En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Parcs, plages et autres interdictions de promenade : ces mesures du premier confinement qu’aucune efficacité sanitaire ne justifie

02.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

03.

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

04.

COVID-19 : mais où en est la Chine ?

05.

Le président turc n'apprécie pas du tout d'être caricaturé à la Une de Charlie Hebdo et il va riposter

06.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

07.

Mais quand va-t-on s’apercevoir que le débat entre la santé et l’économie est un faux débat ?

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

04.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

05.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

06.

Le gouvernement fait peser la totalité du poids de l’épidémie sur les soignants et sur les Français. Y a-t-il un moyen de le forcer à assumer enfin ses responsabilités ?

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

04.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

05.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

06.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

ça vient d'être publié
pépites > Europe
UE
L’eurodéputé Pierre Larrouturou débute une grève de la faim pour réclamer une taxe sur la spéculation financière
il y a 9 heures 54 min
pépites > Politique
"Tester, alerter, protéger"
Covid-19 : Emmanuel Macron annonce l’instauration d’un reconfinement national dès vendredi
il y a 10 heures 54 min
light > France
Festivités annulées
Lyon : la Fête des Lumières 2020 n'aura pas lieu
il y a 15 heures 44 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Impossible" de Erri de Luca : huis-clos entre un accusé et son juge. Un roman puissant lu par deux comédiens talentueux

il y a 17 heures 2 min
pépites > France
Séparatisme
Gérald Darmanin annonce la dissolution de l'association BarakaCity
il y a 18 heures 25 min
décryptage > Politique
Menace contre notre modèle de vie

Islamisme : la France face au défi du siècle

il y a 19 heures 32 min
décryptage > Economie
Adaptation face à la pandémie

Economie Covid-19 : et le pays qui bénéficie le plus du télétravail est…

il y a 19 heures 58 min
pépite vidéo > Politique
"La vie doit continuer"
Renaud Muselier plaide pour un confinement aménagé et différent de la période de mars dernier
il y a 20 heures 38 min
décryptage > France
Combat contre le séparatisme

Islamisation de la France : déni, lâcheté ou compromission ?

il y a 21 heures 9 min
décryptage > France
Tout change

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

il y a 21 heures 46 min
pépite vidéo > France
Pays confiné jusqu’au 1er décembre
Reconfinement et nouvelles mesures : retrouvez l’intégralité de l’intervention d’Emmanuel Macron
il y a 10 heures 6 min
pépites > Economie
Impact de la crise
Celio va fermer 102 magasins en France, 383 emplois sont menacés
il y a 14 heures 9 min
light > Culture
Amoureux des mots
Mort d'Alain Rey à l'âge de 92 ans
il y a 16 heures 10 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"ADN" : Maïwenn en quête de ses racines algériennes dans une autofiction comique et volcanique...

il y a 17 heures 24 min
pépites > Consommation
Angoisse
Face aux rumeurs de reconfinement, les ventes de certains produits alimentaires ont déjà augmenté depuis quelques jours confirme Michel-Edouard Leclerc
il y a 19 heures 21 min
décryptage > International
Or noir

Israéliens et Arabes, unis même dans le pétrole

il y a 19 heures 46 min
light > Science
Gratte-ciel
Un récif plus haut que l'Empire State Building dans la Grande Barrière de corail en Australie
il y a 20 heures 18 min
pépites > Media
Contrarié
Le président turc n'apprécie pas du tout d'être caricaturé à la Une de Charlie Hebdo et il va riposter
il y a 20 heures 48 min
décryptage > France
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine

Liberté, j’écris ton nom

il y a 21 heures 26 min
décryptage > Santé
Lieux ciblés

Parcs, plages et autres interdictions de promenade : ces mesures du premier confinement qu’aucune efficacité sanitaire ne justifie

il y a 21 heures 55 min
© Reuters
© Reuters
« Politico Scanner »

Mairie de Paris : 50% des électeurs satisfaits de troquer Delanoë pour Hidalgo

Publié le 05 septembre 2012
Selon un sondage Ifop, Anne Hidalgo, la dauphine adoubée par Bertrand Delanoë qui annonce officiellement sa candidature ce mercredi, a toutes les chances de battre la droite parisienne aux municipales de 2014, quel que soit son champion.
Jérôme Fourquet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jérôme Fourquet est directeur du Département opinion publique à l’Ifop.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon un sondage Ifop, Anne Hidalgo, la dauphine adoubée par Bertrand Delanoë qui annonce officiellement sa candidature ce mercredi, a toutes les chances de battre la droite parisienne aux municipales de 2014, quel que soit son champion.

Près d'une personne sur deux regrette la décision de Bertrand Delanoë de ne pas se présenter pour un troisième mandat à la mairie de Paris. Il faut bien se remettre dans le contexte : Delanoë a déjà été élu deux fois (en 2001 et en 2008). Même si la gauche a toujours le vent en poupe à Paris - on l'a bien vu au moment des élections présidentielle et législatives - une part importante de l'opinion publique de gauche pense qu'il est temps pour Delanoë de partir. Parmi ses électeurs de 2008, les trois quarts (77%) regrettent sa décision. Ce qui veut dire aussi qu'un quart d'entre eux pensent qu'il est temps d'organiser la relève.

                                                  Cliquer sur le tableau pour agrandir

Assez logiquement, une grande partie de son opposition est ravie qu'il s'en aille : Delanoë n'a pas éradiqué la droite à Paris, donc cet électorat se frotte plutôt les mains. Au sein même de son électorat des personnes pensent que pour un maire qui se pique de modernité et de renouvellement politique, il est peut-être sage de ne pas faire le mandat de trop.


                                                  Cliquer sur le tableau pour agrandir


La relève semble assurée puisqu'une liste du Parti socialiste et d'Europe Ecologie-Les Verts (EELV) conduite par Anne Hidalgo l'emporterait largement aux municipales de 2014 à Paris face à une liste de l'UMP conduite par l'ancien Premier ministre François Fillon. 54 % des personnes interrogées ont indiqué qu'il y aurait "plus de chances" qu'elles votent au second tour pour une liste PS/EELV conduite par Anne Hidalgo contre 46 % pour une liste UMP conduite par François Fillon.


                                                 Cliquer sur le tableau pour agrandir

On l'a observé lors des dernières élections (présidentielle et législatives) : la situation électorale à Paris est très favorable à la gauche. Ce climat politique s'accentue d'ailleurs avec le temps. Même avec un candidat poids lourd comme François Fillon, la droite ne serait pas en mesure de faire le poids face à Anne Hidalgo.

Cliquer sur le tableau pour agrandir

Deuxième point, Anne Hidalgo apparaît comme la dauphine de Bertrand Delanoë. Or on avait un électorat de gauche quand même assez satisfait de l'action de Delanoë qui, par voie de conséquence, est assez enclin à voter pour Anne Hidalgo.


                                                   Cliquer sur le tableau pour agrandir

Troisième élément, et non le moins, le rapport de force PS/Vert est déterminant. Traditionnellement les Verts font des bons scores à Paris et leur coalition avec les socialistes ne s'est pas faite sans heurt. Cécile Duflot a été parachutée dans une circonscription parisienne dans le but de mener la bataille pour les verts lors des prochaines municipales. Or, dans les sondages, elle plafonne à 9%, très loin derrière le parti socialiste.  Au élections européennes et régionales, les écologistes étaient soit au coude-à-coude, soit devant les socialistes dans les grandes villes de France. A tel point que certains se sont dit qu'avec les modifications sociologiques (la montée en puissance des cadres, des familles "bobos", l'augmentation des préoccupations environnementales etc.) les Verts étaient désormais suffisamment forts pour imposer leur leadership et détrôner la gauche comme force dominante, à Paris notamment. Or, ce sondage montre que la gauche est toujours prédominante par rapport à la droite, et qu'au sein de la gauche, c'est le PS en la personne d'Anne Hidalgo qui tiendrait très largement la corde.


                                               Cliquer sur le tableau pour agrandir

L'union entre Delanoë et les écologistes ne s'est pas toujours faite sans problème, mais elle a permis à Delanoë de considérablement "verdir" son bilan, via les problématiques environnementales, de transports, de logements, mais aussi les dimensions festives comme Paris plage.  Sur tous ces sujets là, notamment grâce à la pression des Verts, Delanoë a marqué des points. Ce qui bénéficie par effet de ricochet à Anne Hidalgo. Ajouter à cela le fait qu'elle soit une femme, plutôt belle, qui dénote par rapport au candidat socialiste traditionnel, cela donne autant d'éléments qui pourraient expliquer la portion relativement congrue à laquelle sont réduits les Verts.

Méthodologie : Sondage réalisé auprès d'un échantillon de 800 personnes, représentatif de la population de la ville de Paris âgée de 18 ans et plus. Au sein de cet échantillon, 692 personnes sont inscrites sur les listes électorales à Paris. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de l’interviewé(e)) après stratification par arrondissement.

Les interviews ont eu lieu par questionnaire auto-administré en ligne (CAWI - Computer Assisted Web Interviewing) du 28 au 30 août 2012.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (14)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
ghislfa
- 06/09/2012 - 00:00
Je vous ai déjà dit que ce n'est qu'un sondage.
pourtant, la droite montre un tel enthousiasme à s'étriper à Paris que je ne suis pas optimiste pour vos poulains.
Bien entendu, vous n'êtes pas obligés de me croire.
Mani
- 05/09/2012 - 22:50
Delanoë n'avait qu'un
Delanoë n'avait qu'un engagement, mais il l'a parfaitement tenu : pourrir un maximum la vie des parisiens. Avec les embouteillages monstrueux créés volontairement par sa politique, il a emmerdé un maximum les automobilistes, ses ennemis intimes, mais dans le mouvement il a provoqué une hausse de la pollution dans la ville, ce qui pénalise tous les parisiens.

Hidalgo, c'est la copie conforme de son maître.

Mais apparemment, les parisiens sont masochistes, donc elle sera facilement élue.
g de bouillon
- 05/09/2012 - 21:58
les 36% d'autres inactifs
je ne comprends pas les 36% d'autres inactifs correspondsent aux chomeurs,assistés et fonctionnaires? si on ajoute les 30 % de retraités parisiens, on arrive à 66% qui sont inactifs...en province, on n'a pas fini de ramer pour les bobos parisiens