En direct
Best of
Best of du 16 au 23 mars 2019
En direct
Grand large
Dubaï pour un voyage plein de superlatifs
Publié le 04 mai 2013
C’est une ville parmi les plus luxuriantes du monde. Dubaï est connue pour les richesses, l’architecture, la démesure si fascinante, mais aussi pour le gigantesque aquarium et la tour la plus haute du monde.
Président fondateur de Peplum, créateur de voyages sur-mesure de luxe, Quentin Desurmont agit activement pour l’entreprenariat. Il a fait partie de la délégation du G20 YES à Moscou en 2013 et  à Mexico en 2012, est membre de Croissance + et des...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Quentin Desurmont
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Président fondateur de Peplum, créateur de voyages sur-mesure de luxe, Quentin Desurmont agit activement pour l’entreprenariat. Il a fait partie de la délégation du G20 YES à Moscou en 2013 et  à Mexico en 2012, est membre de Croissance + et des...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
C’est une ville parmi les plus luxuriantes du monde. Dubaï est connue pour les richesses, l’architecture, la démesure si fascinante, mais aussi pour le gigantesque aquarium et la tour la plus haute du monde.

 Le grand bleu du monde arabe

Pour en savoir plus sur les Emirats Arabes Unis, rendez-vous sur le site de Peplum.com.
 

A côté de son interminable désert de sable, Dubaï possède aussi son grand bleu. Capitale d'un émirat du même nom, la ville abrite, en effet, en son sein le plus grand aquarium au monde. Or, ce bocal à poissons géant s'inscrit dans le plus grand centre commercial des Émirats arabes, lui-même constitué du plus grand magasin de bonbons qui soit, à côté de la plus grande piscine olympique de la région. Que de superlatifs ! Dubaï, on l'aura compris, ne voit que les choses en grand.


Rien que le hall d'entrée force la fascination. Au départ du Dubai Mall, un tunnel de 48 mètres de long mène touristes et Dubaïotes à 11 mètres de profondeur. Un avant-goût de ce qui attend les visiteurs de l'Aquarium adjacent. Au bout de ce couloir sous-marin, se profile un « tank » de dix millions de litres où nagent environ 140 espèces d'animaux aquatiques, dont 40 espèces de requins et de raies. Pour les approcher, plusieurs possibilités : à bord d'un bateau à fond transparent, enfermé dans une cage, seul ou accompagné, soit enfin, à la nage sous l'égide d'instructeurs expérimentés. Ainsi s'appréhende le grand prédateur du monde. Encore plus impressionnant, le zoo que l'on aperçoit, rien qu'en levant la tête, à travers la vitre qui sépare le rez-de-chaussée du premier étage. Crabes, otaries, hippocampes... autant d'animaux replacés dans un décor similaire à leur environnement naturel.

Quand on y pense, c'est le lieu idéal pour fêter son anniversaire. Qui n'a jamais rêvé, dans son plus jeune âge, de souffler ses bougies dans un cadre aussi spectaculaire ? Il y a bien sûr le bowling, le théâtre, le cirque, le jardin public... Quid de l'aquarium ? Pas question de prendre l'avion pour pareille occasion, bien sûr, ce n'est pas ce qui est sous-entendu ici. Toutefois, l'idée reste séduisante ; d'autant plus que la joie la plus immature est souvent contagieuse. De fait, comment ne pas sourire face un groupe d'enfants enthousiastes à la vue d'un ballet de dauphins ?


Attention ! L'aquarium de Dubaï est aussi une école. Ceux que l'on prend parfois pour des guides au beau milieu d'une visite sont en réalité des professeurs diplômés. D'ailleurs, le programme de l'Ocean School -tel est son nom- se destine à des élèves de tous âges. Par conséquent, s'il prenait à quiconque l'envie de s'installer à Dubaï, celle-ci pourrait aisément se doubler d'une vocation pédagogique. Pourquoi ne pas enseigner la science et la vie des océans aux Émirats arabes ?

Dubaï dans les nuages

Pour en savoir plus sur les Emirats Arabes Unis, rendez-vous sur le site de Peplum.com.

La Willis Tower (442 mètres) de Chicago, les Tours Petronas (452) de Kuala Lumpur, en Malaisie, ou encore la Taipei 101 (509) de Taiwan font pâle figure à côté de la Burj Khalifa. Culminant à 828 mètres de haut, elle représente un challenge qu'Ethan Hunt se devait de relever. Et pour cause, tout le monde se souvient de la scène de Mission impossible : Protocole Fantôme où le héros, alias Tom Cruise, escalade la fameuse tour à main nue. S'il est, a priori, impossible d'en faire de même, on peut toutefois accéder au sommet de ce gratte-ciel pour en apprécier la vue. Une ascension qui vaut le détour !

Avant même de pénétrer dans le hall, on se prépare à faire la queue. Pas d'heure ou de jour d'affluence à la Burj Khalifa. La plus haute tour du monde est toujours prise d'assaut. C'est pourquoi il faut s'armer de patience quand on entreprend de la visiter. On comprend pourquoi le héros de Mission Impossible choisit le chemin de la varappe. L’arrivée aux ascenseurs est longue, mais vaut mille fois son pesant de patience.


C’est en effet une fois dans l'ascenseur que le spectacle commence. Le spectacle, parfaitement. Dans le noir le plus total, surgissent tout à coup des écrans figurant des paysages célestes très différents. Une mosaïque que balaient des grilles de lumières de forme et de couleur variées. L'atmosphère confine véritablement l'ambiance d'un concert électro. Où es-tu Joachim Garraud ?


« Arrivée au 124e étage. Tous les passagers sont invités à descendre. Merci. » En effet, merci pour la vue ! Un panorama de 360° se déploie alors devant les yeux des visiteurs impatients. La Marina 101, l'Emirates Tower 1, la National Bank of Dubaï Building, le Dubai Mall... C'est le repérage idéal avant une après-midi touristique.

Inaugurée en 2010, la Burj Khalifa, autrefois nommée Burj Dubaï, est en réalité le fruit d'un vaste projet d'urbanisme. Elle s'inscrit dans le Downtown Burj Khalifa, un nouveau quartier de Dubaï englobant 30 000 résidences, neuf hôtels, dix-neuf tours résidentielles, le plus grand centre commercial du monde, le Dubai Mall, trois hectares de parcs, et un lac artificiel de 12 hectares, le Burj Khalifa Lake. Rien de top secret. Et pourtant, ce message s'autodétruira dans cinq secondes.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
02.
Vladimir Poutine est censé quitter le pouvoir en 2024. Certains au Kremlin envisageraient un autre scénario
03.
Souhait de “sagesse” pour la septuagénaire blessée à Nice : ces dangers que le monopole de la raison que s’arroge Emmanuel Macron fait courir à la stabilité de la démocratie française (même lorsqu’il a effectivement raison...)
04.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
05.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
06.
De crypto-macroniste à Paris à orbaniste à Budapest, où va le Nicolas Sarkozy d’aujourd’hui ?
07.
Ce gouffre spectaculaire qui sépare le vocabulaire de la France du front anti-Macron de celle qui le soutient
01.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
02.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
03.
“La révolte du public” : interview exclusive avec Martin Gurri, l'analyste de la CIA qui annonçait la crise des Gilets jaunes dès 2014
04.
Grand débat en péril ? Les trois erreurs politiques que semble s'apprêter à commettre Emmanuel Macron
05.
Henri Guaino : « L’Union Européenne attise désormais les violences et les pulsions mauvaises qu’elle prétendait guérir à jamais »
06.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
01.
Souhait de “sagesse” pour la septuagénaire blessée à Nice : ces dangers que le monopole de la raison que s’arroge Emmanuel Macron fait courir à la stabilité de la démocratie française (même lorsqu’il a effectivement raison...)
02.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
03.
Recours à l’armée face aux Gilets jaunes : la dangereuse fuite en avant du gouvernement
04.
Violence inexcusable MAIS aspiration à la justice sociale : la double nature de la contestation des Gilets jaunes dont aucun parti ne parvient à tirer une synthèse convaincante
05.
Profondément convaincus ou en réaction épidermique à Emmanuel Macron ? L’enquête exclusive qui révèle que les Français se disent nettement plus nationalistes et favorables au protectionnisme que les autres Européens ?
06.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
Commentaires (11)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Rosine
- 09/05/2013 - 17:16
luxuriante???
non, luxueuse, plutôt?
etalors7
- 09/05/2013 - 09:36
J'y vais régulièrement depuis des années
et j'envisage de m'y installer. Et oui le pays où aujourd'hui on étouffe ce n'est pas Dubaï avec ses 40 degrés aujourd'hui mais c'est la France malgré ses 14 degrés........
cpamoi
- 08/05/2013 - 08:50
@Isableue
Vous connaissez quoi de la vie des femmes Emiratis ? L'Emir de Dubaï les a récemment appelées à prendre de plus en plus de responsabilités dans les affaires du pays. Elles sont promues. Elles occupent l'espace télévisuel. A Dubaï, elles portent le voile, mais l'écrasante majorité n'est pas "masquée". Vous y verrez des jeunes filles (très) maquillées et très élégantes. Pourquoi jeter la pierre à l'Emirat le plus progressiste du Golfe ?

Quant au terme "esclavage" il relève de la rhétorique marxiste. La même qui permet à 5 millions de Français de ne plus être esclaves du travail : les chômeurs. Au Pakistan, aux Philippines, en Inde, beaucoup rêvent de venir travailler à Dubaï. Un chauffeur de taxi gagne 800 euros pas mois. Au Pakistan il peut s'offrir une maison que peu d'entre nous pourrait posséder en France.