En direct
Best of
Best of du 4 au 10 mai 2019
En direct
© Reuters
Minute tech
Y a-t-il une femme dans cette conférence tech ?
Publié le 02 avril 2013
Aux Etats-Unis, une journaliste de "The Atlantic" proteste contre l'absence de femmes parmi les intervenants d'une conférence tech et lance une pétition : refuser de participer à une conférence s'il n'y a pas de femmes conférencières. L'idée fait bondir, rire ou rugir.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Aux Etats-Unis, une journaliste de "The Atlantic" proteste contre l'absence de femmes parmi les intervenants d'une conférence tech et lance une pétition : refuser de participer à une conférence s'il n'y a pas de femmes conférencières. L'idée fait bondir, rire ou rugir.

Rebecca J. Rosen - journaliste tech pour le magazine et site The Atlantic - a déclenché le 4 janvier un de ces petits guêpiers qui s'infectent en des milliers de commentaires et de grincements de dents, en demandant tout simplement à ses lecteurs hommes de signer un promesse : qu'ils ne participeraient pas en tant qu'intervenants à une conférence tech où il n'y a aucune femme, ou une femme unique, symbolique.

"Hommes : vous pouvez faire quelque chose pour changer ça. Refusez de participer, à moins qu'il n'y ait des femmes sur la scène avec vous." Rebecca Rosen et quelques collègues du magazine ont pris cette initiative après avoir découvert, une fois de plus, une longue file de photomatons d'intervenants hommes, et aucune femme, dans la présentation d'une conférence tech.

Face à l'afflux de votes de "trolls", cette pétition a du être fermée mais elle provoque depuis un débat passionné. Beaucoup de professionnelles du secteur 'Internet, des jeux-vidéo, ou de la tech côté recherche et développement sont sorties pour la première fois du silence  pour reconnaître que ces conférences tech sont à peu près aussi féminines que les conseils d'administration du CAC40. Le milieu de la tech, très geek, très masculin, sort brutalement d'une indifférence à peu près totale à la parité et aux femmes qui travaillent dans leur milieu.

La conférence Berlin 2012 de Women in Tech (Femmes dans la tech) : que des femmes, ou aucune femme, dans les conférences tech...

Les témoignages soutenant la pétition abondent. Jane Mac Gonigal : "Je ne peux pas parler pour tous les secteurs, mais cette pétition vaut pour les développeurs de jeux. Il y a des légions de femmes intéressantes pour les panels".

Karen Hamberg : "La pétition vaut aussi pour le secteur de l'énergie, de l'automobile et les conf sur la tech propre". 

Dawn White : "Très bonne idée [cette pétition] - je ne peux pas vous dire le nombre de fois ou j'ai été la seule femme invitée à une table ronde, ou participé à des tables rondes sans une seule autre femme, ou été la modératrice d'un panel exclusivement masculin. Ce n'est pas toujours simple de trouver des personnes dans le secteur ingénierie ou sciences, mais plus de motivation de la part des organisateurs pour faire un effort serait déjà une avancée". 

rogead : "J'ai remarqué une conférence locale d'infirmières, et les douze conférencières étaient toutes des femmes. Cette proportion indique-t-elle un préjugé anti-hommes, ou cela indique-t-il une profession où la vaste majorité des intervenants qualifiés sont des femmes?" 

Chris Waigl : "Et bien, en tant que femme dans le secteur science et tech moi même je commence à être fatiguée de voir les canassons bien fatigués faire leur tour de piste encore et encore, assurant que toute modification de la liste [des conférenciers invités] est susceptible de faire entrer des intervenants de seconde zone. Le présupposé est qu'il y a une pénurie d'intervenants qualifiés et que les organisateurs, qui bien sûr représentent le groupe dominant (c'est pour ça qu'ils sont en position de choisir les intervenants), ont des critères d'airain pour choisir "les meilleur" sont tous deux très douteux.(...) Sérieusement  les intervenants qualifiés - dont les femmes et les minorités ethniques - sont légions, mais le boy's club ne sait parfois même pas qu'ils existent. "

Marissa Meyer, alors dirigeante de Google, maintenant PDG de Yahoo!, l'une des rares femmes superstars du secteur Internet (photo oemebamo)

Les "geekettes", développeuses, dirigeantes de start-ups très compétentes existent mais encore faut-il les trouver, et en réponse au déluge de tweets provoqué par la pétition, une blogueuse, le site Geek feminism (féminisme geek) avoue dans Comment j'ai réussi à avoir 50% de femmes à ma conférence tech que les postulantes ne se bousculent pas pour prendre la place des geeks sur l'estrade.

"Quand je parlais aux homme de la conférence, leur demandant s'ils avait une idée d'intervention à proposer, tous les types auxquels j'ai parlé ont été capables d'avoir une idée, ou des idées, tout de suite... et, de façon très majoritaire, les femmes à qui j'ai parlé, avec le même pitch, ont hésité avec un 'oh, je ne suis experte de rien', ou 'je ne saurais pas quoi proposer', ou, 'oui, mais je ne suis pas un (titre hiérarchique), vous deviez parler au chef et voir s'il voudrait faire la conférence' (...) Il faudrait aussi que les femmes cessent de se sous-évaluer".

Dans un commentaire, Mae répond qu'elle est surtout  découragée par le style de recrutement des intervenants de ces conférences tech  : "Cela encouragerait peut-être plus de femmes conférencières à participer si le principe était "votre article était intéressant, voudriez-vous en parler ?" plutôt que "on fait une conférence cool avec beaucoup de types brillants, vous auriez quelque chose à rajouter ?"

Ben Rooney , journaliste au Wall Street Journal, confirme l'absence des femmes dans les conférences tech, mais ajoute qu'elle n'est pas la norme partout : "J'ai assisté à une conférence à Amsterdam récemment  - quelque chose comme 25, peut-être 30, pitchs - un seul d'une femme. J'étais à une conférence à Beyrouth le mois précédent. 10 pitchs, quatre de femmes. J'ai fait un  interview d'entrepreneuses du Moyen-Orient qui pourrait peut-être vous intéresser".

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
03.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
04.
La taxe carbone va prendre l’avion, très bonne idée, sauf que ceux qui vont payer ne sont pas ceux que l’on croit
05.
La République des taxeurs fous se porte bien
06.
Faut-il se résoudre à une situation à l’israélienne alors que le Sahel tend à devenir un nouvel Afghanistan ?
07.
Vidéo de Vincent Lambert : son épouse va porter plainte
01.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
02.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
03.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
04.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
05.
Pétition anti-Delon : l’erreur psychologique majeure commise par ceux qui croient que le bonheur serait garanti dans un monde 100% bon sentiment
06.
Le Monde a découvert une nouvelle et grave pathologie : la droitisation des ados !
01.
Mondialisation, libre-échange et made in France : l’étrange confusion opérée par François-Xavier Bellamy
02.
Appel des personnes en situation de handicap ou familles concernées pour sauver Vincent Lambert d’une mort programmée
03.
Pétition anti-Delon : l’erreur psychologique majeure commise par ceux qui croient que le bonheur serait garanti dans un monde 100% bon sentiment
04.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
05.
De l'art d'utiliser les morts : et Nathalie Loiseau enrôla Simone Veil dans sa campagne
06.
Emmanuel Macron, l’Europe, le RN et les Gilets jaunes : un cocktail détonnant de vérités et d’erreurs intellectuelles ou politiques majeures
Commentaires (10)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pierrrrre
- 07/01/2013 - 19:52
"que les femmes cessent de se sous-évaluer".
.
► Talons hauts - bligatoires
Pierrrrre
- 07/01/2013 - 19:50
►►► Présence de femmes obligatoire
.
...ainsi que présence obligatoire ne noirs, de jaunes, de blancs, de gros, de maigres, d'homos, d'hétéros, de très jeunes et de très vieux.
Eddy K
- 07/01/2013 - 19:27
Personnellement...
Je refuse d'aller dans une conférence où il n'y a pas à la fois :
- une femme
- un noir
- un arabe
- un asiatique
- un nain
- un homosexuel
- un transgenre

Et pour être totalement politiquement correct : s'il n'y a pas d'homme blanc, c'est normal.

C'est bon, comme ça ?