en matière d’exploits sportifs ?

il y a 18 heures 23 min
décryptage > Economie
Sans vision

Budget 2020, une occasion ratée

il y a 18 heures 23 min
décryptage > Justice
Bonnes feuilles

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de de la tête de Renault en quelques heures

il y a 18 heures 26 min
© Reuters
© Reuters
Chroniques du pot aux roses

"Rendez-vous dans six mois ou dans la rue"... François Hollande est-il addict à la blague, provocateur ou victime de son inconscient ?

Publié le 22 mai 2013
Au fond, le président de la République François Hollande est utile : pour savoir ce qui est bon pour la France, il suffit de prendre l’exact contre-pied de ses manœuvres et de ses procédés.
Serge Federbusch est président du Parti des Libertés, élu conseiller du 10 ème arrondissement de Paris en 2008 et fondateur de Delanopolis, premier site indépendant d'informations en ligne sur l'actualité politique parisienne.Il est l'auteur...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Serge Federbusch
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Serge Federbusch est président du Parti des Libertés, élu conseiller du 10 ème arrondissement de Paris en 2008 et fondateur de Delanopolis, premier site indépendant d'informations en ligne sur l'actualité politique parisienne.Il est l'auteur...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Au fond, le président de la République François Hollande est utile : pour savoir ce qui est bon pour la France, il suffit de prendre l’exact contre-pied de ses manœuvres et de ses procédés.

1 - Mariage homo : une bombe politique à fragmentation

Décidément, le seul domaine où el lider minimo a réussi quelque chose en un an est la diversion du débat public et la division de l’opposition grâce au mariage homosexuel. Dure, semi-dure, molle, liquide ou en béton : la droite est dans tous ses états dès qu’on aborde ce sujet.

Depuis le début de cette manipulation, il eût été préférable que les partis d’opposition laissent les parlementaires voter selon leur conscience, traitent le projet de loi avec le plus grand flegme et évitent de tomber dans le piège d’une polémique intestine portée sur la place publique.

Maintenant que le mal est fait et qu’Hollande est parvenu à ses fins, la solution d’un référendum proposé aux Français en 2017, après qu’une révision constitutionnelle ait élargi le champ de la procédure référendaire, est la seule possibilité de calmer le jeu pour qu’on reparle du chômage et de problèmes plus urgents.

Si, à cette occasion, la démocratie directe fait des progrès, Mou-Président aura rendu service au pays. Au fond cet homme est utile : pour savoir ce qui est bon pour la France, il suffit de prendre l’exact contre-pied de ses manœuvres et de ses procédés.

2 - Un an de mandat et une «narconférence» de presse pour vous endormir

Pendant ce temps, Hollande continue presque mécaniquement de débiter des discours manipulateurs. Il répète par exemple sans discontinuer son objectif «d’inverser avant la fin de l’année la courbe du chômage», formule ô combien ambiguë. Peu importe en effet si, les mois précédents, la hausse a été forte ; au contraire, plus l’augmentation sera initialement importante, plus on peut espérer la voir ralentir par la suite et le nombre de chômeurs temporairement diminuer. D’autant que l’arsenal des faux emplois en tout genre aidera à brouiller la situation.

Mais ce subterfuge grossier convaincra-t-il les Français ? La réalité n’est-elle pas plutôt qu’Hollande s’auto-persuade qu’il arrive ainsi à les duper ? Sa baisse continue dans les sondages montre qu’il ne parvient pas, selon le célèbre adage de Lincoln, à tromper tout le monde tout le temps.

Tout se passe en réalité comme si, habitué à vivre dans un monde artificiel et entièrement fondé sur le mensonge, François Hollande ne savait parler un autre langage. La réitération automatique, indifférente à la réalité, de ses objectifs en matière de croissance ou de déficits pourrait faire penser à une suprême indifférence à l’opinion publique qui voit bien la réalité du désastre. Il semble calé dans son fauteuil élyséen jusqu’en 2017 et peu importe ce qu’il dit : les mots et les actes ne changent rien, politique et politique-fiction ne font qu’une.

Ce déni du réel prend des allures inquiétantes quand Hollande se fait provocateur face à ses opposants. «Rendez-vous dans six mois ou dans la rue» murmure-t-il en guise de conclusion de sa conférence de presse !

Ce défi bravache signifie-t-il qu’il espère que ses adversaires finiront par se lasser et se résigner ? Est-ce une forme nouvelle du célèbre «les Français sont des veaux» de De Gaulle ? Ou l’expression freudienne de l’angoisse que ce ne sera pas le printemps mais l’automne qui sera socialement chaud ? Bref, une forme d’exorcisme face à son impuissance.

Quand on est réduit à se poser autant de questions de nature psychologique sur un dirigeant, c’est qu’il y a un problème.

3 - Taubira au pied du Mur des cons

Ah, ça alors ! Dans l’affaire du Mur des cons, Taubira n’a pas eu la main heureuse. Saisi en formation plénière pour simple avis par le garde des sceaux, le Conseil supérieur de la magistrature a décidé de ne rien dire pour ne pas avoir à se prononcer sur des comportements passibles de sanctions disciplinaires. Ceci relèverait en effet d’un autre type de formation interne. Quelle surprise place Vendôme ! Qui aurait pu lire correctement les textes et anticiper une chose pareille ?! Il n’y a pas que sur un certain murs qu’on nous prend pour des cons.

Ne reste plus désormais à Taubira qu’à engager sans tarder les bonnes procédures disciplinaires. Si elle ne le fait pas, on pourra sérieusement s’interroger sur son inertie.

En attendant, Clément Weill-Raynal reste seul à être directement menacé dans toute cette opération. Selon que vous soyez syndicaliste CGT, magistrat du SM ou simple journaliste de droite ...

4 - Nos très chers syndicats

Les syndicats français, démembrements de l’Etat technocratique qui nous gouverne, deviennent de plus en plus dépendants des aides publiques. Cahuc et Zylberberg, économistes alertes, ont découvert dans la loi sur la sécurisation de l'emploi votée le 14 mai une disposition s’écartant curieusement de l'accord national interprofessionnel du 11 janvier.

En gros, alors qu’initialement les entreprises avaient le libre choix du prestataire des complémentaires santé rendues obligatoires, elles devront recourir à ceux désignés par les partenaires sociaux dans les négociations de branche, quand bien même les salariés seraient déjà couverts par des contrats d'assurance.

Or, au niveau des branches, les partenaires sociaux privilégient les institutions de prévoyance dont ils assurent la gestion plutôt que les mutuelles et les sociétés d'assurances. Sachant que les primes en la matière représentent environ 30 milliards d'euros, on entend déjà nos syndicalistes-bureaucrates saliver. Tant pis si la protection accordée aux salariés coûte plus cher et si elle est moins large. L’important était que le gouvernement puisse claironner une remarquable avancée du dialogue social acquise en réalité à prix d’or.

Une amie chef d’entreprise en déduit qu’une magnifique occasion a été gâchée. Puisque la sécurité sociale est défaillante envers les salariés, les remboursements étant réduits d’année en année, des mutuelles libres et en concurrence pourraient la remplacer au premier euro, au moins pour la branche maladie. Une directive européenne de 1994 leur en donne du reste le droit.

C'est probablement ce qui a poussé le Medef, partie prenante du système bureaucratique dominant, à accepter si facilement une nouvelle augmentation des charges sociales. Les rares entreprises qui ont essayé de sortir de la «sécu» ont eu des procès à n'en plus finir, mais si 10 ou 20% s'y mettaient, elles réussiraient et feraient école. Les syndicats ne s'y trompent pas et la gauche soviétiforme non plus, d'où les contraintes supplémentaires évoquées plus haut.

Conclusion : nous avions 10% de charges supplémentaires par rapport aux Allemands, nous en aurons bientôt 15 à 20%. On appelle cela améliorer la compétitivité ...

5 - La grande muraille percée d’Europe

Mieux vaut tard que jamais : la Commission européenne se rend enfin compte du dumping et des aides gouvernementales illégales qui permettent aux industriels chinois de nous inonder de leurs produits, dans le solaire ou l’électronique notamment.

Les Allemands jouent une fois encore «perso» car ils craignent plus que les autres les rétorsions de l’empire du Milieu. Toutes ces guerres sectorielles auraient moins lieu d’être si l’euro n’était pas surévalué de plus de 20 % par rapport au dollar et 40 % par rapport au yuan depuis des années.

Si l’industrie européenne du panneau solaire crie en mourant, combien d’autres secteurs ont péri sans murmure ?

_________________________________________

Par ailleurs, Serge Federbusch est aussi l'auteur de l'Enfumeur, Ixelles Editions.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

03.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de de la tête de Renault en quelques heures

04.

Pour Dominique Strauss-Kahn, le brexit pourrait être une chance pour l'Europe

05.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

06.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

07.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Savez-vous qu'Éric Zemmour, Élisabeth Lévy, Natacha Polony et Jean-Pierre Chevènement sont antisémites ? Sans doute pas, mais Jacques Attali, lui, le sait !

03.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

04.

Taux d’intérêt négatifs : les banques hésitent à faire payer l’épargne courante mais pas pour longtemps...

05.

Arabie saoudite : ces rumeurs sur une possible destitution de MBS

06.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

01.

Cette dénonciation frénétique de l’islamophobie qui masque si souvent un islamo-mépris qui s’ignore

02.

Savez-vous qu'Éric Zemmour, Élisabeth Lévy, Natacha Polony et Jean-Pierre Chevènement sont antisémites ? Sans doute pas, mais Jacques Attali, lui, le sait !

03.

"Pas en mon nom" : ces raisons pour lesquelles les musulmans français sont plus timides que d’autres dans leur condamnation du terrorisme islamiste

04.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

05.

Débat sur l’immigration : le gouffre d’une société moralement désarmée

06.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

Commentaires (59)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
pimousse
- 24/05/2013 - 18:26
autoritarisme
hollande qualifié de mou meme par ses amis veut prouver son autorité:il traite ses collaborateurs comme des chiens nargue la morale et l opinion en installant sa maitresse a l elysee(20000 euros par mois)
ne cesse de repeter "je suis le president,installe ses copains partout echappe a l isf en mentant sur la valeur de ses appart de cannes etc
tres complexé(sarkozy l obsede
putain encore 4ans
jurgio
- 24/05/2013 - 10:21
C'est, en effet, la préparation insidieuse
à une série d'ordonnance, de façon que les récalcitrants rentrent dans le rang. La Gauche meurt et ne se rend pas.
l'enclume
- 24/05/2013 - 10:21
L'arroseur arrosé de pognon ?
Avec tout ce qu'il a planqué comme fric depuis bien longtemps, il ne risque pas de se retrouver à la rue.
"Fais ce que je te dis, mais pas ce que je fais"
http://www.economiematin.fr/les-experts/item/4799-francois-hollande-fiscalite-cahuzac-fraude/?utm_source=newsletter&utm_medium=Email&utm_campaign=NL-2013-05-24