En direct
Best of
Best of du 4 au 10 mai 2019
En direct
© Reuters
Zegreenweb
La filière bio ne connaît pas la crise
Publié le 02 avril 2013
Avec Zegreenweb
Le chiffre d'affaires de la filière dépasse les 4 milliards d'euros, plus de 36 000 agriculteurs français se sont convertis et les parcelles cultivables s'étendaient sur 173 000 hectares au dernier pointage de l'Agence Bio.
Le site www.zegreenweb.compropose chaque jour toute l'actualité du développement durable et offre une véritable boîte à outil pour un quotidien plus soucieux de la planète (écogestes, recettes de cuisine bio, guide des restos bio, espace emplois verts,...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Zegreenweb
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le site www.zegreenweb.compropose chaque jour toute l'actualité du développement durable et offre une véritable boîte à outil pour un quotidien plus soucieux de la planète (écogestes, recettes de cuisine bio, guide des restos bio, espace emplois verts,...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le chiffre d'affaires de la filière dépasse les 4 milliards d'euros, plus de 36 000 agriculteurs français se sont convertis et les parcelles cultivables s'étendaient sur 173 000 hectares au dernier pointage de l'Agence Bio.
Avec Zegreenweb

La conjoncture économique demeure des plus maussades, mais la filière bio fait mieux que résister...


La preuve en chiffres...

Nos concitoyens en consomment de plus en plus. Simple tendance ou retour en force et durable de ce que d'aucuns appelleraient l'"authenticité alimentaire" ? Si l'objectif fixé par la précédente majorité de 20 % de la SAU (Surface agricole utile) dédiés à l'agriculture biologique a été abandonné par l'actuel gouvernement, lequel ne vise plus "que" 7 % à l'horizon 2017, les denrées alimentaires bio ont la cote.

Le chiffre d'affaires de la filière dépasse en effet les 4 milliards d'euros, plus de 36 000 agriculteurs français se sont convertis et les parcelles cultivables s'étendaient au dernier pointage de l'Agence Bio, début octobre, sur quelque 173 000 hectares.

Des chiffres encourageants, tout comme les résultats d'un sondage effectué lors du dernier trimestre de 2011 selon lequel 60 % de nos compatriotes disent ainsi avoir déjà investi dans des produits bio et le recul de 38 à 30 % de la part des importations depuis 2009. Il y a de fortes chances que ce pourcentage augmente encore dans les années à venir.

 Pour en savoir plus : http://www.zegreenweb.com/sinformer/le-bio-resiste-a-la-crise,60165

Une fiscalité avantageuse

Il est des cas comme celui-ci où les clivages politiques traditionnels s'effacent devant une noble cause. La défense de l'agriculture biologique, dont on rappellera qu'elle proscrit l'usage de pesticides et de diverses substances toxiques à la nocivité indiscutable, tant pour l'Homme que pour l'environnement, en est une.

Afin qu'elle continue de progresser dans nos frontières, le gouvernement Ayrault a proposé à l'Assemblée nationale une prolongation de son crédit d'impôt. Justifié par les créations d'emplois dans le secteur et soulignant la « demande nationale forte » en produits bio, l'amendement a été adopté par les députés le mois dernier dans le cadre du budget rectificatif pour 2012.

L'inverse eut il est vrai déclenché, à n'en pas douter, un tollé auprès des écologistes et autres associations de protection de l'environnement.

Pour en savoir plus : http://www.zegreenweb.com/sinformer/prolongation-de-deux-ans-du-credit-dimpot-sur-lagriculture-biologique,62256

 

Une marge de progression importante

Agronome et géographe interrogé le mois dernier par nos confrères de Terra Eco, Jacques Caplat est persuadé que l'agriculture biologique peut permettre de relever le défi de nourrir neuf milliards de bouches, voire davantage, à l'horizon 2050.

« Ce concept fonctionne de façon optimale avec un mélange de cultures sur une même parcelle. Des légumineuses, parce qu’elles sont capables de capter l’azote de l’air. Des arbres, parce qu’ils vont chercher le potassium en profondeur et le restituent en surface. Il n’y a plus de concurrence entre les plantes, mais une complémentarité. Cela permet de bien meilleurs rendements », fait valoir l'expert, qui s'appuie également sur les résultats d'une étude menée en 2006 par des spécialistes de l’Université de l’Essex (Grande-Bretagne).

Consistant en une synthèse réalisée dans cinquante-sept pays sur quelque trente-sept millions d’hectares, elle a conclu que les rendements sont 79 % plus élevés en agriculture biologique dans les zones tropicales.

Une supériorité qui se passe de commentaire...

Pour en savoir plus : http://www.zegreenweb.com/sinformer/pourra-t-on-nourrir-neuf-milliards-detres-humains,62260

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
02.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
03.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
04.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
05.
La Chine détient-elle une arme nucléaire en étant capable de bloquer l’approvisionnement des Etats-Unis en terres rares ?
06.
SOS médecins : les hebdos au chevet de l'Europe ; Bellamy laisse Nicolas Sarkozy de marbre et atomise Dupont-Aignan ; L'ami milliardaire qui finance Francis Lalanne ; Valls souffre, le PS meurt (selon lui)
07.
LREM, UDI, LR ou abstention ? Petit guide pour ceux qui voudraient (vraiment) voter libéral aux Européennes…
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
03.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
04.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
05.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
06.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
01.
Mondialisation, libre-échange et made in France : l’étrange confusion opérée par François-Xavier Bellamy
02.
Appel des personnes en situation de handicap ou familles concernées pour sauver Vincent Lambert d’une mort programmée
03.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
04.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
05.
Des experts estiment dans un nouveau scénario que la hausse du niveau des océans pourrait dépasser deux mètres d'ici 2100
06.
Vidéo de Vincent Lambert : son épouse va porter plainte
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
patho
- 06/01/2013 - 23:41
à contre-courant
1/ le bio est effectivement une niche fiscale (assez chère): on paye tous pour ça, pas seulement les bobos consommateurs
2/ le bio utilise des pesticides dangereux pour santé et environnement (roténones, bouillie bordelaise, pyréthrines, nicotine); la bouillie bordelaise est en outre 100% chimique; je peux développer si besoin...
3/ le bio est une idéologie et ne se base pas sur des faits (postulat: le "naturel" est meilleur que le "synthétisé", cf agencebio.org)
4/ rendements plus élevés en bio !! J'ai bien rigolé !! Vous croyez ce que vous écrivez ?? Sacré Caplat !! Un "expert" collègue de Seralini ?
5/ Bio et authenticité ? Ah bon ? Je préfère les AOC/AOP/IGP/Label rouge, pas le bio car largement importé (1% de la production française de pommes, blé, lait est bio, le reste importé de grandes exploitations industrielles (mais bio...) de Brésil, Chine, Allemagne...
Ravidelacreche
- 06/01/2013 - 16:36
Une fiscalité avantageuse
Comme quoi ....
RcommeRobert
- 06/01/2013 - 10:09
La France, un grand pays agricole
Le bio, un marché en croissance constante depuis des années et que beaucoup voudraient voir mourir.
Raté.