En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

02.

Des chercheurs ont découvert des dizaines de milliers (!) de dessins vieux de 12.500 ans dans la forêt amazonienne

03.

Vous subodoriez que Grigny n’était plus en France : Gabriel Attal l’a confirmé

04.

Le Covid-19 est en train de transformer profondément l'Asie et voilà comment

05.

Monstres sacrés : Alain Delon, l’éternel enfant blessé

06.

Pourquoi Donald Trump a eu raison de gracier son ancien conseiller à la sécurité nationale

07.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

01.

Zidane et Materazzi, qui ne s'étaient pas revus depuis 2006, se retrouvés par hasard et ont discuté...

01.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

02.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

05.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

06.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

ça vient d'être publié
light > Histoire
Incroyable
Des chercheurs ont découvert des dizaines de milliers (!) de dessins vieux de 12.500 ans dans la forêt amazonienne
il y a 14 heures 5 min
pépite vidéo > Sport
Plus de peur que de mal
Formule 1 : Romain Grosjean miraculé après un accident très impressionnant
il y a 14 heures 48 min
pépites > Santé
Sceptiques
Covid-19 : une majorité des Français n'ont pas l'intention de se faire vacciner
il y a 17 heures 16 min
pépite vidéo > Société
Casseurs
Manifestations contre les violences policières : des dégâts à Paris
il y a 18 heures 39 sec
light > Culture
Mort d'un géant
L'acteur David Prowse, qui avait incarné Dark Vador, est décédé
il y a 18 heures 53 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Oscar Wilde ou l’art avant tout

il y a 20 heures 7 min
décryptage > International
A qui profite le crime ?

Assassinat du scientifique iranien, piège de dernière heure tendue à Téhéran

il y a 20 heures 30 min
décryptage > International
Pardon présidentiel

Pourquoi Donald Trump a eu raison de gracier son ancien conseiller à la sécurité nationale

il y a 20 heures 43 min
décryptage > Santé
Vecteur

Pourquoi les virus frappent-ils plus certains continents que d'autres ? Une étude sur Zika donne des indices

il y a 21 heures 5 min
décryptage > France
Munich 1938 ? Non, Munich 2020 !

Vous subodoriez que Grigny n’était plus en France : Gabriel Attal l’a confirmé

il y a 21 heures 23 min
pépite vidéo > France
Heurts
Manifestation : les images très violentes d'un policier tabassé par plusieurs manifestants
il y a 14 heures 29 min
pépites > France
Défense
Pour le directeur général de la Police nationale, "la police est un reflet de la société"
il y a 15 heures 59 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'origine de l'énergie des étoiles confirmée grâce aux neutrinos de Borexino ; Gravité quantique : l'écume de l'espace-temps, une clé du Big Bang au vivant ?
il y a 17 heures 31 min
light > Media
Disparition
Le journaliste Jean-Louis Servan-Schreiber est mort
il y a 18 heures 28 min
pépites > Religion
Distanciation
Messes : le Conseil d'Etat casse la règle des trente fidèles maximum
il y a 19 heures 26 min
décryptage > Politique
Partis des libertés

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

il y a 20 heures 23 min
décryptage > Economie
La crise qui vient

La bourse est-elle trop optimiste ?

il y a 20 heures 36 min
décryptage > International
Etatisme

Le Covid-19 est en train de transformer profondément l'Asie et voilà comment

il y a 20 heures 57 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Si vous voulez vraiment faire des achats respectueux de l'environnement, il ne faudra pas vous contenter de lire les étiquettes des produits en rayon. Petits conseils pour y voir plus vert
il y a 21 heures 15 min
décryptage > Société
Big tech

Pourquoi il devient urgent de sauver nos démocraties de la technologie

il y a 21 heures 27 min
© DR
© DR
La semaine Goldnadel

Gauche décomplexée : si Madame Taubira n’existait pas, la droite la plus cynique aurait dû l’inventer...

Publié le 03 avril 2013
Cette semaine, Gilles-William Goldnadel revient aussi sur les 80 victimes assassinées à l’université de Damas et l'intervention au Mali.
Gilles-William Goldnadel
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gilles-William Goldnadel est un avocat pénaliste aux prises de position contestataires, président fondateur d'Avocats sans frontières. Il fut le défenseur des accusés dans les affaires Sentier I et Sentier II, ainsi que dans l'Angolagate. Il est...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Cette semaine, Gilles-William Goldnadel revient aussi sur les 80 victimes assassinées à l’université de Damas et l'intervention au Mali.

Dans ma dernière chronique, j’évoquais le besoin compulsif de la gauche française de mobiliser les fantômes de la Deuxième Guerre mondiale pour combler les vides de son discours.
La manifestation pour le ‘’mariage pour tous’’ et ses suites ne m’auront, hélas, pas démenti cruellement.
Entre la photo d’Anne Frank exhibée dans les rues de Paris et légendée ainsi : ‘’Le mariage pour tous ! Les fachos l’auront dans le cul !‘’, les déclarations du député socialiste de l’Hérault, Christian Assaf, considérant à l’Assemblée nationale que : « le temps du triangle rose est terminé », et celle de Pierre Bergé déclarant que les opposants au mariage gay incarnaient la vieille France antisémite, tous les poncifs post-shoatiques auront été servis sans grande parcimonie.
Les nostalgiques du Troisième Reich ne sont décidément plus là où l’on veut le faire croire.
Si, lors de la ‘’manif’ pour tous’’, de tels errements avaient été constatés, l’imagination humaine est impuissante à prévoir les réactions qu’ils auraient déchainées.

Si Madame Taubira n’existait pas, la droite la plus cynique aurait dû l’inventer.
Pas une semaine ne se passe sans  que ses bourdes ou ses provocations ne viennent contredire dans les faits la pondération Hollandaise.
J’ai beau avoir ici même écrit que la politique présidentielle, sournoisement ambivalente, tenait à dessein du yin et du yang, le yang Taubiresque est en passe, par son ubuesque, de dissoudre le yin qui apaise. C’est ainsi que la publication de la circulaire de Christiane Taubira sur la régularisation des enfants nés de mères porteuses à l’étranger aura plongé le gouvernement et sa majorité dans un embarras inespéré pour son opposition. Sur le fond, si la fameuse Gestation Pour Autrui ne venait pas pallier ici la cruelle carence de la nature pour les couples homosexuels, il y a peu de doute que la gauche serait la première à s’insurger contre la marchandisation du corps féminin.
Certes, ce n’est pas la première fois que celle-ci est prête à s’asseoir sur les principes dont elle se fait habituellement le héraut le plus bruyant : chantre de la laïcité, elle se voile les yeux, Ligue des Droits de l’Homme en tête, lorsqu’il s’agit de l’Islam.
Héroïne du féminisme, elle ne voit pas les femmes violées sur la place Tahrir. Avocate de la cause homosexuelle, le sort des concernés en Orient lui est indifférente.
Abolitionniste en chef, les crimes de masse du terrorisme la rendent parfois philosophe quand elle n’est pas théoricienne. Contemptrice hier de l’antisémitisme, elle est aujourd’hui bonne fille envers l’antisionisme radical. Veut-elle éradiquer la faim dans le monde ou incarner le Progrès, qu’elle interdit les OGM ou toutes recherches sur les nouvelles énergies gazières au nom de son alliance avec le médiévisme vert.
La gauche s’est-elle trahie, ou est-ce toujours la même ?
Pour en revenir à la Garde des Sceaux, c’est aussi sur son pré carré  pénal que la madone de la gauche décomplexée aura donné toute sa démesure.  L’organisation le 14 février prochain d’une « Conférence de Consensus » tellement consensuelle qu’elle sera présidée par une figure du Syndicat de la magistrature en est la démonstration flamboyante.
L’ensemble de l’édifice anti-récidive concocté par le précèdent gouvernement est promis à la déconstruction : c’est ainsi que la ministre envisage de développer des « peines de probations »  dont on imagine déjà sans peine le caractère dissuasif pour les délinquants chevronnés. La rétention de sûreté, privative de liberté, pour les grands criminels est promise également à la suppression.
Là encore, les pauvres, premières victimes de la criminalité et théoriquement protégées par la gauche, seront les  victimes premières de son idéologie.

Au Mali, l’armée française avance sans rencontrer de résistance. Les tortionnaires du peuple malien se sont pour l’heure évanouis sans combattre. Il suffisait de leur dire non pour libérer les territoires conquis. C’est ce que j’écrivais lorsque, au début de l’offensive française, j’indiquais que le combat « devait d’abord être gagné dans les têtes ».
Pour avoir approuvé sans barguigner la décision présidentielle, je peux tempérer le zèle un peu intempestif de certains de ces zélateurs. Ainsi de Thomas Wieder, ordinairement mieux inspiré, qui n’hésite pas à écrire sans rire (Le Monde du 30 janvier) : « l’intervention de la France au Mali peut lui permettre (François Hollande) de devenir le grand réformateur qu’il n’est pas encore. Les français ont appris que les succès militaires pouvaient être les préludes à de grandes lois. Napoléon, bien sur, De Gaulle, évidemment. »
Un peu excessif, non ?

Dans ce contexte de  lutte contre le djihadisme, l’attitude, pour l’instant impunie du Qatar commence enfin à être dénoncée. Ainsi on lira avec profit l’interview du pourtant très tempéré Gilles Kepel dans le Nouvel Observateur du 24 janvier : « il faut souligner le rôle des États arabes du golfe dans le développement de ces groupuscules d’Al-Qaida. Car l’essentiel du financement des mouvements djihadistes vient de donateurs privés de la péninsule arabique à l’insu ou non de ses dirigeants. [...] Ceux qui ont menacé ce processus de la manière la plus radicale, ce sont les Qataris, principal sponsor des révolutions arabes, avec leur bras cathodique Al Jazeera. »  
Sur le même sujet, la toujours très factuelle Natalie Nougayrède note (Le Monde du 30 janvier) « Ce qui est moins mentionné par l’ancien entourage de Nicolas Sarkozy c’est le rôle obscur du Qatar, l’allié de la guerre de Libye. L’émirat gazier a ses accointances avec la mouvance islamique au Sahel. François Hollande en a brièvement parlé début novembre 2012, devant la presse, évoquant des ‘’financements’’ opaques. D’autres officiels européens vont plus loin et racontent que « deux avions qataris se sont posés à Tessalit », au printemps 2012, en pleine zone malienne contrôlée par les salafistes armés. Tessalit est située à une courte distance de la frontière de l’Algérie, qui a laissé faire.
Avec le scandale naissant de la corruption au sein du football mondial (France Football de cette semaine), il semblerait que l’étoile de la petite monarchie pétrolière commence à pâlir dans le firmament médiatique parisien.
Mais ici, pour être juste ce n’est pas la gauche qu’il faut incriminer pour avoir trahi ses idéaux démocratiques et patriotiques.

Cette semaine, Le Monde aura titré avec justesse sur la catastrophe humanitaire sans précédent dont la Syrie est la victime.
Les 80 victimes assassinées par on ne sait qui à l’université de Damas n’ont eu le droit qu’à quelques entrefilets, tant la liste des suppliciés s’allonge un jour puis l’autre.
À la page Débats du Monde du 31 janvier, Philippe Ryfman professeur à l’université Paris I, interpelle avec justesse les consciences : « le temps de grandes campagnes de collectes de fonds pour la Syrie (dont l’absence depuis presque 2 ans interpelle) pourrait être venu, et les médias auraient aussi un rôle à y jouer. »
Quitte à interpeller les grandes consciences, Mr. Ryfman aurait pu également s’étonner, comme je le fais ici régulièrement de l’absence de la moindre manifestation de celles-ci sur les pavés parisien. Il est vrai que l’on ne s’indigne de République jusqu’à Nation que lorsque l’on peut conspuer l’Occident ou bien Sion.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (60)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
titine
- 06/02/2013 - 17:26
La loi Pierre Bergé
Il s'agit d'aller jusqu'au bout et d'appeler un chat un chat. Ce n''est pas la majorité des homos, mais ce sinistre personnage pervers et perverti qui n'a de sa vie que profiter du mythe de St Laurent qui a imposé de part son portefeuille à une toute petite minorité de gauche et d'hystériques de tous poils minoritaires eux aussi de faire exploser en vol ce qu'il n'aura jamais : une famille. Son mépris pour les femmes (paix à sa pauvre mère !) uniquement bonnes à marchandiser (pour lui) est suffisamment éloquent pour ne même plus se poser de questions sur son dérèglement mental haineux et paranoiaque.
cappucino
- 05/02/2013 - 21:29
J'aime vraiment beaucoup Goldnadel.
Pas une virgule à retirer.
De France et de plus loin
- 05/02/2013 - 20:02
Tiens! Une bonne partie des
Tiens! Une bonne partie des conservateurs britanniques sont pour le mariage homo et c'est Cameron qui porte le projet !
Nos si pragmatiques voisins sont ils manipulés par les marxistes du PS? Hé hé Votre avis Goldnadel?