En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Yassine Belattar trouve que Jean Messiha a "une tête de chameau". Et SOS racisme applaudit !

02.

Mort de Kirk Douglas : son fils Michael Douglas sera privé d’héritage… pour la bonne cause

03.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Coronavirus : Italie, Corée du Sud et contaminations non détectées, la France se prépare-t-elle assez à une potentielle pandémie ?

06.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

07.

Vous pensiez Daesh battu ? Revoyez votre copie

01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Coronavirus : Italie, Corée du Sud et contaminations non détectées, la France se prépare-t-elle assez à une potentielle pandémie ?

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

06.

La réaction de la femme de Griveaux

ça vient d'être publié
light > Culture
Généreux donateurs
Mort de Kirk Douglas : son fils Michael Douglas sera privé d’héritage… pour la bonne cause
il y a 3 heures 15 min
light > Culture
"Lucky 7"
Justin Bieber a détrôné le record d'Elvis Presley sur le marché musical américain avec son septième album numéro un des charts
il y a 6 heures 29 min
pépites > Santé
Multiplication de cas
Selon l'OMS, le monde doit se préparer à une "éventuelle pandémie"
il y a 7 heures 42 min
pépites > Europe
Enquête en cours
Allemagne : une voiture fonce sur la foule lors d'un carnaval de la ville de Volkmarsen
il y a 9 heures 4 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le chemin de la Garenne" de Michel Onfray : pèlerinage lucide et sombre sur le chemin de l’enfance

il y a 10 heures 22 min
décryptage > International
Les entrepreneurs parlent aux Français

Le centre ? Quel centre ? Le socialisme gagne les USA et le centre quitte la vie politique mondiale. Pourquoi ?

il y a 11 heures 52 min
pépite vidéo > Europe
Zones d'ombre
Inquiétudes en Europe : comment le coronavirus a-t-il pu arriver en Italie si rapidement ?
il y a 13 heures 23 min
décryptage > Politique
Qu'est-ce qu'on se marre avec lui…

Yassine Belattar trouve que Jean Messiha a "une tête de chameau". Et SOS racisme applaudit !

il y a 14 heures 30 min
décryptage > Santé
Lutte contre le Covid-19

Coronavirus : Italie, Corée du Sud et contaminations non détectées, la France se prépare-t-elle assez à une potentielle pandémie ?

il y a 15 heures 2 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Et si le principal obstacle sur la route des voitures autonomes était… la neige et la pluie ?
il y a 15 heures 52 min
light > France
Liberté religieuse
Asia Bibi va être reçue par Emmanuel Macron vendredi 28 février dans le cadre de sa demande d'asile
il y a 4 heures 10 min
light > Justice
Conséquences judiciaires de la vague #MeToo
Harvey Weinstein a été reconnu coupable à New York d'agression sexuelle et de viol
il y a 7 heures 10 min
light > Media
Disparition d'une grande figure des médias
Mort d'Hervé Bourges à l'âge de 86 ans
il y a 8 heures 17 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Mégère apprivoisée" de William Shakespeare : féministe ou pas, telle est la question !

il y a 10 heures 13 min
pépites > Justice
Renvoi
Grève des avocats : le procès de François Fillon et de son épouse Penelope est renvoyé au mercredi 26 février
il y a 10 heures 40 min
pépites > Justice
Terrorisme
Nicole Belloubet révèle qu'une quarantaine de djihadistes vont sortir de prison en 2020 et près de 300 d'ici 2023
il y a 12 heures 7 min
décryptage > Economie
Diplomatie

L'euro au plus bas par rapport au dollar : pourquoi, jusqu’où ?

il y a 14 heures 14 min
décryptage > Economie
Disraeli Scanner

La République une et indivisible d’Emmanuel Todd

il y a 14 heures 47 min
décryptage > Terrorisme
Etat islamique

Vous pensiez Daesh battu ? Revoyez votre copie

il y a 15 heures 31 min
décryptage > Politique
Leçons

Le Fillonisme, ce deuil non accompli qui revient hanter la droite

il y a 16 heures 3 min
Atlantico chic

Règle numéro un pour faire de bons achats : ne jamais croire le vendeur…

Publié le 29 juin 2012
Hugo Jacomet, éditeur de Parisian Gentleman, délivre quelques conseils pour repérer les vendeurs incompétents.
Fondateur et éditeur de "Parisian Gentleman", Hugo Jacomet est une plume reconnue dans le domaine du style masculin.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugo Jacomet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Fondateur et éditeur de "Parisian Gentleman", Hugo Jacomet est une plume reconnue dans le domaine du style masculin.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugo Jacomet, éditeur de Parisian Gentleman, délivre quelques conseils pour repérer les vendeurs incompétents.

Gentlemen,

nous avons souvent écrit dans les colonnes de parisiangentleman.fr que l’une des premières règles à respecter lors de l’achat d’un costume en prêt-à-porter était de ne jamais croire le vendeur maison dont l’objectif est quasiment toujours moins de vous rendre élégant que de vous vendre soit les pièces les plus onéreuses de sa boutique, soit d’écouler un stock de pièces qui ne se vendent pas.

Dans ce registre, les énormités auxquelles j’ai moi-même été confronté durant toutes ces années sont légion et il me faudrait un livre entier pour les consigner de manière exhaustive. Pour autant, je vous propose ici une petite « check-list » très simple et très courte de questions qui vous permettront de repérer immédiatement un vendeur incompétent et qui devrait, tout simplement, vous inciter à faire demi-tour et à vous rendre dans un autre point de vente. Il est à noter que cette incompétence fréquente n’est pas forcément liée à la notoriété de la marque, car il m’est souvent arrivé de me retrouver face à des vendeurs (pompeusement appelés « conseillers-tailleurs » dans certaines maisons au marketing tapageur) qui connaissaient aussi bien le vestiaire masculin que moi la plomberie. Ce genre de personnages particulièrement péremptoires et sûrs d’eux mêmes, sont ce que Steevy Boulay est à Michel Serres ou ce que Loana est à Marlène Dietrich.

Ceci étant dit, il convient tout de même de ne pas généraliser, car il existe aussi, fort heureusement, quelques bons professionnels qui font bien leur métier et qui peuvent être d’excellents conseillers, même s’ils sont, il faut bien l’avouer, assez rares. Je pense notamment aux employés de maisons très respectables comme la maison Pierre Degand à Bruxelles, la maison Boggi boulevard St Germain à Paris, la boutique Albert Arts à Nice ou certaines maisons italiennes à Milan, pour ne citer que celles qui me viennent à l’esprit au moment que j’écris ces lignes. Je ne parlerai même pas dans cet article des ex-grandes maisons qui ont décidé de se consacrer quasi exclusivement aux clientèles fortunées russes ou moyen-orientales et dont les vendeuses au fort accent de l’est vous disent à peine bonjour, et ne daignent même pas s’occuper de vous, mais c’est un autre sujet…

Voici donc, de manière totalement subjective et forcément incomplète, quelques observations et questions qui vous permettront, quel que soit votre niveau de connaissance du vestiaire masculin, de vos moyens et de vos besoins, d’éviter ces maisons qui n’ont pas compris qu’au même titre que la qualité des produits, la notion de conseil est l’une des pierres angulaires de la fidélisation d’une clientèle de plus en plus avertie et, surtout, de plus en plus attentive au service lié à l’achat d’un vêtement, quel qu’en soit son prix.

Premièrement servez vous de vos yeux :

- Regardez rapidement et discrètement les souliers portés par le vendeur (il m’est arrivé TRÈS fréquemment de voir des vendeurs porter des horreurs indignes d’un homo sapiens, même peu concerné par l’élégance). Ce point est rédhibitoire et non négociable. Passez votre chemin.

- Deuxièmement focalisez votre regard sur les épaules du costume du vendeur : 90% des hommes portent des costumes trop grands pour eux et cette erreur est facile à remarquer au niveau des épaules. Cette « erreur » fondamentale provient de la croyance (erronée) qu’un costume ample est plus confortable qu’un costume ajusté, ce qui est, évidemment, absolument faux.

- Ensuite, posez une question simple comme : combien proposez vous de drops sur ce modèle (ratio entre les épaules et la taille, l’un des fondamentaux que tout vendeur se doit de connaître) ? Si l’individu ne sait pas ce qu’est un drop, vous êtes assurément au mauvais endroit, même si, dans certaines boutiques bas-de-gamme, un seul drop « standard » est proposé. La question ici n’est pas de savoir si cette boutique propose plusieurs drops mais bien de vérifier en une question si le vendeur sait tout simplement de quoi il parle.

- Autre point très simple de cette check-list : demandez au vendeur s’il propose, dans son offre, des costumes avec des revers en pointe (peak lapels). Vous allez être très souvent surpris du nombre incalculable de vendeurs n’ayant aucune idée de la différence entre un revers à « cran » (notch) et un revers en pointe (« peak »).

- Ensuite prononcez simplement le mot « entoilage » et observez la réaction de votre interlocuteur. Là encore, cette question – fondamentale – est imparable pour différencier un bon professionnel d’un vendeur lambda.

- En outre soyez très attentifs à la sémantique employée par le vendeur : les mots « tendances de l’année » ou « c’est la mode de la saison » sont ceux employés par des vendeurs qui pensent que la motivation d’un homme est d’abord de ressembler aux autres et pas de faire l’acquisition d’un costume qui lui aille.

- Enfin, et c’est sans doute le pire des arguments et certainement l’un des plus usités, fuyez en courant un vendeur qui vous affirme que « ce modèle est tellement beau, que je me suis acheté le même la semaine dernière »…. Cela m’est arrivé, lorsque j’étais plus jeune, face à un vendeur d’une vulgarité telle que mon seul désir était de SURTOUT de ne pas lui ressembler…

Evidemment la liste des questions « qui tuent » est infinie et je ne peux que vous conseiller de vous composer la votre qui vous rendra grand service.

Je vous invite d’ailleurs à nous faire part de vos « astuces » personnelles dans les commentaires afin de nous armer tous ensemble contre ces diseurs de bonne aventure.

J’attends vos propositions afin de nous constituer sur  parisiangentleman.fr, ce que les anglais appellent un « trouble shooter » !

Cheers, HUGO

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Yassine Belattar trouve que Jean Messiha a "une tête de chameau". Et SOS racisme applaudit !

02.

Mort de Kirk Douglas : son fils Michael Douglas sera privé d’héritage… pour la bonne cause

03.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Coronavirus : Italie, Corée du Sud et contaminations non détectées, la France se prépare-t-elle assez à une potentielle pandémie ?

06.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

07.

Vous pensiez Daesh battu ? Revoyez votre copie

01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Coronavirus : Italie, Corée du Sud et contaminations non détectées, la France se prépare-t-elle assez à une potentielle pandémie ?

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

06.

La réaction de la femme de Griveaux

Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
ACL
- 05/07/2012 - 18:58
@ Guti et autres
Je reviens sur ces critiques qui apparaissent comme très injustes et hors sujet.
Quelques réflexions rafraichissantes parce que déconnectés du marasme hollandais font du bien et ont leur place sur Atlantico.
ARES
- 29/06/2012 - 21:43
Ridicule ...
Permettez moi Atlantico de revenir sur cet article ...
Lorsque l on a du gout et que l on a une connaissance infime du toucher pour ma part étant une Femme quelque soit le magasin ou j achéte mes achats savoir reconnaitre un bon vendeur ou pas cela peut m amuser mais franchement c'est l article qui m interesse et non les chaussures du vendeur ... je sais quelle longueur j apprécie mes manches, ainsi que si j aime plus cintré ou pas, ou la longueur de mes pantalons ou jupes avec la hauteur de mes talons ..ici pas besoin d un vendeur !!

Un vendeur est pour moi qqu un qui rédige un bon de commande ... point en général j ai une connaissance du produit que j achete ...
Dernierement j ai fait acheter un chauffe eau a mes parents qui n y connaissaient rien tout comme moi aujourd'hui je sais qu il faut que celui ci ait des caracteristiques tres specifiques en exemple ... une anode en titane !! MDR !! aussi grace a internet si l on veut s informer on sait le faire pour ce qui est d un vetement cela est facile lorsque l on a l habitude des matieres ... et pour infos je ne paie jamais les prix indiqués sauf dans les super marchés le reste je le negocie tjrs question d habitude ...
vinz26
- 29/06/2012 - 16:43
+1
Cela fait plusieurs articles déjà que la ligne éditoriale bascule vers le Figaro.