En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

03.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

04.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

05.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

06.

Insécurité : les tricheries statistiques du ministère de l’intérieur

07.

Congrès des maires de France : ce que le profil de nos élus nous dit de... l’illusion de la démocratie participative

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

06.

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

ça vient d'être publié
light > Justice
Et golouglouglou
Pernod Ricard : des employés dénoncent une culture de la consommation de l'alcool
il y a 4 heures 28 min
light > Culture
Jackpot !
Gros succès pour le Joker qui dépasse le milliard de dollars de recette
il y a 6 heures 27 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Civilizations" de Laurent Binet : Suite et fin des prix littéraires 2019 chroniqués ici : le Prix de l'Académie française, qu récompense ce conte philosophique où les Incas envahissent l’Europe

il y a 7 heures 10 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Sans la liberté" de François Sureau : La liberté a déjà disparu

il y a 7 heures 43 min
pépite vidéo > Politique
Bougeotte
Edouard Philippe assure que sa volonté de transformer le pays reste "intacte"
il y a 9 heures 5 min
décryptage > Economie
Combat profond

Huile de palme : comment le gouvernement profond combat l’écologie

il y a 9 heures 50 min
décryptage > Economie
Choc

Ce choc de gestion de l’Etat sans lequel la crise ouverte par les Gilets jaunes ne se refermera pas

il y a 10 heures 4 min
pépites > Politique
Réformons !
Edouard Philippe : la "volonté de "transformer" la France reste intacte dans les rangs de l'exécutif
il y a 10 heures 18 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Risques de piratages : ces 146 failles pré-installées sur les smartphones Android
il y a 11 heures 26 min
décryptage > Société
Gilets Jaunes

Violence des casseurs, erreurs de maintien de l’ordre : pourquoi nous devons réapprendre la gestion démocratique des foules

il y a 11 heures 56 min
décryptage > Politique
L'art de la punchline

Un 17 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 5 heures 10 min
pépites > Société
A toute vitesse ?
Rouen : l'usine Lubrizol pourrait reprendre partiellement son activité avant la fin de l'année
il y a 6 heures 54 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Théâtre : "La dernière bande" : Un texte exigeant mis à la portée de tous les cœurs par un immense comédien

il y a 7 heures 28 min
décryptage > Economie
Grande fierté

L’Italie n’a pas inventé les pâtes, mais a su préserver sa sauce bien mieux que la France. Connaissez-vous vraiment l’Italie ?

il y a 7 heures 46 min
pépites > Faits divers
Drame
Toulouse : un pont s’effondre, un mort et cinq blessés
il y a 9 heures 8 min
décryptage > Economie
"Impeachable" or not "impeachable" ?

Etats-Unis : pour les marchés financiers, Donald Trump n’est pas « impeachable »

il y a 9 heures 57 min
décryptage > Europe
Disraeli Scanner

Quand le parti conservateur britannique redevient un parti de droite

il y a 10 heures 12 min
décryptage > Société
Bad choice ?

Pourquoi nous devrions arrêter de parler de temps d’écran pour nos enfants

il y a 11 heures 9 min
décryptage > Economie
Discret abus d’optimisme ?

+60% de créations d’entreprises : quand le Financial Times loue les vertus des mesures économiques d’Emmanuel Macron

il y a 11 heures 47 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Peur de la science et règne de l’émotionnel : les deux mamelles de la panne du progrès

il y a 14 heures 13 min
© Reuters
© Reuters
« Politico Scanner »

Record d'impopularité de François Hollande : ce que les expériences de ses prédécesseurs révèlent de la gravité de sa situation

Publié le 03 avril 2013
François Hollande bat tous les records d'impopularité. Pourtant, sa courbe ressemble à celle de ses prédécesseurs...
Christian Delporte est professeur d’histoire contemporaine à l’Université de Versailles Saint-Quentin et directeur du Centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines. Il dirige également la revue Le Temps des médias.Son dernier livre est...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christian Delporte
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christian Delporte est professeur d’histoire contemporaine à l’Université de Versailles Saint-Quentin et directeur du Centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines. Il dirige également la revue Le Temps des médias.Son dernier livre est...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François Hollande bat tous les records d'impopularité. Pourtant, sa courbe ressemble à celle de ses prédécesseurs...

Atlantico : La côte de confiance de François Hollande est la plus basse jamais observée. Quelles conclusions, quels enseignements, peut-on en tirer ?

Christian Delporte : Si l'on compare la popularité de François Hollande à celle de ses deux prédécesseurs, Nicolas Sarkozy et Jacques Chirac au cours de son second mandat, les deux partaient de plus haut. Mis à part cela, les trois courbes sont presque parallèles : elles chutent très rapidement au cours des premiers mois.

Le fait est qu'aujourd'hui, cette courbe de popularité chute plus rapidement qu'auparavant, notamment du fait de la crise. Si l'on compare le niveau de confiance envers François Hollande à celui d'autres dirigeants européens, de droite comme de gauche, on s'aperçoit que l'impopularité est très vive. Comme si le public attendait beaucoup, mais que très vite arrivaient les désillusions.

Cote de confiance de François Hollande de mai 2012 à mars 2013

Cliquer sur le graphique pour agrandir

Cote de confiance de Nicolas Sarkozy de mai 2007 à mars 2008

Cliquer sur le graphique pour agrandir

Cote de confiance de Jacques Chirac de mai 1995 à mars 1996

Cliquer sur le graphique pour agrandir

Atlantico : Justement, si l'on compare ces courbes à celles de François Mitterand, ce dernier était parvenu à convaincre l'opinion publique progressivement. N'est-ce que le résultat d'éléments contextuels ?

Christian Delporte : On était franchement dans une autre période. La courbe, après ces quelques mois, chutait très rapidement en 1983-1984. C'est d'ailleurs pour cela que sont arrivés à l'Elysée les gourous du président, Gérard Colé et Jacques Pilhan. Le contexte, en tous les cas, n'était pas un contexte de crise. Il y avait déjà une défiance à l'égard de la classe politique mais elle n'était ni aussi vive ni aussi spontanée qu'elle ne l'est depuis quinze ans.

Cote de confiance de François Mitterrand de mai 1981 à mars 1982

Cliquer sur le graphique pour agrandir

Atlantico : Comment analyser cette obsession des commentateurs et des analystes pour le bas niveau de la côte de popularité de François Hollande, si elle n'est finalement que contextuelle ?

Christian Delporte : Je ne crois pas qu'il y ait de l'acharnement. C'est une réalité : la popularité du président est très basse, en termes absolus. Mais l'espoir était déjà plus faible que pour ses deux prédécesseurs  Il part de moins haut, donc il tombe nécessairement plus bas. La côte de popularité de François Hollande n'a jamais été très forte.

Le gros problème d'un responsable politique aujourd'hui, c'est que par le passé, lorsque la popularité chutait, on pouvait espérer qu'elle remonte à un moment ou à un autre. On s'aperçoit que ce n'est plus le cas. Il suffit de regarder l'évolution de Nicolas Sarkozy : elle dégringole à partir de 2008 et ne remontera pas. Pendant tout son mandat, sa côte de popularité est très faible.

François Hollande est-il condamné à voir sa cote de popularité continuer de s'enfoncer, même en proposant des mesures ou des réformes populaires ?

Je ne sais pas s'il est condamné, tout dépendra de ses résultats : si la courbe du chômage ne s'inverse pas, s'il n'y a pas de satisfaction sur le plan économique et social... il n'y a absolument aucune raison que sa popularité ne remonte. Son prédécesseur a eu le même problème. Les Français sont aujourd'hui exigeants, très rapidement déçus et ils souffrent de la crise. L'impopularité de l'exécutif est l'expression de cette souffrance collective. Elle montre que le sentiment général tend vers une impuissance des politiques pour résoudre les problèmes du quotidien. Ce n'était pas le cas à l'époque de François Mitterand.

Quelles sont les conséquences de cette impopularité ?

Toute la politique repose sur la confiance. Il est plus difficile dans ce contexte, pour le président, d'être crédible. Le public a confiance... ou pas. Au début d'un mandat, les électeurs ont confiance en l'élu, même s'ils n'ont pas voté pour lui initialement. Mais très vite, ils perdent cette confiance.

Les conséquences risquent d'être avant tout électoral. Il peut y avoir une droite qui gagne les prochaines élections, municipales, régionales ou encore européennes, par défaut de la gauche. Ca ne veut pas dire que ceux qui votaient à gauche vont voter à droite, mais qu'ils risquent de se démobiliser, au profit du camp adverse. C'est d'ailleurs ce qui s'est passé pendant le mandat précédent, dans le sens inverse.

Graphiques réalisés grâce à l'outil TNS Sofres / Cotes de popularité des présidents.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

03.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

04.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

05.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

06.

Insécurité : les tricheries statistiques du ministère de l’intérieur

07.

Congrès des maires de France : ce que le profil de nos élus nous dit de... l’illusion de la démocratie participative

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

06.

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

Commentaires (30)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
géodith
- 18/03/2013 - 12:34
Dallas à l'Elysée
Donc, not' presiflan a une maitresse : Julie Gayet.
Mais c'est pas tout, Xavier Kemlin porte plainte contre la Rott': excellent...
http://www.bvoltaire.fr/gabriellecluzel/est-ce-a-nous-dentretenir-la-maitresse-de-hollande,15275
prochain
- 17/03/2013 - 15:03
Il est prisonnier de l'extrème gauche et des écolos
Il n'arrête pas de leur donner des gages depuis dix mois : mon ennemi la finance, patrons voyous, "le couple" franco-allemand disloqué, mariage homo pour tous...ré-enchanter le rêve des gogos utopistes. Rien que le mot réforme est une menace pour sa clientèle attachée au statut quo plus que jamais. Les 5 millions de chômeurs n'ont aucun poids politique, ils votent mal en plus.
westie51
- 14/03/2013 - 16:30
Allez patience.... juste pour sourire !
http://compte-a-rebours-francois-hollande.fr/