En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

02.

Pétrole : l’Arabie saoudite contribue à l’effondrement de l’économie mondiale

03.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Covid-19 : les images du pape François, seul au Vatican, pour une bénédiction "Urbi et Orbi"

06.

Coronavirus : l’après crise sera violente

07.

Selon des chercheurs allemands, l'Antarctique était recouvert d'une forêt luxuriante qui abritait des dinosaures

01.

Duran Duran en direct sur Youtube

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

05.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

06.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Lucidité
Baccalauréat, confinement, élections municipales, pénurie de masques : les principales annonces d’Edouard Philippe sur TF1 sur la crise du coronavirus
il y a 8 heures 34 min
pépites > Terrorisme
Rebondissement
Meurtre de Daniel Pearl : le Pakistan annule la peine de mort d’Omar Sheikh, le citoyen britannique condamné
il y a 10 heures 11 min
light > Science
Découvertes scientifiques
Selon des chercheurs allemands, l'Antarctique était recouvert d'une forêt luxuriante qui abritait des dinosaures
il y a 11 heures 20 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le grand écart, Chronique d’une démocratie fragmentée" de Pascal Perrineau : une analyse en profondeur des revendications et colères sociales

il y a 13 heures 23 sec
pépites > Défense
Ennemi invisible
Opération Barkhane : quatre soldats français ont été contaminés par le coronavirus
il y a 14 heures 45 min
pépites > Europe
"Mea Culpa"
Coronavirus : la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, s'excuse auprès de l'Italie
il y a 16 heures 16 min
pépites > Santé
Chiffres inquiétants
Covid-19 : 570 décès auraient déjà été enregistrés dans les Ehpad depuis le début de l'épidémie dans le Grand Est
il y a 17 heures 8 min
décryptage > International
Cavalier seul ?

Pétrole : l’Arabie saoudite contribue à l’effondrement de l’économie mondiale

il y a 18 heures 55 min
décryptage > International
Cité de Dieu

Brésil : les gangs remplacent l’Etat

il y a 19 heures 35 min
décryptage > Société
Confinement

Inquiétudes sur le monde qui vient

il y a 20 heures 2 min
décryptage > Media
L’art de la punchline

Un 1er avril en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 9 heures 20 min
light > Culture
Impact de l’affaire Matzneff
Jean-Marie Gustave Le Clézio décide de quitter le jury du Prix Renaudot
il y a 10 heures 47 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Boussole" de Mathias Enard : un livre d’une érudition éblouissante

il y a 12 heures 45 min
pépites > International
Bataille de chiffres
Coronavirus : les autorités américaines estiment que la Chine a menti sur le nombre de morts et falsifié les chiffres
il y a 13 heures 26 min
pépites > Economie
Nouvelles demandes
Les Etats-Unis comptabilisent désormais 6,6 millions de chômeurs de plus en une semaine
il y a 15 heures 11 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
La droite réfléchit à sa stratégie de rebond, Valeurs Actuelles l’enfonce (en même temps que les autres); Marine Le Pen surfe sur la colère des réseaux sociaux, le gouvernement balance sur elle; Tracer sans fliquer ?; Tensions sur l’approvisionnement
il y a 16 heures 36 min
pépite vidéo > Politique
Scénarios du déconfinement
Mission d’information : retrouvez l’intégralité de l’audition d’Edouard Philippe et d’Olivier Véran
il y a 17 heures 43 min
décryptage > Défense
Soutien

Covid-19 : la garde nationale aux abonnés absents

il y a 19 heures 10 min
décryptage > Media
Candidats

France Télévisions : la bataille pour la présidence de l’audiovisuel public se lance (timidement)

il y a 19 heures 48 min
décryptage > Economie
Cicatrices

Coronavirus : l’après crise sera violente

il y a 20 heures 20 min
Revue de presse des hebdos

La France, vous l'aimez ou vous la quittez? L'Allemagne, vous l'admirez ou vous la conchiez? Et Hollande saura-t-il la jouer comme Mitterrand?

Publié le 02 mai 2013
Mais aussi Sarkozy qui prépare son retour, Bartolone qui prend de l’assurance et Erik Orsenna qui se passe de Viagra.
Astrid Eliard est journaliste et écrivain. Elle est auteur de Nuits de noces, et de Déjà l’automne (Mercure de France).
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Astrid Eliard
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Astrid Eliard est journaliste et écrivain. Elle est auteur de Nuits de noces, et de Déjà l’automne (Mercure de France).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Mais aussi Sarkozy qui prépare son retour, Bartolone qui prend de l’assurance et Erik Orsenna qui se passe de Viagra.

La France, vous l’aimez ou vous la quittez ? Cette semaine dans les hebdos, les deux options sont débattues. Une du Nouvel Obs : une ville française idéale, peuplée de petits bonshommes enfantins genre Playmobil, dont les sourires béats signifient : « J’ai trouvé un super job épanouissant, ma vie est géniale ! » Le magazine fait l’inventaire des « villes où l’on embauche ». Une de L’Express : un Boeing prend son envol. « Pourquoi ils quittent la France, il n’y a pas que les riches ! », titre l’hebdo.

Le coup de blues de Clara G.

Eh oui, depuis l’affaire Depardieu, l’eau a coulé sous les ponts et même les petits bourgeois prendraient la tangente. L’expatriation serait devenue tendance. Dans Le Point, l’éditorialiste Pierre-Antoine Delhommais signe la lettre de Clara G., 20 ans, « mauvaise citoyenne » et candidate à l’émigration. L’illusion est loin d’être parfaite, on trouve cette Clara G. vachement vieille pour son âge (on aime à penser que les jeunes sont moins déprimants qu’elle, et moins obsédés par la fiscalité), enfin, passons. Voyez un peu ses arguments : « Je n’ai pas envie de travailler toute ma vie pour payer des impôts dont une bonne partie ne servira qu’à honorer les 1900 milliards d’euros de dettes que votre génération nous a aimablement légués en héritage. »  Ou encore : « Oui, j’ai envie d’aller vivre dans un pays où il y a de la croissance, où les salaires augmentent, où être riche n’est pas considéré comme un péché mortel, un pays surtout où l’on a le sentiment à la fois individuel et collectif que demain sera meilleur qu’aujourd’hui. »

Le bonheur est dans l’exil

Clara G. est-elle simplement le caprice d’un éditorialiste ou bien le symbole d’une génération qui est en train de faire ses bagages ? Comme nous le dit L’Express, on n’a aucune statistique sur le nombre de Français qui quittent leur pays pour payer moins d’impôts. Mais l’hebdo pointe çà et là quelques signes, qui dessinent une vague tendance. Le témoignage d’un avocat fiscaliste : « Jusqu’ici, nous traitions environ cinq dossiers d’exilés fiscaux chaque année. L’an dernier, nous en avons instruit une vingtaine », ou celui d’un patron d’un groupe immobilier : « 300 clients ont mis en vente leur appartement parisien au cours du second semestre 2012 dans le but de s’installer à l’étranger ».

Les Français prennent le large

L’Express est allé à la rencontre de ces expats, qui fuient soit les impôts, soit la lourdeur administrative française, ou encore sont attirés par le grand large. Ils sont « jeunes, artistes, chercheurs, cadres, diplômés, entrepreneurs, sportifs »…, bref des gens comme vous et moi. Il y a la jeune et jolie Caroline, diplômée de Dauphine et de la London School of Economics et qui a trouvé son bonheur à Shanghai. Elle déplore « l’ambiance pesante » en France, et aime « l’énergie chinoise ». Il y a Olivier et Céline, qui sont partis au Canada : « Notre pouvoir d’achat en baisse, le climat économique incertain, le rejet du système scolaire par nos enfants et nos inquiétudes pour leur avenir professionnel ont motivé notre décision », disent-ils.

Voilà pour les expats « normaux », car le dossier nous présente aussi des « french desperate housewives », qui déboursent 17 000 euros par an pour le lycée français de Los Angeles, ou des étudiants français qui crèchent dans des écoles australiennes à 40 000 euros l’année. Pas vraiment comme vous et moi…

Méthode Coué

Si vous êtes sur le point de faire vos valises, ou d’avaler toute la boîte de Lexomil sous le coup de la sinistrose ambiante, on vous conseille la lecture du dossier de l’Obs : « Les villes qui embauchent ». L’article tient un peu de la méthode Coué, mais ça ne peut pas faire de mal. « Il est un pays qui souffre, terriblement, et un autre, dynamique, qui résiste, s’en sort et continue d’offrir des opportunités. Car, au total, il est une vérité que nul n’ose répéter : la France va continuer à recruter en 2013. » Des ingénieurs, des commerciaux, des animateurs sportifs, des serveurs de cafés et de restaurants… Est-ce que ça redonnera le sourire aux 3,224 millions de chômeurs ?

Méthode allemande

Merkel en Une du Point, c’est l’occasion de se demander : Mais comment font les Allemands ? « Le chômage est à son plus bas niveau depuis la réunification. Les carnets de commande des entreprises se remplissent et on prévoit une hausse de 5% des exportations. La croissance est poussive, certes, mais pas de récession dramatique à l’horizon. Les entrepreneurs, petits et grands, sont optimistes. Les constructeurs de machines-outils, l’industrie mécanique et chimique ont confiance en l’avenir. BMW, Audi et Mercedes connaissent depuis le début de l’année un boom à l’exportation, surtout en Asie. » Dans l’hebdo, Pascale Hugues décrypte ce modèle allemand qui fait tant rêver. Mais la route a été longue pour en arriver là. Il a fallu avaler la pilule de l’Agenda 2010 mis en place par Schröder et opérer de nombreux sacrifices : diminution des indemnités-chômage, précarité de l’emploi, inflation des bas salaires et des « mini-jobs ». L’article rappelle l’envers du décor : beaucoup de travailleurs gagnent moins de 400 euros par mois. Il dresse aussi un portrait en creux de notre pays, où la greffe des réformes allemandes ne pourrait pas prendre : « Chez nous la politique est beaucoup moins radicalisée qu’en France. Nous avons un modèle basé sur la coopération. On s’assied ensemble autour d’une table, on dialogue, on s’écoute les uns les autres »… Tandis qu’en France, on a gardé de 1789 le goût de la révolution et de la guillotine…

Pomme de discorde

C’est précisément ce modèle allemand qui a semé la discorde au sein du gouvernement ces derniers jours. Depuis le projet de texte de la convention Europe du PS, qui fustige « l’intransigeance égoïste de la chancelière Merkel », la gauche se divise entre germanophobes et germanophiles. Les premiers - Montebourg, Bartolone, Cambadélis – craignent l’hégémonie de l’Allemagne et comparent Merkel à Bismarck. Les seconds – Ayrault, Moscovici, Guigou -  redoutent le divorce du couple Franco-Allemand. Interrogé par Le Point, Laurent Wauquiez joue les arbitres : « L’Allemagne leur renvoie l’image des réformes qu’ils n’osent pas faire. Donc, plutôt que de s’inspirer de ce qui fait la réussite allemande, le PS se réfugie dans une attitude qui peut se résumer par cette formule : "Cachez ce modèle que je ne saurais voir" ».

Bon anniversaire !

Hollande, qui essaie tant bien que mal d’étouffer les vagues de l’aile gauche de son parti, se serait bien passé de la fronde anti-Merkel. Alors qu’il va souffler la première bougie de son quinquennat, les hebdos passent au crible son bilan. Les Inrocks font l’inventaire des engagements et des désengagements de la politique du gouvernement, tandis que Joffrin interroge « Hollande est-il cuit ? » dans son édito du Nouvel Observateur. Il invite le président, dont les qualités – le calme, la prudence, la froideur, se sont retournées contre lui par ces temps de crise où la vélocité vaut mieux que l’hésitation -  à un « sursaut ». « Un nouveau gouvernement avant l’été, qui soit cette fois une équipe de combat, un élargissement au centre avec François Bayrou, sinon dans le dispositif, du moins pas très loin, un programme de mesures indispensables, qui réforme l’Etat, instaure enfin le non-cumul des mandats, rééquilibre les retraites, favorise l’investissement, mais protège mieux, aussi, les plus défavorisés, change la formation professionnelle pour mieux aider les chômeurs, donne de nouveaux droits aux salariés ». La liste donne le tournis. Si Hollande n’est pas cuit, il a du pain sur la planche.

1984

Toujours dans le Nouvel Observateur, on ravive un souvenir qui pourrait donner un peu d’espoir au gouvernement : celui de 1984, l’année où Mitterrand changea de Premier ministre, de majorité, et fit le choix de l’intégration européenne. L’année qui a lui a valu, quatre ans plus tard, d’être réélu. Encore faut-il, pour Hollande, trouver « la martingale du rebond ». « Après avoir compris qu’il fallait enterrer le président « normal » (…), il devine à présent qu’il va falloir liquider un autre de ses avatars : celui de président "boîte à outils" ». Le sommet européen de la fin juin pourrait lui donner l’occasion de s’affirmer : « Si ça bouge dans le sens qu’il espère, il pourra alors rêver d’un leadership au sein de l’Union, qui redonnera du même coup un peu de lustre à sa courte présidence et lui permettra d’avancer des propositions innovantes. Dans le cas contraire, il lui faudra choisir entre l’aveu d’un échec et l’élaboration d’une autre politique. » En attendant un remaniement – Le Nouvel Observateur évoque la possible nomination de Louis Gallois au gouvernement -, L’Express nous dit qu’Ayrault « prend conscience progressivement de l’ampleur de sa fonction » (il serait temps !) et vient de changer de conseiller de communication. Quant à la garde rapprochée de Hollande, elle prépare le terrain pour la suite : « le deuxième gouvernement sera celui des élections, il faudra mettre des pros, des aguerris », dit le hollandais Vallini.

L’ascension de Barto, le retour de Sarko

A propos d’aguerri, le Nouvel Observateur dresse le portrait de Claude Bartolone. Celui qui s’est érigé contre la publication du patrimoine des élus, celui qui exige un bras de fer avec Merkel, le frondeur qu’on ne verra jamais à Matignon. « Aucune chance que le président le nomme », selon un proche de Hollande. Néanmoins, « au perchoir, "Barto" se sent pousser des ailes de géant. » « Les agents de l’Assemblée me disent que j’ai la meilleure cote depuis Chaban-Delmas », se vante l’intéressé. Euh… Est-ce que Chaban-Delmas aurait été copain avec Bernard Tapie ?

Le sauveur de Hollande, c’est peut-être… Sarkozy ! Selon L’Express, l’ancien président serait sur le point de replonger en politique. Il « pense tellement fort "je vais être obligé de revenir" que cela finit par s’entendre. » « Il est en train d’alimenter son moteur d’une haine irrationnelle et absolue vis-à-vis de Hollande, comme il l’avait fait avec Jacques Chirac entre 2002 et 2007 », note François Baroin.

Mais aussi…

A lire dans Le Point : une interview qui serait surréaliste si elle n’était pas angoissante du frère du chef d’Al-Qaida. « Il a fait ce qu’il fallait faire, dit-il de Mohamed Merah. Il a défendu l’Islam, c’est la réaction prévisible d’un homme qui s’est vengé des agressions de l’Occident. ». Dans le Nouvel Obs, une enquête sur les « cathos 2.0 », qui sont nés avec les manifs contre le mariage pour tous. Une futile, inutile et assez grotesque radiographie de ce qui est « cool » dans les Inrocks… ainsi qu’une interview de Vanessa Paradis qui sort un album écrit par Benjamin Biolay. Enfin, en sacrifiant à une transparence voyeuriste VSD a paparazzé le patrimoine des élus et on apprend dans Le Point que la vie amoureuse d’Erik Orsenna a été relancée par le SMS ! « Il y a une dimension de Viagra dans l’électronique » dit-il.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

02.

Pétrole : l’Arabie saoudite contribue à l’effondrement de l’économie mondiale

03.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Covid-19 : les images du pape François, seul au Vatican, pour une bénédiction "Urbi et Orbi"

06.

Coronavirus : l’après crise sera violente

07.

Selon des chercheurs allemands, l'Antarctique était recouvert d'une forêt luxuriante qui abritait des dinosaures

01.

Duran Duran en direct sur Youtube

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

05.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

06.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
la saucisse intello
- 03/05/2013 - 15:14
@ zozo 26.......
Excellent(e) zozo, soyez urbain(e) de ne pas oublier les retraités à patrimoine et pouvoir d'achat confortables et qui, ayant tout liquidé iront vivre comme des nababs dans une ile grecque ou au Maroc.....où ils seront reçus avec égards et respect.
la saucisse intello
- 03/05/2013 - 15:11
Monsieur orsenna.....
le viagra c'est pour le passager ARRIERE du tandem ! Vous, contentez-vous de cramponner ferme le manche......pardon, le guidon !
Liberte1776
- 02/05/2013 - 18:28
Le Grand Depart
Je trouve deprimant qu un chroniqueur d Atlantico trouve deprimante une jeune de 20 ans qui veuille s expatrier. Mois je trouve deprimant que 73% des jeunes Francais revent de devenir fonctionnaires... Et je trouve enthousiasmant qu une jeune de 20 ans ait le courage et l energie d aller decouvrir le monde.

Je trouve deprimant, chere Astrid, que vous pensiez que les expats ne sont constitues que de riches qui paient 17.000 euros pour le lycee francais. La gravite de la situation reside dans le fait que ce sont desormais des "pauvres" qui partent. La classe moyenne, comme moi. Des apprentis boulangers, des macons, des jeunes diplomes de fac.

Je trouve deprimant tout le reste de l article. Je suis heureux d etre reparti de France. Les gens sont positifs, bosseurs, et on paye des impots normaux.

Aujourd hui, il est devenu facile de s expatrier, surtout quand on a rien a perdre. Le monde est plus petit et on peut choisir. Alors oui, les visas, le cout de l avion etc c est important, mais finalement, les formulaires francais de secu, de pole emploi, des impots, et les couts de tgv, c est pareil. Autant aller respirer l air du large.

Bravo a Carla G. Good luck !