En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

02.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

03.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

04.

Julien Bayou, le patron de EELV, avait osé parler de « lynchages de policiers ». Cet affreux suprémaciste blanc avait oublié que le terme « lynchage » est réservé aux Noirs !

05.

Et l’Italie fut le premier pays à demander l’annulation d’une partie des dettes européennes... voilà pourquoi il faut prendre sa demande au sérieux

06.

Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud

07.

Pour une police respectée, pas une police qui fait peur : l’accablante responsabilité politique d’Emmanuel Macron dans la fragilisation de la légitimité des forces de l’ordre françaises

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Espoir contre la pandémie
Covid-19 : Emmanuel Macron annonce qu'il envisage une campagne de vaccination grand public « entre avril et juin »
il y a 30 min 51 sec
light > Culture
Grande dame de la chanson française
Mort de la chanteuse Anne Sylvestre à l’âge de 86 ans
il y a 1 heure 15 min
décryptage > Environnement
Energie

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

il y a 2 heures 44 min
pépites > High-tech
Bug
iPhone résistant à l'eau : publicité mensongère estime l'autorité italienne de la concurrence, amende de 10 millions d'euros pour Apple
il y a 3 heures 16 min
pépites > Consommation
Le travail peut tuer
Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud
il y a 4 heures 23 min
pépite vidéo > France
Forces de l'ordre
Linda Kebbab : "On est le pays des lois post-faits divers"
il y a 4 heures 47 min
décryptage > Politique
Libertés publiques

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

il y a 5 heures 16 min
light > High-tech
Covid-19
Coronavirus : alimenter chaque élève en air pur avec des masques fixés à leur bureau
il y a 5 heures 26 min
décryptage > Santé
Diabète et obésité

Prévenir le Covid-19 c’est possible et voilà comment agir sur ses propres facteurs de risques

il y a 6 heures 31 sec
pépites > Politique
Article 24
Emmanuel Macron a recadré Gérald Darmanin mais pas question de se séparer de lui
il y a 7 heures 26 min
pépites > Europe
Enquête en cours
Allemagne : une voiture percute des passants dans une zone piétonne à Trèves
il y a 1 heure 3 min
décryptage > Economie
Impact du confinement

Productivité : les salariés travaillent plus depuis le début de la pandémie. Oui, mais pas tous

il y a 2 heures 33 min
pépites > International
Licencieux
"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir
il y a 2 heures 46 min
décryptage > International
Otan

La Turquie et l’Occident : l’« éléphant noir » dans la pièce

il y a 4 heures 19 min
décryptage > International
Diplomatie

Sanctions internationales Russie – Etats-Unis – Europe : état des lieux et bilan au crépuscule de la première présidence Trump

il y a 4 heures 34 min
pépites > Economie
Social
Selon l'OCDE, la France est en tête en matière de dépenses publiques sociales
il y a 4 heures 54 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Montée en puissance de la Chine : la dynamique du cygne noir

il y a 5 heures 21 min
décryptage > Media
Nouveau média

FILD : « le magazine digital qui renoue avec le journalisme de terrain »

il y a 5 heures 35 min
décryptage > International
Stratégie de lutte

Xi Jinping a arraché une incroyable victoire contre la pauvreté en Chine. Mais la réalité demeure plus sombre que les discours officiels

il y a 6 heures 52 min
décryptage > Education
Personne n’en veut

« Cherche professeur pour remplacer Samuel Paty »

il y a 7 heures 46 min
© Reuters
© Reuters
Politico Scanner

Mariage homosexuel : le débat a-t-il fait évoluer les convictions des Français ?

Publié le 24 avril 2013
Après de longs mois de débats, parfois très houleux, le projet de loi pour le mariage homosexuel a été adopté hier mardi. Les positions des Français sur ce sujet ont-elles toujours été les mêmes ? Les dernières discussions ont-elles influé sur l'opinion ?
Yves-Marie Cann
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Yves-Marie Cann est politologue, spécialiste de l’Opinion publique. Il a dirigé les études d'opinion (Politique, société et affaires publiques) au sein de l'Institut CSA. Il est désormais Directeur des études politiques chez Elabe, cabinet d'...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Après de longs mois de débats, parfois très houleux, le projet de loi pour le mariage homosexuel a été adopté hier mardi. Les positions des Français sur ce sujet ont-elles toujours été les mêmes ? Les dernières discussions ont-elles influé sur l'opinion ?

Atlantico : Comment a évolué la position des Français par rapport au mariage homosexuel, depuis une dizaine d'années ? L'opinion est-elle sujette, sur cette question, à l'évolution ?

Yves-Marie Cann : Sur la question du droit au mariage pour les couples homosexuels, on s'aperçoit que la position des Français a évolué au cours des dix à quinze dernières années. Cette progression s'est particulièrement illustrée avec l'adoption du Pacs.

Cette période a fait l'objet d'importantes tensions. Elle a été l'occasion de débats houleux entre la gauche et la droite, avec un certain nombre de dérapages verbaux. Une fois cette discussion close, l'acceptation de l'homosexualité en France a beaucoup progressé. Cela s'est traduit dans les enquêtes d'opinion par une progression rapide et marquée de l'acceptation par les Français d'un droit au mariage pour les homosexuels.

La première mesure que nous avons, en 2004, marque déjà une majorité de sondés favorables à cette question du mariage. Depuis, cette adhésion majoritaire a fait preuve de solidité et ne s'est pas démentie, y compris au cours des débats de ces derniers mois.

La polarisation politique qui s'est exprimée sur ce sujet, le retour d'un clivage religieux, n'ont pas fait basculer la position majoritaire des Français. Dans notre dernière vague de mesure, nous obtenons 54% en décembre, 52% en janvier et 53% de gens favorables tout début avril.

La répartitions des sondés favorables et défavorables reste-t-elle la même au fil du temps ?

Sur le sujet du mariage, nous avons toujours eu un clivage gauche / droite fortement prononcé. Dans chaque enquête, le niveau d'adhésion des sympathisants de gauche est majoritaire tandis que les sympathisants de droite restent dans l'opposition.

Il faut cependant remarquer que si l'opposition des sympathisants de droite ne s'est pas démentie, leur proportion a être fermement opposés s'est réduite ces dernières années. Il y a donc une évolution des représentations et des positions, y compris à droite sur ce sujet-là. On peut émettre l'hypothèse que si Nicolas Sarkozy et François Fillon avaient décidé de porter ce projet au cours du mandat 2007-2012, un projet de mariage aurait bénéficié d'un plus grand soutien de l'électorat de droite.

Le rapport à ce sujet, en fonction de la religion, est-il stable ?

Sur le clivage religieux, l'opposition est beaucoup plus nette et intense. On le vérifie constamment au cours du temps. Il faut garder une nuance à l'esprit : dans notre dernier sondage, sur 63% de catholiques déclarés opposés au projet de mariage homosexuel, il y a de très fortes variations en fonction du niveau d'implication religieuse. Ceux qui pratiquent régulièrement sont plus fermement opposés.

Qu'en est-il de la question de l'adoption par les couples homosexuels ?

Autant, au cours des dernières années, nous avons constaté une progression des Français favorables à l'adoption par des couples homosexuels, autant sur ce sujet, le débat de ces derniers mois a fait bouger les lignes au sein de l'opinion. En décembre 2012, 48% des sondés y étaient favorables. En avril, ils n'étaient plus que 41%.

Sur ce sujet, la mobilisation des opposants au mariage pour tous semble avoir convaincu par ses arguments. Une partie des Français, en tous les cas, y ont été sensibles.

Là aussi, on retrouve les clivages gauche / droite et religieux. Sur les sympathisants de droite, les plus fermement opposés à ces projets sont ceux qui sont directement opposés à la problématique de l'adoption. Dès le mois de décembre, 48% des sympathisants de droite se déclaraient très fortement opposés à l'adoption. Ce chiffre a continué de progresser depuis, pour atteindre 53% début avril.

 

Le Pacs faisait-il l'objet de positions marquées selon des critères semblables ?

En termes de clivages au sein de la population, on retrouvait effectivement ce marquage politique et ce marquage religieux. Le projet a été porté en période de cohabitation par une majorité socialiste. Le président de la République, Jacques Chirac, s'était prononcé contre le Pacs. La majorité de l'opposition parlementaire de droite avait massivement voté contre, à l'exception de quelques personnalités comme Roselyne Bachelot. On trouvait d'ailleurs déjà, en tête de l'opposition, des figures comme Christine Boutin qui incarnait alors une droite proche des milieux catholiques, fervent opposant au projet de Pacs.

Appliquez-vous, comme pour certains sondages, des critères de correction prenant en compte une potentielle timidité des sondés à s'exprimer sur ces sujets ?

Sur des sondages de ce type, on interroge un échantillon représentatif de la population française en fonction des zones de résidences, des âges, des professions ou des sexes. Nous appliquons parfois de légers correctifs lorsque les objectifs ne sont pas atteints à l'interview près. Sur des questions politiques comme celle-ci, nous veillons aussi à ce que l'échantillon sondé soit représentatif des résultats obtenus lors de la dernière élection significative, en l'occurrence ici, le premier tour de la présidentielle en 2012.

Sur ce sujet, les sondés n'hésitent pas à répondre. Ils n'ont pas de difficulté à exprimer leur point de vue, dans un sens ou dans l'autre. L'indice qui permet d'évaluer la difficulté des personnes interrogées à répondre, c'est le taux de sans-opinion. Sur l'adoption et le mariage homosexuel, ces chiffres sont particulièrement peu élevés.

Méthodologie : sondage exclusif CSA / RTL réalisé par Internet les 8 et 9 janvier 2013 . Echantillon national représentatif de 1002 personnes résidant en France âgées de 18 ans et plus, constitué d'après la méthode des quotas (sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle du répondant), après stratification par région et taille d’agglomération .  Les rappels sont issus de ces deux sondages : • Décembre 2012 : Sondage CSA / BFMTV réalisé en ligne du 11 au 13 décembre 2012 auprès de 1005 Français âgés de 18 ans et plus . • 2004 : Sondage CSA / Valeurs Actuelles réalisé par téléphone les 12 et 13 mai 2004 auprès de 1002 Français âgés de 18 ans et plus .

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (44)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
ヒナゲシ
- 27/04/2013 - 01:02
VeLiVoS & Mère Nature
VeLiVoS : « j'ai trouvé votre argument de faire
l'impasse sur l'aspect biologique renforçant les
liens filiaux […] ».

Je ne fais pas l'impasse, je me contente de répondre à des arguments fondés, et évite de perdre mon temps à disserter sur les divagations des uns et des autres ; jusqu'à preuve du contraire, c'est à celui qui affirme l'existence d'un fait d'en apporter la preuve.
C'est aussi simple que cela…
(Au passage, vous remarquerez qu'Anemone [25/04, 9 h 23] commence une phrase sur le don de gamètes, laquelle phrase se termine sur des bébés à 70 000 € [GPA ?] ; suis-je censé répondre à de tels… machins ?)
 
Quant à mes parents (que vous seriez aimable de ne pas mêler à vos élucubrations psychologisantes à mon endroit), je leur suis reconnaissant de m'avoir épargné la superstition & l'embrigadement sectaire dont j'observe chaque jour les ravages chez… certains (que je m'abstiens — avec compassion & délicatesse — de nommer, pour ne pas choquer inutilement ces faibles d'esprit).
 
Pour le reste (contraception, avortement, divorce) je ne suis pas sûr d'avoir tout compris.
VeLiVoS
- 26/04/2013 - 23:31
ヒナゲシ - En fait, j'ai trouvé votre argument de faire l'impasse
sur l'aspect biologique renforçant les liens filiaux (d'où PMA plus cohérente pour les couples), je trouve cet argument tellement nul que je me disais que vous n'aviez pas donné à Anémone la pleine mesure de votre réflexion, que vous vous réserviez pour le week-end ‼
J'ai donc eu tort et maintenant je vous plains. Vos parents ne sont donc pas parvenus à vous montrer tout l'amour qu'ils avaient pour la chair de leur chair, ils ont échoué à vous montrer qu'ils s'aimaient aussi à travers vous.
Il est vrai que le catho que je suis et que vous critiquez à volonté (ce que je comprends mieux maintenant), ce catho a la chance d'avoir des parents unis et amoureux depuis plusieurs dizaines d'années.  
 
Alors, peut-être que votre problème, c'est ce progrès dont parlent ici certains pseudos, à savoir la contraception, l'avortement, le divorce, … ‼
Et encore, vous n'avez pas tout vu ‼ Avec la crise associée à la socialisation du risque par l'état, socialisation en quasi-faillite et qui s'est faite au dépens de la solidarité familiale cimentée par l'amour, s'annonce maintenant des moments bien plus difficiles, notamment pour ceux qui croient en ce type de progrès.
Ellie31
- 26/04/2013 - 20:06
J'ai lu ça et j'ai éclaté de
J'ai lu ça et j'ai éclaté de rire, tellement c'est idiot ! "Une lesbienne est une femme (physiquement) qui, lorsqu'elle s'envoie en l'air avec sa copine, utilise, entre autres choses, des gadgets phalliques . Or, un phallus est le nom qui désigne le sexe de l'homme. De là à penser que quelque chose ne tourne pas rond dans la tête de notre lesbienne .... Mais, chut, je vais me faire traiter de sale homophobe !"
Vous affirmez et décrivez les pratiques sexuelles des lesbiennes avec un tel aplomb que j'imagine que vous êtes une experte.Qu'est-ce qui tourne dans votre tête à vous ?