En direct
Best of
Best of du 6 au 12 juillet
En direct
© Reuters
Zegreenweb

La technologie hybride a de beaux jours devant elle

Publié le 03 avril 2013
Avec Zegreenweb
Coûts élevés, réseau de stations de recharge peu développé, autonomie limitée... les obstacles sont encore nombreux à une adoption massive de la voiture électrique. Les technologies hybrides, plus abordables et économes en carburants, semblent être une excellente alternative.
Le site www.zegreenweb.compropose chaque jour toute l'actualité du développement durable et offre une véritable boîte à outil pour un quotidien plus soucieux de la planète (écogestes, recettes de cuisine bio, guide des restos bio, espace emplois verts,...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Zegreenweb
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le site www.zegreenweb.compropose chaque jour toute l'actualité du développement durable et offre une véritable boîte à outil pour un quotidien plus soucieux de la planète (écogestes, recettes de cuisine bio, guide des restos bio, espace emplois verts,...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Coûts élevés, réseau de stations de recharge peu développé, autonomie limitée... les obstacles sont encore nombreux à une adoption massive de la voiture électrique. Les technologies hybrides, plus abordables et économes en carburants, semblent être une excellente alternative.
Avec Zegreenweb

Un contexte favorable

La plupart des analystes sont formels : l’avenir appartient à la technologie hybride. De par l’irrésistible augmentation des prix à la pompe donc, mais aussi en raison du durcissement des normes environnementales, qui amène les grands constructeurs à ne pas se focaliser sur les modèles "standard", et de la revalorisation du bonus-malus écologique. Car si celle-ci pourrait n’être que temporaire, elle rend aujourd’hui les véhicules alternatifs plus attrayants.

Pionnier de l’hybride et de facto constructeur particulièrement actif en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre sur les routes, le Toyota "a déjà démontré la viabilité de (cette technologie) en vendant plus de 3,5 millions véhicules full-hybrid sur un marché qui croît à plus de 30% par an »,assurent Rémi Cornubert et Marc Boilard, experts au cabinet Oliver Wyman cités par nos confrères du Point et selon lesquels "le marché des véhicules hybrides va exploser d’ici 2020 pour occuper au moins 10 à 15% du marché".

Pour en savoir plus, cliquer ici.

Des technologies innovantes

La technologie "Hybrid Air" est révolutionnaire et constitue une réelle avancée dans le cadre de la lutte pour la protection de l’environnement via la diminution des rejets de gaz à effet de serre sur les routes. Imaginé par le groupe PSA, le concept allie un moteur à essence à un moteur à air comprimé, mais sans la traditionnelle batterie lithium-ion électrique, qui n’est jamais une sinécure à recycler. Il permettrait en outre de réduire la consommation mixte des modèles qui en seront équipés (lesquels pourraient être commercialisés à compter de 2016 moyennant environ 20 000 euros) à moins de 3 litres au 100 kilomètres. Ce qui constitue aussi un atout économique indiscutable étant donné l’augmentation des prix du carburant.  

Pour en savoir plus, cliquer ici.

Même les supercars s’y mettent !

Pléthore de grands constructeurs cherchent en effet à réduire l’empreinte environnementale de certains de leurs véhicules via la production de modèles électriques, donc zéro émission de gaz à effet de serre, et/ou hybrides. Un effort louable et collectif destiné à atténuer les effets du changement climatique et auquel Ferrari, sans pour autant déroger à cette puissance qui a fait sa notoriété, entend également participer.

En témoigne la mise sur le marché d’ici la fin de l’année de la nouvelle Enzo, "un modèle produit en série limitée et notre première voiture hybride jamais commercialisée", a indiqué le PDG du groupe Luca di Montezemolo, cité parTurbo.fr et qui, ce faisant, a confirmé les rumeurs persistantes de ces derniers mois. Ces déclarations font par ailleurs suite à la présentation le mois dernier lors du Salon automobile de Pékin (Chine) du nouveau moteur hybride de Ferrari Hy-Kers, lequel sera vraisemblablement adapté pour être installé sous le capot de ladite voiture.

Pour en savoir plus, cliquer ici.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

02.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

03.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

04.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

05.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

06.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

01.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

04.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

05.

Chasse aux comportements indécents : ce que la France a à gagner … et à perdre dans sa quête grandissante de vertu

06.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Cap2006
- 19/03/2013 - 12:19
debat passionné
1- la production nucléaire est pas du tout adaptée à la consommations qui ne l'est pas... recharger les voitures la nuit ne posera peu de pb...
2- bientôt la carrosserie sera couverte d'un film photovoltaïque... augmentant l'autonomie... de même que des progrès seront fait dans la récupération d'énergie en décélération

3- je suis bien d'accord... en attendant l'hybrid à de l'avenir, quelque soit sa technique
- moteurs électriques alimentés par un tout petit moteur servant de groupe electrogène (honda/ford je crois)
- petit moteur essence + appoint moteurs électriques ( toyota)

quesako
- 17/03/2013 - 23:41
Le gros problème est qu'il n'y aura plus d'autos pas cher !
1. Diesel nouvelle normes : filtres et pots très chers perdant rapidement leur pouvoir de dépollution : il suffit d'inclure la dépoll dans les contrôles techniques et on en sera à plus de 1000 €
2. Essence éco : diminution de la cylindrée (même 3 cylindres), turbo, gros calculateur électronique : réparations très cher hors garantie
3. Hybrides : très cher à l'achat (malgré le bonus), beaucoup d'électroniques, d'où potentiel de pannes et de réparations très cher
4. Electriques : il a été déterminé qu'une augmentation des véhicules électriques nécessiterait ll'ouverture de 2 centrales nucléaires supplémentaires !
Les gaz de schistes changeront la donne (on aura bien bien un jour un président capable de prendre une décision plutôt que du ni-ni !). L'électricité aura moins d'avantages ainsi que le diesel.
Quant au tout diesel il a beaucoup contribué, avec les limitations mises aux endroits à récolter du fric, au désamour pour l'automobile. Un moteur diesel est lourd, n'a pas un beau bruit et alourdit les voitures de part le poids du moteur et de tout ce que l'on est obligé de mettre pour masque le bruit de camion.
troiscentsalheure
- 17/03/2013 - 14:12
D'après la dernière étude prospective d'Exxon Mobil
les ventes de gasoil pour les véhicules particuliers vont se stabiliser au niveau actuel en Europe mais elles devraient exploser sur les autres continents. A tel point que les exportations d'essence aux Etats-Unis ne seront plus possibles; les raffineries européennes devront être transformées pour produire du gasoil. Le faux débat concernant la nocivité des moteurs diesel va rapidement prendre fin avec généralisation des moteurs à la norme Euro 6, obligatoires en septembre 2015. L'hybride semble promis à un bel avenir dans les villes de par son coût raisonnable et l'autonomie qu'il procure. Il n'est pas certain que les contribuables soient prêts à financer la construction d'un réseau pour des voitures dont l'autonomie est ridicule (146 km pour la Zoé en test) et pour lesquelles nous devons déjà débourser 7000 euros chaque fois que Renault en vend une (heureusement Renault n'en vend quasiment aucune à des particuliers).