En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
Revue de presse people

Marie Drucker avec Cyril Lignac, Olivier Sarkozy avec Mary-Kate Olsen

Publié le 09 juin 2012
Non, c'est pas une blague ! C'est pas tout : y'a aussi les Sarkozy propriétaires à Marrakech ( ?), Carla mince, Valérie première dame reporter et… le mystère Anne Sinclair. Hou, c'est gouzi, c'est crunchy !
Barbara Lambert a goûté à l'édition et enseigné la littérature anglaise et américaine avant de devenir journaliste à "Livres Hebdo". Elle est aujourd'hui responsable des rubriques société/idées d'Atlantico.fr.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Barbara Lambert
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Barbara Lambert a goûté à l'édition et enseigné la littérature anglaise et américaine avant de devenir journaliste à "Livres Hebdo". Elle est aujourd'hui responsable des rubriques société/idées d'Atlantico.fr.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Non, c'est pas une blague ! C'est pas tout : y'a aussi les Sarkozy propriétaires à Marrakech ( ?), Carla mince, Valérie première dame reporter et… le mystère Anne Sinclair. Hou, c'est gouzi, c'est crunchy !

Ah, l’amour ! Frappe toujours où on l’attend pas, çui-là… Figurez-vous que… Marie Drucker est tombée raide toquée de Cyril Lignac ! Bé oui, c’est “ Voici ” qui le dit. Cette “ love-story pourrait sembler improbable, commente le people. Et pourtant, depuis un mois, ces deux-là sont fous amoureux l’un de l’autre ”. Pas croyable !

 

Pour Marie, Cyril a rompu avec sa fiancée

Comment se sont-ils rencontrés ? “ C’est (Cyril) qui a fait le premier pas, raconte “ Voici ”. Tout est parti d’une déclaration dans la presse qui n’a pas laissé Marie insensible. En janvier 2011, à une journaliste de “ Version Femina ” qui lui demandait sa liste idéale d’invités à table, il déclarait : “ Alain Ducasse, Marie Drucker, Pierre Soulages, Bruno Solo et Thierry Ardisson ”. Ajoutant : “ J’admire toutes ces personnes dans leurs domaines respectifs ”. Ensuite, c’est par l’intermédiaire d’un ami commun, Yannick Alléno, triple chef étoilé du Meurice à Paris et collaborateur régulier de “ Top chef ”, que la rencontre a eu lieu, lors d’une soirée. Entre la présentatrice des journaux de France 2 et le chef préféré des Français, qui a décroché sa première étoile au Guide Michelin cette année, le coup de foudre a été immédiat. (…) A tel point que, pour Marie, il a rompu avec sa fiancée du moment, une attachée de presse qu’il fréquentait depuis des mois ”. Ca prévient pas, ces choses-là…

 

Olivier Sarkozy avec Mary-Kate Olsen

Au rayon amours improbables, l’idylle d’Olivier Sarkozy (le petit frère, oui) avec Mary-Kate Olsen (l’ex-jumelle de la série “ La fête à la maison ”, oui, c’est çaaa) se pose un peu là… “ Voici ”, “ Gala ”, “ Be ”, “ Grazia ”, “ Elle ”, et même l’ex d’Olivier, n’en reviennent pas. D’après “ Voici ”, “ le “ National Enquirer ”, tabloïd américain pas toujours très fiable, prétend avoir contacté Charlotte Sarkozy, ex-femme d’Olivier avec qui le divorce s’est mal passé. Si l’on en croit l’hebdo, poursuit “ Voici ”, celle-ci aurait du mal à avaler les révélations de la presse américaine sur celui qui a partagé son lit et avec qui elle a eu deux enfants : “ C’est faux et grotesque ”, aurait-elle confié à un journaliste qui l’a — rapidement — interviewée. Ce dernier se serait également entretenu avec un proche de l’ex-couple qui est formel : “ Charlotte ne voudra jamais que ses enfants s’approchent de Mary-Kate, dont elle connaît le goût pour les fêtes particulièrement alcoolisées ” ”. Ca promet !

 

Olivier, “ un Sarkozy pur sucre ”

Car, n’en déplaise à “ Charlotte ”, entre Olivier et Mary-Kate, “ ca serait du sérieux ”, comme le dit plaisamment “ Gala ”, et après lui, tous ses camarades de la presse pipole. “ Si cette exposition et cette love story inattendues peuvent sembler saugrenues de prime abord, note de son côté “ Grazia ”, elles répondent pourtant à une logique familiale. Même s’il n’est que le demi-frère de Nicolas (sa mère est Christine de Ganay, seconde épouse de Pal), Olivier est un Sarkozy pur sucre. Comme ses frères, il ne déteste pas la lumière. Comme ses frères, il est accro au succès ”. Et concrètement, ça veut dire quoi, Ma’ame “ Grazia ” ?

 

Olivier dans l’appartement à 9 millions de dollars de Richard Avedon

“ Programmé pour réussir, celui dont Nicolas dit qu’il est “ le seul de la famille à savoir se servir d’une calculette ” a tracé sa route façon météorite dans le secteur bancaire, répond le mag. Passé par le Crédit suisse et UBS, ce maestro de la fusion-acquisition a amassé, en quelques années, une fortune colossale. Du temps de son mariage avec Charlotte Bernard (nièce du célèbre professeur Jean Bernard), il vivait, avec leurs deux enfants, dans un appartement de 790 m2 situé dans l’un des meilleurs quartiers de Manhattan. S’étalant sur quatre niveaux et disposant de deux terrasses, ce bijou architectural ayant appartenu au photographe Richard Avedon a été vendu, en février dernier, pour plus de 9 millions de dollars. Collectionneur d’art contemporain, Olivier est aussi l’heureux propriétaire d’œuvres signées Dustin Yellin, Jean-Michel Basquiat ou Keith Haring ”. Pô mal…

 

Olivier et les femmes

“ Grazia ” nous le dit encore : “ Depuis son divorce, Olivier est abonné aux socialites. (…) Quand le couple se sépare, en 2010, c’est au bras de Stella Schnabel, fille du cinéaste Julian, qu’il se console. La jeune femme de 27 ans vient de jouer dans “ Miral ”, le dernier film de son père, et court les festivals. En plein divorce, Olivier choisit de rester dans l’ombre, évitant soigneusement les photographes et les red carpets sur lesquels Stella parade. L’histoire ne durera pas, mais il est évident que le banquier jouit de sa nouvelle liberté et de son succès ”. Au point de faire de l’ombre à son grand frère ?

 

 

Olivier pas invité au mariage de Nicolas et Carla

Le magazine le précise en effet : “ A l’automne 2011, enfin décidé à exister médiatiquement, (Olivier) s’offre un quart d’heure de gloire sur l’antenne de CNBC. Ce jour-là, alors que son frère trime pour sortir l’Europe de la crise, il annonce que la zone euro explosera dans les trois mois. Une prédiction qui s’est depuis révélée erronée mais qui, à l’époque, n’avait guère plu à l’hôte de l’Elysée. Les liens entre les deux frères semblent d’ailleurs s’être distendus ces dernières années. S’ils n’ont jamais vécu ensemble, Olivier quittant la France dès l’âge de 7 ans avec sa mère et son beau-père, un diplomate américain, ils se voyaient beaucoup et s’appréciaient énormément malgré leurs quatorze années d’écart. Une proximité visiblement évaporée, puisque Nicolas, qui avait célébré l’union d’Olivier et Charlotte à la mairie de Neuilly, n’a pas convié son frère à son propre mariage avec Carla Bruni, en 2008 ”. Ah oui ?

 

Olivier en compétition avec Nicolas ?

“ Grazia ” le souligne : “ A l’heure de la disgrâce de Nicolas Sarkozy, souligne “ Grazia ”, il est amusant de voir son petit frère s’afficher à son tour avec une star, icône de la mode (Mary-Kate Olsen a créé les marques The Row et Elizabeth and James, ndlr). A le regarder sourire au bras de Mary-Kate Olsen, on se dit qu’Olivier n’est pas mécontent de montrer à son aîné qu’au-delà du business, il peut, lui aussi, être celui qui réussit. Comme l’explique un observateur de la famille, qui préfère rester anonyme : “ Si, dans le milieu du business, où les frères Sarkozy sont parfois présentés comme les frères Dalton, on considère souvent qu’Olivier est Joe, le cerveau, aux yeux du monde, il n’y a qu’un Sarkozy : Nicolas ”. Une évidence, conclue le mag, qui n’a jamais semblé déranger les deux autres frères, Guillaume et François, mais qu’Olivier, benjamin aux dents longues, semble bien décidé à chambouler ”. Pom, pom, pom, pom, comme dirait Beethoven…

 

Nicolas et Carla bientôt propriétaires à Marrakech ?

Et Nicolas, quelles nouvelles ? “ A Marrakech, indique “ VSD ”, dans une villa prêtée par le roi du Maroc, l’ancien chef de l’Etat coule une vie saine faite de plongeons dans la piscine, de courses en quad et de câlins à Giulia ”. S’y sent-il à l’étroit ? Selon “ Le Point ”, et comme le relève “ Voici ”, l’ex-couple présidentiel aurait visité ces jours-ci une maison située dans la Palmeraie, le quartier le plus huppé de Marrakech. “ Officiellement, précise-t-il, cette luxueuse demeure n’est ouverte qu’à la location. Officieusement, elle peut être proposée à l’achat à des personnes très fortunées puisque la villa est estimée entre quatre et cinq millions d’euros. A deux reprises, Nicolas Sarkozy et Carla Bruni sont venus voir cette villa de 1500 mètres carrés habitables. Elle comprend une suite parentale “ spectaculaire ” de 100 mètres carrés avec “ vue entièrement dégagée sur l’Atlas ” et “ un lit absolument impérial de 3,60 m de large ”. Pour loger quelques amis, il y a huit suites à disposition et pour se divertir une salle de cinéma, un salon de massage, une piscine à débordements et “ le plus beau terrain de pétanque de Marrakech ”. Sans compter les magnifiques jardins avec une roseraie de plus de six cents arbustes. Lors des deux visites du couple Sarkozy, des officiers de sécurité marocains se sont massés en nombre près de la maison. Toutefois, conclue le people, aucune transaction n’a encore été faite. Pour l’instant ? ”

 

Carla mince : ça y est !

Une piscine où s’ébattre, un beau domaine où courir, il est vrai que ce serait assez top pour entretenir sa forme… “ Public ” nous l’apprend, photos à l’appui : l’ex-première dame a déjà perdu “ 5 kilos, à vue de nez. Certes, ses vacances à Marrakech l’ont requinquée, commente le mag. Mais c’est surtout sa toute nouvelle liberté qui semble avoir reboosté Carlita, prisonnière depuis des mois d’un rôle devenu trop pesant pour elle (des protocoles aux looks stricts en passant par la campagne électorale) ”. De là à penser que ces kilos en trop étaient là pour “ assurer le show ”… tut-tut-tut, on n’a rien dit.

 

Valérie première dame reporter

D’une (ex-)première dame, l’autre… Attention, coup de tonnerre ! Une petite révolution est en marche : Valérie Trierweiler l’avait promis, elle l’a fait. Quoi ? Hé bé, elle continue de travailler, té ! La compagne du président de la République publie en effet cette semaine un article dans “ Paris-Match ” qui, c’est décidé, continuera de l’employer en qualité de grand reporter au service culture. Dans l’édito qu’il consacre à la première dame d’Angleterre, on veut parler, bien sûr, de Queen Liz, qui célébrait le week-end dernier son Jubilé de diamant, le directeur de la rédaction Olivier Royant s’explique sur le choix de maintenir “ Valérie ” à son poste. “ Ce numéro, écrit-il, est aussi marqué par le premier article de Valérie Trierweiler depuis l’élection de François Hollande. Journaliste à “ Paris-Match ” depuis vingt-trois ans, et première dame de France. Elle a exprimé la volonté de continuer à pratiquer son métier. Nous sommes convenus de l’accompagner dans son choix. Elle écrira dans les pages Culture du magazine comme elle le fait depuis des années. La poursuite de cette collaboration ne nous contraint à rien, sinon à continuer d’observer l’actualité du couple présidentiel avec notre acuité habituelle et à lui accorder un traitement journalistique indépendant et juste ”. Courageux… en même temps, ça risque d’être un fameux exercice d’équilibriste…

 

Et Valérie choisit… Eleanor Roosevelt

Et de quoi parle la première dame de France dans son article ? On vous le donne en mille… D’une biographie signée Claude-Catherine Kiejman consacrée à… Eleanor Roosevelt ! “ Tiens donc ! Une First Lady journaliste n’est pas une nouveauté, feint-elle de s’étonner en préambule. Evidemment, il faut regarder de l’autre côté de l’Atlantique pour trouver ce cas unique et ne pas hurler au scandale. Il faut aussi se transposer dans le passé pour comprendre que la modernité n’a pas attendu le siècle d’Internet ”. Ma, on dirait que Valérie Trierweiler a un message à faire passer — ou quelques comptes à régler, dis donc…

 

 

A travers Eleanor, Valérie se dévoile

La première dame journaliste parle-t-elle d’elle à travers Eleanor Roosevelt ? On peut se le demander. Ainsi, elle souligne qu’en “ 1919, (l’épouse du futur président des Etats-Unis) franchit une étape. Passionnée par le Rassemblement international des travailleuses, elle s’investit dans différents combats peu politiquement corrects : “ Les femmes et le pouvoir, les races et les classes, la guerre et la paix, les droits de l’homme… ” (…) En 1930, Franklin Roosevelt (…) décide de se porter candidat à la magistrature suprême et voilà que les critiques pleuvent sur Eleanor : l’influence-t-elle ? s’interroge la presse. “ Mon mari prend ses propres décisions, nous discutons beaucoup ensemble, et quelquefois je m’oppose à lui, mais il décide toujours tout seul ”. Une fois son mari élu deux ans plus tard, elle précise encore : “ Non, cette élection ne m’excite pas. Cela m’est égal. Quelle différence pour moi ? ” La toute nouvelle First Lady va même plus loin : “ Je n’ai jamais voulu être épouse de président et je n’en ai pas plus envie aujourd’hui ”. Voilà qui est clair ! ” Ah, là, Val, on t’a reçue 5 sur 5 ! !

 

“ Elle refuse d’être réduite au silence ”

Agira-t-elle comme Eleanor l’a fait ? A propos de la femme du président américain, Valérie Trierweiler poursuit : “ Cette mère de six enfants assume d’avoir des opinions parfois différentes de FDR et refuse d’être réduite au silence. (…) S’émancipant de plus en plus, elle écrit désormais pour le “ Woman’s Home Companion ” et pour différents journaux. Elle accepte même le poste de rédactrice en chef dans un magazine féminin avant de se voir confier une chronique qui changera le cours de sa vie. Chaque jour, elle remet son texte intitulé “ My Day ”, dans lequel elle raconte sa vie à la Maison-Blanche. Elle ne s’interdit d’y aborder aucun sujet, ni social, ni politique, ni même international surtout à la veille de la Deuxième Guerre mondiale. Non seulement l’ensemble de la presse américaine n’y voit pas matière à polémique mais, au contraire Eleanor devient, grâce à cette chronique qu’elle tiendra jusqu’à sa mort, extrêmement populaire. Le “ New York Times ”, le “ Washington Post ” et bien d’autres journaux prestigieux saluent leur “ nouvelle consoeur ”. Un livre qui devrait passionner les journalistes français, et pas seulement… ”, conclue-t-elle. Pas seulement, en effet, même si ce papier semble leur être adressé en priorité… Dernière mise au point ou premier avertissement ? L’avenir le dira…

 

Le mystère Anne Sinclair

On se frottait les mains à l’avance à l’idée de la lire : las ! trois fois hélas !, l’interview qu’Ariane Chemin et Raphaëlle Bacqué ont donné à “ Elle ” à propos de leur livre sur “ Les Strauss-Kahn ” (Albin Michel) nous a laissé sur notre faim… Même le mag l’avoue : “ Après avoir vu votre livre, on n’en sait pourtant pas tellement plus sur la façon dont Anne Sinclair a vécu les frasques de son mari, ni comment elle tient et pourquoi… ” A quoi les deux auteurs répondent : “ Anne Sinclair se confie très peu, y compris à ses amis proches. Leur histoire intime demeure un mystère. Comme elle. Et c’est ce qui la rend encore plus intéressante ”. Ou pas, hmmm ?

 

 

 

Vous en voulez encore ?

Et vous aimez vous faire peur… Tous vos people dissèquent l’histoire du “ dépeceur de Montréal ”, Luka Rocco Magnotta. Si vous devez faire un choix, optez pour les papiers de “ Elle ” ou de “ Grazia ” (qui promet une “ interview exclusive de la sœur ” du monstre, qui se réduit en fait à deux phrases, mais bon, l’analyse vaut le coup d’œil).

Egalement traité par tous vos journaux, le départ de Laurence Ferrari est partout analysé de la même façon, en gros : la journaliste a été broyée par la machine TF1… mouais…

Incontournable, aussi : le Jubilé de diamant de Queen Liz et un papier intéressant dans “ Match ” sur “ la fin des royaux ”

Rayon amour(s), sinon : Y aurait-il du rabibochage dans l’air ? Demi Moore et Ashton Kutcher ont été vus avec le rabbin qui les a mariés (“ Gala ”) ; Sharon Stone roucoule avec le top argentin Martin Mica, 27 ans (“ Gala ”, “ Match ”, “ Grazia ”) ; Elle McPherson a un nouveau fiancé millionnaire : le banquier anglais Roger Jenkins (“ Gala ”) ; Drew Barrymore et Will Kopelman sont mariés (“ Be ”, “ Grazia ”, “ Public ”, “ Voici ”) ; Sébastien Tellier et Amandine de la Richardière aussi (“ Gala ”) ; Cynthia Nixon (“ Sex & the City ”) a épousé Christine Marinoni, avec qui elle a eu un petit Max Ellington (“ Gala ”) ; Keira Knightley est fiancée avec James Righton du groupe The Klaxons (“ Gala ”) ; Paris Hilton s’est fait plaquer par DJ Afrojack (“ Public ”) ; Zhang Ziyi (“ Tigre et dragon ”) est accusée de prostitution par un quotidien hongkongais (“ Grazia ”, “ Be ”) ; Eva Longoria est la marraine de Harper, la dernière des Beckham (“ Grazia ”).

En vrac : le tournage de “ X Factor ” tape sur les nerfs de Britney Spears : la rechute est imminente (“ Public ”) ; Rihanna tourne avec Emma Watson et James Franco dans “ The End of the World ” (“ Public ”) ; Scarlett Johansson monte sur les planches à Broadway dans “ La chatte sur un toît brûlant ” (“ Grazia ”) ; Naomi Watts interprètera Marilyn Monroe dans une adaptation de “ Blonde ” de Joyce Carol Oates (“ Grazia ”) ; Sophie Hatt, 44 ans, est la première femme désignée pour gérer le Groupe de sécurité de la Présidence de la République (“ Be ”).

Côté dossiers : ne ratez pas “ Si jeunes et déjà si ratées ” dans “ Voici ” : c’est sauvage, mais tellement vrai !

Rayon voyages : “ VSD ” propose un “ Let’s go Vienne ”, “ Match ” un spécial “ Week-end Londres ”, “ Grazia ” vous donne “ 10 bonnes raisons de filer à Zanzibar ”. Perso, on se ferait pas prier… c’est quand qu’il arrive, au fait, l’été ?

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

02.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

03.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

04.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

05.

Au Yémen, les Emirats Arabes Unis défendent leurs intérêts... au détriment des Saoudiens

06.

Yémen, la situation évolue discrètement cet été à l'abri des regards des vacanciers

07.

Pourquoi l’euro pourrait bien être le prochain dommage collatéral de la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

03.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

04.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

05.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

06.

Peugeot-Citroën : le lion résiste aux mutations mondiales

01.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

02.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

03.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

04.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

05.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

06.

Italie : quelles leçons pour la droite française ?

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
plplalbe
- 13/06/2012 - 13:43
c'est t'y pas dieu possib
ha ben vrai
Guti
- 12/06/2012 - 15:47
Atlantico, un vent nouveau
Atlantico, un vent nouveau sur l'info. Et ba dis donc il fait peur le nouveau! Si le journalisme de demain c'est ca et bien je plaind cette profession.
A quand un article special secret story?
LeditGaga
- 10/06/2012 - 12:28
@bloginfo
C'est vrai qu'on se croirait parfois sur Gala, Ooops ou le Hérisson ici !