En direct
Best of
Best of du 4 au 10 mai 2019
En direct
Revue de presse people
Carla enceinte et/ou déprimée, Valérie taclée par Cécilia et "recadrée" par l’Elysée, Anne Sinclair célibataire ?
Publié le 05 juillet 2012
Carla, Cécilia, Valérie, Anne, c’est la “ battle ” ce samedi, entre les ex, actuelle, et ex-future premières dames. Du jamais vu ! L’hallu, totale.
Barbara Lambert a goûté à l'édition et enseigné la littérature anglaise et américaine avant de devenir journaliste à "Livres Hebdo". Elle est aujourd'hui responsable des rubriques société/idées d'Atlantico.fr.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Barbara Lambert
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Barbara Lambert a goûté à l'édition et enseigné la littérature anglaise et américaine avant de devenir journaliste à "Livres Hebdo". Elle est aujourd'hui responsable des rubriques société/idées d'Atlantico.fr.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Carla, Cécilia, Valérie, Anne, c’est la “ battle ” ce samedi, entre les ex, actuelle, et ex-future premières dames. Du jamais vu ! L’hallu, totale.

Alors, Carla enceinte ou déprimée ? Faudrait voir à accorder vos violons, les people ! Jeudi, à l’heure où “ Closer ” l’annonçait “ enceinte ”, “ VSD ” l’affirmait en couverture : l’ex-Première dame a “ le blues ”. “ Elle n’apparaît plus qu’en noir. Ou en gris, les jours fastes, raconte le mag. Depuis son retour du Maroc, Carla Bruni traîne sa triste silhouette dans les rues de Paris. Baskets aux pieds, jogging usé, casquette ramollie  siglée GIPN (Groupe d’Intervention de la Police Nationale). Elle a adopté un drôle de look passe-muraille, incognito-dépressif ”. Ben, ça colle pas trop, ça, avec la thèse nouvelle grossesse, hmm ?

La grossesse “ miracle ” de Carla

Jeudi 28 juin, “ Closer ” l’annonçait en effet en “ exclu ” sur son site : “ Carla Bruni-Sarkozy (est) à nouveau enceinte à 44 ans ! (…) Et cela, alors que la petite Giulia vient juste de fêter ses huit mois, le 19 juin dernier. Une grossesse qui tient du miracle, ou plutôt d’un merveilleux hasard pour le couple Sarkozy. Car, comme toute quadra, l’ex-Première dame qui fêtera ses 45 ans à la fin de l’année avait des probabilités plutôt faibles de mettre en route aussi vite un nouveau bébé, d’autant qu’elle a allaité sa petite fille durant plusieurs mois. Mais ses chances existaient néanmoins. La preuve… ” Heu, on n’a peut-être pas bien tout suivi, mais elle est où, ta preuve, Mame “ Closer ” ? ?

“ Carla ne démentira pas officiellement mais je peux vous dire qu’elle n’est pas enceinte ”

Le doute est d’autant plus permis que… vendredi 29 juin, “ Voici ” publiait sur son site un “ démenti ” à la théorie baby. “ Contacté par nos soins, écrit Christophe Carron, l’entourage (de Carla Bruni) dément (qu’elle serait enceinte de son troisième enfant). “ Cet après-midi, on parlait justement avec Carla de tous ces papiers la concernant. Entre les rumeurs de déprime et les commentaires sur ses kilos… ”, explique cette très proche, une des rares autorisée à parler avec l’assentiment de l’ancienne première dame. Alors, cette histoire de nouvelle grossesse à 44 ans (la deuxième avec Nicolas Sarkozy) annoncée par “ Closer ” dans son dernier numéro, qu’en est-il ? “ Carla Bruni ne démentira pas officiellement, mais je peux vous dire qu’elle n’est pas enceinte. Mais enfin, elle a allaité sa fille et elle commence à perdre du poids. Ecrire qu’elle est enceinte ? Non ”.

Un petit ventre rebondi

Le people le souligne : “ Les circonstances sont telles qu’à son âge, attendre un nouvel enfant serait exceptionnel. Mais il est vrai, aussi, que Carla est apparue hier avec ce petit ventre qui pourrait trahir l’arrivée d’un nouveau membre dans le clan Sarkozy. Alors, avons-nous une ex-première dame enceinte mais qui préfère cacher cet heureux événement à son entourage, même le plus proche, histoire d’éviter les nombreuses fuites souvent approximatives qui ont émaillé la presse ces dernières semaines ? Carla Bruni semble surtout confrontée à ce fichu problème qui empoisonne la vie de nombreuses mamans : la difficulté de perdre du poids après une deuxième maternité ”. Fin de la discussion ? C’est bon, on peut passer à autre chose ? “ Voici ”, vous noterez, reste quand même assez prudent…

 

Baby-blues ou présidentiel blues ?

Reste la question “ déprime ” soulevée (à bon escient ?) par “ VSD ”… D’après “ un proche du couple ” contacté par le journal : “ (Carla) va mal depuis la naissance de Giulia, elle a fait un baby-blues qui s’est transformé en présidentiel blues. Elle se traîne, elle n’arrive pas à se bouger, elle tourne en rond ”. Quoi, l’Elysée lui manquerait ? Oh, ben, ça, sûrement pas ! “ Libérée des obligations de sourire à tous et à toutes pour ne pas porter tort à son époux-candidat, Carla Bruni assume (…) aujourd’hui un ton critique et un visage crispé, indique le news. Le 5 juin, alors qu’une poignée de badauds et trois journalistes l’attendent à la sortie du cinéma où elle est allée voir “ Le serment de Tobrouk ”, le film de Bernard-Henri Lévy, en compagnie de Nicolas Sarkozy, elle n’a pas caché un mouvement d’humeur. Celle qui a été l’égérie de nombreux photographes n’hésite pas, cette fois, à repousser l’un d’eux brusquement. Alors que Nicolas Sarkozy semble retrouver avec plaisir les objectifs, elle affiche un visage fermé, hostile. Presque violent ”. Après tout, elle a bien le droit d’en avoir un peu sa claque, de tout ce tintouin. En même temps, ça lui ressemble moyen, de tirer la tronche et de montrer les dents…

Les scènes parisiennes hésitent à accueillir Mme Sarkozy

Où est le problème ? D’après “ VSD ”, il serait lié à la sortie de son prochain album. “ Privée de concert depuis son arrivée à l’Elysée, explique en effet le journal, Carla Bruni voudrait surtout renouer avec son public, et c’est bien là que le bât blesse. Car, d’après l’une de ses proches, les scènes parisiennes hésitent à l’accueillir. “ Elle est devenue Mme Sarkozy. En se mariant, elle s’est coupée d’une partie de ses fans ”, explique un habitué du milieu musical parisien, qui ajoute, à voix basse : “ Elle a changé physiquement, elle ne fait plus rêver ” ”. Wow ! Sympa, la source anonyme… Sur quelle scène pourrait-elle se produire ?, s’interroge “ VSD ”. “ Pas à la Maroquinerie ni aux Bouffes du Nord, des salles qu’elle affectionnait encore voilà huit ans. Elle se voit plutôt à l’Olympia et autres Bercy, mais inutile de rêver, personne ne se risquerait à l’y programmer : “ Elle ne remplirait pas ”, nous assure-t-on ”. Ah, oui, quand même, on comprend mieux, maintenant…

Cécilia dans “ Le Monde ”

Pas facile d’avoir été première dame ! Fait pour le moins inédit…, Cécilia Attias, ex-Sarkozy, s’exprime sur le sujet, devinez où ? Dans “ M ”, le supplément week-end du… “ Monde ” ! Ma, qu’est-ce qu’il nous fait, le quotidien sérieux, dit “ de référence ” ? Donne dans le pipole, maintenant ? Pas qu’à moitié ! Affichée en couverture du magazine, l’ex-première dame, dont on nous rappelle aimablement qu’elle s’exprime ici “ pour la première fois ” depuis son “ départ ”, bénéficie en effet d’un article de six pages. Six pages, c’est long… surtout quand l’essentiel du papier se borne à rappeler ce qu’on connaît : les Ciganer, Jacques Martin, Neuilly, Nicolas, la campagne de 2007, les aller-retours Paris-New York, New York-Elysée, et enfin “ Richard ”… Hou, on est carne ! En même temps, on vous laisse juger. Les infos inédites qu’on a tirées de notre lecture sont au nombre de trois. Vous les voulez ? Ah, ah ! Allez, on blaguait…

Le tacle de Cécilia à Valérie

Au sujet du tweet de Valérie Trierweiler, “ (Cécilia) sourit mais pèse ses mots, écrit Vanessa Schneider dans “ M ”. Après deux semaines à traiter notamment de la mortalité infantile en Afrique (pour sa fondation, ndlr), elle assure que l’affaire lui paraît “ bien dérisoire ”. Celle dont le rôle en tant que première dame avait été tant critiqué “ ne juge pas. Je me suis fait assez démolir comme ça pour des toutes petites choses. La première dame, on lui prête beaucoup, c’est un rôle ambigu, il faut savoir raison garder ”. Elle qui avait dit, avant l’élection de son ancien mari, que l’idée de devenir première dame la “ rasait ”, lâche tout de même à l’attention de la rebelle de l’Elysée : “ Quand on est dans cette position, soit on prend tout, soit on ne prend pas ! ” Elle, elle a choisi de tout lâcher ”. Cécilia, one point.

“ C’est Nicolas qui me poussait ”

Et sur son expérience de première dame, sur “ l’influence ” qu’on lui a prêtée quand elle était aux côtés de “ Nicolas ”, que dit-elle ? “ Cécilia l’omniprésente s’est beaucoup exposée, constate Vanessa Schneider. Trop, reconnaît-elle aujourd’hui. “ J’ai accepté un jour de faire un portrait, puis un reportage au ministère de l’Intérieur et ça a été l’engrenage ”. L’attention des médias ne l’a plus quittée. Elle est décrite comme une femme d’influence à laquelle on prête une volonté de destin politique propre. Elle s’en défend : “ Ce n’est pas moi qui avais de l’ambition, c’est lui, je l’accompagnais. Je ne voulais pas me présenter ni aux européennes ni aux régionales, c’est Nicolas qui me poussait ” ”. Si elle le dit…

Par deux fois, elle a fait “ intervenir ” Nicolas, mais pas pour les infirmières bulgares

Et alors, rien, même pas la plus petite tentation de faire jouer son “ pouvoir ” ? “ Par deux fois, note le journal, elle fera intervenir son époux pour empêcher la parution de livres écrits sur elle ”. Et la fameuse affaire des infirmières bulgares dont certains, remarque l’hebdo, “ dans l’entourage même du président ” ont affirmé que c’était “ un coup de pub ” ? “ L’accusation la fait bondir : “ Je suis la seule à savoir ce qui s’est passé, répond-elle. Quand je suis arrivée en Libye, la situation n’était pas mûre. Pendant quarante-cinq heures, j’ai été toute seule pour les sortir. Je n’ai pas mangé, pas dormi. J’ai vu qu’avec de la volonté, on arrive à quelque chose ”. Elle ajoute : “ J’ai modestement servi à quelque chose, j’ai sauvé six vies. A la suite de ça, de nombreuses femmes en danger m’ont sollicitée pour que je les aide ” ”. Si elle le dit, et “ modestement ”, en plus…

Le tacle de Carla à Valérie

Et notre première dame, l’actuelle — ou ce qu’il en reste (vous l’avez vue, vous, récemment ?) — quelles nouvelles ? Passons sur le “ Dr Aga, première dame ” d’Alix Girod de l’Ain dans “ Elle ” où la chroniqueuse nous dit qu’elle saurait tout mieux faire que Valérie et surtout jouer aux pots de fleurs (“ Je n’embarrasserai jamais le président de la République en émettant une opinion ”, “ Je rendrai à l’Elysée tout son lustre ”, “ Je ferai honneur à la France et à l’étranger ”, etc., etc). Y’a un moment où faut s’arrêter de se la jouer djeun et drôle, faut revenir aux choses sérieuses. On a eu le tacle de Cécilia dans “ M ”, il y a aussi celui de Carla, dans “ VSD ” : “ On m’a beaucoup critiquée, mais moi, au moins, je n’avais que deux personnes à mon cabinet, et je n’intervenais pas quand un papier me déplaisait ”. Carla, one point. Le coup est tellement bien vu qu’il a apparemment fait son chemin jusqu’à l’Elysée… eh oui !

La note de “ recadrage ” de Valérie envoyée à François

On l’apprend en effet dans “ Voici ” : “ Les conseillers du président lui ont remis une note qui recadre sévèrement le champ d’action de la première dame. Selon l’hebdomadaire “ Paris-Match ”, où travaille la journaliste, il lui est demandé “ de réduire le nombre de personnes membres de son cabinet, de fermer son compte Twitter et de réfléchir à son avenir professionnel ”. Bref, Valérie doit apprendre à se montrer discrète— ce qu’avait déjà souhaité le Premier ministre Jean-Marc Ayrault. Suivra-t-elle ces recommandations, elle qui se targue de sa liberté de parole ? Son attitude, lors de la visite de Aung San Suu Kyi à l’Elysée, le 26 juin, semble indiquer qu’elle est prête à quelques concessions. Alors que le chef de l’Etat a pris le temps de poser au côté de l’opposante birmane, Valérie a tout fait pour contourner la cour d’honneur du palais et les photographes qui s’y trouvaient. Mais ceux qui connaissent l’insoumise savent qu’elle aura du mal à faire longtemps profil bas… ” Si c’est vrai, on va pas s’ennuyer !

Anne Sinclair et Dominique Strauss-Kahn séparés

Curieux, furieux, insensé télescopage ! C’est en cette semaine chargée, côté premières dames, qu’on apprend, via “ Closer ”, encore, que “ Anne Sinclair (ex-future première dame de France) a quitté Dominique Strauss-Kahn. “ Dom ”, comme elle l’appelait affectueusement, a quitté le domicile conjugal de la place des Vosges. C’est certainement une situation qu’il n’avait jamais envisagée. Dominique Strauss-Kahn s’est donc installé dans un appartement parisien et est depuis “ démoli, déprimé ”, comme l’a confié un de ses proches à “ Paris-Match ”. Alors qu’il se morfond, Anne Sinclair renoue avec son ancienne vie trépidante de journaliste. Entourée d’une équipe très soudée, elle se régénère, vit pleinement — enfin ! — pour elle seule, après avoir été, durant treize mois, un soutien sans faille pour son mari ”.

Anne Sinclair, célibataire ou pas ?

On a envie de dire yippee ! Welcome back, Anne, to the happy side of life ! En même temps, on l’a appris ce soir — sur le Net, sans lequel on se demande vraiment et de plus en plus comment on pourrait faire cette revue de presse — “ Dominique Strauss-Kahn et Anne Sinclair ont annoncé ce vendredi qu’ils avaient “ décidé de poursuivre ” en justice “ pour atteinte à la vie privée ” le magazine “ Closer ” qui affirme qu’ils sont séparés ”. Démenti, simple volonté — légitime — de faire valoir leurs droits à la vie privée et à l’intimité ? On peut comprendre ça. En même temps, Anne, si c’est “ l’avenir ” qui te retient de tourner la page, on te le dit : on n’est pas inquiet. Comme dirait notre ostéo, cet après-midi, 15 heures et des brouettes : “ Plus on avance en âge, plus les histoires d’amour sont belles, en général ”.

Vous en voulez encore ?

Sur le chapitre Vanessa Paradis/Johnny Depp, laissez tomber “ Gala ”, “ Elle ”, “ Be ”, “ Oops ! ” et “ Paris-Match ” (qui publie, ce faisant, et malgré tout, un bel album “ rétro ” de leur love story). Tout ce qu’ils publient, vous l’aviez déjà dans la revue de presse de samedi dernier et… d’il y a quinze jours (si vous ne les avez pas lues, allez-y !). Une chose nouvelle, pourtant, mérite d’être soulignée, concernant la probable liaison de Johnny avec Amber Heard. D’après “ Public ”, l’actrice de 26 ans, qui, comme le souligne “ Match ”, s’est, après la rumeur, “ empressée de préciser qu’elle est gay, ou bisexuelle ”, aurait quitté sa fiancée, la photographe Tasy Van Ree. Eh oui !

Rayon amour(s), sinon : Katie Holmes et Tom Cruise sont au bord du divorce (“ Oops ! ”) ; Casper, le gentil toy boy de Jennifer Lopez, serait gay (“ Oops ! ”, “ Public ”) ; Ashton Kutcher sort avec Mila Kunis en cachette de Demi Moore (“ Oops ! ”) ; Charlie Sheen s’est remis à la colle avec Denise Richards (“ Oops ! ”) ; Halle Berry a été condamnée à verser une pension de 16 000 dollars par mois à son ex, Gabriel Aury (“ Voici ”, “ Oops ! ”, “ Grazia ”) ; pour couper court aux rumeurs — et aux procès — concernant son homosexualité, John Travolta s’affiche avec sa femme Kelly Preston (“ Voici ”, “ Oops ! ”) ; Charlene de Monaco a pris de nouvelles "vacances" à L.A., chez son frère, sans Albert ("Voici") ; la mère de Kim Kardashian aurait pris une “ part active ” dans la réalisation de la sex-tape qui a rendu sa fille célèbre (“ Voici ”) ; hier ennemies, Beyonce et Kim Kardashian, puisqu’on en parle, seraient désormais les meilleures amies du monde grâce à la tournée de leurs amoureux Jay-Z et Kanye West (“ Oops ! ”) ; Bobbi Christina, la fille de Whitney Houston, a boycotté le mariage de son père, Bobby Brown (“ Oops ! ”) ; Elisabetta Canalis a remis le couvert avec Steve O de Jackass (“ Public ”, “ Oops ! ”) ; Megan Fox est bel et bien enceinte d’Austin Green, photos à l’appui (“ Voici ”) ; le top Agyness Deyn s’est mariée en cachette avec l’acteur Giovanni Ribisi (“ Grazia ”) ; Margherita Missoni, l’héritière de l’empire, oui !, s’est mariée avec le pilote de course Eugenio Amos (“ Elle ”, “ Grazia ”) ; Cécile de Ménibus a un nouveau fiancé, ostéopathe à Bordeaux, Jean-Philippe ; Clara Morgane s’est mariée avec le DJ Jey Didarko (“ Public ”) ; 

En vrac : Kristen Stewart est l’actrice la mieux payée au monde avec un revenu estimé à 34,5 millions de dollars en 2011, devant Cameron Diaz (34 millions), Angelina Jolie et Charlize Theron — même pas 20 millions, chacune… pauvres petites choses…(“ Grazia") ; la marque “ Yves Saint-Laurent ” est morte. Hedi Slimane a décidé qu’elle s’appellerait désormais “ Saint-Laurent Paris ”. RIP (“ Elle ”, “ Grazia ”) ; Angelina Jolie tourne actuellement “ Maleficent ” où elle interprète le rôle de Maléfique dans “ La belle au bois dormant ” (“ Voici ”) ; Daniel Radcliffe est atteint de “ céphalées de Horton ”, une maladie incurable et qui provoque des douleurs parmi les plus insupportables qui soient (“ Oops ! ”, “ Grazia ”) ; 50 Cent a réchappé de justesse à un accident de 4x4 (“ Public ”) et Benjamin Castaldi à un accident de moto (“ Oops ! ”) ; Jane Birkin a dû annuler sa tournée d’été à cause de problèmes cardiaques (“ Voici ”) ; Roselyne Bachelot sera chroniqueuse dans l’émission qu’animera Laurence Ferrari sur Direct 8 à la rentrée (“ Grazia ”).

Rayon dossiers : “ Oops ! ” propose un spécial “ Elles refusent les diktats de la beauté ” et c’est assez… sauvage ; “ Be ” entame sa saga d’été “ Pauvre petite fille riche ” avec un portrait de Casey Johnson, l’héritière de l’empire industriel Johnson & Johnson ; “ Grazia ” commence la sienne avec un “ photo-roman “ L’amour dure deux mois ”, avec en guest-star… l’inoxydable Karl Lagerfeld !

Côté idées, suggestions : “ Be ” vous propose “ 10 façons de faire (votre) festival ” et “ Elle ” “ 10 idées pour relooker votre maison de vacances ”. Faut encore en avoir une, gnar, gnar, gnar… Ah, lucky, ceux qui l’ont !

Côté tests, jeux et suppléments : “ Gala ” propose un test “ Votre corps et vous… Histoire d’amour ou je t’aime, moi, non plus ? ” et “ Be ” un jeu divinatoire “ Quel été allez-vous passer ? ”. “ Elle ” offre, quant à lui, un supplément “ 100 terrasses pour l’été ”, mais aussi et surtout un spécial “ astro d’été ”, comme “ Gala ”, “ Be ” et “ Grazia ”. Notre préféré ? Celui de “ Elle ”, mais on ne vous dira pas pourquoi…

 

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
fouloas
- 05/07/2012 - 10:09
carla,cécilia ,valérieet anne
Qui sont ces personnes? Vont elles jouer dans un nouveau sitcom?
fouloas
- 05/07/2012 - 10:06
C'est vrai les médias doivent foutre la paix à sarko
il va être suffisamment occupé à présent, la justice s'intéresse à lui avec le lilligate et ensuite les deux kk (karachigate et kaddafigate)
protagoras
- 04/07/2012 - 19:27
Nauséabond
Ce qualificatif que les médias bien pensants appliquent à tout va convient parfaitement au rôle qu'ils jouent dans la prpagation de cette "nouvelle".
Ce sont des chiens que rien n'arrête sauf lorsqu'il s'agit de personnalités socialistes, par exemple Mitterrand ou même Hollande qui n'est pas le petit saint qu'il voudrait paraître.
Qu'ils foutent la paix à Sarkozy et à sa femme. Qu'ils cessent de se repaître de cette perspective qui les comblerait, Sarkozy trainé devant les tribunaux pour quelque motif que ce soit.