En direct
Best of
Best of du 11 au 17 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

02.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

03.

Les taux d’intérêt vont rester durablement très bas ... mais au profit de qui ?

04.

Baisse des ventes mondiales d’automobiles : comment Renault est parvenu à limiter la casse même sans Carlos Ghosn

05.

Pourquoi, contrairement aux apparences, l'Iran a gagné face aux Etats-Unis

06.

Ce que “l’amitié” entre Donald Trump et Bernard Arnault révèle de la manière dont l’Europe a échappé au pire de la guerre commerciale. Sans que rien ne soit gagné...

07.

Le taux du Livret A à 0,5% : une règle nouvelle sans « coup de pouce » ? Qu’aurait donné l’ancienne ?

01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

03.

Epidémie de gastro-entérites : tout ce qu’il faut savoir pour éviter d’attraper le norovirus

04.

Chine : un virus mystérieux inquiète les autorités chinoises. Et désormais l'OMS

05.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

06.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

01.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

02.

"Des profondeurs de nos cœurs" : un livre qui ébranle l'Eglise

03.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

04.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

05.

« Voulez-vous que l'air soit plus pur ? » : le référendum que Macron ne peut pas perdre !

06.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

ça vient d'être publié
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Petit guide des multiples moyens employés par Facebook pour vous traquer en ligne
il y a 1 heure 37 min
décryptage > Science
Evolution stellaire

Betelgeuse superstar : voilà pourquoi nous pourrions bientôt voir apparaître une supernova dans notre ciel

il y a 2 heures 19 min
décryptage > Economie
Âge d'or

Voilà pourquoi l’âge d’or qu’ont représenté les années 2010 pour les riches ne devrait pas se poursuivre dans la décennie qui vient de s’ouvrir

il y a 2 heures 32 min
pépites > Politique
A torts ou à raison ?
Violences policières : Sibeth Ndiaye défend les forces de l'ordre
il y a 14 heures 6 min
pépites > Politique
"10, 9, 8... boum"
Donald Trump raconte l'élimination du général Qassem Soleimani par les forces américaines
il y a 16 heures 32 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Proxima Centauri c : y a-t-il une superterre à 4,2 années-lumière du Soleil ? ; Bételgeuse : sa baisse de luminosité décryptée par Sylvie Vauclair
il y a 20 heures 27 min
décryptage > International
Fiche de lecture

Goliath : le livre choc sur la manière dont les citoyens occidentaux ont organisé la dangereuse impuissance des démocraties (et la surpuissance des géants du web)

il y a 21 heures 52 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Daniel Pennac, rêveur sacré

il y a 21 heures 56 min
décryptage > International
Disparition passée inaperçue

Avec la mort du sultan d'Oman, quel avenir pour la diplomatie conciliatrice au Moyen-Orient ?

il y a 21 heures 57 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Attentat de Charlie Hebdo, entraves à la laïcité : vers le rétablissement du délit de blasphème ?

il y a 21 heures 59 min
décryptage > Santé
Sans (aucun) risque ?

Retrait de médicaments : pourquoi la France ne devrait pas avoir peur de vivre une épidémie d'addiction aux opioïdes à l’américaine

il y a 1 heure 51 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Les taux d’intérêt vont rester durablement très bas ... mais au profit de qui ?

il y a 2 heures 27 min
décryptage > Société
Multi-facettes

Politique, sociale ou purement criminelle, la violence s’impose partout en France. Est-il encore possible d’échapper à la spirale infernale ?

il y a 2 heures 49 min
light > Politique
Une nouvelle vie
Royaume-Uni : le prince Harry et son épouse Meghan Markle renoncent à leur titre d'altesse royale
il y a 15 heures 36 min
pépites > Politique
Numéro 1
Municipales 2020, Paris : Anne Hidalgo prend la première place
il y a 19 heures 1 min
décryptage > Tribunes
De nouveaux enjeux

Les étranges voeux d’Emmanuel Macron pour l’environnement en 2020

il y a 21 heures 10 min
décryptage > Economie
Un constructeur qui tient la route

Baisse des ventes mondiales d’automobiles : comment Renault est parvenu à limiter la casse même sans Carlos Ghosn

il y a 21 heures 55 min
décryptage > Politique
On a besoin de lui !

M'jid el Guerrab (plus connu sous le sobriquet de "l'homme au casque") va-t-il reprendre du service auprès de Ségolène Royal ?

il y a 21 heures 57 min
décryptage > International
Contre-intuitif

Pourquoi, contrairement aux apparences, l'Iran a gagné face aux Etats-Unis

il y a 21 heures 58 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Système de santé en France : les dérives de la gestion administrative et du manque d’engagement et de courage du pouvoir politique

il y a 22 heures 9 sec
« Politico Scanner »

Sans « parti de gouvernement » dynamique, 2012 se fera sur les reports de voix

Publié le 20 juillet 2011
Les enseignements de 13 années de statistiques sur les Français et leur proximité politique parti par parti 1999-2011 Exclusif la Lettre de l’opinion/Atlantico en partenariat avec l’IFOP
Guillaume Peltier est député de Loir-et-Cher et vice-président délégué des Républicains. Il a été professeur d'histoire-géographie, chef d'entreprise et porte-parole de Nicolas Sarkozy.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Guillaume Peltier
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Guillaume Peltier est député de Loir-et-Cher et vice-président délégué des Républicains. Il a été professeur d'histoire-géographie, chef d'entreprise et porte-parole de Nicolas Sarkozy.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les enseignements de 13 années de statistiques sur les Français et leur proximité politique parti par parti 1999-2011 Exclusif la Lettre de l’opinion/Atlantico en partenariat avec l’IFOP

Par une compilation exclusive de sondages Ifop réalisée pour la Lettre de l’opinion, tendances, capacités et mobilités politiques ressortent des études graphiques et laissent apparaitre certains cycles concernant la proximité partisane des Français depuis plus d’une décennie. Toujours corrélée à l’actualité politique, l’évolution de ces proximités amène à l’établissement de plusieurs constats depuis 1999.

Comment ont évolué les proximités partisanes des Français depuis 13 ans ?

Comme on peut le voir sur le graphique ci-dessus, quatre cycles se sont succédés.

-          1999-2002 : avantage gauche

De 1999 à la réélection présidentielle de Jacques Chirac en 2002, la gauche profite d’un écart de 10 à 12 points sur la droite, tandis que le lien partisan des Français semblait des plus distendus (19,2% en 2000 ne se sentaient proches d’aucun parti).

-          2003 2007 : une dynamique favorable à la droite gouvernementale

Pendant ces 3 années, la politisation des Français a évolué rapidement et gagné près de 11 points passant de 16,6% d’indécis à seulement 5,9%. Parallèlement, si la gauche se renforçait quelque peu (+3 pts), la droite dans son ensemble tirait parti de ce nouvel intérêt de la part des Français. Sans toutefois parler d’une transformation de l’offre à droite, le camp droitier gagnait ainsi sur la période 7,7 points, soit un bond plus de deux fois supérieur à celui de la gauche. La dynamique était lancée pour l’élection de Nicolas Sarkozy.

-          2007 2010 : une baisse du socle électoral UMP favorable à la gauche

Après avoir réussi à séduire une partie de ses adversaires potentiels en 2007, Nicolas Sarkozy, une fois élu président, a vu depuis 2008-2009 son socle électoral pâtir d’une forte baisse du positionnement des Français à droite.

Après un croisement des courbe gauche/droite à l’avantage de la droite avant les présidentielles de 2007, un second croisement s’est produit avant les européennes de 2009.  Le résultat à la fois d’une gauche revigorée mais également de l’apparition de « déçus du sarkozysme », « déçus » retournant pour une part gonfler les rangs des « ni-ni » (9,2% en 2009 contre 6,8% en 2007). Depuis 2010, où 40,6% des Français s’estimaient de droite, une légère remontée semble s’enregistrer en 2011 (42,3%, + 1,7pts).

-          Nouvel infléchissement depuis 2010 avec une droitisation des Français qui ne bénéficie pas à l’UMP

Au regard de ces graphiques, la remontée droitière serait pleinement imputable au rebond du Front National. Après la bipolarisation de la sphère politique ayant rythmé les campagnes de 2007, force est de constater que les Français sont depuis cette date en attente de changement ou tout du moins de pluralité de l’offre, et ce dans chaque camp.



 

 



Une dynamique pour les forces de rupture :

Les pertes enregistrées entre 2007 et 2011 par l’UMP (-5,3 pts) comme par le PS (-5,8pts) se répercutent mécaniquement par le renforcement des extrêmes, jugés partis de la rupture. L’extrême gauche tout d’abord, dopée depuis 2009 par des bons scores aux élections européennes et régionales (7,7% en 2008, 14,8% en 2010), le FN ensuite, dynamisé par la perte d’influence à droite de Nicolas Sarkozy.

S’agissant des écologistes et des centristes (UDF Modem), des mini-cycles politiques se sont succédés depuis 1999. Il existe une forme d’entremêlement entre ces deux entités aux contours à la fois assez flous et évolutifs, qu’il s’agisse du positionnement politique ou de l’image et de l’étoffe de leur leader respectif.

 

Quels enseignements tirer de l’analyse de l’évolution des proximités partisanes pour décrypter la prochaine présidentielle ?

Du positionnement au vote, le pas est grand et ces courbes sont le témoignage que les mentalités évoluent, que des lignes bougent au gré des scrutins comme de l’actualité. Mobilisation des électeurs, structure des choix électoraux, traits d’images, dynamiques, etc.

Aux partis politiques, vecteurs de recrutement, de capter ces aveux de proximités partisanes, en constante évolution et pourtant, clé des débats et des élections…

Cela étant, depuis dix-huit mois, la gauche a franchi dans son ensemble le seuil des 50% tandis que la droite est en difficulté avec 42,3% en 2011.

C’est le FN qui vient troubler la donne en retrouvant un score plus élevé encore qu’à la veille des présidentielles de 2002 avec près d’un Français sur dix qui se dit proche du parti de Marine Le Pen.

Sans réelle dynamique à l’œuvre pour l’un ou l’autre des deux grands blocs PS/UMP, l’enjeu de l’élection présidentielle 2012 sera celui des reports de voix ! Une gauche en force mais éclatée, un bloc de la majorité présidentielle en baisse mais relativement hégémonique dans son propre camp et un FN en nette hausse qui complique la donne à droite avec le sujet sensible des reports de voix…

 

Guillaume Peltier pour la Lettre de l'opinion

Jérôme Fourquet pour l'IFOP

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
En savoir plus
La Lettre de l'opinion
Ifop
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

02.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

03.

Les taux d’intérêt vont rester durablement très bas ... mais au profit de qui ?

04.

Baisse des ventes mondiales d’automobiles : comment Renault est parvenu à limiter la casse même sans Carlos Ghosn

05.

Pourquoi, contrairement aux apparences, l'Iran a gagné face aux Etats-Unis

06.

Ce que “l’amitié” entre Donald Trump et Bernard Arnault révèle de la manière dont l’Europe a échappé au pire de la guerre commerciale. Sans que rien ne soit gagné...

07.

Le taux du Livret A à 0,5% : une règle nouvelle sans « coup de pouce » ? Qu’aurait donné l’ancienne ?

01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

03.

Epidémie de gastro-entérites : tout ce qu’il faut savoir pour éviter d’attraper le norovirus

04.

Chine : un virus mystérieux inquiète les autorités chinoises. Et désormais l'OMS

05.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

06.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

01.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

02.

"Des profondeurs de nos cœurs" : un livre qui ébranle l'Eglise

03.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

04.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

05.

« Voulez-vous que l'air soit plus pur ? » : le référendum que Macron ne peut pas perdre !

06.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
405
- 16/03/2011 - 20:56
suite
faire des cadeaux aux riches qui les financent.
405
- 16/03/2011 - 20:55
Ce qui motive l'UMP pour
Ce qui motive l'UMP pour garder le pouvoir depuis l'affaire Bettencourt, c'est de continuer à contrôler les juges. Et comme d'habitude, faire des ca